Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son receveur de douche

Guide écrit par :
Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse

Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse

18 guides
Receveur de douche rime avec salle de bains. A encastrer ou à poser, le receveur de douche est fermé d’une paroi de douche et/ou d’une porte et habillé d’un ensemble barre douchette flexible. Le receveur à carreler est lui dominé d’une tête de douche et compose une douche à l’italienne. Grès, acrylique : explication !

Caractéristiques importantes

  • A encastrer ou à poser
  • A carreler
  • Acrylique ou résine
  • Grès émaillé et céramique
  • Angle ou quart de cercle
  • Carré
  • Rectangulaire
  • Installation

Prix

de 52,00 € à 959,00 €

Les types de receveurs de douche

Le choix d’un receveur de douche est le plus souvent fonction de l’évacuation en place et de la grandeur des travaux que son installation justifie. En bref, plus l’installation d’un receveur de douche est affleurante, plus les conditions techniques d’installation sont contraignantes. Quatre types de receveurs de douche se différencient. 

Les receveurs surélevés


Les plus faciles et rapides à poser
, les receveurs surélevés se posent avec un siphon à évacuation horizontale et au besoin avec des pieds de rehausse ou tout autre socle bâti (brique, parpaing, béton cellulaire).

Leur accès présente une marche de plus de 5 cm de hauteur.

Les receveurs à poser


Simples et rapides d’installation
, les receveurs à poser nécessitent une surface plane (parpaing, polystyrène etc.) et une évacuation en place encastrée verticale.

Ils sont posés directement au sol et ne présentent pour leur accès qu’une marche inférieure à 5 cm

Les receveurs à encastrer


Les receveurs à encastrer donnent un accès plain-pied à la douche. Afin de les poser, ils supposent au préalable l’installation d’un siphon d’évacuation verticale encastré.

Compte tenu des contraintes d’installation, les receveurs à encastrer conviennent idéalement pour une construction neuve ou lors d’une rénovation complète de salle de bains.

Les receveurs à carreler


Les receveurs à carreler offrent un accès à la douche de plain-pied, ils facilitent la conception d’une douche à l’italienne. Se confondant avec le carrelage de salle de bains, ils ne laissent apparaître que la grille de la bonde pour l’évacuation d’eau ou la grille du caniveau de douche. Leur installation facilite l’accès à la douche aux personnes âgées et aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR)


Zoom sur la douche à l’italienne

Les receveurs de douche à carreler sont généralement conçus avec des mousses de polystyrène extrudé ou de polypropylène armé d’un tissu de verre imperméable.

Ces mousses présentent plusieurs caractéristiques :
  • étanchéité parfaite et imputrescibilité ;
  • légèreté et robustesse ;
  • facilement découpable ;
  • dispose de pente(s) d’écoulement.
Certains modèles de receveurs à carreler ont leur côté supérieur recouvert d’un enduit d’étanchéité. De plus, la densité des mousses à l’intérieur des receveurs de douche à carreler est renforcée pour résister à l’écrasement, aux chocs thermiques et aux impacts.

Leur pose nécessite :
  • l’aménagement du sol afin d’y encastrer un siphon avec une bonde d’au moins 90 mm ;
  • un tuyau d’évacuation de 50 mm et une pente de canalisation d’au moins 2 % ;
  • la pose d’un carrelage antidérapant et de préférence de petit format.

Les matériaux à privilégier pour un receveur de douche

Les receveurs de douche sont fabriqués principalement en céramique, en acrylique et en résine cependant et dans ce dernier matériau, leur large démocratisation dans les salles de bains a permis de nombreuses déclinaisons.

Grès émaillé


Le grès émaillé ou céramique
est le plus utilisé dans la plupart des douches, cela non seulement pour son prix abordable mais aussi pour sa large palette de couleurs. Le receveur en grés émaillé ou céramique est aussi préféré pour sa résistance aux chocs et sa solidité. Insensible aux taches, son entretien est des plus faciles.

Les points négatifs : glissant car absence d’antidérapant et un poids lourds compris entre 30 et + 45 kg (non adapté à tous les sols).

Pierre naturelle


La pierre naturelle, en ardoise ou graphyte le plus souvent, offre un toucher agréable mais reste lourde.
Ses principales propriétés :
  • antibactérienne ;
  • antidérapante ;
  • étanchéité à 100 %.

Acrylique


L’acrylique 
est aujourd’hui en parfaite concurrence avec le receveur en céramique en termes de prix. Sa surface antidérapante et son faible poids le prédispose à tous les sols. 

Attention aux rayures et veillez à son entretien, l'acrlique est un matériau facile à entretenir mais sensible.

Resine

La résine ou béton de synthèse est souvent utilisée dans la réalisation d’un receveur extraplat car elle offre résistance, durabilité et entretien aisé. Certains receveurs présentent une coloration pleine masse ce qui leur permet d'être découpables et de présenter un chant de même teinte.

Leur composition à base minérale leur permet une esthétique soignée (Neoquartz par exemple) et des caractéritiques appréciables (antirayure, incassable, antidérapant).


Les différentes résines des receveurs de douche

Les résines et traitements les plus communs :
  • biotec, matériau conçu à base de fibres ligneuses naturelles mélangées à des matériaux synthétiques respectueux de l’environnement. Résistant, bon isolant acoustique et thermique, bactériostatique ;
  • luxtone, résistant, fortement chargé en minéraux, insensible à l'usure et aux chocs thermiques ;
  • acrystone, matériau innovant, mélange de résine polyester et minéraux pour une grande solidité. Souvent combiné à un revêment en Gelcoat ;
  • ABS, le plus souvent mélangé avec des fibres de verre pour augmenter sa solidité. Plus fragile que les autres matériaux, l'ABS (acrylonitrile-butadiene-styrene) présente un aspect brillant éclatant.   

Teck


Le teck 
est choisi comme receveur de douche dans les salles de bains zen ou de style Feng Shui pour son aspect chaleureux.
Bois exotique imputrescible, ce matériau reste peu répandu. 
Son entretien requiert un traitement à l'huile pour bois exotique.


Traitement de surface du receveur

Le gelcoat est un traitement de surface antirayure à base de résine thermodurcissable, résistant à l'abrasion, de haute finition et antibactérien.
Il confère solidité et esthétique au receveur de douche.

Les formes de receveurs de douche

Pour que le compromis confort et optimisation d’espace règne, les dimensions de la douche doivent correspondre à la configuration de votre salle de bains. Concernant votre receveur de douche, vous avez le choix entre la forme carrée, rectangulaire ou en quart de cercle.

Receveur de douche carrée


La forme carrée
 est la plus courante, car elle est pratique et peu encombrante.
Sa taille variable allant de 70 x 70 cm jusqu’à 120 x 120 cm correspond à toutes les salles de bains et de petite ou de grande surface.
Si vous disposez de la surface et pour plus de confort, visez haut et pensez grand en optant pour un grand bac à douche.
Plus il est grand, plus la possibilité d’aménagement est considérable, surtout pour une personne à mobilité réduite.

Receveur de douche rectangulaire


La forme rectangulaire
si vous possédez un grand espace de bain est à privilégier.
Avec ses formats variant de 70 x 90 cm à 180 x 90 cm, les receveurs de douche rectangulaires procurent le confort d’une douche spacieuse, tout en optimisant l’espace.

Receveur de douche quart de cercle


La forme d’angle ou en quart de cercle
 si vous disposez d’un petit espace est parfaite.
Peu encombrant, le bac de douche en quart de cercle est le mariage parfait entre gain de place et aisance sous la douche.
Ses côtés d’angles se déclinent sous des dimensions allant de 80 à 110 cm.

Le type d’évacuation

Un receveur de douche est souvent conjugué à l'installation d'une paroi de douche.
Un système d’évacuation composé de tuyaux, d'un siphon et d'une bonde extra-plate est nécessaire pour le bon écoulement des eaux usées
Le système d'évacuation peut être de deux types :
  • siphon vertical lorsque de l'espace est disponible sous le receveur. La tendance est toutefois aux bondes siphoïdes extra-plates ;
  • siphon horizontal lorsque le bac est rehaussé, posé sur un socle ou tout simplement lorsque l'espace est réduit. 

Le rôle des pieds de receveur de douche


Pour parfaire la pose de votre bac à douche, il vous faut des pieds de receveur de douche. Les pieds de receveur de douche permettent d’ajuster le niveau du bac. Chaque pied supporte une charge allant jusqu’ à 250 kg.  

Généralement, la hauteur des pieds de receveur de douche est comprise entre 90 et 125 mm. Mais pour maintenir l’équilibre, en particulier sur un sol avec des irrégularités, il faut adapter le nombre de pieds en fonction de la taille du receveur.


La répartition du poids du receveur de douche doit être égale sur chacun des pieds. En jouant sur leur réglage, vous pouvez obtenir un niveau ou une pente afin de favoriser l’écoulement de l’eau. Les pieds du receveur de douche sont dissimulés par le tablier (ce qui entoure le receveur).
 

L’utilité des kits d’étanchéité du receveur à carreler


Les distributeurs proposent pour les installations de receveurs de douche à carreler des kits d’étanchéité qui permettent de réunir l'ensemble des produits utiles pour stopper toute infiltration d’eau sous le receveur lors de sa pose.
Un kit d'étanchéité pour receveur à carreler comprend :
  • un rouleau de 10 mètres linéaire de bande d'étanchéité non-tissée spéciale, élastique et résistante, ouverte à la diffusion de vapeur (convient à l'étanchéification de toutes les jonctions mur/sol) ;
  • deux angles d'étanchéité intérieurs ;
  • de l'enduit de collage étanche composé d'une poudre et d'un liquide à mélanger, servant à coller les bandes d'étanchéité et angles .

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
24 votes utiles
Guide écrit par :

Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse 18 guides écrits

Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse
D’abord, mes études n’ont rien à voir avec la décoration ni le bricolage – car elles étaient axées sur la gestion. Mais ma passion pour le bricolage a commencé il y a 5 ans – oui, c’est récent ! Tout a commencé lorsqu’on a acquis un pavillon à rénover, du sol au plafond. 

Comme je suis autodidacte, je me suis lancée dans divers travaux tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cela, avec l’aide et les conseils de mon mari, mais l’élève a vite dépassé le maître !

Et comme les espaces verts ne manquent pas dans la Creuse, les outils de jardinage n’ont aucun secret pour moi ! Bref, on peut dire que je me débrouille, au point de convaincre mon entourage qui sollicite mon avis sur telle ou telle chose, lorsqu’il bricole. Aujourd’hui, ces conseils, j’ai envie de les partager avec vous !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent