Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son parquet

Guide écrit par :
Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines

58 guides

Pose flottée ou clouée, le parquet est un revêtement de sol dédié au salon, la chambre, la cuisine etc. Parquet contrecollé, parquet stratifié ou parquet massif, bien le choisir c’est se référer au classement UPEC, à sa couleur et son style. Du parquet pas cher au parquet salle de bains, suivez les conseils du guide !

Caractéristiques importantes

  • Parquet contrecollé
  • Parquet stratifié
  • Parquet massif
  • Usure, poinçonnement, eau, chimique
  • Longueur et épaisseur
  • Couleur

Prix

de 15,00 € à 115,00 €

L’essentiel pour choisir un parquet

Vous souhaitez rénover un revêtement de sol et vous voulez que la pose du parquet soit rapide et pas chère ? Choisissez un parquet stratifié (revêtement de sol stratifié) en pose flottante. Sous-couche obligatoire lors de la pose.  Supporte 0 rénovation.

Vous voulez le même rendu qu’un parquet à l’ancienne mais pas une pose clouée ? Optez pour un parquet contrecollé, l’esthétique est similaire au massif. La sous-couche n’est pas obligatoire en pose collée contrairement à la pose flottante. Supporte 2 rénovations.

Vous voulez poser ou remplacer le parquet de votre plancher et vous le voulez à l’ancienne ? La réponse est dans le parquet massif en pose clouée. Plus cher et plus long de pose, il offre la plus grande durée de vie.  Supporte plusieurs rénovations.


Vous voulez poser du parquet dans votre salle de bains ou votre cuisine ? Vous avez le choix entre du parquet stratifié ou du parquet contrecollé à condition qu’il soit prévu pour pièce humide.

Généralités

  • Optez pour un classement 21 pour la chambre et mini 22 pour les autres pièces.
  • Les couleurs claires agrandissent la pièce où le parquet est posé.
  • La longueur des lames est fonction de la surface de la pièce.
  • Les parquets stratifiés offrent le plus large choix de décor.
  • Les parquets contrecollés imitent le parquet massif.

Revêtement de sol stratifié, parquet contrecollé ou parquet massif

Parquet massif

Le parquet massif est le plus ancien et traditionnel. Les lames de ce parquet sont en bois massif et s'emboîtent les unes dans les autres grâce à un système de rainures et languettes.

La pose peut être collée ou clouée mais jamais flottante. Les parquets massifs restent les plus chers mais aussi les plus pérennes car ils sont rénovables pendant de nombreuses années. Il suffit de les poncer et appliquer une nouvelle couche de finition et ils sont comme neufs. Certains parquets sont centenaires voire plus !

Les parquets massifs sont déclinés dans de nombreuses essences de bois mais le choix en chêne demeure le plus important.


Parquet contrecollé


Le parquet contrecollé est un revêtement de sol en trois couches :
  • Le parement est la couche d’usure du parquet et doit faire au minimum 2.5 mm pour être un parquet. Le parement de bois noble peut être en chêne ou du bois exotique. Plus la couche de parement est épaisse, plus vous pouvez rénover votre parquet. Un ponçage de parquet enlève en général 1 mm de matière. Un parquet contrecollé avec 2.5 mm de parement pourra être poncé au moins deux fois avant d’être totalement usé.
  • Au centre, on utilise un panneau de fibres de bois ou un latté, essence plus économique et très stable.
  • En dessous, le contrebalancement vient donner de la stabilité à l’ensemble des trois couches qui sont pressées entre elles.
L’esthétique du parquet contrecollé est donc semblable à celle d’un parquet massif car on ne voit que la partie supérieure, le bois noble. Le parquet contrecollé pourra par contre être beaucoup plus large que le massif, en restant dans une épaisseur de 14/15 mm. Il est en effet beaucoup plus stable que le massif, c’est son avantage premier.


Parquet stratifié ou revêtement de sol stratifié 



L’appellation parquet est impropre car les sols stratifiés n'ont pas la couche de bois réglementaire de 2,5 mm, ce qui proscrit toute rénovation par ponçage. C’est un revêtement de sol. Les lames du sol stratifié sont clipsables entre elles grâce à des systèmes d’assemblage simples et sans colle.

Le décor est en fait un papier qui peut tout imiter ! Bois, béton, carreau ciment, tout est possible !

