Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son combiné à bois

Guide écrit par :
Lukas, Constructeur bois passionné, Marne

Lukas, Constructeur bois passionné, Marne

36 guides
Passionné d’ébénisterie ou de menuiserie ? Virtuose des copeaux ? Le combiné à bois est ce qu’il manque à votre atelier ! Combinant l’ensemble des opérations possibles sur vos pièces de bois - dégauchir, raboter, scier, mortaiser, toupiller - cette machine est un véritable couteau suisse ! Découvrons-là ensemble.

Caractéristiques importantes

  • Dégauchissage
  • Rabotage
  • Sciage
  • Toupillage
  • Mortaisage
  • Chariot de tenonnage
  • Puissance

Prix

de 949,00 € à 5 849,00 €

Pourquoi équiper son atelier d'un combiné bois

ManoMano
L’intérêt premier d’un combiné à bois est qu’il rassemble toutes les machines en une, ce qui permet de procéder à tous les travaux du bois même dans des espaces restreints. On oriente ainsi un moteur d’une machine à l’autre - via un réglage de courroie - suivant les tâches à effectuer.

La caractéristique principale qu’il faut connaître et choisir est le nombre d’opérations proposées - de 2 à 6 voire plus - et l’ajout d’accessoires. Inutile de lorgner sur une machine 6 opérations si vous souhaitez simplement raboter des portes ou les couper à la bonne taille. Un menuisier débutant ou quelqu’un souhaitant bricoler sa maison se contentera aisément d’une machine performante combinant 3 opérations.

Type de combiné bois

Ainsi, on va retrouver deux principaux types de combinés :
  • Le combiné 2 - 3 opérations avec par exemple les fonctions dégauchissage & rabotage & mortaiseuse ou bien scie sur table & toupie ;
  • le combiné 5 - 6 opérations avec les fonctions dégauchissage & rabotage & scie sur table & toupie & tenonneuse.
 
Voici les fonctions pouvant convenir à un utilisateur conventionnel ou découvrant le bois :
  • dégauchissage, pour rendre parfaitement d’équerre deux faces d’une pièce de bois ;
  • rabotage, pour tailler un bois à la section voulue, après la phase de dégauchissage ;
  • scie à format et à déligner, pour couper aux dimensions voulues des panneaux ou pièces de bois avec précision ;
  • toupillage, pour profiler vos bois grâce à un outil tournant sur un axe vertical.
 
Pour un usage professionnel ou plus spécifique, on peut ajouter :
  • chariot de tenonnage, il s’agit d’un outil destiné à faciliter la création de tenons en série ;
  • mortaiseuse, pour les travaux d’assemblage en série également ;
  • scie circulaire avec inciseur, pour couper idéalement du mélaminé ou des panneaux à risques d’éclats destinés à être apparents. Idéal pour les agenceurs !


Encombrement du combiné bois 

 
Seconde information à déterminer, l’espace dont vous disposez :
  • concernant l’encombrement, la table dépliée du chariot de la scie peut dépasser 3 mètres alors qu’un mini-combiné ne dépassera pas 90 centimètres de longueur totale ;
  • les petits combinés pèsent 50 kg mais les machines professionnelles dépassent une tonne.
 
Alors à vous de voir si vous désirez une machine transportable et pratique ou si vous comptez sur un combiné fixe polyvalent.

Dernier critère essentiel, votre budget. Un combiné deux opérations d’entrée de gamme se trouve pour environ 500 euros, une machine professionnelle surpuissante à plus de 10.000 euros… Attention au porte-monnaie !

Pour conclure ce point d’introduction, il faut comprendre que c’est à vous de vous orienter – et c’est compliqué parfois ! – suivant ce que vous allez faire comme travaux, l’espace dont vous disposez et surtout de votre budget.  

Quelle puissance pour un combiné bois

ManoMano

Il faut savoir qu’un combiné à bois six opérations tourne avec trois moteurs le plus souvent. Pour un modèle à trois opérations, on retrouve ainsi généralement un à deux moteurs.

Il existe deux types de moteurs sur cette machine :

  • synchrone (moteur sans charbons à aimant permanent) ;
  • asynchrone (moteur avec charbon, moins bruyant).

Les moteurs se déclinent en deux versions - monophasée ou triphasée - à déterminer suivant la configuration électrique de votre atelier. Optez de préférence pour un moteur doté d’un protecteur thermique qui le protège en cas de surchauffe

Rapport de la puissance dans les fonctions d'un combiné bois

ManoMano

Rabotage et dégauchissage 


La puissance conditionne la capacité de la machine à enlever plus ou moins de matière sur les pièces de bois avec facilité et sans risques, cette caractéristique se nomme la hauteur de passe. De plus, elle influence la vitesse à laquelle peuvent être entrainées les pièces via les entraineurs - des rouleaux faisant défiler le bois - sur les fers de la raboteuse.

Sciage


Plus votre machine est puissante, plus vous pouvez couper des sections importantes – ou des bois durs sans peine, comme le chêne. Attention à ne pas surestimer les capacités de coupes de votre machine !

Toupillage 


Là encore, la puissance améliore les possibilités ! L’outil installé sur la toupie peut enlever plus de matière et diminuer le nombre de passes requises. Sur les combinés de milieu ou haut de gamme, on peut avoir accès à un sélecteur de vitesse - en tours par minute  - très pratique suivant les travaux demandés (dégrossissage, finition, type d’outil, etc.).

Tenonnage et mortaisage 


On se répète… plus de puissance… plus de polyvalence,  augmentation des sections, choix de la vitesse pour la mortaiseuse, capacité à l’enlèvement de matière pour la tenonneuse etc. !
 

Déclinaisons des puissances 


Sur le marché, les puissances disponibles vont de 1 000 W à plus de 3 000 W – elles sont aussi parfois indiquées en CV, chevaux vapeurs : 2, 3, 4 CV par exemple. Grosso modo, les combinés allant de 1 000 W à 1 700 W vont concerner les machines transportables ou convenant parfaitement à des travaux d’ébénisterie et de menuiserie classique. Si vous comptez devenir charpentier, il faut prévoir plus large ! Avec des moteurs de plus de 2 000 W, le travail sur tout type de bois et section vous est possible sans problème suivant les possibilités de la machine.

Caractéristiques des différentes fonctions des combinés


Dégauchisseuse et raboteuse 

Largeur de la table 

C’est la largeur de la table qui va importer. Elle conditionne la possibilité de passer des pièces de bois de grandes largeurs. Elles vont de 150 mm à plus de 410 mm pour les machines professionnelles. La longueur de la table détermine l’aisance à passer les pièces sans risque – porte à faux ou chute par exemple. La table d’un mini-combiné dépasse rarement 1 mètre tandis que les machines imposantes dépassent 1,70 mètres.

L'avancement

L’avancement, en mètres par seconde, fixe l’avance automatique des pièces et peut-être réglable, suivant un travail de finition ou de dégrossissage, si l’on monte dans les gammes de machines. La possibilité de pouvoir changer facilement les fers – ce qui tranche le bois – est importante tout comme le possible usage de fers réversibles, économiques et pratiques.

Guide 

Le guide peut-être réglable suivant un angle déterminé, utile pour faire des chanfreins en série !


Sciage 

Caractéristiques de coupe

Ici, il vous faut connaître la hauteur maximale de sciage possible ainsi que le diamètre de la lame. La longueur de la table influe sur la facilité à couper de grandes longueurs de bois avec simplicité mais attention à l’encombrement !

Table coulissante

Autre point-clé, la table coulissante montée sur des rails : elle permet notamment de couper avec minutie des panneaux de bois. Elle doit-être solide, facile à coulisser et arriver au plus près de la lame de scie.

Guide parallèle et organes sécuritaires

Un guide parallèle à la lame permet des coupes d’équerre rapides, mais il doit être fiable et précis. Pour votre sécurité, il est préférable que le combiné soit équipé d’un capot protecteur sinon attention à vos doigts ! Un couteau diviseur derrière la lame est primordial car il va empêcher le bois de se resserrer et d’être rejeté à l’autre bout de l’atelier…


Toupillage et tenonnage 

Diamètre des fraises

Il existe deux types de toupies, celles utilisant des fraises de défonceuses - généralement sur les petits combinés - de différents diamètres et celles utilisant un arbre classique - 30 mm ou 50 mm - qui déterminent les outils que vous allez pouvoir utiliser dessus. Inutile de préciser que les fraises utilisant un arbre classique permettent des travaux plus conséquents et efficaces, mais pour de l’ébénisterie ou la petite menuiserie, les fraises de défonceuses conviennent parfaitement !

Ouverture de table

L’ouverture de table indique la largeur maximale des outils que l’on peut utiliser pour travailler.


Vitesse et guide de protection

Autre donnée importante, la vitesse  - tours par minute - et la possibilité de la régler suivant les outils utilisés. Un guide de protection avec des barrettes de sécurité réglables est pratique pour vous protéger également !

Mortaiseuse 

Mandrin et table de mortaisage

Il faut connaître la capacité de serrage du mandrin pour déterminer l’utilisation des mèches à utiliser. Un diamètre élevé permet de travailler plus rapidement. Enfin, regardez de quelle manière se fixe et s’enlève la table de mortaisage, opération pouvant-être laborieuse. 

Ergonomie et praticité : les clés d'un combiné pratique à utiliser

ManoMano



L’avantage du combiné constitue également son léger défaut ! En effet, pour passer d’une opération à l’autre, il faut effectuer quelques manipulations, comme enlever des accessoires ou faire des réglages, que les experts appellent le dépointage. Cette opération prend un peu de temps et évidemment, elle est plus ou moins rapide suivant les modèles ! A vous de voir, amateur ou professionnel, si vous pouvez vous permettre quelques pertes de temps ou si vous êtes un fou des copeaux !

Le changement d’opération se faisant via un réglage de courroie, celui-ci est aussi plus ou moins pratique. Il se fait manuellement ou par électronique suivant les machines.

Concernant le combiné, un bâti monobloc est généralement signe de solidité et de stabilité parfaite.

La table de la machine se trouve soit en fonte d’aluminium, soit en fonte d’acier, les deux étant parfaitement rectifiées. L’aluminium est plus léger mais plus fragile – attention aux clous ! – tandis que l’acier plus robuste alourdit conséquemment la machine et il est à éviter si vous comptez déplacer souvent votre combiné. Une table anodisée offre une meilleure résistance à l’usure et à la corrosion.

Les réglages de chacune des opérations sont également simples… ou pas ! Régler la hauteur de rabotage, de la scie ou de la toupie ainsi peut se faire soit via des volants ou  des leviers à tourner soit via l’électronique de manière plus efficace et précise. Un petit plus si le combiné est équipé d’un dispositif de réglage micrométrique : les réglages sont ultras précis !

Pour votre sécurité, il est judicieux d’opter pour un modèle avec bouton d’arrêt d’urgence type coup de poing.

Les équipements d'un combiné bois


Les équipements d'un combiné bois visent à améliorer ce qui pourrait compléter et améliorer l’usage de votre combiné :
  • un dispositif de déplacement, très pratique pour ranger votre machine sans vous abîmer le dos !
  • des servantes, pour travailler des pièces de grande longueur sans danger ;
  • un aspirateur, l’accessoire primordial pour votre santé et pour éviter les nettoyages constants de l’atelier ;
  • un kit de travail à l’arbre, pour la toupie, qui permet de travailler des formes courbes par exemple. Parfois, il peut être fourni avec la machine ;
  • un entraineur, pour la toupie, qui se charge de faire défiler tout seul vos bois, parfait pour le travail de série et la sécurité !

Conseils de choix

Il est compliqué de choisir un combiné à bois. Vous devez vous orienter suivant vos attentes d’abord afin de procéder par élimination. Vous pouvez envisager, si c’est possible, d’acquérir deux combinés - un dégauchisseuse & raboteuse et l’autre scie & toupie par exemple - vous gagnerez ainsi du temps lors des travaux demandant plusieurs opérations.

Le cas échéant, n’hésitez pas à investir un peu plus que prévu car une machine plus polyvalente ou puissante vous permettra, lorsque vous en aurez compris les multiples possibilités, de vous épanouir pleinement !

Enfin, pensez toujours à la sécurité, cette machine peut être dangereuse, alors attention ! Bon travail à vous !
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
4 votes utiles
Guide écrit par :

Lukas, Constructeur bois passionné, Marne 36 guides écrits

Lukas, Constructeur bois passionné, Marne
Après avoir quelques temps roulé ma bosse dans le bâtiment, notamment dans tout ce qui touche à la rénovation – peinture, carrelage, menuiserie, pose de cuisine et de salle de bain  – j’ai décidé de passer un diplôme de « Monteur constructeur bois » et j’ai bien fait car rien n’est plus plaisant que de travailler sur une charpente ou de concevoir une maison en bois !

Tout ce qui touche au travail du bois me passionne, et construire ma propre maison dans ce matériau est un de mes buts !

Je suis également un adepte de l’outillage du bâtiment : j’adore m’informer sur les innovations, les méthodes d’utilisation, les astuces ou les performances de chaque nouvel outil du marché, que ce soit en rapport avec le travail du bois ou non ! Je me ferai un plaisir de vous conseiller et de vous aider dans vos choix !

Bon bricolage ! 

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent