Comment choisir son rosier

Guide écrit par :
Albert, Responsable d'activité & rédacteur, Isère

Albert, Responsable d'activité & rédacteur, Isère

91 guides
Pour décorer le jardin, une allée ou la terrasse, les rosiers sont idéals. Sur tige ou pleureurs, grimpants ou buisson : les rosiers se choisissent selon leur floraison, leur volume et s’ils se plantent en massif, en pot ou jardinière. Du mini rosier au rosier à grandes fleurs : nos conseils pour avoir de belles roses.

Caractéristiques importantes

  • Taille
  • Hauteur
  • Floraison
  • Parfum
  • Plantation

Choisir le rosier le plus adapté


Choisir un rosier n’est pas une tâche aisée. En effet, le nombre de variétés existantes est impressionnant. Les possibilités d’utilisations et les caractéristiques qu’ils présentent le sont aussi. Et puis, ils sont plus beaux les uns que les autres, pas vrai ? En massif, en pot, en plein soleil ou mi ombre, tout rosier doit être adapté à l’endroit où il est planté.  D’autre part, le choix dépend de ce que nous souhaitons  en termes de hauteur, type et durée de floraison et du niveau d’exigence en entretien que nous sommes prêts à lui consacrer.

Il faut éviter de choisir un rosier sur le seul critère esthétique.
En effet, les beaux rosiers demandent souvent un entretien plus régulier. Si on ne dispose pas de  temps suffisant pour assurer leur entretien, un rosier peut vite devenir faible, malade et peu florissant, un véritable crève-cœur !

Pour faire le bon choix, Il convient de  connaître les principaux types de rosiers pour choisir celui qui correspond le mieux à nos attentes. En voici les principaux :

  • rosier tige ou pleureur, pour mettre en valeur une parcelle du jardin, ils atteignent entre 1 m et 1,5 m de hauteur ;
  • rosier ancien, pour massif, sa floraison est délicate et généreuse ;
  • rosier grimpant, pour pergola ou treillis,  il présente de longues tiges et une floraison abondante ;
  • rosier à grandes fleurs, isolé ou en massif, il donne des fleurs magnifiques et parfumées ;
  • rosier buisson, pour massifs, pots, seul ou en association ;
  • rosier paysager, pour talus ou massif, sa floraison est prolifique ;
  • mini rosier, pour pot, jardinière, bac, en bordure ou massif, sa petite taille lui permet de s’associer facilement avec d’autres végétaux.
A noter que chaque type de rosier présente un nombre important de variétés. Avant de vous décider, lisez attentivement les informations indiquées dans la fiche plante : taille adulte, exposition, rusticité (résistance au froid), espacement et utilisation.

Zoom sur les types de rosier

Les rosiers-tige et les rosier pleureurs



Comme leur nom l’indique, ce sont des rosiers qui présentent une longue tige nue, couronnée d’une boule de roses. Ils mesurent, en général, entre 1m20 et 1m50 à l’âge adulte. Les rosiers pleureurs ont, eux aussi, les mêmes caractéristiques à la différence que leur floraison est retombante. 
Lesrosiers-tige et les rosiers pleureurs

Les rosiers tige et pleureurs ont besoin, à la plantation, d’un tuteur. Ils sont assez résistants et préfèrent une exposition ensoleillée ou mi ombre. Pour les mettre en valeur, il convient de les espacer de plus d’un mètre et de les planter en petit nombre.

A noter que tous les rosiers tige sont greffés et, pour la plupart, ils demandent peu d’entretien.


Les rosiers anciens

Très appréciés des amateurs de roses, ils font le bonheur au jardin ! En effet, ils présentent des fleurs souvent doubles, délicates et très parfumées. Leur appellation fait référence à un style particulier, plutôt qu’à leur ancienneté réelle ou supposée. De forme buissonnante, ils sont parfaits pour les massifs et parterres fleuris, seuls ou en association avec d’autres arbustes.

A noter que ce type de rosier exige un entretien plus régulier : arrosage, apport d’engrais et traitements occasionnels contre certaines maladies.

Les rosiers grimpants


Véritables alliés du jardinier pour embellir murs et façades, les rosiers grimpants trouvent toute leur splendeur lorsqu’ils habillent pergolas et treillis. Vous pouvez également prévoir quelques fils de fer fixés le long du mur où les tiges du rosier seront attachées. Ses longues tiges dites charpentières portent des tiges secondaires qui, elles, produisent une floraison abondante.

Attention à la taille adulte de ces rosiers, certains peuvent prendre des proportions très importantes, choisissez en fonction de l’espace que vous pouvez leur réserver.


Les rosiers à grandes fleurs


Grands classiques du jardin, ils produisent des fleurs splendides et souvent parfumées, idéales pour préparer de magnifiques bouquets de fleurs ! A planter en massifs, bordures ou isolés. Leur taille à l’âge adulte varie entre 80 cm et 2 m.

Côté entretien, pour la plupart ils sont peu exigeants. Il faut savoir, néanmoins, que leur feuillage est assez sensible à des affections courantes chez les rosiers de type oïdium ou rouille, un traitement fongicide est nécessaire dès l’apparition des premiers symptômes.



Rosiers paysagers et mini rosiers


Les rosiers paysagers sont les champions en termes de vigueur et résistance. Ils habillent parfaitement talus, massifs et bordures. Ils ont cependant un aspect plus sauvage, leur floraison est durable, très abondante avec des fleurs groupées de petite taille. Ils demandent peu d’entretien, on peut les tailler à la cisaille et même au taille-haie ! Attention néanmoins à bien supprimer tous les ans les tiges mortes.

Les mini rosiers, eux, sont parfaits en association, en pleine terre ou en pot. Ils se marient bien avec les vivaces et demandent peu d’entretien. A noter qu’il faut les arroser régulièrement lorsqu’ils sont en pot.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Albert, Responsable d'activité & rédacteur, Isère 91 guides écrits

Albert, Responsable d'activité & rédacteur, Isère

Le jardinage et le bricolage font partie de mon quotidien depuis de nombreuses années. En effet, ayant fait des études dans le commerce, j’ai rapidement évolué vers les métiers du bâtiment et du paysage : technicien, paysagiste et responsable d’activité.

De la maintenance technique d’immeubles à la création et l’entretien des espaces paysagers, en passant par la rénovation de logements, mon expérience m’a permis d’être polyvalent. Au fil de mes différentes activités, les conseils à mes interlocuteurs, particuliers et professionnels m’ont orienté logiquement vers le métier de rédacteur.

C’est donc avec plaisir que je vous apporte aujourd’hui mes conseils de choix d’équipements et produits, tout comme pour la réalisation de travaux permettant d’améliorer le confort à la maison et pour le bien-être au jardin.

Les produits liés à ce guide