Comment choisir son touret à meuler

Comment choisir son touret à meuler

Didier, Responsable technique, Savoie

Guide écrit par:

Didier, Responsable technique, Savoie

8 guides

Ebarbage, ébavurage, façonnage, un touret à meuler permet différents travaux de meulage et affûtages et son type tout comme le choix de la pierre à meuler et son diamètre est fonction de l’utilisation qui lui est réservée. Choisir le bon touret pour affûter ses outils comme un pro : les réponses dans ce guide.  

Caractéristiques importantes

  • Type de touret
  • Couleur de la pierre
  • Double ou simple meule
  • Diamètre et fréquence d'utilisation
  • Type d'affûtage
Découvrez nos tourets !

À chaque type de finition un touret spécifique


alt

Sachez en premier lieu que pour le travail du meulage, il existe différents niveaux de finition :

  • l’ébarbage consiste à retirer la bavure de métal après une grosse coupe à la meuleuse de chantier ;
  • l’ébavurage est la même chose mais plus finement après une coupe à la scie à métaux ou un limage ;
  • lefaçonnage est une opération de meulage fine destinée à mettre en forme le métal.

Vous commencez à comprendre qu’une meule d’ébarbage ne va pas vous façonner votre petite pièce à retoucher mais plutôt vous la grignoter. Les constructeurs fabriquent donc des outils qui permettent de multiplier les possibilités et d’étendre cette plage de finition.

Le touret double


alt

Le touret double qui possède deux meules, chacune fixée sur le même axe et dont la vitesse est identique. On peut ainsi ébarber d’un côté et façonner de l’autre.

Le touret mixte


alt

Le touret mixte qui possède deux systèmes différents s’adapte à votre besoin. La vitesse peut être commune ou bien différente.On peut ainsi combiner les fonctions suivantes.

  • Meulage/ affûtage à sec.
  • Façonnage/ affûtage à eau.
  • Façonnage sur bande abrasive/ polissage.
  • Ebavurage/ brossage.
  • Et d’autres combinaisons sont possibles …

Le touret d'affûtage


alt

Le touret d’affûtage est spécifique pour son travail soigné d’affûtage.Il possède une vitesse et des meules adaptées.

Voir le catalogue ManoMano
Touret double

La couleur de la meule indique la nature des travaux de meulage


alt

Le choix de lacouleur de meule doit vous orienter sur la nature de vos travaux de meulage. Le choix de votre grain de meule détermine la finesse de meulage.

Voici leur description :

  • marron, cette meule est destinée aux gros travaux d’ébarbage ;
  • grisâtre, elle s’applique au meulage des aciers courants ;
  • blanche,  cette meule sert à l’affûtage des outils ;
  • verte, fabriquée en carbure de silicium, elle est destinée à l’affûtage fin des lames, des forets et aussi des outils carbures.

Bien que la couleur soit très importante, il faut savoir que la majeure partie des meules fonctionne à sec mais que ledomaine de l’affûtage fin nécessite une meule à eau.

Quelle que soit la nature de votre meule, sachez que sa surface doit rester droite, pour cela des outils de dressage vous permettent de rectifier votre meule. Evitez de meuler les métaux tendres qui encrassent les meules.

Voir le catalogue ManoMano
Meule

Le diamètre de la meule et la puissance sont relatifs à la fréquence d'utilisation


alt

Veillez à ce que le choix de votre meule corresponde bien à la nature de votre besoin. Le choix de votre puissance de matériel et du diamètre de meule dépend de votre fréquence d’utilisation. Un diamètre de 125 mm suffit à un usage ponctuel d’un bricoleur. Evitez les puissances inférieures à 250 W car votre meule peut se bloquer lors de son utilisation et c’est l’accident.Un professionnel va plutôt chercher la longévité et va s’orienter vers un diamètre 200 à 250 mm pour une puissance endurante de plus de 500 W.N’oubliez pas qu’un touret doit absolument être fixé. Si sa fixation sur établi est un problème, un socle vous permet de le fixer au sol et vous donne la liberté de tourner autour. La base tournante de certain modèle peut être un compromis.

Bien choisir la meule en fonction du type d’affûtage à réaliser


alt

Tout d’abord, affûter consiste à réaliser un tranchant à un outil. Les étapes à respecter dans les règles de l’art sont les suivantes.

  1. Dégrossir sur meulegrise, pour donner la forme du tranchant à votre outil.
  2. Finition sur meuleblanche, pour affiner le tranchant sans l’entamer.
  3. Affûtage surmeule à eau, pour donner le tranchant nécessaire sans l’échauffer.
  4. Emorfilage et polissage sur cuir pour libérer le tranchant des micros bavures et donner du brillant à votre lame.

C’est lorsque l’on comprend l'importance de ces étapes que l’on prend conscience du pourquoi de tous ces tourets. Pour couper court, ne vous prenez pas la tête, allez à l’essentiel de votre besoin. Gardez cependant à l’esprit qu’un affûtage doit se faire sans échauffement. Une pièce qui bleuît lors du meulage perd sa trempe et donc perd sa résistance de surface, d’où les meules à eau. Un petit truc pour éviter cela, gardez toujours proche de vous un récipient d’eau qui vous permet de refroidir votre pièce.

L’affûtage s’applique à d’autres utilisations comme celui des chaines de tronçonneuse, des forêts de perçage. Des tourets spécifiques permettent avec simplicité d’affûter ces outils tranchants particuliers.

Zoom sur l’affûtage manuel : les pierres à aiguiser et les aiguiseurs

Les pierres à aiguiser


alt

Pour ceux qui souhaitent rester sur des valeurs traditionnelles, il existe bel et bien la bonne pierre qui se conserve dans un coin du tiroir. Effectivement, la pierre à aiguiser a l’avantage de rester moins encombrante qu’un touret.Constituée de différents grains, elle existe de 2 à 4 faces et selon sa nature, accepte l’eau ou l’huile. Elle a aussi l’avantage de se décliner dans des matériaux très durscomme le carbure de silicium. Bref, elle reste atypique comme pour poncer le béton tout en offrant un panel de possibilités dont le coup de main reste nécessaire.

Les aiguiseurs : fusil d'affûtage et pierre diamant


alt

Pour les bricoleurs affûtés qui recherchent des outils pratiques avec des matériaux high-tech, ils trouveront leur bonheur avec la panoplie des aiguiseurs. Un aiguiseur est un outil facile à utiliser, constitué d’un ou plusieurs matériaux permettant d’affûter à sec différents aciers. Il se présente compact ou en kit.On retrouve dans cette famille, les fameux fusils d’affûtage de la cuisine et les pierres diamant pour les inox.

Voir le catalogue ManoMano
Aiguiseurs

Le touret avec positionneur : bien guider l'outil pour mieux affûter


alt

Le choix de votre touret doit aussi prendre en compte la sécurité du matériel. Le touret est une machine tournante qui vibre. Meuler provoque des étincelles et un échauffement qui se transmet à la pièce. Mal utilisé, un touret peut bloquer ou avaler votre pièce. Donc façonner ou affûter demande une certaine dextérité.

C’est pour pallier à ce manque de pratique que certains tourets disposent de positionneurs. Ces éléments de guidage vous permettent un positionnement plus sûr et indispensable notamment à l’affûtage. Choisissez-les en fonction de la forme de votre outil.Le positionneur doit absolument êtreréglable et robuste. Sachez que des positionneurs peuvent s’adapter à la butée d’origine de votre touret. Et pour finir d’affûter mon discours, on ne dira jamais assez : « portez des lunettes de protection ! »

Voir le catalogue ManoMano
Positionneurs

Aiguiser comme un pro : les conseils d'un expert


alt

Le travail aiguise l’esprit et c’est avec des conseils et votre expérience que vous affinerez votre travail. Personnellement, je fais les gros travaux d’ébarbage avec une meuleuse d’angle et j’ai fait le choix de réserver mon touret au façonnage. Je possède un touret double avec différentes meules, blanches et vertes de différents grains puis 2 brosses et disques à polir.A côté, j’ai un aiguiseur diamant que j’adapte sur un montage fait maison me permettant de régler les angles d’affûtage pour les couteaux de cuisine pro. Cela correspond parfaitement à mon besoin et j’en suis très satisfait alors à vous de trancher maintenant !

Voir le catalogue ManoMano
Meuleuse d’angle

Découvrez nos tourets !

Guide écrit par:

Didier, Responsable technique, Savoie, 8 guides

Didier, Responsable technique, Savoie

Technicien puis rapidement Responsable technique, je me suis investi pendant dix ans à améliorer des services maintenance. Pendant huit ans, je me suis perfectionné dans les méthodes et la gestion de la sous-traitance. Aujourd’hui, je poursuis ma carrière dans les projets tout en restant un Polyvalent technique. Le bricolage : j’adore ! J’aime avoir les bons outils. Le travail précis me passionne, j’aime le bois, le métal et je n’hésite pas à fabriquer lorsque ça n’existe pas. La chambre de ma fille en est un exemple, son lit est encastré sous son bureau ! La famille, et les voisins d’ailleurs, n’hésitent pas à me solliciter pour un conseil ou un dépannage. Mon expérience en rénovation maison conjuguée à ma connaissance des différents corps de métier du bâtiment me permet de vous conseiller, avec plaisir, dans le choix de vos outils ! 

Les produits liés à ce guide