Comment choisir son gazon synthétique

Comment choisir son gazon synthétique
Chapitres :
Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

291 guides
Pour recouvrir une terrasse, un balcon ou un carré de jardin, le gazon synthétique est idéal ! Sans entretien, le gazon synthétique, avec remplissage ou sans, imite les brins d’herbes à le confondre avec une pelouse ! Poids, résistance à l’arrachement, matière des fibres, drainage… les meilleurs conseils pour choisir !

Caractéristiques importantes

  • Avec remplissage
  • Sans remplissage
  • Hauteur des brins
  • Matière des fibres
  • Résistance à l'arrachement
  • Poids

Pourquoi choisir du gazon synthétique

Vous voulez un gazon esthétique, facile à poser et sans les contraintes d’un gazon naturel ? C’est sur ce revêtement que vous devez vous tourner !

Le gazon synthétique est de qualité variable et il permet d’habiller sans difficulter votre intérieur ou votre extérieur durant toutes les saisons de l’année.
Coin jardin, aire de jeux pour enfants... le gazon synthétique offre une pose rapide, un entretien limité et une décoration immédiate.
Simplement et en cas d'utilisation de barbecue à bois, protégez votre gazon synthétique des braises !

Quel gazon synthétique pour quelle utilisation

Comme vous vous en doutez, la nature du gazon synthétique le destine plutôt à des petites surfaces. Pas question de recouvrir un terrain de foot !

Principales utilisations 


  • autour d’une piscine ;
  • sur un balcon ;
  • dans un patio ;
  • dans une cour de petite surface ;
  • sur une terrasse ;
  • sur un toit-terrasse ;
  • en utilisation ponctuelle dans un intérieur.

Bien évidemment, le gazon synthétique s’applique sur tout type de matériau (béton, bois, terre, sable etc.) et en fonction de ce dernier, le gazon synthétique est cloué ou collé.

Qu’est-ce que le gazon synthétique avec remplissage

Le remplissage du gazon synthétique est réalisé à base de sable et son but premier est de donner aux fibres qui le constituent un port davantage naturel. Le remplissage assure également un rôle de protection puisqu’il amortit en cas de chute - à conseiller donc si le gazon synthétique est destiné à une aire de jeux pour enfant. Le poids du gazon avec remplissage contribue à sa bonne tenue et à sa stabilité - pour vous donner une idée, la densité varie de quelques kilos jusqu’à une petite vingtaine au m².

Avec ou sans remplissage : la différence 


Résumons l’usage de ces deux types de revêtements :
  • Un gazon synthétique sans remplissage convient davantage à une utilisation en milieu ceint comme sur une terrasse, un balcon, un toit terrasse, en intérieur etc. ;
  • Un gazon synthétique avec remplissage est de meilleure qualité, bénéficie d’un rendu et d’un port davantage naturel et convient particulièrement pour les familles disposant d’enfants de bas âge. Convient également sur tous les supports.  

Quelles caractéristiques comparer pour bien choisir


Le gazon synthétique est une véritable alternative au gazon naturel grâce à ses qualités esthétiques et pratiques - utilisation immédiate et sans entretien. Pour bénéficier d'un gazon synthétique de bonne qualité, différentes caractéristiques sont à regarder de près : 
  • les brins d’herbe d'un gazon synthétique peuvent être constitués de trois matières différentes qui sont le polyéthylène (PE), le polypropylène (PP) et le polyamide (PA). Le polyamide est introduit en qualité de fibre auxiliaire et son mélange avec du polypropylène confère au gazon synthétique bonne qualité. Cependant, un gazon synthétique à dominante de polyéthilène est très résistant aux intempéries et à l'usure ;
  • la hauteur des brins d'herbe impacte directement le rendu du gazon synthétique. De 6 à 20 mm, les brins d'herbe ont l'aspect d'un gazon fraichement tondu – choix à retenir pour l’intérieur car  plus hygiénique. Au-delà de 25 mm, les brins d'herbes ont un rendu prairie ;
  • le poids du gazon synthétique est à considérer car plus il est lourd plus il est dense et meilleure est la qualité - 3 kg/m2
  • la résistance à l’arrachement est mesurée en Newton (N). 80 Newtons de résistance à l'arrachement est le minimum pour pas que votre gazon ne perde ses brins d'herbe ;
  • un gazon synthétique sans remplissage convient mieux à un usage en terrasse, intérieur, balcon, toit terrasse etc. ;
  • un gazon synthétique avec remplissage offre un rendu de meilleure finition et plus souple, il peut amortir dans une moindre mesure les chutes d'enfants de bas âge. Le gazon synthétique avec remplissage se pose sur tous les supports ; 
  • l’utilisation ou l'usage du gazon synthétique est à considérer. Différentes couleurs sont proposées et l'usage peut être intérieur ou extérieur. Préférez un gazon synthétique qui résiste aux UV pour l'extérieur et anti-chlore s'il est posé près d’une piscine ;
  • les trous de drainage pour un gazon synthétique sont un critère de choix pour éviter toute stagnation d'eau. Un gazon synthétique avec un niveau de perméabilité de 30 l/mn/m² (litres d’eau par minute par mètre carré) offre un drainage satisfaisant. L’écoulement est meilleur si le gazon synthétique est sans remplissage - sans sable ;
  • les certifications ISO 9001 et ISO 14001 autentifient la bonne fabrication du gazon synthétique. 

Bien poser un gazon synthétique 


  • Il est nécessaire de fixer solidement et efficacement le gazon synthétique.
  • Un brin d'herbe de plus petite taille bénéficie d'un meilleur port. Les brins d'herbe les plus hauts ont tendance à se coucher. 
  • Un gazon synthétique bien drainé est un gazon synthétique qui ne retient pas l'humidité. 
 
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 291 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme
A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.


De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide