Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son marteau

Guide écrit par :
Joana, Bricoleuse autodidacte, Haute-Savoie

Joana, Bricoleuse autodidacte, Haute-Savoie

4 guides
Du marteau d’électricien à la massette, le marteau répond à un usage précis. Marteau de couvreur pour la taille d’ardoise, marteau de vitrier pour la pose de verre, marteau arrache-clou pour les charpentiers ou marteau de menuisier pour les ébénistes. U marteau se choisit selon ses travaux, sa tête et son manche.

Caractéristiques importantes

  • Tête
  • Table
  • Pane
  • Manche

Prix

de 2,00 € à 968,00 €

Qu’est-ce qu’un marteau


Le marteau fait partie de la famille des outils de percussion, il se compose :
  • d’un manche dont la longueur varie selon la force qu’il est nécessaire de fournir ;
  • d’une tête composée d’une table qui vient percuter la surface ciblée ;
  • de la panne, partie opposée généralement affinée.
Outil polyvalent par excellence, il existe sur le marché des marteaux spécifiques pour démolir des murs, pour assembler des pièces ou pour sculpter. Tenter de casser un mur avec un maillet et poser une vitre avec une massette pouvant s’avérer difficile, suivez le guide !

6 types de marteaux

1. Marteau de menuisier


Le marteau de menuisier est le plus populaire ! Qu’il serve à planter un clou ou qu’il nous accompagne sur un chantier, tout le monde le reconnaît ! Tête en acier et table rectangulaire, il est parfait pour les travaux de menuiserie et d’ébénisterie ou pour planter des clous de petites tailles.

2. Marteau arrache-clou


A panne fendue, le marteau arrache-clou permet de retirer des clous et sa table cylindrique plate permet de les planter et de les replanter.  Il est aussi appelé marteau américain.

3. Marteau d'électricien


Le marteau d’électricien possède une tête allongée à panne plate. Son petit gabarit facilite l’accès aux espaces étroits, courants dans les travaux d’électricité.

4. Marteau de vitrier


Le marteau de vitrier est utile pour le travail avec le verre. Sa table plate plante les clous tout en tenant le verre. Comme le marteau arrache-clou, sa panne est fendue pour retirer les clous. Bombe le verre à selon la cadence retenue.

5. Marteau de couvreur


Le marteau de couvreur est indispensable aux poseurs de lauzes et autres couvreurs des toits pentus ! Précise et légère, sa panne est conçue pour travailler l’ardoise jusqu’à la percer.

6. Marteau rivoir


C'est le modèle parfait pour les surfaces métalliques. Le marteau rivoir présente une tête épaisse et une table arrondie qui ne laisse pas de marque sur les pièces frappées. Sa panne est triangulaire à bout arrondi. Heureusement, il n’est pas fils unique : d’autres marteaux comme celui à planer ou à reteindre, sont également conçus pour modeler le métal.

Caractéristiques du maillet


Le maillet possède une tête symétrique de matière tendre (bois, plastique, caoutchouc…). Il est utile pour frapper des matières plus dures sans risquer de les abimer. C’est l'outil indispensable du carreleur !

Il existe aussi des  maillets de sculpteurs qui ressemblent à des cloches pleines. Leur frappe est précise et toujours bien centrée par rapport à la tête de l’outil. Il est utile de savoir que des maillets à tête interchangeable existent (têtes de plusieurs densités).

La massette : un outil lourd et puissant

Utilisée pour démolir ou sculpter, la massette est le plus lourd des marteaux que l’on peut utiliser à une main. Son poids varie entre 500 gr et 1500 gr.

On trouve :
  • des massettes dites portugaises qui sont la version métallique du maillet de sculpteur ;
  • et des massettes cintrées qui rendent précis nos coups grâce à ses surfaces parallèles à l’angle de frappe de l’outil. Elles sont souvent utilisées avec un burin

Les manches : 5 matériaux de choix

On choisit un marteau pour sa fonction mais aussi pour son confort. Il existe des manches anti-vibration qui limitent l’apparition de troubles musculo-squelettiques et des marteaux indémanchables, utiles pour éviter les accidents ! Bien évidemment, le bois et le métal sont aussi de la partie. La nature du matériau est relative au marteau, ainsi les arrache-clous disposent de manches de marteaux robustes conçus pour être sollicités. 

1. Manche en acier


Les manches en acier sont recouverts d’une poignée caoutchoutée. Ils sont solides et fiables. Ils servent également de levier voire de mini pied de biche.

2. Manche en bi-matière


Les manches en bi-matière assurent souplesse et fermeté. Ils sont robustes tout en offrant un très bon confort d’utilisation.

3. Manche en tri-matière


Les manches en tri-matière
sont peu courants mais de très haute qualité. Ils allient robustesse, confort et sécurité avec leur tête indémanchable. Leurs matières : fibre de verre, polypropylène et élastomère.

4. Manche en plastique


Les manches en plastique uni sont plus solides que les manches en bois. Le confort est correct et ils absorbent assez bien les vibrations.

5. Manche en bois


Les manches en bois, plus précisément en bois de frêneabsorbent les vibrations. Ils sont confortables, mais nécessitent de l’adresse, car si vous enfoncez votre pointe un coup sur deux avec le manche, vous risquez de l’abîmer !  

Caractéristiques des têtes de marteau


Les têtes peuvent bénéficier de revêtements anti-bruit, et être antimagnétiques, anti-déflagration et anti-rebonds.

En fonction de l’utilisation de votre marteau, soyez exigeants quant à la tête. 

Conseils de choix

Choisir le bon marteau c'est anticiper des conséquences désastreuses. Enfoncer une série de pointes de 140 avec une massette vous enflammera l’avant-bras. Enfoncer une pointe de vitrier avec un marteau de couvreur relève de l'impossible. Tenter de repousser du carrelage avec un marteau arrache-clou est un peu trop joueur… N'oubliez pas : un marteau, un usage. 
 
Côté entretien, on est tranquille... ce n’est pas le plus exigeant des outils !

Ne lésinez pas sur le choix du manche, surtout si vous utilisez votre marteau pendant de longues heures.

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Joana, Bricoleuse autodidacte, Haute-Savoie 4 guides écrits

Joana, Bricoleuse autodidacte, Haute-Savoie
Je réalise de nombreux travaux nourris de ma passion pour le bricolage et d’un gout prononcé pour la « débrouille ».

Mes projets naissent après des réflexions (plus ou moins logiques pour les autres mais toujours pour moi !) grâce auxquelles j’aboutie à la réalisation d'une serre mobile pour pouvoir promener mes plantes, d'un distributeur d'aspirines effervescentes ou d'un distillateur construit à partir de boites de conserves !

Je considère le bricolage comme une manière d’avancer à son rythme et un monde où demeure la confortable idée que nos échecs nous apprennent souvent plus que la finalité même des projets. Mon regard avisé m’est utile, que ce soit pour ré-usiner des vis, remonter un moulinet à partir de ressorts d'appareil photo ou utiliser un chalumeau !

Je suis ravie d’utiliser mon expérience et de pouvoir enfin la partager !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent