Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son cylindre de serrure

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

283 guides

Le cylindre de serrure standard 40-40 à double entrée est connu comme le cylindre européen. Clé crantée ou clé à points, les barillets de serrure peuvent être entrouvrants, à bouton, débrayables ou demi cylindres. A choisir selon la porte, nos conseils pour choisir le meilleur canon de cylindre de serrure.   

Caractéristiques importantes

  • Cylindre classique
  • Demi-cylindre
  • Débrayable
  • A bouton
  • Taille
  • Type de protection
  • Type de clé

Cylindres de serrure ou barillets : l'essentiel à savoir

Aussi appelé barillet ou canon, le plus courant des cylindres de serrure est le cylindre européen

Le cylindre européen 40-40 : le grand classique



Le cylindre de serrure standard est le cylindre européen 40-40. Il s'agit d'un cylindre de sécurité 6 goupilles, avec au mieux (pour quelques euros de plus) une protection contre le perçage et le crochetage. De finition nickelée, il est généralement livré avec 5 clés, plates (premier prix) ou réversibles (clés à points) selon le cylindre de sûreté.

Les principales configurations des barillets de serrure

Pour répondre aux différentes configuration de porte et système de verrouillage, le cylindre de serrure se décline dans différentes matières, longueurs, marques et surtout avec différents types de clés et mécanismes :
  • cylindre classique ou cylindre standard double entrée ;
  • cylindre débrayable ;
  • cylindre à bouton ;
  • demi-cylindre.

Les normes et résistances contre l'effraction d'un canon de serrure
 

Les sécurités que propose un cylindre de serrure peuvent être selon le modèle :
  • anti-crochetage ;
  •  anti-perçage ;
  • anti-casse ;
  • anti-copiage.
Il existe également des cylindres, beaucoup moins répandus et appartenant à des marques spécifiques, qui sont tout rond, contrairement aux européens.

Norme A2P

La norme A2P régit la résistance des cylindres à l'effraction de 5 à 15 minutes.

Comment mesurer la longueur d'un cylindre de serrure ou canon

La première caractéristique d'un cylindre de serrure, et la plus importante pour le remplacement, est la longueur du cylindre (exprimée en mm). 



Le cylindre est composé d'une entrée de clé de chaque coté et d'un panneton, au milieu, qui actionné par la clé exécute le verrouillage. La longueur se prend de l'axe de ce panneton jusqu'à l'entrée de clé. La grande majorité des cylindres mesure 60 mm (en longueur totale) et sont appelés 30-30 car il y a 30 millimètres entre l'axe du panneton et l'entrée de clé de chaque côté. Plusieurs déclinaisons de cylindres de serrure sont toutefois possibles :
  • cylindre 30-30
  • cylindre 30-40 
  • cylindre 40-40 
  • cylindre 40-50
  • etc.
Le point de référence étant toujours l’axe et l’entrée. Rien qu'avec ce critère, on peut changer son cylindre sans se tromper ! Le panneton, quand il n'y a pas de clé dans le cylindre, est généralement à 7 heures (ou 4 heures selon le cadran d'une horloge) quand il est regardé de face. Il se peut, plus rarement qu'il soit à 3, 9 ou 12 heures pour des serrures très spécifiques. Certains cylindres disposent d’un panneton réglable.

La clé d'un cylindre de serrure indique sa complexité et sa sécurité

En fonction de du cylindre de serrure, la clé peut avoir des crans, des empreintes, des bosses ou des creux. En forme de croix, d’étoile mais le plus souvent plat, le profil d'une clé peut être taillé sur un ou deux côtés. C'est l’ensemble « profil + taille » qui possède « le code » pour actionner les goupilles à l'intérieur du cylindre qui permettent le verrouillage par le panneton. Le bon profil permet à la clé d’entrer dans le cylindre, les bons crans permettent de la tourner et de verrouiller.
Le saviez-vous ? Plus il y a de goupilles, plus le cylindre est difficile à crocheter – comptez de 5 à 36 goupilles pour un cylindre.   

Les principales clés des cylindres de serrure ou barillet


Vous pouvez, lors du remplacement d'un cylindre de serrure, augmenter la complexité du cylindre et ainsi renforcer la sécurité du verrouillage. La clé indique par conséquent la complexité du cylindre :
  • la clé plate crantée sur un profil est le standard par excellence, on la retrouve sur tous les trousseaux 
  • la clé plate crantée sur deux profils offre un peu plus de sécurité car indique un cylindre avec plus de goupilles (devenue rare, la clé à points la remplaçant) ; 
  • la clé paracentrique ressemble aux deux précédentes à l’exception qu’elle est crantée sur les tranchants pour une meilleure protection contre le crochetage ; 
  • la clé réversible est souvent à points et comme son nom l’indique, peu importe la face choisie, vous pouvez l’insérer dans le canon de serrure ; 
  • la clé à pompe ressemble de face à une étoile et dispose d’un niveau de sûreté élevé.

Des clés et des canons de serrure

Le nombre de clés vendues avec le cylindre est variable – souvent 3 voire 5 pour les barillets de serrure les plus complexes. En fonction de son type, la clé peut être reproduite plus ou moins facilement. Les clés plates peuvent être reproduites dans tous les « Points clés minute », les clés paracentriques et les clés réversibles chez les plus professionnels et les clés à pompe chez l’élite voire directement auprès du fabricant.

Clé incopiable et clé garantie à vie


Les clés incopiables offrent une protection optimale. Une carte fournie avec le cylindre est nécessaire au serrurier pour effectuer leur reproduction (la carte de propriété interdisant toute reproduction illicite).

Attention, les clés garanties à vie ne peuvent se faire reproduire qu’en usine : pensez au délai si vous souhaitez laisser un double à un responsable. 

La résistance d'un cylindre de serrure contre l'effraction

Selon son degrés de protection et de sécurité, il est possible plus ou moins facilement de forcer un cylindre de serrure.

On peut percer un cylindre pour faire sauter les goupilles ou le casser avec un marteau de l'extérieur. C'est pour ces raisons qu'il peut posséder une pastille en acier juste au-dessous de l’entrée de clé et qu’une rondelle y est déposée pour éviter le perçage  – pour que le foret tourne dans le vide ; le cylindre de serrure peut être en alliage résistant pour résister à la percussion… à ce propos, faites attention à ce que le cylindre ne dépasse pas de la porte. Il doit être affleurant pour ne permettre aucun arrachage extérieur.

Du cylindre anti-crochetage au cylindre anti-perçage

En fonction des caractéristiques qu’il présente, le cylindre offre différentes protection. Son appellation marchande désigne le plus souvent la protection dont il fait preuve.
  • Cylindre anti-arrachement : le cylindre est obligatoirement installé en pose affleurante (l'arrachement est réalisé à l’aide d’une pince le plus souvent).
  • Cylindre anti-casse : le cylindre de serrure est conçu dans un alliage résistant pour résister à la casse, à la percution suite à des coups de marteau. Dispose de renfort.
  • Cylindre anti-perçage : l'entrée de clé du cylindre de serrure est protégée par une rondelle en acier traité pour que le foret d'une perceuse tourne dans le vide.
  • Cylindre anti-crochetage : plus un barillet compte de goupilles et plus il est de système de verrouillage complexe, plus le crochetage est difficile (technique du trombone).
  • Cylindre anti-copiage : la copie de la clé du cylindre de serrure est réalisée exclusivement à partir de la carte de propriété.
  • Cylindre anti-bumping : le canon de serrure est protégé de la percussion , réalisée à l’aide d’une clé de frappe, grâce à un alliage résistant et des renforts.  

Zoom sur la norme A2P et la résistance à l’effraction

La norme A2P est délivrée par le Centre National de la Prévention et de la Protection (CNPP) et atteste la protection et la résistance contre l’effraction du barillet de serrure.

Cylindre de serrure ou barillet
Résistance à l’effraction
A2P*
5 minutes
A2P**
10 minutes
A2P***
15 minutes

Les types de cylindres de serrure : à double entrée, demi cylindre, débrayable, à bouton


Cylindre classique ou cylindre à double entrée

L’entrée de clé se fait sur les deux côtés mais le verrouillage ou le déverrouillage n’est possible que si une seule clé est insérée. 

Demi-cylindre de serrure

Spécial pour les portes de garage, ces cylindres ont juste une entrée de clé d'un côté et font 30-10mm. 

Cylindre débrayable 

Une clé insérée d'un côté n'empêche pas l'ouverture de l'autre, super pratique quand on est plusieurs dans la maison ! Les cylindres classiques n'autorisent pas l'ouverture quand une clé est à l'intérieur, judicieux si on ne veut que personne puisse rentrer, même avec une clé ! 

Cylindre à bouton 

Un bouton est solidaire du cylindre, il remplace la clé à l'intérieur.

Serrures de baies vitrées 

Une attention particulière aux petites serrures de baies vitrées ou de portails est nécessaire : le panneton de ces cylindres étant plus petit, si vous ne trouvez pas le modèle de votre choix, faites dans le système « débrouille » : limez le panneton pour qu'il n'accroche pas dans la serrure !

Les différents mécanismes de verrouillage d’un cylindre barillet de serrure

Mécanisme de cylindre à goupilles 

Le cylindre de serrure à goupilles est le plus commun, plus il y a de goupilles, plus la protection est élevée – la majorité des cylindres dispose de 6 goupilles. En termes de choix, préférez un cylindre avec une sécurité anti-crochetage. Les mécanismes à goupilles maillechort (alliage davantage résistant) sont plus sécuritaires. Selon la disposition des goupilles,  il peut être difficile de reproduire la clé. 

Mécanisme de cylindre à billes 

L'on retrouve le mécanisme à billes sur les barillets qui offrent une protection contre le perçage.
Ce mécanisme de cylindre de serrure rend inefficace toute tentative d'effraction avec l'utilisation d'une perceuse. 

Mécanisme de cylindre à disques 

Si vous êtes un particulier lambda, aucune raison d’équiper vos cylindres de ce type de mécanisme qui présente un niveau de sûreté élevé. Davantage réservé au secteur industriel, à certains établissements publics, aux banques etc. 

Mécanisme de cylindre à pompe 

Meilleure résistance dans le temps et au crochetage, ce type de mécanisme est également plus onéreux que les systèmes à billes ou à goupilles.
Le cylindre à pompe équipe souvent les portes d'appartements des grandes villes ; il peut être combiné avec un verrouillage à trois points (avec crémone de sûreté, auquel cas il s'agit d'une serrure trois points).  

Une clé pour plusieurs cylindres de serrure : zoom sur les cylindres s'entrouvrant


Les cylindres s’entrouvrant sont des cylindres de serrure qui s'ouvrent avec une clé identique. Tous les barillets possèdent et s'ouvrent avec la même clé. Pratique, les cylindres s'entrouvrant allègent le trousseau de clés de manière considérable !

Pour répondre à toutes les configurations, les cylindres peuvent être de différents types.

Choisir le meilleur cylindre ou barillet de serrure pour verrouiller une porte

Le remplacement d'un cylindre est assez simple, il est maintenu par une vis, accessible par le chant de la porte, qui passe à travers la serrure. Vous la dévissez après avoir dégagé le panneton bien sûr puis vous n’avez qu’à tirer le cylindre.


Un cylindre n’est efficace que sur une porte digne de ce nom. Pas la peine d'acheter le nec plus ultra si votre porte est en carton et qu'un coup d'épaule suffit à l'ouvrir. La gâche, là où est hébergé le panneton lorsque la porte est verrouillée, est tout aussi importante. L’hébergement doit être solide et fixé sur des montants sains.

Pour résumer, vous choisissez votre cylindre en fonction :
  • du modèle déjà en place si c’est un remplacement ;
  • de sa taille ;
  • de son type ;
  • des différentes protections qu’il présente ;
  • du type de clé.
N’hésitez pas à utiliser du lubrifiant si vos serrures accrochent.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
15 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 283 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide