Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son terreau

Guide écrit par :
Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

183 guides
Pour bien préparer le jardin et pour un développement optimal de vos végétaux, un maitre mot : terreau ! Universel, horticole, pour semis, pour agrumes ou encore pour rempoter ou spécial repiquage, le terreau est l’allié de vos plantations et ce pour un sol plus fertile ! 

Caractéristiques importantes

  • Terreau universel
  • Terreau horticole
  • Terre de bruyère
  • Tourbe
  • Acidité
  • Ph du sol

Pourquoi utiliser du terreau


Le terreau est avant tout un substrat de culture, cela signifie qu'il sert de support aux différents végétaux pour qu'ils y développent leurs racines. En plus de cela, de par sa composition, le terreau participe activement à l'apport et à l'assimilation des nutriments dont les plantes ont besoin pour leur croissance.
 
La majorité des plantes peut très bien se développer sans terreau, mais leur en apporter garantit qu'elles vont pousser dans des conditions optimales. Il existe une multitude de types de terreaux en fonction de ce qui entre dans leur composition - tourbe, compost etc. De ce fait, on retrouve de grandes variations de qualité.
 
Pour optimiser vos cultures, avant de vous munir de vos outils de jardin préférés, il faut donc choisir le type de terreau qui se prête au mieux aux plantes que vous envisagez de faire pousser.

Quel terreau pour quel usage

Comme nous l'avons vu, il existe différents types de terreaux aux qualités variables. Penchons-nous sur les terreaux les plus utilisés et les plus efficaces avant de sillonner le potager avec le motoculteur !

Le terreau universel 


Le plus courant et le plus facile à trouver. Il est composé en grande majorité de matières compostées et convient parfaitement à la plantation d'arbres et d'arbustes. En revanche, il ne se prête pas du tout au rempotage de plantes fleuries ou de végétaux demandant un sol au pH acide.

Le terreau pour semis et rempotage

Très léger et très aéré ! On retrouve du sable dans sa composition, voire de la perlite, ce qui facilite énormément l'enracinement des jeunes pousses et permet aux plantes rempotées de reprendre leur croissance facilement.

Le terreau horticole 

Destiné à la culture de fleurs ou d'arbustes fleuris. Il est généralement composé de tourbe et de fumier composté. Il contient les nutriments nécessaires au développement des fleurs (attention donc si vous apportez de l'engrais en plus).

La terre de bruyère

Très proche du terreau horticole, la terre de bruyère à l'avantage d'être acide ce qui convient aux plantes qui ont besoin d'un sol au pH bas pour se développer - azalée, rhododendrons, camélias, hortensias, magnolias etc. Ce terreau est soit composé de terre de bruyère forestière, soit d'un mélange acide de tourbe, d'écorces de pin et de matières compostées.

Le terreau pour plantes en pot, plantes vertes ou fleuries

Souvent de meilleure qualité qu'un terreau universel, sa composition est quasiment identique mais le terreau pour plantes en pot est enrichi en engrais.

Le terreau pour potager 

Composé de matières compostées et de matières organiques.
Il contient les nutriments adaptés à la culture des légumes (azote, phosphore et potassium).

Le terreau pour gazon

Très fin, il est destiné à être répandu en fines couches sur les zones fraichement engazonnées ou les endroits abimés - on appelle ça le terreautage.

Le terreau pour plantes grasses et cactus 

Très riche en sable, il contribue au bon drainage du pot ou du sol pour ne pas noyer les racines.
Vient ensuite une multitude de terreaux spécifiques à certaines plantes, comme le terreau pour orchidées, le terreau pour agrumes etc. Dans la plupart des cas, ces terreaux sont très proches d'un terreau universel ou horticole.

Comment mesurer le pH de son sol


La grande majorité des sols a un pH compris entre 4 et 9.  Pour rappel, le pH est le potentiel d’hydrogène ; il est dit acide lorsqu’il est inférieur à 7, neutre lorsqu’il est établi à 7, basique ou alcalin lorsqu’il est compris entre 7 et 14.  Malheureusement, les sols ont tendance à s’acidifier à cause des retombées acides, conséquences de la pollution. Certains terreaux rectifient donc ce taux de pH par l’apport d’ions d’hydrogènes (H+). Pour savoir si votre sol est acide ou alcalin, plusieurs possibilités :
  • analysez la végétation autochtone indicative du pH du sol – la bruyère, la fougère aigle et les digitales poussent sur les sols acides alors que les primevères poussent sur les sols alcalins ;
  • prélevez dans différentes zones de votre jardin et entre 20 et 30 cm de profondeur un échantillon de terre. Mélangez ensuite les différents prélèvements dans deux bocaux en verre. Versez du vinaigre blanc dans le premier et si vous observez une réaction (émission de bulles), votre sol est basique. Dans le second bocal, versez de l’eau pour former de la boue ensuite, ajoutez du bicarbonate. Si vous observez un pétillement, votre sol est acide. Bien évidemment, si aucun des deux tests ne fonctionnent, votre sol est neutre.
  • analysez votre sol via un kit d’analyse vendu à cet effet – composé d’un tube à essai et de bandelettes avec un réactif. Facile, le tout est de bien lire la notice !
  • les plus curieux peuvent faire analyser leur terre en laboratoire.

Quelle est la composition d’un terreau


Un terreau, en fonction de sa destination, peut être composé de différents éléments aux qualités intrinsèques distinctes :
  • le sable améliore le drainage de l’eau ;
  • l’argile joue le rôle de régulateur en eau et retient les éléments nutritifs ;
  • le compost favorise le développement des végétaux par son apport en nutriments ;
  • les écorces et la pouzzolane aèrent le sol ;
  • la tourbe blonde favorise la rétention d’eau, elle est acide, fibreuse, pauvre en minéraux et retient les éléments nutritifs ;
  • la tourbe brune est neutre, plus riche en minéraux, moins fibreuse elle retient également les éléments nutritifs.

Choisir le meilleur terreau et bien le conserver entre deux plantations


Le choix d’un terreau est simple si l’on respecte la chronologie des critères de sélection. Si vous voulez le choisir dans les règles de l’art pour obtenir un résultat optimal, commencez par :
  •  connaitre le pH de votre sol ;
  • définir vos besoins – repiquage, plantations etc. ;
  • analyser la composition du terreau indiquée sur les sacs/descriptifs pour l’ajuster au mieux de votre sol et des besoins de vos végétaux.
Concernant vos sacs de terreau, stockez les dans un endroit sec. Fermez les bien et si possible, ne les posez pas à même le sol mais sur une palette.

N'hésitez pas à composter vos déchets organiques. Le compost obtenu pourra être mélangé à vos terreaux afin d'apporter des nutriments supplémentaires ou être utilisé pour pailler !

Evitez l’usage de la tourbe car c’est une ressource fossile. Le rythme de son exploitation est supérieur à celui de son élaboration. En d’autres mots : rien ne sert d’acheter un terreau bio à base de tourbe ! Les tourbières sont un écosystème à protéger car abritant une faune et flore diversifiée. Quant à la sphaigne du Chili, même combat : ne vous vantez pas de faire du bio si pour se faire vous faites venir un fertilisant d'un autre continent, la sphaigne ne vient pas à la nage ! 
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
8 votes utiles
Guide écrit par :

Jérôme, Artisan, Haute Savoie 183 guides écrits

Jérôme, Artisan, Haute Savoie
Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.

Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide