Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son spa

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

283 guides
Spa gonflable, spa encastrable… pour se détendre et jouir d’un bon massage, rien de tel qu’un Jacuzzi. Aromathérapie, chromothérapie, hydrothérapie : goûtez aux plaisirs des arômes, des couleurs apaisantes des LED, d’une eau chauffée à 37°C et de l’hydromassage ! Sportif ? Optez alors pour un spa de nage.

Caractéristiques importantes

  • A coque, gonflable ou à encastrer
  • Fin thérapeutique ou de détente
  • L'ergonomie et les options
  • Les accessoires liés au confort
  • L'entretien de l'eau

Choisir un spa selon ses besoins

Vous recherchez un spa à des fins thérapeutiques ?
Choisissez un spa avec des hydrojets. Leur action sur des zones précises du corps soulage les traumatismes du quotidien, les problèmes articulatoires. Spa gonflable ou spa à poser, à vous de choisir selon l’espace dédié et votre budget.

Vous voulez juste un spa pas cher pour vous détendre les soirs d’été en terrasse ?
Préférez un spa gonflable à bulles, les blowers assurent une séance relaxante. L’avantage des spas gonflables réside dans leur prix attractif et que dégonflés ils rejoignent la remise la saison passée.

Vous voulez vous faire une vraie balnéo à la maison et en profiter toute l’année ?
Choisissez un spa à poser ou à encastrer avec les technologies à bulles et hydrojets. Ajoutez la chromothérapie, la musicothérapie et l’aromathérapie et tous les accessoires liés au confort. Prenez le temps de choisir les massages séquentiels proposés selon vos besoins.


Pour ne pas vous tromper dans le choix de votre spa soyez attentif à plusieurs points :
  • Le nombre de personnes accepté.
  • Le soin proposé : à bulles pour se relaxer, à hydrojets pour être massé.
  • Les accessoires du genre tablette, marche d’accès, porte-verre, appui-tête.
  • L'apport d'une couverture isothermique pour réduire la facture d’électricité et l’entretien.
  • Les thérapies ajoutées comme la diffusion d’odeurs, de musique, de lumière.

Les origines et les bienfaits du spa

 Qu'est-ce qu'un spa ?


Un spa est un bassin d’eau chaude équipé de différentes buses hydromassantes et de bulleurs.
Bien que le spa puisse être à usage sportif, il est principalement 
conçu pour la relaxation et la détente.
Les massages localisés offrent à l’utilisateur de véritables 
soins thérapeutiques qui lui permettent de détendre muscles et articulations.
La forme du bassin est carrée ou ronde, quelques modèles se démarquent en proposant des formes ovales ou rectangulaires.

Spa ou baignoire balnéothérapie

Le spa se différencie de la baignoire balnéo par sa réserve d’eau disponible, sa capacité d’accueil, l’ergonomie de son bassin, sa qualité de massage, le maintien de température de son eau et sa capacité d’installation à l’extérieur.

Et oui, spa et Jacuzzi sont synonymes dans le sens où le Jacuzzi est au spa ce que le frigo est au réfrigérateur : l’extension d’un nom de marque à un équipement. On remercie Roy Jacuzzi, membre d’une famille d’ingénieurs en hydraulique, d’avoir eu la brillante idée en 1968 d’intégrer une technologie mêlant de l’eau sous  pression et de l’air à une baignoire !

Les bienfaits du spa 
  
  

Les séances de balnéothérapie apportées par le spa sont conseillées aux personnes atteintes de douleurs articulatoires ou de dos.
Combinant 
bien-être et détente, l’hydromassage offert par les buses hydromassantes compte de nombreux bienfaits sur le corps et l’esprit :

  • déstresse et apaise ;
  • stimule et tonifie ;
  • améliore la circulation sanguine ;
  • évacue les toxines ;
  • dilate les pores et soulage les douleurs chroniques ;
  • soulage les migraines ;
  • décontracte les muscles etc.

L’effet dynamisant ou relaxant d’un spa est fonction du programme séquentiel choisi et proposé. Les bienfaits du spa s’observent dès les premières séances.  

Les différents types de spas

Afin de répondre au mieux aux différentes configurations de l’habitat et besoins de chacun, deux types de spas apportent leurs bienfaits.

Le spa encastrable

Le spa encastrable est une installation fixe qui nécessite des travaux et un emplacement dédié, intérieur ou extérieur. Le spa encastrable peut être enterré ou semi-enterré. L’agrément d’un bâti extérieur est au goût de l’utilisateur. Certains spas encastrables disposent, pour une meilleure régulation et pour minimiser les pertes et réduire les inondations, d’un système de anti-débordement permettant de récupérer l’eau.

Le spa hors sol

Le spa hors sol est une installation mobile dans le sens où vidangé, le spa peut être déplacé. Offrant les mêmes prestations d’hydromassage que l’encastrable, le spa hors sol nécessite pour son installation, intérieure ou extérieure, d’une assise stable et plane. Deux types de spas hors sol se démarquent. 

Le spa avec coque rigide


Le spa rigide a une cuve conçue en acrylique et un habillage en composite ou en bois
L’ergonomie de son bassin est de meilleure facture comme ses buses hydromassantes.
Lourd, il est préférable de lui dédier un emplacement fixe.





Le spa gonflable


Le spa gonflable est en PVC laminé et représente une véritable alternative aux spas rigides et encastrables plus onéreux.
Vidangé et grâce à son faible poids, le spa gonflable peut être déplacé facilement. 
Les spas gonflables sont de plus faible volume et très légers à vide.

Le spa de nage

Le spa de nage se différencie de ses ainés par sa possibilité d’exercer une nage à contrecourant.
Plus grand que les spas destinés à la relaxation, il est décliné en modèle semi-enterré.


Poids d’un spa : un 
spa hors sol rigide d’une capacité pouvant accueillir 5 personnes pèse facilement à vide 250 kg et contient un volume d’eau de 1200 L. Le poids d'un spa gonflable est relatif à son volume d'eau car très léger à vide. 

 

Comment fonctionne un Jacuzzi

 
Un spa est un bassin d’eau chaude composé de buses hydromassantes. L’eau est donc continuellement filtrée, maintenue à température choisie, et mise sous pression via des buses pour vous masser. Pour que ce bien-être soit, différentes technologies sont à votre service :

  • un réchauffeur électrique chauffe et maintient l’eau à température réglable entre 25 et 40°C. Sa puissance est exprimée en watts et proportionnelle au volume d’eau qu’il a à chauffer ;
  • une pompe de filtration permet d’aspirer et de réinjecter l’eau dans le bassin. Elle est composée d’un préfiltre, d’un corps de pompe et d’un moteur ;
  • des filtres, sous forme de cartouches, qui intégrés dans le circuit de la pompe permettent la réinjection d’eau propre. Les plus gros modèles disposent d’un filtre à sable ;
  • un skimmer écumant la surface de l’eau concentre les cheveux et autres polluants ;
  • une pompe de massage, appelée également booster, alimente les jets ;
  • une pompe à bulle, appelée également blower, produit les petites bulles d’air de votre bassin. Il est conseillé d’y intégrer un système de chauffage de l’air pour pas que les bulles refroidissent l’eau ;
  • des buses hydromassantes à pression et jets variés pour apporter des massages de différentes qualités ;
  • un système de programmation pour choisir le temps des séquences et les soins apportés. 
En fonction de la taille de votre spa, soit du volume d’eau qu’il a à traiter, la pompe de filtration peut être doublée. Le nombre de buses hydromassantes et de blowers est variable et fonction du spa. 

Quelle technologie de soin choisir pour un spa

Les spas offrent principalement deux types de technologies : la technologie à hydrojets et la technologie à bulles.

La technologie à hydrojets à des fins thérapeutiques

En effet, il est possible d'orienter les hydrojets et de produire une action locale sur une zone bien déterminée (hanches, épaules, bas du dos etc.). Cette technologie se rapproche de celle utilisée dans les centres de balnéothérapie.

La technologie à bulles à des fins de détente


Contrairement à la technologie à hydrojets, celle à bulles ne permet pas d'action ciblée. Elle offre une action globale avec une orientation plus détente et relaxation qu'une vraie balnéothérapie.

Choisir la taille selon le nombre d'utilisateurs


Les spas gonflables 2 places
 : parfaits pour les célibataires ou les couples. Peu encombrants, ils peuvent être disposés sur une terrasse ou un grand balcon (côtés ou diamètres de 120 cm environs).

Les spas 4 places : conviennent parfaitement pour les couples voulant être plus à l'aise dans leur spa ou pour une famille avec 1 enfant (côtés ou diamètre de 140 cm environ).

Les spas 6 places : une solution idéale pour une famille avec enfants ou pour inviter vos amis à se détendre. Nécessitent une place un peu plus importante en extérieur comme en intérieur (côtés ou diamètre de 160 cm environ).

Les spas 8 à 10 places
 : ces modèles s'adressent plus particulièrement aux familles nombreuses (côtés ou diamètre de 200 cm environ).

Les soins thérapeutiques ajoutant du confort à la balnéo

 Chromothérapie

La chromothérapie est une médecine non conventionnelle qui utilise la lumière pour apporter bien-être et apaisement. Des LED aux couleurs  relaxantes ou énergisantes illuminent les eaux de votre spa :

  • le jaune est stimulant ;
  • le rouge dynamise ;
  • l’orange vivifie ;
  • le bleu et vert apaise.


L’aromathérapie

L’aromathérapie est une médecine douce basée sur la diffusion d’extraits de plantes médicinales pour relaxer et déstresser. Les soins sont variés et diffèrent selon les plantes utilisées :

  • amélioration de la concentration avec la menthe poivrée ;
  • apaisement grâce à la lavande etc.


Musicothérapie  


La musicothérapie est la diffusion de musique relaxante lors de séances détentes.  
A choisir selon ses goûts, laissez-vous bercer par de la musique classique, les bruits de la forêt, etc.

 

L’hydrothérapie

L’hydrothérapie est précisément le massage que vous apporte le spa via ses buses hydromassantes.
Pour cette raison, il est nécessaire d’être vigilant sur l’implantation des jets et l’ergonomie de la cuve.

 

Les principaux accessoires améliorant la fonctionnalité



Votre spa peut compter différents accessoires. Certains sont incontournables pour améliorer le confort de votre spa, d'autres sont pratiques et facilitent l'utilisation. En fonction des modèles de spas vous pouvez disposer de :
  • une couverture isothermique ou une bâche de protection pour les modèles de spas gonflables, indispensable pour réduire la facture d’électricité ;
  • des oreillers pour véritablement se relaxer et préserver vos cervicales ;
  • une main courante pour rentrer et sortir plus facilement dans le spa ;
  • des marches d’accès pour éviter les grandes enjambées hasardeuses ;
  • des tablettes pour pouvoir y poser un verre, ou deux.

Comment entretenir l'eau d'un spa

L'entretien régulier : une eau de qualité 

  1. La qualité de l’eau du spa doit être vérifiée et analysée une fois par semaine via un testeur de pH. L'eau se situe idéalement entre 7 et 7.4. En cas de mesure non conforme, son rééquilibrage sera obtenu à l'aide de pH moins ou de pH plus. Les taux d’alcalinité (TAC : Titre Alcalimétrique Complet) et de dureté calcique (TH : Titre Hydrotimétrique) doivent également être surveillés. TAC idéal : 15°f ; TH entre 10 et 20°F.
  2. Pour réaliser une désinfection choc, utilisez de l'oxygène actif ou du brome. Le chlore qui à haute température perd en partie ses propriétés intrinsèques est à proscrire. 
  3. Ajoutez un anticalcaire lors de tout remplissage excepté si vous vivez dans une région où l'eau est douce.
  4. Nettoyez le skimmer, la cartouche de filtration et la coque avec une éponge et un produit non abrasif. 
  5. La vidange d'un spa doit être effectuée une fois tous les deux mois. 
  6. Les spas encastrés et de plus grande taille (5/6 personnes) peuvent faire l'objet d'ajout de clarifiant (floculant interdit) et d'un anti-algue (non moussant).


Cas particulier : que faire en cas d'eau trouble 

Deux solutions s'offrent à vous.
  1. Si votre eau compte déjà plusieurs semaines d'utilisation, vidangez votre spa. Cette méthode est simple, radicale et évite l'emploi de produit de traitement de l'eau. Vous augmentez ensuite le cycle de filtration.
  2. Si l'eau de votre spa vient d'être renouvelée, procédez à une désinfection choc. Pour cela testez l'eau (pH,TAC et TH et rééquilibrez au besoin), effectuez un traitement choc avec du brome ou de l'oxygène actif et ajoutez un clarifiant. Vous pouvez également augmenter le temps de filtration. 

Désinfection à l'ozone

L’ozonateur peut traiter l’eau du spa de manière naturelle avec de l’ozone - ce procédé diminue les risques d’allergies. Cette technologie est disponible sur certains spas et consiste en un mélange air/ozone intégré dans le circuit des systèmes d’air.

Les recommandations de choix



Le type de votre spa est directement influencé par votre 
budget et vos exigences en termes de confort. Pour résumer, vous avez le choix entre un spa gonflable bon marché et un spa fixe plus cher et demandant une installation durable.

Le budget annuel d'entretien d'un spa se situe entre 200 et 250 euros (achat produits d'entretien etc.). 

Côté qualité et accessoires, il est nécessaire de considérer la qualité de la cuve du spal’isolation et l’implantation des jets

Une 
couverture isothermique est incontournable pour qui veut réduire sa facture d’électricité.

Un spa à l’extérieur
 doit être recouvert hors utilisation surtout s’il est hors abri et dans un environnement ouvert aux polluants - végétation, insectes etc.

Un système de chauffage de l’air est primordial pour avoir des bulles chaudes !

Appréciez également le nombre de jets et surtout, choisissez bien l’ergonomie de la cuve car c’est dans celle-ci que vous êtes massé.

Côté consommation, dites-vous bien que plus vous avez de volume d’eau et plus vous comptez de buses hydromassantes, plus votre spa consomme de l’énergie mais qu’on se le dise, on n’acquiert pas un spa pour faire des économies !

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
7 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 283 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide