Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir un chauffage de salle de bains

Guide écrit par :
Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines

58 guides
Un chauffage bien choisi est la pierre angulaire d'une salle de bains confortable. Le radiateur choisi doit bien entendu être aux normes, avoir des caractéristiques qui répondent à vos exigences de confort et s'inscrire dans votre installation actuelle. Si vous brûlez d'impatience de vous équiper, suivez le guide !

Caractéristiques importantes

  • Électrique ou central
  • Norme d'installation
  • Puissance
  • Solution économique
  • Type de radiateurs

Chauffage électrique ou chauffage central

Les deux solutions présentent des avantages et des inconvénients. Si le circuit de chauffage central dessert votre salle de bains, vous pouvez y relier un radiateur à moindre frais. Le radiateur à eau chaude chauffe en même temps que le reste de la maison, et reste froid sinon.

Un radiateur électrique, au contraire, peut chauffer quel que soit l'heure ou la saison, et indépendamment du reste de l'installation, du moment qu'un circuit électrique est présent pour l'alimenter. Hyper pratique si vous êtes frileux pour profiter de sa salle de bains lors d'une fraîche matinée de printemps !

Vous pouvez bénéficier du meilleur des deux solutions en optant pour un radiateur mixte : relié au chauffage central, il chauffe l'hiver comme n'importe quel radiateur mais sa prise électrique lui confère un super pouvoir : chauffer même lorsque la chaudière est éteinte. On peut y retrouver une soufflerie, une minuterie ou d'autres fonctionnalités dont les radiateurs d'appoint on le secret.

Radiateur électrique : réglementation et installation


D'après la norme NF C 15-100,
un radiateur électrique classé IP 21 ne peut être posé au dessus ou à moins de 60 cm d'une douche ou d'une baignoire.

Si votre salle de bains est petite et que sa configuration est telle que le seul emplacement pour poser un radiateur est dans la zone des 60 cm, vous n'avez d'autre choix que d'opter pour un radiateur relié au chauffage central.

Bien entendu,
un radiateur mixte ne peut être installé à cause de sa partie électrique dans ce même volume.

Quelle puissance choisir pour un confort optimal


On recommande
une température de 24°C pour une salle de bains. Pour l'atteindre, il faut un radiateur délivrant 100 W par m3.

Pour calculer en m
3 le volume de votre salle de bains, c'est simple. Mesurez sa largeur, sa longueur et la hauteur sous plafond en mètres. Multipliez le tout, vous avez le volume, qui une fois multiplié par 100, donne la puissance du radiateur en Watts (W).

Si votre maison est mal isolée, ajoutez 15 %. Si au contraire elle est bien isolée, retranchez en 10 %. Si vous souhaitez un radiateur sèche-serviette, le calcul suit le même principe, en prenant 130 W par m3 car les serviettes vont recevoir de la chaleur pour sécher et diminuer le transfert de chaleur vers l'air.

Radiateur sèche-serviette : la solution pratique et économique

Il existe des radiateurs dits chauffe-serviettes ou sèche-serviettes. Ils ressemblent à des échelles, constituées de deux tubes verticaux reliés entre eux par de nombreux tubes horizontaux. Ces tubes peuvent être ronds mais sachez que les plats sont plus efficaces car leur surfaces chauffante est plus importante.
 
Certains radiateurs chauffe-serviettes plus haut de gamme n'ont qu'un seul tube vertical et pivotent pour étendre la serviette en toute simplicité.

Radiateur électrique : les différents types

Vous souhaitez choisir un radiateur électrique en raison du confort qu'il procure tout au long de l'année, ou parce que vous n'avez pas de chauffage central. Cependant, de nombreuses technologies existent et il convient de les comparer.

Convecteur électrique 

 

La résistance électrique cachée dans le boîtier chauffe l'air qui entre par l'entrée basse et ressort par l’ouïe haute. L'air chaud, plus léger, monte tout seul. Ce phénomène s'appelle la convection naturelle.

Avantageux par leurs prix et
faciles à installer, les convecteurs offrent un confort sommaire. Leur rendement faible les rends coûteux à l'usage. Résolument bas de gamme, ils ont au mieux une esthétique quelconque. Ils ont une fâcheuse tendance à assécher l'air, diffuser des particules et créer des strates d'air de différentes températures du fait du mouvement de convection.

Radiateur à inertie sèche


La résistance électrique est enchâssée dans un matériaux solide réfractaire et de forte capacité calorifique. Le corps de chauffe peut être en céramique, pierre volcanique, brique ou encore en stéatite ou en fonte ; son rôle est de stocker la chaleur lorsque la résistance chauffe.

Cette chaleur est ensuite restituée par rayonnement même une fois éteint (inertie). Cette chauffe douce est
un gage de confort qui s'approche du chauffage central. Les radiateurs à inertie sèche sont plus chers et très lourds.

 

Radiateur à inertie fluide


Les radiateurs à inertie liquide fonctionnent comme les radiateurs à inertie solide, à ceci près que la résistance baigne dans un liquide caloporteur qui stocke la chaleur. Ce liquide peut être une huile minérale ou végétale, ou de l'eau avec éventuellement un additif antigel pour éviter tout problème l'hiver. Ce fluide distribue la chaleur uniformément dans le radiateur, qui se comporte comme le chauffage central, la facilité d'installation en plus !




Panneau radiant


Les panneaux radiants ont une résistance qui émet des rayons infrarouges qui chauffent les murs,  les personnes ou les objets exposés plutôt que l'air ambiant et ce proportionnellement à l’éloignement. Ne chauffant que vers leur avant, leur confort est supérieur à celui des convecteurs sans pour autant égaler les radiateurs à inertie.

Attention cependant, ils ne conviennent pas à des lieux mal isolés.

Panneau rayonnant 


Ce sont des panneaux radiants auxquels on a adjoint un corps de chauffe plus évolué en aluminium et une grille pour permettre une meilleur diffusion. Le rendement des panneaux rayonnants est supérieur et l'énergie transférée par convection est plus faible. Des miroirs rayonnants existent. Leur prix est aussi élevé que leur discrétion est assurée.



Radiateur mixte : rayonnant et convecteur


Un radiateur mixte combine un panneau rayonnant pour son efficacité et un convecteur pour sa force brute.

L'électronique gère la balance entre les deux pour
obtenir un bon confort tout en limitant la consommation ou une chauffe rapide, plus énergivore.





Radiateur halogène 


Un tube chauffant contenant un filament et un gaz halogène émet des infrarouge. Le tout est protégé par une grille. On les retrouve dans certaines salle de bains sous forme de réglette placée en hauteur et qui s'allume par une tirette. Le tube monte à plus de 1 000 °C, le tout s'échauffe très vite et le risque de brûlure ou d'incendie n'est pas négligeable.

Malgré un faible rendement, on a une sensation de chaleur similaire à celle du soleil et certains avantages des panneaux rayonnants. Enfin,
la lampe est à remplacer toutes les 5 000 heures, ce qui s'ajoute au coût d'utilisation.

Radiateur soufflant


Une hélice tourne et pousse l'air frais directement sur la résistance ou sur de la céramique qui fait tampon. Cette convection forcée permet d'obtenir une puissance importante et une chauffe rapide pour un petit volume.

Les radiateurs soufflants
 sont surtout à considérer comme des radiateurs d’appoint.

Comparatif pour mieux choisir son radiateur de salle de bains

 

 

Chaleur douce

Chaleur forte

Prix d’achat

Prix usage

Confort

Vitesse de chauffe

Convecteur

 

X

●○○

●●●

●○○

●●●

Inertie fluide

X

 

●●○

●○○

●●●

●○○

Inertie solide

X

 

●●○

●○○

●●●

●○○

Panneau Radiant

 

X

●●○

●○○

●●○

●●○

Panneau rayonnant

X

 

●●○

●○○

●●●

●●○

Mixte

X

 

●●●

●●○

●●●

●●●

Halogène

 

X

●○○

●●●

●○○

●●○

Soufflant

 

X

●○○

●●●

●○○

●●●

 
En savoir plus sur le chauffage 

 
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines 58 guides écrits

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines
Intéressé depuis l'enfance par le travail manuel et la technique, toujours fasciné par le bricolage et le travail du bois, j'ai profité de l'achat d'un appartement pour avoir un terrain de jeu grandeur nature. Au programme, de l'électricité, bien sûr dans le respect des normes, et quelques déplacements de cloisons ; mais aussi de la décoration avec l'aide de Madame, des meubles sur mesure et des astuces pour optimiser les mètres carrés tout en restant original. Avec l'arrivée de petit bonhomme, je me suis lancé dans la confection de petits meubles pour lui !

Faute de place, je n'ai pas d'atelier fixe et certains des outils dont je rêve n'ont pas encore rejoint ma collection. Ne vous inquiétez pas, j'en connais déjà beaucoup et j'ai un profil technique qui me permettra j'espère de vous guider dans vos choix !

Les produits liés à ce guide