Ce décor est protégé par une couche d'usure en résine appelée « overlay » qui va donner sa résistance et son classement d’usage au sol stratifié. Le choix très vaste et la facilité de pose du sol stratifié explique son succès jamais démenti.

Classement UPEC des sols stratifiés

Le classement UPEC concerne uniquement les sols stratifiés et PVC mais comme le revêtement de sol stratifié est souvent appelé à tort parquet stratifié, la qualité de celui-ci se distingue par un classement différent que celui des parquets en bois massif ou contrecollés.

Le classement UPEC définit donc :
  • l’usure, relative au passage ;
  • le poinçonnement, relatif au poids exercé par les meubles, des talons hauts etc. ;
  • l’eau, fonction l’humidité de la pièce ;
  • chimique, inhérent à sa résistance aux produits chimiques.

Usure

Un sol U2 peut être posé dans un local privatif à trafic normal. A mesure que les sollicitations augmentent, choisissez un indice qui peut aller jusqu'à U4. Un "s" signifie que c'est un indice intermédiaire : un sol U2s par exemple convient pour un local privatif à trafic élevé.

Poinçonnement

Le poinçonnement mesure la résistance d'un sol stratifié aux objets, posés ou qui tombent. Un parquet stratifié P2 est suffisant pour un usage domestique dans une pièce avec peu de passage. Il résiste à de rares déplacements de mobilier ; un sol stratifié P4, lui, est indiqué pour des charges plus lourdes et manipulées régulièrement.

Eau : tenue à l’eau

Un parquet stratifié E1 convient dans un local sec et nettoyé occasionnellement à l'eau. A contrario, si le revêtement se trouve dans une pièce humide et subit des lavages répétés à grandes eaux, tournez-vous vers du E3.

Chimique : résistance aux produits chimiques

La résistance aux produits chimiques va de C0 pour l'usage exceptionnel de produits ménagers jusqu'à C3 pour l'utilisation régulière de produits plus agressifs. Est aussi concernée l’exposition à des produits chimiques, des graisses etc.
 
Le chiffre associé à la lettre indique le degré de résistance relatif à l’agression. Allant de 1 à 4, plus le chiffre est élevé, plus le parquet est résistant.

Recommandation classement UPEC par pièce de la maison


Sol stratifié/pièce de la maison

Usure

Poinçonnement

Eau

Chimique

Séjour

U2S

P2

E1

C0

Chambre

U2

P2

E1

C0

Cuisine

U3

P2

E2

C2

Salle de bains

U2

P2

E2

C2

Quels sont les labels de traçabilité des parquets

Vous souhaitez acheter des matériaux en bois dont l’exploitation respecte l’environnement ou les populations locales : faites confiance aux labels FSC et PEFC.


Label FSC

FSC, ou Conseil de la bonne gestion des forêts dans la langue de Molière.
Cette certification concerne surtout les forêts d'Afrique, d'Amérique du Sud et d'Asie et s’assure du respect de normes environnementales, sociales et écologiques.

Label PEFC

Le label PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières), créé à l'initiative des exploitants forestiers européens, concerne davantage les bois en provenance des forêts européennes et nord-américaines. Il garantit l'exploitation durable de la forêt.

Choisir un parquet selon la pièce de la maison

Parquet salle de bains

Une salle de bains est un lieu humide à trafic faible où seuls de petits objets sont posés. Un sol de salle de bains nécessite un entretien courant avec des produits ménagers courants. Si vous souhaitez un parquet en bois véritable, optez plutôt pour des essences exotiques en pose collée.

Un parquet en teck avec joint « pont de bateau » en polyuréthane est très tendance, vous pouvez jouer avec les couleurs de l’acacia ou du merbau. Si votre choix se porte sur du sol stratifié, assurez-vous qu'il soit prévu pour une pièce humide. Les gammes sont d’ailleurs de plus en plus étendues.

Parquet de cuisine

Outre l'humidité, un parquet de cuisine subit un trafic plus important, le déplacement de tabourets, des chutes d’ustensiles lourds, des projections grasses qui impliquent un nettoyage fréquent. Il faut donc être bien conscient des contraintes d’usage d’un parquet dans ce type de pièce de la maison.

Rien ne vous empêche de poser un parquet massif ou contrecollé mais attention à l’entretien ! En cas de taches, sans intervention immédiate, un parquet en bois pourra rester tacher et vous obliger à une réparation. Les revêtements de sols stratifiés sont plus recommandés en cuisine, il y en a d’ailleurs de plus en plus qui sont réservés à cet usage, dans une multitude de décors !

Parquet de salon et de séjour

Tout type de parquet peut être posé dans un salon et/ou un séjour. C’est un revêtement de sol chaud qui créé une ambiance cosy dans une pièce à vivre. Vous pouvez opter aussi bien pour un parquet massif que contrecollé. Mais également un sol stratifié !

Tout est possible et le choix pour cette typologie de pièce est immense. Du classique chêne miel au contemporain teinté gris, il suffit de choisir ! Si vous avez un grand espace salon et/ou séjour, choisissez un parquet à lames larges qui donnera de la perspective à la pièce.

Parquet chambre


Comme pour le salon et le séjour, la pose d’un parquet dans une chambre est tout à fait compatible avec son usage. Sa durée de vie sera longue et il sera moins soumis aux agressions du quotidien, la chambre n’étant pas un endroit de fort passage.

Parquet, stratifié, clair ou foncé, vernis ou huilé, il n’y a pas de limite à vos envies de décoration !

Classement d’usages européens : parquet et pièces de l’habitat

Les classements d’usage sont systématiquement indiqués pour tous les parquets. Ils permettent de s’orienter et il faut impérativement en tenir compte.

C’est ce classement qui vous indiquera si le sol choisi est adapté à l’usage que vous souhaitez en faire.

 Usage du parquet

 Classe d’utilisation

Description du passage

Pièce ou lieu de pose

Usage domestique

21

 Passage faible, intermittent

Chambre à coucher, couloir d’habitation sans accès vers l’extérieur etc.

22

Passage moyen

Séjour, salle à manger, hall d’entrée, couloir sans accès vers l’extérieur etc.

23

Passage intense

Séjour, salle à manger et couloir avec accès sur l’extérieur, hall d’entrée etc.

Usage commercial

 31

Passage faible, intermittent

Chambre d’hôtel, bureau individuel, chambre à coucher, salle de réunion etc.

 32

 Passage moyen

Salle de classe, boutique sans accès vers l’extérieur, bureau individuel, bibliothèque, hôtel etc.

 33

Passage intense

Ecole, bureau paysagé, grand magasin, boutique avec accès vers l’extérieur etc.

34

 Passage très intense

Hall de réception, grand magasin, restaurants d’entreprise etc.

Usage industriel

41

Passage modéré, travail sédentaire avec utilisation occasionnelle de véhicules légers.

Atelier d’usine etc.

Choisir la longueur, la largeur et l’épaisseur de lame

Longueurs des lames de parquet

Pour les parquets massifs, les longueurs de lames seront en général variables. Vous devrez panacher aussi bien des petites longueurs de 400 mm avec des grandes lames de 1400 mm. Attention les très grandes lames de 2 mètres par exemple sont extrêmement rares en parquet massif.

Pour les parquets contrecollés, vous pourrez également avoir des longueurs variables mais beaucoup plus longues, de 600 mm à 2200 par exemple. Mais aujourd’hui, la plupart des parquets contrecollés sont en longueurs fixes, de 1200 mm environ pour les plus petites lames (plus faciles à manutentionner) et 1800/2000 mm pour les grandes lames.

Les sols stratifiés sont toujours en longueurs fixes, de 1200 mm pour la plupart des collections, jusqu’à 2000 mm pour les plus grandes lames.

Epaisseur des lames de parquet

L'épaisseur des lames de parquet dépend du type de parquet et de la pose choisie. Un parquet massif traditionnel posé sur lambourdes fait au moins 20 mm d’épaisseur

Un parquet massif en pose collée ou du contrecollé a une épaisseur allant de 10 à 15mm.
 
Pour les parquets massifs et contrecollés, une épaisseur importante permet d’envisager sereinement une ou plusieurs rénovations.  L'épaisseur est donc un paramètre à ne pas négliger si vous souhaitez garder votre parquet longtemps.
 
Le stratifié passerait presque pour un maigre avec ses 7 à 12 mm d’épaisseur. Son épaisseur n’a pas une importance capitale, c’est son classement d’usage qui déterminera sa résistance, pas son épaisseur.

Quelle couleur de parquet choisir

Parquet couleur claire

Un parquet clair agrandit une pièce sombre et apporte de la lumière cependant, un parquet trop clair donne un style froid. A mesurer donc avec le décor de la pièce où le parquet est posé.

Parquet couleur foncée

Un parquet Wengé, très moderne et sombre, peut jouer sur le contraste avec un mur très clair – ne le choisissez pas toutefois trop sombre et attention aux rayures qui se verront plus !

Parquet vieilli

Un parquet en chêne ciré ou un stratifié vieilli peut apporter un charme rustique à votre intérieur. Le parquet vieilli se conjugue avec différents intérieurs.

Quels sont les types de pose d’un parquet

Pose clouée

Le parquet est cloué sur des lambourdes ou solives. Les lames de parquet sont posées perpendiculairement sur les supports en bois et clouées dedans. Choisissez des lames de parquet épaisses d'au moins 20 mm afin d’obtenir un plancher soutenant.

Il s'agit de la méthode traditionnelle de pose des parquets massifs. C’est également la pose la plus chère, car plus longue. Il vous faudra une hauteur de réservation d’au moins 60 mm pour réaliser ce type de pose (lambourdes + parquet).

Pose flottante

Les lames sont clipsées ou collées entre elles mais pas au support. Il faudra avant de poser les lames, poser une sous-couche technique pour améliorer l’isolation thermique et acoustique de votre parquet contrecollé ou sol stratifié.

La sous couche est obligatoire en pose flottante. Si celle-ci n’a pas de pare vapeur intégré, la pose d’un polyane est également obligatoire sous la sous couche. C’est la pose la plus rapide, et donc la moins chère si vous faites appel à un professionnel.

La pose flottante est réservée aux parquets contrecollés ou aux sols stratifiés, elle n’est pas possible en parquets massifs.

Pose collée

Le parquet est collé sur le support plan. Il peut s'agir d'une chape de béton, d'un sol en contreplaqué ou de panneaux de particules. On parle de collage en plein si la colle est étalée à l'aide d'une spatule sur le sol et de collage au cordon si vous utilisez un pistolet à colle.

C’est le mode de pose le plus courant aujourd’hui pour les parquets massifs. On peut également coller un parquet contrecollé, pour de meilleurs résultats acoustiques (confort à la marche) ou thermiques (chauffage au sol). On ne colle pas le sol stratifié par contre !

L’utilisation d’une sous couche n’est pas obligatoire en pose collée, si le support est plan, propre, sec, sain et rigide.

Comment entretenir un parquet


L’entretien est fonction du type de parquet.

Pour tous les parquets ou stratifiés, l’entretien courant est le même. On passe d’abord l’aspirateur ou la serpillière microfibres et on évite au maximum l’eau. L’eau et le bois ne sont pas bons amis ! La serpillière devra donc être extrêmement essorée pour ne pas endommager votre parquet.

Un sol stratifié offre une finition résistante facile à nettoyer. Un produit spécial sol stratifié est suffisant pour rendre l’éclat de votre parquet.

Un parquet en bois massif peut être vernihuilé ou ciré. La méthode d’entretien est la même, seul le produit utilisé doit être différent ! On utilise un savon spécial pour les parquets huilés. Le savon noir est parfaitement adapté pour tous les parquets.

Pour les parquets huilés ou cirés, l’application d’une nouvelle finition sera nécessaire de temps en temps pour assurer la protection du parquet. Pour un salon ou un séjour, tous les 3 à 6 mois, dans une chambre, tous les ans.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
6 votes utiles
Guide écrit par :

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines 58 guides écrits

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines
Intéressé depuis l'enfance par le travail manuel et la technique, toujours fasciné par le bricolage et le travail du bois, j'ai profité de l'achat d'un appartement pour avoir un terrain de jeu grandeur nature. Au programme, de l'électricité, bien sûr dans le respect des normes, et quelques déplacements de cloisons ; mais aussi de la décoration avec l'aide de Madame, des meubles sur mesure et des astuces pour optimiser les mètres carrés tout en restant original. Avec l'arrivée de petit bonhomme, je me suis lancé dans la confection de petits meubles pour lui !

Faute de place, je n'ai pas d'atelier fixe et certains des outils dont je rêve n'ont pas encore rejoint ma collection. Ne vous inquiétez pas, j'en connais déjà beaucoup et j'ai un profil technique qui me permettra j'espère de vous guider dans vos choix !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent