Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son éclairage de salle de bains

Guide écrit par :
Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

183 guides

Réglette, spot orientable ou plafonnier : choisir le bon luminaire pour bien éclairer sa salle de bains est indispensable. Installé au-dessus du miroir, sur les murs ou au plafond, l’éclairage doit être décoratif, fonctionnel et aux normes avec les volumes et classes. Suivez nos conseils à la lumière du jour !  

Caractéristiques importantes

  • Indice de protection
  • Volume
  • Indice de Rendu des Couleurs
  • Température de couleur
  • Spot et applique
  • Réglette et plafonnier

Quels sont les éclairages de salle de bains

Bien que la salle de bains soit une pièce fonctionnelle, rien n'empêche de s'y détendre et de s'y sentir bien, c’est même conseillé car c’est dans celle-ci bien souvent que commence la journée !

La majorité des salles de bains n'ayant pas de fenêtre, il est primordial qu'elles soient bien éclairées. Dans tous les cas, privilégiez les lumières blanches (et non jaunes) pour que l’éclairage généré soit le plus proche de la lumière du jour.

Spot de salle de bains

Qui dit spot, dit éclairage encastré ou sur rail. Dans le plafond, dans les murs, ou encore au-dessus d'un meuble, les spots peuvent trouver leur place presque partout !

Fixes ou orientables, ronds ou carrés, en applique ou encastrés, les spots sont divers et variés. Certains fonctionnent en 230 V et sont alimentés directement, d'autres fonctionnent en 12 V et nécessitent l'installation d'un transformateur en amont. De plus en plus, les spots sont équipés de LED (qui remplacent une ampoule traditionnelle ou halogène) ce qui procure un éclairage puissant tout en minimisant la consommation énergétique.

L'important lorsque l'on veut installer des spots est de choisir le bon modèle en fonction de l'endroit de la salle de bains où on veut les installer – fonction des volumes. Pour cela, il faut se référer à la norme qui réglemente leur mise en place pour des questions évidentes de sécurité !

Applique de salle de bains

A l'image des spots, les appliques peuvent être installées presque partout dans la salle de bains. En revanche, les appliques de salle de bains ne s'encastrent pas et sont essentiellement fixées en saillie.

En fonction du modèle d'applique, vous obtiendrez un éclairage indirect ou un éclairage direct. Une applique peut être complètement étanche (comme un hublot IP 67) ou moins protégée des projections d’eau et des poussières mais plus esthétique - dans ce cas, vérifiez bien son Indice de Protection IP et sa classe pour l'installer au bon endroit.

Réglette de salle de bains

La réglette est un éclairage horizontal, composé d'un tube fluo ou, pour les modèles les plus récents, d'une série de LED. Généralement, la réglette s'installe au-dessus du miroir et du plan vasque. Cela permet d'avoir un éclairage optimal lorsque vous faites votre toilette quotidienne.

Le plus souvent, les réglettes sont équipées de leur propre interrupteur et certains modèles disposent d'une prise 230 V. Privilégiez absolument un éclairage blanc.

Applique de miroir de salle de bains


A l'image d'une réglette, les appliques de miroir s'installent au-dessus de ce dernier. Orientables le plus souvent, elles permettent un éclairage indirect sans éblouir.

A ampoule ou à LED, les appliques de miroir mettent en valeur votre plan de toilette et offre un flux lumineux généreux - à condition de bien choisir ses ampoules !

Plafonnier de salle de bains


Fixé au plafond comme son nom l'indique, le plafonnier assure l’éclairage principal de la salle de bains. Un plafonnier seul ne suffit souvent pas à éclairer convenablement toute la salle de bains. Il s'installe donc en complément de spots, d’appliques, réglettes, etc.

Dans la plupart des cas, les plafonniers sont de classe 1 (car leur embase est métallique et nécessite un conducteur de mise à la terre), soyez donc très attentif à l'endroit où il est installé pour être en totale sécurité.

Volumes de la salle de bains : installation de l’éclairage

Quel que soit son type, retenez qu'un dispositif d'éclairage de salle de bains doit répondre aux normes et notamment celles imposées par la NF C 15-100, présenter un indice de protection IP adéquat, et être de la bonne classe.

L'IP minimum quant à lui dépend du volume où est installé l'éclairage dans la salle de bains (norme NF C 15-100) afin de garantir une protection suffisante contre les projections d'eau.

Classe


Les classes se divisent en trois catégories.

Classe 1 : isolation simple et mise à la terre obligatoire.

Classe 2 : double isolation sans mise à la terre.

Classe 3 : fonctionne en très basse tension (TBT < 50 V), pas de mise à la terre.

Volumes de salle de bains

La salle de bains elle-même est divisée en plusieurs volumes, qui demandent chacun un type d'appareillage particulier afin de garantir votre sécurité.
 

Volume 0

C'est le volume intérieur de la baignoire ou du receveur de douche. Dans ce volume aucun luminaire n'est autorisé (en dehors des éclairages montés en usine par le fabriquant).
 

Volume 1

Le volume 1 est situé au-dessus de la baignoire ou du receveur de douche, jusqu'à une hauteur de 2,25 m. Seuls les éclairages d'un IP minimum de X5 et de classe 3 sont autorisés (maxi 12 V).
 

Volume 2

Le volume 2 se situe à 60 cm du volume 1 tout autour de la baignoire ou du receveur de douche et jusqu'à 2.25 m de hauteur. Dans le volume 2, seuls les éclairages de classe 2 et IP 44 minimum sont autorisés.
 

Hors volume

Le hors volume est délimité horizontalement jusqu'à 2,40 m du volume 2 et à 2,25 m au-dessus des volumes 1 et 2. Dans cet espace, les éclairages de classe 1 et 2 sont autorisés à conditions d'être protégés par une dispositif différentiel haute sensibilité (30 mA). L'IP X3 est le minimum.

Volumes et éclairages de salle de bains 

 

Spot

Applique

Réglette

Applique miroir

Plafonnier

Volume 0

X

X

X

X

X

Volume 1

Classe 3 IP X5

Classe 3 IP X5

X

X

X

Volume 2

Classe 2 IP 44

Classe 2 IP 44

X

Classe 2 IP 44

Classe 2 IP 44

Volume 3

Classe 1, 2 ou 3 – IP X3 – disjoncteur différentiel 30 mA

X = installation proscrite

Comment éclairer une salle de bains

Comme nous l'avons vu plus haut, une salle de bains est fonctionnelle mais c’est aussi un lieu de détente. Son éclairage doit par conséquent être à la fois fonctionnel et esthétique.

Eclairage décoratif


Uniquement destiné à créer l'ambiance, l'éclairage décoratif est un élément important à ne pas négliger. Aujourd'hui de nombreux procédés permettent d’installer des éclairages, ou touches lumineuses, à différents endroits de la salle de bains (à conditions de respecter les consignes de sécurité). Rubans de LED, petits spots, pommeaux de douche lumineux : le choix est vaste et permet de laisser libre court à son imagination !

Eclairage fonctionnel

Quelle que soit l'heure de la journée, l'éclairage fonctionnel offre une luminosité suffisante pour toutes vos toilettes quotidiennes (rasage, coiffure, etc.). L’éclairage fonctionnel ne doit pas générer de zones sombres et produire une lumière la plus blanche possible pour se rapprocher de la lumière du jour. L'éclairage fonctionnel peut se matérialiser par plusieurs sources. En aucun cas il ne sera direct, sous peine d'éblouir ou de fausser le reflet du miroir.
 
Si votre salle de bains est petite, et que vous n'avez qu'une seule source lumineuse au plafond par exemple, pourquoi pas la piloter avec un variateur d'intensité pour jouer sur le flux lumineux !

IRC, Indice de Rendu des Couleurs

L’IRC, Indice de Rendu des Couleurs, exprime le rendu de la couleur et se classe de 0 à 100 ; un IRC de 100 étant la représentation de la lumière du jour, régulière et blanche.

Température de couleur

La température de couleur est exprimée en degrés kelvins et définit la couleur d’une lumière. Les lumières neutres sont d’environ 4000/4500 kelvins alors qu’une lumière chaude est plutôt située entre 2500 et 3000 kelvins (K).

5 conseils pour bien choisir son éclairage de salle de bains


Choisissez un éclairage lumière du jour autour du miroir et partez sur un IRC de 90 minimum.

N’hésitez pas à rajouter des éclairages décoratifs pour pas que votre salle de bains ait une ambiance de laboratoire !

Si vous avez une baignoire, n’orientez aucun éclairage puissant dans la direction où vous vous y allongez sous risque d’un éblouissement fort désagréable lorsque vous cherchez à vous détendre.  

Amateur de balnéothérapie, si vous ne disposez de la luminothérapie sur votre baignoire balnéo, n’hésitez pas à parfaire la décoration de votre salle de bains en ajoutant des spots orientables offrant une lumière chaude – entre 2500 et 3000 kelvins.

Ne négligez pas les normes de sécurité et respectez scrupuleusement les volumes et les IP de chaque dispositif !
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
4 votes utiles
Guide écrit par :

Jérôme, Artisan, Haute Savoie 183 guides écrits

Jérôme, Artisan, Haute Savoie
Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.

Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide