Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son déshumidificateur d'air

Guide écrit par :
Anne, Peintre & Décoratrice d'intérieur, Aveyron

Anne, Peintre & Décoratrice d'intérieur, Aveyron

27 guides
Pour lutter contre la condensation créée par le chauffage ou l’humidité dans les habitations, le déshumidificateur réduit le taux d’hygrométrie et peut être à condensation ou absorption. Compact, économique et design, il se choisit selon son débit d’air, le volume à traiter, sa portée et capacité d’extraction.

Caractéristiques importantes

  • A compresseur
  • A absorption
  • Volume
  • Taux d'hygrométrie

Prix

de 8,00 € à 2 754,00 €

Choisir le meilleur déshumidificateur

Si votre logement principal connait un problème d’humidité, il est nécessaire de réguler son taux d’hygrométrie et avec un déshumidificateur que vous choisirez selon ses caractéristiques :
  • le volume de la pièce en m3 ou la portée en m² traitée ;
  • le débit d’air, plus il est élevé, plus le déshumidificateur est performant ;
  • la capacité d’extraction d’humidité, correspond au nombre de litres extrait par 24 h et fonction du taux d’humidité.
Pour plus de confort, vous préférez :
  • un hygrostat réglable pour réguler automatiquement le taux d’humidité ;
  • faible niveau sonore pour réduire les nuisances.
Si vous recherchez un déshumidificateur pour maison de campagne ou appartement de vacances qui fonctionnera sans surveillance, outre les caractéristiques liées au taux d’humidité et au volume à traiter, vous opterez de préférence pour :
  • un déshumidificateur à dégivrage au gaz chaud car sur une plage de température comprise entre 5 et 15 °C, ils offrent une performance d'environ 30 % supérieure ;
  • un système d’évacuation de l’eau qui permet de raccorder un tuyau pour évacuer l’eau directement dans un évier ou de le brancher directement sur un tuyau d’évacuation.

Bac absorbeur d’humidité

Si vous recherchez une solution économique et pratique pour réduire le taux d’humidité d’une pièce de petit volume, vous pouvez optez pour un bac absorbeur d’humidité. Pas cher et efficace, vous viderez son bac périodiquement et changez son sachet de recharge. Donné pour 12 m².

Déshumidifier une pièce pour assurer la pérennité des matériaux

L'humidité est nécessaire pour notre confort au quotidien mais il faut qu'elle soit modérée. En effet, un taux d'humidité trop important peut favoriser l'apparition de moisissures sur les plafonds, les murs, les meubles, et peut même aller jusqu'à provoquer le décollage du papier peint. Un fort taux d’humidité peut également être source de problèmes de santé (asthme, toux, rhumatisme etc).

Certaines pièces, comme la cuisine ou la salle de bains, sont plus exposées à une humidité ponctuelle importante (vapeurs de cuisson, sèche-linge etc). Le déshumidificateur est la solution idéale pour pallier à cette contrainte ! Simple, efficace et économique, il permet de déshumidifier l'air ambiant pour le rendre sain !

Le déshumidificateur peut également être utilisé pour accélérer le séchage d'une pièce en travaux (peinture, enduits…), après un dégât des eaux, assainir les vides sanitaires mais aussi et tout simplement pour réaliser des économies d'énergie (chauffer de l'air humide nécessite plus d'énergie que chauffer de l'air plus sec). 

Les différents types de déshumidificateurs

On distingue deux modèles principaux de déshumidificateurs : les déshumidificateurs d'air à condensation et les déshumidificateurs d'air à absorption.

Déshumidificateur d'air à condensation ou déshumidificateur à compresseur 

Efficace, compact et mobile (équipé de roulettes), c'est le plus courant des déshumidificateurs pour un usage domestique. Un ventilateur aspire l'air humide et le renvoie vers un condenseur (serpentin refroidi par un gaz frigorigène comprimé par un compresseur).

L'air est refroidi et l'eau condense dans un réservoir, l'air sec est ensuite chauffé et renvoyé dans la pièce. Les déshumidificateurs à condensation sont plus efficaces dans un environnement chaud et ils traitent efficacement les pièces fortement humides. Ils sont plus chers et bruyants.

Déshumidificateur d'air à absorption ou assécheur d'air 


Ce déshumidificateur utilise une soufflerie qui renvoie l'air vers du silicagel (gel de silice) dont les propriétés d'absorption de l'humidité sont reconnues. Il est silencieux, économique et écologique

Pour une utilisation normale, 20°C et 70% d'humidité, les déshumidificateurs silicagel font pourtant un meilleur travail que les déshumidificateurs à condensation qui eux, sont généralement testés par les constructeurs, dans des conditions d'humidité extrême soit 30°C et 80 % d'humidité.

Les avantages d'un bac absorbeur d'humidité


Un absorbeur d'humidité est un dérivé de déshumidificateur d'air à absorption qui ne nécessite aucune installation (pas de branchement électrique).

Il s'agit d'un bac en plastique (plusieurs formats au choix) contenant du silicagel en sachet qui absorbe l'humidité et le transforme en eau récupérée dans le réservoir.

Pratique et économique, la durée de vie d'un absorbeur d'humidité reste toutefois assez limitée (environ 2 mois d'autonomie) et il est nécessaire de vider régulièrement le bac.

De plus, l'absorbeur d'humidité ne convient qu'à des petites surfaces ayant une faible teneur en hygrométrie (humidité) à traiter.

Les caractéristiques de choix d'un déshumidificateur

Avant de choisir les critères de votre déshumidificateur, il faut d'abord déterminer quels sont vos besoins. Pour cela, vous devez évaluer :
  • le volume d'air et la surface de la pièce à traiter ;
  • le taux d'hygrométrie constaté ;
  • la température de la pièce à chauffer, plus la pièce est fraîche, plus l'efficacité du déshumidificateur doit être importante ;
  • la source d'humidité du local à traiter, pour rappel, la capacité d'un déshumidificateur doit être supérieure à la quantité d'eau produite par la pièce. Exemple : un local avec une piscine doit avoir un taux d'évaporation inférieur à la capacité d'air du déshumidificateur.

Une fois vos besoins évalués, vous devez estimer le débit d'air, la capacité d'extraction, la portée, l'hygrostat et le niveau sonore. D'autres critères secondaires comme le design, la maniabilité et les fonctionnalités diverses seront ensuite à déterminer. 

Débit d'air

Le débit d'air est le critère essentiel à prendre en compte ! C'est la quantité d'air humide (en m3) que le déshumidificateur est capable de traiter sur une période déterminée (par heure ou par minute). Plus il est élevé, plus il est efficace. Le débit d'air a pour fonction d'évaluer la capacité de renouvellement de l'air par l'appareil.

Capacité d'extraction

La capacité d'extraction représente le nombre de litres d'eau que votre déshumidificateur est capable d'extraire sur une durée déterminée (1h ou 1 jour). Comptez une capacité d'extraction de 5 à 30 litres/ jour pour un usage domestique et/ou pour une pièce humide de volume moyen.

Portée et volume traités

La portée est la surface en m² que va couvrir votre déshumidificateur. Plus la surface intérieure de votre pièce est grande, plus la portée doit être importante. Le traitement peut également être exprimé en m3 ce qui correspond au volume de la pièce. 

Hygrostat : régulation du taux d'hygrométrie

L'hygrostat ou régulateur d'humidité est manuel ou automatique, c'est la commande qui va vous permettre de régler le taux d'humidité souhaité (taux d'hygrométrie de consigne) pour rappel, le taux d'humidité idéal pour l'intérieur du foyer se situe entre 45 et 60 %.

Les hygrostats électroniques permettent la régulation automatique du taux d'hygrométrie ce qui se traduit par la mise en marche automatique du déshumidificateur.

Niveau sonore

Le niveau sonore est un véritable critère de choix, un bon déshumidificateur est un déshumidificateur silencieux ! Et à ce jeu, c'est le déshumidificateur à silicagel qui remporte le duel. Moins bruyant, il émet également un son plus doux à l'oreille que le déshumidificateur à compresseur, dont le débit d'air détermine le niveau sonore (plus il est élevé, plus l'appareil est bruyant). Choisissez le bon compromis entre efficacité et décibels !

Dégivrage par gaz chaud

Comparés aux déshumidificateurs de même puissance équipés d'un système de dégivrage automatique électronique, les déshumidificateurs à dégivrage au gaz chaud offrent une performance d'environ 30 % supérieure sur une plage de température comprise entre 5 et 15 °C. A savoir qu'au-dessus de 15 °C, la performance de déshumidification est identique quel que soit le système de dégivrage. Ils sont conseillés dans les locaux non chauffés. 

Design et maniabilité

Le design n’est pas un critère essentiel cependant si on peut avoir un appareil discret ou esthétique, c’est mieux... A noter qu'excepté les déshumidificateurs à usage professionnel, les modèles domestiques tendent à se ressembler.

La maniabilité, même si votre déshumidificateur n'a pas vocation à être déplacé souvent, est toujours appréciable ! Les déshumidificateurs sur roulettes sont à privilégier pour des déplacements simplifiés d'une pièce à une autre.

Options, fonctionnalités et paramètres de réglage

Des fonctionnalités diverses peuvent vous être proposées comme : 
  • une sécurité anti-débordement, le déshumidificateur s'éteint automatiquement dès que le bac atteint son niveau de remplissage maximum. Un témoin lumineux indique alors que le bac doit être vidé ;
  • un programmateur ou horloge 1-24 h pour programmer la mise en marche et l'arrêt ;
  • l'évacuation externe des condensats possible par le raccordement d'un tuyau à l'évier par exemple ;
  • ventilateur à 3 vitesses permettant d'adapter le fonctionnement aux exigences et besoins ;
  • un mode spécial linge permettant d'employer le déshumidificateur pour sécher des textiles humides et accélérer le séchage du linge en hiver ;
  • un mode nuit plus silencieux ;
  • une sécurité enfant permettant de verrouiller le clavier de contrôle ;
  • une large plage de fonctionnement (de 5 à 35 °C généralement) ;
  • l'indication de l'état d'encrassement du filtre ;
  • un mode déshumidification continue activable au besoin (l'appareil déshumidifie en permanence indépendamment du taux d'humidité de l'air).

Déshumidifier l'air ambiant et lutter contre l'humidité

Un déshumidificateur doit être efficace, fiable et intelligent mais vous pouvez désormais aussi joindre l'utile à l'agréable en alliant un aspect compact, silencieux et élégant !

Les bacs absorbeurs offrent une solution pour les pièces à faible taux d’hygrométrie ou de petit volume. 

Avoir un déshumidificateur est une solution contre l’humidité cependant, n’oubliez pas qu’en amont des solutions existent pour réduire la production d’humidité : 
  • peinture anti-humidité pour les pièces humides (cuisine et salle de bains) ;
  • isolation, la première barrière thermique contre les déperditions de chaleur ;
  • chauffage, car une maison sous-chauffée peut favoriser en partie l'humidité ;
  • aération des pièces humides ou le renouvellement d'air par une VMC (Ventilation Mécanique Centralisée) ;
  • hotte aspirante en cuisine etc.

L’entretien et le nettoyage des déshumidificateurs

Avant toute opération d’entretien et de nettoyage, le déshumidificateur est obligatoirement débranché.

Nettoyage du boitier et de la grille

Les grilles d’aspiration et de sortie peuvent se nettoyer avec un aspirateur muni d’un petit embout brosse. Cela permet de récupérer directement les poussières. Sinon, se munir d’une brosse à main.
De l’eau savonneuse suffit à nettoyer le boitier. Bien le rincer et l’essuyer ensuite.

Nettoyage du filtre à air

Nettoyer le filtre à air des impureté collectées (poils d’animaux de compagnie, poussières etc.) est impératif. Reportez-vous aux consignes d’instruction pour le retirer puis nettoyez-le à l’eau claire.

Nettoyage du réservoir

Le réservoir est également à nettoyer. Après son démontage, un simple rinçage à l’eau et essuyage suffisent. Son nettoyage est impératif pour ne pas que prolifèrent les moisissures et bactéries.

Non utilisation sur une longue période

Si vous êtes amené à ne pas utiliser le déshumidificateur sur une longue période, veiller à effectuer ses 4 opérations avant remisage.
  1. Vider le bac 24 h minimum après sa dernière utilisation.
  2. Nettoyer le boitier, les grilles d’aération, le filtre à air et le bac.
  3. Enrouler le cordon électrique puis recouvrir l’appareil d’une housse ou de son carton d’emballage.
  4. Ranger l’appareil à l’abri de l’humidité.

En savoir plus : 

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
9 votes utiles
Guide écrit par :

Anne, Peintre & Décoratrice d'intérieur, Aveyron 27 guides écrits

Anne, Peintre & Décoratrice d'intérieur, Aveyron
Après 8 ans de commerce, tournant professionnel : je me forme au métier de  Peintre en Bâtiment, option Solier Moquettiste, avec des camarades de 16 ans ! 9 mois plus tard, le CAP, mon inscription au Répertoire des Métiers et le label Artisan en poche, je créais mon  entreprise ! Et depuis, je ne décroche plus mes pinceaux !

Autodidacte, passionnée de bricolage et de décoration, j'adore chiner, restaurer des meubles, créer des éléments de décoration insolites ! Après la restauration complète de la maison de ma sœur, cet été, re-belote avec ma nièce : électricité, ragréage, carrelage, placo… On s'est essayés à tous les corps de métiers ! Et si aujourd'hui je peux vous faire partager mon expérience, j'en suis ravie !

Une blague 100% Bricolo: "Que doit toujours avoir sur lui un ancien clown, reconverti en bricoleur ? Une grosse pointe d'humour !" Bon bricolage !

                                                                                  

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt et mesurer la fréquentation de nos services. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.