Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son radiateur électrique

Guide écrit par :
Denis, Bricoleur autodidacte, Les Yvelines

Denis, Bricoleur autodidacte, Les Yvelines

15 guides
Entre radiateur pas cher, à inertie, convecteur, rayonnant ou à accumulation on s'y perd parfois. Des conseils, un guide et des comparatifs, voilà de l'aide pour choisir son radiateur électrique et bien se chauffer. Chaleur douce, rayonnement, convection, puissance des radiateurs… on vous explique tout !

Caractéristiques importantes

  • La diffusion de chaleur
  • La consommation énergétique
  • La programmation d'une installation intelligente
  • Les pièces d'installation
  • Le volume à chauffer

Prix

de 10,00 € à 1 687,00 €

Faire le bon choix sans tout savoir sur les radiateurs

Si vous faites une installation complète, prenez le temps de bien choisir, de comparer et équipez l’installation d’un système de programmation (fil pilote, gestionnaire d’énergie). Le choix d’un radiateur est la combinaison de plusieurs facteurs.
  • La pièce où il est installé, on ne chauffe pas une salle de bains comme une chambre.
  • La sensation thermique, liée au confort et au bien-être, elle est conditionnée par la diffusion de la chaleur.
  • La montée en température est à conjuguer avec la pièce d’installation et les habitudes de l’utilisateur. 
  • Le volume à chauffer et l’isolation de la maison, les passoires de gros volume sont énergivores.
  • Le budget, entre l’idéal et le porte-monnaie il y a parfois un fossé.

Pour les pièces de vie préférez un radiateur à inertie
 (économique et chaleur homogène). Pour la salle de bains, si vous ne disposez pas d’un programmateur prévoyez un radiateur soufflant (un sèche-serviette à inertie couplé à une soufflerie assure une montée rapide en température). Les couloirs et la cuisine peuvent se suffire d’un rayonnant ou d’un convecteur, car non occupés constamment cependant, les radiateurs à inertie sont toujours à préférer en premier choix quelle que soit la pièce.

Pour calculer la puissance du radiateur approximativement, multipliez le nombre de m² par 100 W pour les maisons mal ou moyennement isolées, par 60 W pour les maisons très bien isolées (BBC, RT 2012) et par 125 W pour la salle de bains. 

Le confort thermique est lié à la diffusion de chaleur. Le top est l’inertie, tant en sensation thermique qu’en consommation. Le convecteur a surtout l’avantage d’être pas cher, mais question confort et conso d’énergie on repasse. Le soufflant chauffe une salle de bains ou une petite pièce en 3 mn chrono, mais attention à la facture, il fait défiler le compteur ! A utiliser ponctuellement. Un rayonnant est suffisant dans une pièce occupée de temps en temps et chauffe comme le soleil : plus on en est prés plus on a chaud.

Pour ce qui est de la température dans les pièces de la maison, l’Ademe préconise 19°C dans les pièces de vie, 16°C dans les chambres et 17°C dans la salle de bains non utilisée et 22°C en cas d’utilisation.

Quels sont les différents types de radiateurs électriques

Les radiateurs électriques se divisent en trois types de par leur diffusion de chaleur : les convecteurs, les radiateurs rayonnants sans inertie et les radiateurs à inertie.
 

Radiateur électrique convecteur

 
Les convecteurs chauffent directement l'air grâce à une résistance électrique. L'air chaud monte et est remplacé par de l'air froid qui à son tour est chauffé. C'est ce mouvement d'air généré qui diffuse la chaleur, car la convection se résume au transport de la chaleur par la circulation des gaz. L'air est donc sec ou plus exactement asséché, de température inégale et il s'établit une circulation d'air dans la pièce qui a tendance à soulever les poussières.

Le convecteur est adapté aux pièces de passage et bien isolées, car il bénéficie d'une montée en température rapide. En y ajoutant un ventilateur pour accélérer la circulation, le convecteur dit soufflant permet d'élever très rapidement la température. Le convecteur asséchant l'air, il est conseillé d'utiliser un humidificateur d'air pour relever le taux d’humidité de la pièce. Le convecteur déstabilise l'équilibre entre les ions (supprime les anions) nécessaire à notre bien-être. 

Radiateur rayonnant ou radiant 

Les radiateurs rayonnants ou radiants produisent des rayons infrarouges (IR) donnant une sensation similaire à une exposition au soleil. Les radiateurs rayonnants diffusent la chaleur par rayonnement, mais aussi par convection. Les radiateurs rayonnants chauffent tout ce qu'ils touchent, les meubles, les murs, les personnes, ce qui peut provoquer une sensation désagréable.

La diffusion de chaleur principale est donc dite par rayonnement. Si celle-ci est produite par une plaque en aluminium chauffée par des résistances électriques, on parle de rayons infrarouges longs, si elle est produite par une lampe halogène, on parle de rayons infrarouges courts. L'inconvénient de ces radiateurs - rayonnants et convecteurs - est qu'ils arrêtent d'émettre de la chaleur dès que le courant est coupé. L'idée a donc été de rajouter un dispositif qui stocke la chaleur et qui la restitue dans la durée : c'est ce que l'on appelle les radiateurs à inertie.

Radiateur soufflant

Les radiateurs soufflants sont essentiellement des radiateurs électriques d'appoint ou des radiateurs de salle de bains, car capables de chauffer un petit volume en un temps record. Les radiateurs soufflants sont composés d'un système de soufflerie qui diffuse de la chaleur créée par une résistance. Certains radiateurs soufflants peuvent disposer d'éléments de chauffe en céramique qui les rendent davantage économiques. Souvent composés d'une minuterie et résistants aux éclaboussures, les radiateurs soufflants conjuguent parfois leur technologie à des convecteurs ou des panneaux rayonnants - afin que ces derniers bénéficient d'une montée en température plus rapide utile dans les salles de bains. 

Radiateur à inertie

Les radiateurs à inertie sont les plus économiques. L'énergie est stockée soit dans un liquide que l’on appelle fluide caloporteur (glycol, huile etc.), on parle alors de radiateur à inertie fluide, soit dans un matériau solide telle la céramique, la stéatite, la pierre volcanique, on parle alors de radiateur à inertie sèche.
L’énergie est créée par une résistance électrique logée au creux du matériau. Deux types de radiateurs rayonnants à inertie font particulièrement parler d'eux : les radiateurs à chaleur douce et les radiateurs à accumulation.






Les radiateurs à chaleur douce


Les radiateurs à chaleur douce sont composés d'une façade rayonnante chauffée par une première résistance et un cœur à inertie chauffée par une seconde résistance. L’avantage : les radiateurs à chaleur douce montent vite en température grâce à leur façade rayonnante (ne dépasse pas 70°) et restituent la chaleur durablement grâce à leur corps de chauffe à inertie. Bien qu’électriques, les radiateurs à chaleur douce n’assèchent pas l’air et procurent une sensation de chaleur comparable à celui d’un chauffage central.  Fonte et aluminium sont leurs matériaux de prédilection. La fonte retient très bien la chaleur, alors que l’aluminium monte vite en température.

Les radiateurs à accumulation

Les radiateurs à accumulation sont constitués de matériaux réfractaires. Ils ont une telle capacité de stockage de chaleur qu'ils sont capables de restituer toute la journée la chaleur accumulée durant la nuit et sans connexion. Les radiateurs à accumulation ont le même principe de fonctionnement que les radiateurs à inertie :  ils accumulent de la chaleur qu’ils restituent par la suite. Cependant, les radiateurs à accumulation ont une plus grande capacité de stockage donc une plus grande inertie. Les radiateurs à accumulation emmagasinent la chaleur la nuit - heures creuses - et la restituent par rayonnement le jour - heures pleines. Leur principal inconvénient est leur poids et leur encombrement.


Les corps de chauffe solides et les fluides caloporteurs

La montée en température et la restitution de la chaleur varient en fonction du corps de chauffe du radiateur à inertie. 

Fluide caloporteur

Les radiateurs à inertie avec fluide caloporteur disposent d'une montée en température plus rapide que les radiateurs à inertie sèche et sont aussi plus légers. Le fluide caloporteur peut être du glycol, de l'huile minérale ou huile végétale. Les fluides caloporteurs accumulent moins bien la chaleur que les matériaux solides et de fait, ils ont une inertie moindre. Des fuites peuvent apparaitre avec le temps. Les radiateurs à bain d'huile sont la déclinaison nomade des radiateurs à inertie fluide.

Céramique

La céramique possède une meilleure inertie que les fluides caloporteurs, mais une montée en température moindre. C'est l'un des meilleurs chauffages à inertie, car elle a un très fort pouvoir d'accumulation de la chaleur. Le corps de chauffe restitue par la suite la chaleur accumulée de façon homogène et progressive. Le confort thermique est maximal et les économies d'énergie importantes, car toute déperdition de chaleur est limitée.

Stéatite

La stéatite est une roche métamorphique possédant un haut pouvoir calorifique. Elle a l'avantage d'accumuler beaucoup de chaleur dans une petite surface. C'est un radiateur économe, car même une fois éteint, il continue à diffuser de la chaleur. Se méfier de la stéatite reconstituée (mélangée avec du ciment), car cette dernière ne possède pas les mêmes caractéristiques que la stéatite - restitution moindre.

Fonte

La fonte est un alliage de fer et de carbone. Matériau lourd, la fonte possède une excellente restitution thermique et une montée en température relativement lente. Ce type de radiateur préserve la qualité de l'air. Néanmoins, le radiateur à inertie avec coeur de chauffe en fonte doit être installé avec un film isolant à poser derrière le radiateur. En effet, ce type d'appareil a tendance à chauffer à l'arrière et donc le mur. 

Pierre de lave

Comme son nom l'indique, la pierre de lave est une roche d'origine volcanique avec un haut pouvoir calorifique. Accumulant très bien la chaleur, la pierre de lave la restitue pendant plusieurs heures, une fois l'appareil éteint. Utilisée également dans les saunas pour ses propriétés, la pierre de lave possède la meilleure accumulation de chaleur par rapport à la surface occupée. Un radiateur à inertie pierre de lave prendra moins de place que tout autre radiateur à inertie et dégagera tout autant de chaleur.

Avantages et inconvénients des radiateurs

Les convecteurs



Les convecteurs convecteurs sont peu honéreux et ne chauffent pas la pièce de façon uniforme. Ils fonctionnent sur le principe d'une circulation d'air froid qui ressort réchauffé par les résistances.
La température idéale est atteinte en quelques minutes.
Le courant d'air chaud généré par les convecteurs soulève les poussières. Ils sont donc déconseillés pour les personnes souffrant d'allergies.

Les panneaux rayonnants



Les rayons infrarouges des panneaux rayonnants chauffent tout ce qui se trouve dans leur rayon - humidité des murs moindre et transfert de la chaleur aux personnes. La chaleur est homogène et rapide, mais il n’y a plus de brassage d’air. Les avantages principaux sont la sensation de chaleur et la montée rapide en température
Les radiateurs rayonnants sont par contre déconseillés dans les salles de bains avec carrelage lisse et blanc ou dans les pièces comportant beaucoup de surfaces vitrées comme les serres ou les vérandas. Dans ce cas, on leur préférera la lampe halogène, plus directive, plus proche des personnes à chauffer et donc moins énergivore.

Les radiateurs à inertie

La montée en température des radiateurs à inertie est lente, mais une fois le « plein » d'énergie réalisé, la diffusion de chaleur est constante et persiste un certain temps, même si le radiateur est éteint.
Les radiateurs à inertie sont les radiateurs les plus économiques. Préférés dans les habitations neuves ou en rénovation énergétique lorsqu'il s'agit d'installation de radiateurs, les radiateurs à chaleur douce sont à privilégier pour un meilleur confort thermique.





Comparatif des radiateurs électriques : avantages et inconvénients

Radiateurs électriques

Avantages

Inconvénients

Rayonnant

Convecteur

Inertie

Rayonnant

Convecteur

Inertie

Montée rapide en température ; sensation de chaleur ; 
chauffe parois et objets ; consommation électrique plus ou moins maitrisée (catégorie C) ; chauffe d’un côté

Radiateur pas cher ; monte rapidement en température ;
léger ;
faible encombrement ;  peut aider à déshumidifier ; forme verticale ou horizontale ; chauffe d’un côté

Chaleur homogène et stable ; rayonnement important ;
silencieux ; 
qualité de l’air préservée ; consommation maitrisée ; confort thermique ; économique

Absence d’inertie ; assèche l’air ; 
déplace les poussières ; peut provoquer de la condensation ; consommation électrique encore élevée

Effet de courant d’air ;  
peu de confort thermique ; assèche l’air ; parois et objets non chauffés ; 
risque d’odeur en cas de poussières brûlées ;  énergivore (30 % de surconsommation)

Met longtemps à chauffer ; fuite possible pour les radiateurs à fluide caloporteur ; lourd et volumineux ;  chauffe des deux côtés 

         

Les différents types de thermostats

La fonction des thermostats est de déclencher l'arrêt ou la mise en route du chauffage électrique suivant une température de consigne. Les radiateurs électriques en sont tous équipés seulement, la technologie d'un thermostat à un autre peut varier et être plus ou moins précise.

Thermostat mécanique


Les thermostats mécaniques ont pour rôle de maintenir la température sélectionnée à plus ou moins 2° près.
Ces thermostats s'appliquent particulièrement aux radiateurs convecteurs.

Thermostat électronique

Les thermostats électroniques permettent de maintenir la température à 0.5° près.
C’est un meilleur compromis, car il n’y a pas de surconsommation inutile.
Le réglage de la tempérture se fait également de façon plus précise.


Thermostat numérique


Les thermostats numériques sont encore plus précis, on peut régler la température à 0.1° près.

Le pilotage intelligent : une nouvelle façon d'utiliser son radiateur électrique


Le réglage du thermostat peut se faire manuellement, par une cassette de programmation intégrée dans le radiateur électrique ou à distance à partir d'un programmateur. Dans le cas d'un réglage du thermostat à partir d'un programmateur, les commandes sont généralement transmises par un fil pilote qui relie l’ensemble des appareils au programmateur.

Le pilotage intelligent est le terme employé lorsque les radiateurs sont équipés de fonctions évoluées comme la détection d'ouverture ou de fermeture de fenêtres, la détection de présence, l'indication de consommation etc. Il s'agit d'un véritable gestionnaire d'énergie en amont de toute l'installation de chauffage électrique. 

Outre le confort d'utilisation que confère le pilotage intelligent à une installation, il permet de réaliser jusqu'à 45% d'économie par rapport à un convecteur de première génération. 

Pourquoi choisir une programmation par courant porteur


Comme son nom l’indique, une programmation par courant porteur est un système de programmation qui permet de donner des ordres à l'ensemble des radiateurs électriques reliés. De fonctionnement très simple, l'installation dispose d’un émetteur et de différents récepteurs situés sur les radiateurs.

L'émetteur est le donneur d’ordre - une centrale de programmation courant porteur CPL (Courant Porteur en Ligne) - et les récepteurs  sont des cassettes que l’on insère dans les radiateurs.
Cette programmation est sans fil avec une mise en œuvre très simple. Les émetteurs, partie intégrante des radiateurs, ne sont pas interchangeables avec ce mode de programmation. En cas de défaillance, l'émetteur à remplacer doit être identique. S'il est vendu au détail par le fabricant, il s'agira d'un remplacement standard (même modèle et même type), s'il ne se détaille pas, vous devrez remplacer le radiateur (de même modèle et en vérifiant la compatibilité de l'émetteur avec votre installation).

Quel radiateur électrique pour quelle pièce d'habitation

Les critères à prendre en compte pour bien choisir son radiateur électrique sont le confort de chauffe, la répartition de la température dans la pièce, la montée et le maintien de celle-ci et la qualité de l'air. Si vous venez de gagner au loto, n'hésitez pas, choisissez des radiateurs chaleur douce à pilotage intelligent partout ! Sinon, tenez compte des besoins en chaleur de chaque pièce.

Pièces de passage et pièces peu occupées

Les pièces de passage et les pièces peu occupées (entrées, couloirs, chambres d'amis) peuvent être chauffées avec des radiateurs rayonnants.
Procurant une chaleur homogène et rapide, ce type de radiateur est suffisant.

Pièces de vie

Pour les pièces de vie (séjours, bureaux, chambres), privilégiez le confort et optez plutôt pour des radiateurs à inertie, si possible « chaleur douce » à pilotage intelligent. Ces pièces devant toujours être chauffées, il est conseillé de les équiper de radiateurs économiques.  


Salle de bains

Un sèche-serviette électrique est un très bon compromis comme chauffage de salle de bains.
Vous pouvez le combiner à un radiateur soufflant (très bonne capacité de chauffe dans un espace restreint et en un minimum de temps) qui rendra vos sorties de bain agréables ! 


Répartition des radiateurs par pièce d'habitation

 

Pièce d’habitation

Type de radiateur

Séjour/salon

Chambre

Bureau

Cuisine

Entrée/couloir/
chambre d'amis

Salle de bains

Radiateur à inertie

x

x

x

 

 

 

Radiateur à chaleur douce

x

x

x

 

 

 

Rayonnant

 

 

 

x

x

 

Convecteur

 

 

 

x

x

 

Radiateur sèche-serviette

 

 

 

 

 

x

Radiateur soufflant

         

x


Confort thermique 


Le confort thermique est le bien-être apporté par un système de chauffage performant et bien dimensionné. Le confort thermique compte trois paramètres :
  • La qualité de la chaleur : diffusée par rayonnement ou convection.
  • La qualité de l'air : en fonction de la qualité de diffusion de la chaleur, celle-ci peut être altérée (la convection appauvrit l'air d'anions nécessaires à notre bien être et assèche l'air).
  • La maîtrise de la température : une maison sous ou surchauffée est désagréable au quotidien, la montée en température doit être rapide ou maintenue et la chaleur homogène.

Comment calculer la puissance d'un radiateur électrique

La puissance est la valeur qui permet de dimensionner un radiateur électrique. La puissance est exprimée en Watts (W) ou en Kilowatts (kW) auquel cas 1000 W = 1 kW. La puissance se réfère à une surface exprimée en mètres carrés (m²), elle se calcule en multipliant les côtés de la pièce. Elle peut également se référer à un volume exprimé en mètres cubes (m3), il se calcule en multipliant la surface (m²)  par la hauteur de la pièce (h). Bien calculer la puissance de vos radiateurs est important pour votre confort mais aussi pour votre portefeuille.

Les facteurs influençant la puissance d’un radiateur

En toute rigueur, la puissance de chauffage requise est aussi fonction :
  • des températures extérieures hivernales auxquelles votre logement est soumis (région, altitude) ;
  • de la qualité d’isolation de votre habitation ;
  • de la température de confort souhaité ;
  • du volume des pièces à chauffer.

La puissance selon la surface ou le volume

Pour bien calculer la puissance de vos radiateurs, plusieurs choix de calcul s'offrent à vous :
  • 100 W/m² ou 0.4 kW/m3 pour les habitations isolées et les habitations normées RT-2005 ;
  • 70 W/m² ou 0.28 kW/m3 pour les habitations très bien isolées;
  • 60W/m² ou 0.24 kW/m3 pour les Bâtiments Basse Consommation (BBC) normés RT 2012.
Pour toute hauteur au plafond supérieure à 2.50 m, calculer la puissance selon le volume et non selon la surface.

Les facteurs d’exposition et de configuration du logement

  • Ajoutez 5 à 10 % pour les pièces à grandes surfaces vitrées et/ou situées au nord.
  • Majorez de 10 % la puissance par tranche de 500 m d'altitude.

Pourquoi choisir deux radiateurs plutôt qu’un 

Quel que soit le mode de calcul, si la pièce fait plus de 30 m², préférer l'installation de deux radiateurs électriques pour une meilleure diffusion de la chaleur.


Choisir une puissance légèrement supérieure

La grande majorité des radiateurs offre une puissance de 500 W, 1000 W, 1500 W etc. ainsi, orientez-vous sur la valeur supérieure la plus proche. Si vous avez des doutes sur la qualité de votre isolation, faites réaliser un Diagnostic de Performance Energétique et/ou renseignez-vous auprès de l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) pour entreprendre une rénovation énergétique de votre habitat. Une habitation correctement isolée permet de réduire considérablement sa dépense énergétique.

Sèche-serviette électrique : un radiateur qui offre du bien-être


Le radiateur sèche-serviette présente l'avantage à la fois de chauffer la salle de bains et de sécher et chauffer vos serviettes. 

La surface importante du sèche-serviette permet une montée en température rapide de la pièce procurant une chaleur homogène. Les fabricants proposent des styles aux designs très différents basés soit sur des tubes ronds, soit sur des lames plates. Il y en a pour tous les goûts. Les sèche-serviettes électriques sont des radiateurs à inertie et leur coeur de chauffe peut varier d’un modèle à l’autre – fluide ou matériau solide. 

Certains sèche-serviettes électriques peuvent combiner un radiateur soufflant pour une plus rapide montée en température. Les sèche-serviettes électriques sont donc une très bonne alternative et sont devenus presque incontournables dans toute salle de bains digne de ce nom !

Les options de confort pour améliorer l'habitat



Certains radiateurs électriques, fixes et mobiles, proposent des options afin d'augmenter la sécurité, le confort d'utilisation et de réaliser des économies :
  • le système anti salissure qui évite le noircissement des murs en diffusant la chaleur vers l'avant ;
  • la détection de fenêtre ouverte qui coupe automatiquement le radiateur ;
  • l'indication de consommation qui permet de suivre sa dépense énergétique ;
  • le détecteur d'occupation qui régule automatiquement la température en fonction de la présence ou non d'une personne dans la pièce ;
  • le pilotage par smartphone qui offre un pilotage en toute autonomie ;
  • la sécurité enfant qui permet de verrouiller les boutons de commande ;
  • la sécurité anti basculement - radiateurs mobiles à bain d'huile, à rayonnement et à infrarouges ;
  • la protection contre la surchauffe ;
  • la position hors gel pour les habitations secondaires ;
  • le label Promotelec - label de performance énergétique ;
  • une télécommande pour maitriser à distance la programmation de son radiateur.

Ne négligez pas la régulation de vos radiateurs électriques. Une programmation au plus près de vos besoins réels de chauffage peut vous permettre d'économiser beaucoup d'argent.

Adapter la forme du radiateur à la configuration de la pièce

En fonction de la configuration de vos pièces, vous pouvez opter pour des radiateurs horizontaux, verticaux, bas ou plinthes.


Radiateur horizontal

Les radiateurs horizontaux sont les plus répandus. Leur largeur est plus grande que leur hauteur. 
Dans la majorité des cas, ils s'adaptent à toutes les pièces et sont les modèles les plus répandus.

Radiateur vertical

Les radiateurs verticaux sont adaptés pour les configurations où l'espace horizontal est réduit. Hauts de 180 cm environ.


Les radiateurs bas


Les radiateurs bas sont prévus pour les emplacements limités en hauteur
Ils sont hauts d'une quarantaine de centimètres.



Radiateur plinthe

Les radiateurs plinthes se fixent au niveau des plinthes comme leur nom l'indique et leur hauteur se limite à une vingtaine de centimètres.

Comparatif : prix et marques des radiateurs électriques

 

 

Puissance

Surface de chauffe

 

Prix moyen constaté

 

Marque

Convecteur

500 W

5 m²

75 €

Atlantic

Rayonnant

1000 W

10 m²

210 €

Noirot

Inertie fluide

500 W

5 m²

200 €

Acova

Inertie sèche céramique

1000 W

10 m²

360 €

Haverland

Inertie sèche stéatite

2000 W

20 m²

450 €

Sauter

Inertie sèche pierre de lave

750 W

7,5 m²

720 €

Campa

Inertie fonte

2000 W

20 m²

520 €

Airelec

Radiateur à chaleur douce

750 W

7,5 m²

350 €

Thermor

Radiateur à accumulation

1600 W

16 m²

550€

Applimo

Sèche-serviette

500 W

5 m²

180 €

Atlantic

Radiateur soufflant

2000 W

20 m²

130 €

AEG

Radiateur bain d’huile

2500 W

25 m²

150 €

Supra



En savoir plus

Pour connaitre les différentes solutions de chauffage et mieux faire son choix énergétique, consultez nos guides dédiés sur la thématique chauffage.

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
34 votes utiles
Guide écrit par :

Denis, Bricoleur autodidacte, Les Yvelines 15 guides écrits

Denis, Bricoleur autodidacte, Les Yvelines

Je suis tombé dans le bricolage il y a une dizaine d'années lors de l'achat d'une maison à rénover.

Après avoir isolé les combles, refait les salles de bains, les WC, la cuisine, les chambres… j’ai construit un bâtiment annexe, installé un nouveau portail et sa clôture et équipé la maison d'un chauffe-eau solaire. J’ai coulé des dizaines de m3 de béton en dalles et en fondations et rénové la toiture… je peux dire que les matériaux et les outils, ça me connait !

Les heures passées à chercher des informations sur les forums et dans la presse spécialisée pour trouver des solutions à mes problèmes se comptent par milliers... alors vous faire profiter de mes connaissances sur les outils et les équipements de maison n'est qu'un juste retour d'expérience ! 

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt et mesurer la fréquentation de nos services. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.