Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son verrou

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

281 guides
Verrou à double cylindre, verrou à bouton, verrou 2 entrées, verrou à bouton et cylindre : de nombreux verrous de porte sont disponibles ! En applique et à 3 points pour plus de sécurité, on vous explique tout sur les verrous de sûreté du bouton jusqu’aux clés ! 

Caractéristiques importantes

  • A bouton
  • A bouton et cylindre
  • A double cylindre
  • A code
  • Résistance à l'effraction

Prix

de 1,00 € à 252,00 €

Quels sont les différents types de verrou

Un verrou, comme toute serrure, se choisit en fonction de sa destination et du niveau de résistance à l’effraction souhaité s’il est installé sur une porte donnant sur l’extérieur. Avant de se consacrer à la résistance du verrou, il convient de déterminer son type.

Verrou à bouton

Le verrouillage ne peut se réaliser qu’à l’intérieur. Ce type de verrou apporte une sécurité complémentaire à une porte disposant déjà d’une serrure et qui nécessite un second verrouillage indépendant. Le verrou à bouton peut être utile aux pièces de l’habitat nécessitant un verrouillage d’appoint de l’intérieur.

 

Verrou à bouton et cylindre

Ce verrou à bouton est à choisir pour un verrouillage à bouton à l’intérieur et à clé à l’extérieur. Ce type de verrou convient aux portes d’entrée ou toute pièce dont on veut assurer le verrouillage.

 

Verrou à double cylindre ou double entrée 

Le verrou à deux entrées est à préférer pour une meilleure protection. Plus question de bouton, tout passe par la clé. Le second avantage réside dans le fait que le cylindre, rond ou profilé, peut se changer indépendamment du verrou – à vérifier sur chaque modèle. Peut composer une serrure multipoint.

Verrou à code 

Utilisé et choisi pour un verrouillage avec ou sans clé.
Fonctionnant à pile, les verrous à code disposent d’une clé de secours et sont reprogrammables.
Haut de gamme du verrou de sûreté, le verrou à code peut être fourni avec une clé à points.

Le lexique du serrurier : le vocabulaire des verrous


Pour mieux comprendre le fonctionnement d’un verrou, définissons les mots couramment employés.
  • Cylindre : appelé également barillet ou canon, cylindrique ou profilé, le cylindre compose le verrou et constitue le système de verrouillage. Le panneton est ce qui est actionné par la clé, il permet le mouvement du pêne.   
  • Coffre : dans un verrou, partie extérieure qui renferme l’ensemble du mécanisme de verrouillage.
  • Pêne : pièce massive mobile qui permet le verrouillage lorsqu’elle s’immobilise dans la gâche. Le pêne est ce qui sort et rentre du verrou suite aux mouvements de clé et du bouton.
  • Gâche : sur la partie fixe d’une ouverture, pièce métallique formant un boîtier où s’engage le pêne pour fermer ou verrouiller

Bien choisir un verrou à cylindre

Le cylindre, barrillet ou canon 


Rapidement, un cylindre se choisit par :
  • sa résistance à l’effraction ;
  • sa forme ;
  • sa taille.

Norme A2P : le temps de résistance à l'effraction


Un verrou à cylindre, de par la protection qu’il assure, répond à la norme A2P. Délivrée par le Centre National de la Prévention et de la Protection (CNPP), elle atteste la bonne qualité de la serrure. La norme est échelonnée en fonction de sa résistance à l’effraction :
  • A2P*, 5 mn ;
  • A2P**, 10 mn ;
  • A2P***, 15 mn.
La résistance à l’effraction prend en compte les protections contre :
  • l’arrachement - avec une pince par exemple ;
  • le perçage, via une perceuse ;
  • le crochetage – le fameux coup de l’épingle à nourrice ;
  • la casse – percussion à l’aide d’outils divers ;
  • le bumping – utilisation d’une clé de percussion qui déplace les goupilles.

La clé du cylindre : l'indicatrice du niveau de sûreté


Le cylindre peut également se choisir par sa clé, indicatrice du degré de résistance au crochetage. Elle peut être :
  • plate crantée un profil – la plus commune ;
  • plate crantée deux profils – meilleure résistance car plus de goupilles ;
  • paracentrique – crantée sur les tranchants ;
  • plate à points – réversible, assure une bonne protection ;
  • à pompe – davantage sécuritaire.

Le verrou et le barillet 


Le cylindre du verrou doit évidemment avoir une longueur au moins égale à la largeur de la porte sans être trop long – pour le préserver de tout arrachage. Il est idéalement installé affleurant. Si c’est un cylindre rond, vous avez le choix entre différents diamètres :
  • 21 mm ;
  • 23 mm ;
  • 26 mm.

Les cylindres européens de verrou


Les cylindres profilés, dits également cylindres européens, sont interchangeables. Ils peuvent être de différentes longueurs car relatifs à l’épaisseur de la porte :
  • 30 – 30 ;
  • 30 – 40 ;
  • 40 – 40 ;
  • 40 – 50 etc.

La longueur du cylindre se prend de l'axe du panneton (ce qui actionne le pêne) jusqu'à l'entrée de clé. La majorité des cylindres européens mesure 60 mm - longueur totale - et sont appelés 30-30.  

La prise de mesure du verrou


La prise de mesure consiste à définir :
  • les écarts des entraxes ;
  • la longueur et largeur du coffre ;
  • la largeur et profondeur du pêne dormant ;
  • la largeur et longueur de la gâche ;
  • le diamère et la profondeur du cylindre.

5 éléments clés sur les verrous de sûreté


  1. Le coffre est le plus souvent en acier embouti époxy et sa taille est relative au cylindre et au pêne.
  2. Choisir un verrou à cylindre de marque reconnue est la garantie d’avoir un cylindre de bonne qualité.
  3. L’installation du verrou, soit la bonne fixation du coffre sur la porte et de la gâche sur le mur est primordiale pour assurer une bonne protection.
  4. Un verrou de sûreté peut être à point auquel cas il est appelé serrure à point. Une crémone est alors actionnée par le mécanisme et complète le verrouillage. Le pêne est généralement plus massif puisque ce type de verrou est avant tout sécuritaire. 
  5. Plusieurs verrous peuvent s’ouvrir avec une seule et même clé, ils sont vendus généralement par paire. 
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 281 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent