Comment choisir son broyeur de végétaux

Comment choisir  son broyeur de végétaux
Chapitres :
Guide écrit par :
Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse

Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse

19 guides
Pour vos travaux d’élagage et d’abattage et pour broyer les branches de votre jardin, le broyeur de végétaux est indispensable. Système de coupe, puissance, bac de récupération : un broyeur de végétaux est thermique ou électrique et se choisit en fonction du diamètre des branches. Suivez le guide et ses conseils !

Caractéristiques importantes

  • Electrique
  • Thermique
  • Puissance
  • Système à disque porte-lames
  • Système à rotor
  • Système à turbine

Choisir son broyeur de végétaux selon la surface du jardin et la fréquence d’entretien

Surface du jardin

Motorisation

Puissance

Système de coupe

Diamètre maximal des branches

Matière broyée

Broyat obtenu

Entretien

300 m²

Electrique

2200 W

Disque porte-lames ou porte-couteaux

35 mm

Feuilles

Déchets ménagers

Branches (pas de bois dur)

Très fin

Nettoyage outil de coupe

De 300 à 500 m²

Electrique ou thermique (selon fréquence)

2500 W

Rotor (le plus silencieux)

38 à 45 mm (pas de bois dur)

Branches, haies, arbustes (moyennement dur)

Compost

Nettoyage outil de coupe et entretien moteur

≥ 500 m²

Thermique

3300 W

Turbine

≥ 50 mm

Branches, fruitier (bois très dur)

Compost

Entretien moteur (huile, carburant, vidange, nettoyage filtre, bougie)

Les caractéristiques communes où être vigilant lors du choix d’un broyeur de jardin :
  • le niveau sonore, entre 85 et 105 dB ;
  • un bac pour récupérer le broyat ou cheminée d’éjection ;
  • une goulotte d’approvisionnement, la préférer évasée ;
  • le poids, choisir un broyeur léger c’est faciliter son déplacement ;
  • repliable, pour réduire l’encombrement.

Vue détaillée d'un broyeur de végétaux


Fiches techniques et avantages des broyeurs de jardin électriques et thermiques

D’abord, un broyeur de végétaux se constitue d’une trémie de chargement au fond de laquelle on retrouve un système de broyage qui broie vos déchets en morceaux. Le broyeur de branches se classe en deux catégories selon leur moteur : le broyeur de végétaux électrique et le broyeur de végétaux thermique. Pour savoir lequel des deux vous convient, posez-vous la question : quelle taille fait mon jardin ?

Broyeur de végétaux électrique


Le broyeur électrique est alimenté par l'électricité, il est adapté pour l'entretien de jardins de petites et moyennes superficies (jusqu'à 500 m²). 
Avec sa puissance allant de 2 000 à 3 000 Watts, il broie facilement les branches d’un diamètre inférieur à 45 mm.

Broyeur de végétaux thermique


Le broyeur thermique fonctionne avec du carburant, il se conjugue à un jardin de grande surface (mini 500 m²) qui réclame un entretien fréquent. À la différence d’un broyeur électrique, il se dévoile surpuissant : de 4,5  à 9 CV (chevaux) – similaire à 3 300 W et 6 600 W. 
Avec le broyeur de jardin thermique, vous pouvez venir à bout des végétaux plus gros et plus denses, même pour des branches d’une grosseur atteignant 75 mm de diamètre. Attention, ce sont très souvent des moteurs 4 temps. Reportez-vous bien aux conseils d’utilisation et d’entretien.

Choisir le système de coupe du broyeur de végétaux en fonction des besoins


Chaque broyeur se distingue par son système de coupe qui se choisit selon les besoins. Pour bien choisir, vous allez devoir répondre à ces 2 questions : Quels végétaux sont à broyer ? Quelle est la grosseur des branches ?
On retrouve quatre systèmes de broyage, le système à disque porte-lames, le système à rotor, le système à turbine et le système à vis sans fin.

Système à disques porte-lames

Pour un jardin de moins de  300 m2 et ne nécessitant qu’un entretien occasionnel et pour broyer des feuillages, des déchets ménagers, des branchages souples jusqu’à 35 mm de diamètre et pas de bois dur, un broyeur à disque porte-lames est tout indiqué. 
Par ses lames accolées à un disque tournant à grande vitesse (de 2 000 à 4 500 tours/ minute), vous y récupérez du broyat très fin. Seul bémol, il est bruyant et sensible au bourrage.

Système à rotor

Le système à rotor est à préférer si votre jardin est assez grand et si l’on y retrouve des végétaux de taille pouvant atteindre 45 mm voire 50 mm de diamètre. Avec son débit de coupe de 40 tours/min, on peut affirmer qu’il fonctionne lentement mais surement. 
À l’aide de sa roue crantée, il écrase haies et arbustes moyennement durs pour aboutir à un résultat relativement grossier, adapté pour le compostage. Autres avantages de ce système : bourrage moins fréquent, silencieux et convient à une utilisation régulière.

Système à turbine 

Le système à turbine fonctionne comme le rotor mais il est plus performant
Il est conçu pour broyer du bois très dur tels que les arbres fruitiers, une haie touffue ayant des branches de gros calibre.

Système à vis sans fin

Equipant le plus souvent les broyeurs de déchets puissants, ce système broie les branches de 35 à 50 mm.
Susceptible au bourrage.

Choisir un broyeur selon le broyat

Si vous préférez raisonner en termes de broyats :

  • le paillage se produit grâce à un broyeur à plateau porte-lames appelé également broyeur porte-couteaux ;
  • le compost est réalisé avec des broyeurs à turbine ou des broyeurs à rotor ;
  • les branches sont broyées par tous les types de broyeurs. 

La puissance du broyeur de branches à définir selon le type de travaux à effectuer


La puissance varie selon le diamètre des branches à couper et donc aussi avec le type de broyage et de son système de coupe. Plus vos branches sont grosses, plus vous faites appel à un appareil puissant et moins vous rencontrez de bourrages. Vous pouvez toutefois vous référer aux correspondances suivantes.
  • Branches ≤ 35 mm : broyeur électrique à plateau porte-lames de 2 000 à 2 200 Watts.
  • Branches de 38 à 45 mm : broyeur électrique à rotor ou à turbine de 2 200 à 2 500 W.
  • Branches > 50 mm : broyeur thermique de plus de 3 300 W.

Caractéristiques techniques d’un broyeur de jardin

Poids 


Même un broyeur de jardin léger de 15 kg est laborieux à transporter
Plus le broyeur est puissant, plus son poids augmente. De deux modèles à caractéristiques identiques, préférez toujours un broyeur de végétaux muni de roues.

Goulotte d’approvisionnement ou avaloir 


La goulotte d'approvisionnement est située sur le dessus du broyeur ; il s'agit de la trémie de chargement où sont introduites les branches. Une forme évasée soit en entonnoir facilite l’alimentation du broyeur et permet d’augmenter la vitesse d'approvisionnement.

Bac de récupération de broyat intégré ou cheminée d'éjection


Le bac est en option sur certains broyeurs de branches. Bien souvent, le broyeur à disque porte-lames est muni d’une goulotte ou cheminée d’éjection vers l’avant.
Les broyeurs à rotor ou à turbine possèdent généralement un bac.

Niveau sonore 

Le niveau sonore est exprimé en décibels (dB), il oscille entre 85 et 105 dB. Si le moteur électrique est par définition moins bruyant, un avec un système de coupe à rotor l’est davantage. Grâce à son débit de rotation plus lent que les autres systèmes, il dégage au maximum environ 88 décibels. Protégez-vous les oreilles lors de son utilisation.

Confort d’usage 


Au niveau de la mise en route, le broyeur électrique s’avère plus facile à utiliser car il ne demande aucun réglage. Côté praticité des systèmes de coupe, ceux à disque porte-lames et à rotor réclament l’usage d’un poussoir (vendu en option) pour pousser les branches à l’intérieur du broyeur.
Ce désagrément ne se pose pas avec le système à turbine car il se montre plus résistant au bourrage.

Facilité de rangement 


Vu l'encombrement que représente un broyeur de végétaux, s'il se replie, c'est mieux car entre le taille-haie, la perche-élagueuse et la tondeuse à gazon, vous aurez vite fait de remplir votre garage ou votre abri de jardin !

Entretien et conseils d’utilisation

Entretien des broyeurs de végétaux thermiques


Les moteurs thermiques font l’objet d’un entretien qui consiste à :
  • nettoyer et/ou changer la bougie d’allumage périodiquement et vérifier l'écartement de son électrode ;
  • nettoyer le filtre à air et de carburant si le broyeur est équipé de ce dernier ;
  • faire le plein de mélange pour moteur 2 temps (huile + essence) dans les proportions indiquées par le fabricant ;
  • faire le plein d’essence et d’huile pour les moteurs 4 temps et réaliser la vidange selon les préconisations constructeur.

 Entretien régulier tout broyeur


Avant toute opération de maintenance, éteignez (puis débranchez si électrique) votre broyeur et attendez la fin de son broyage.
Pour éviter de vous couper les doigts, ne touchez pas les couteaux directement avec les mains mais avec une brosse.
Le tranchant des lames du broyeur de branches s’affute lorsqu’il ne coupe plus.
Côté mécanique, huilez ce qui doit être huilé (roues, axes et parties métalliques) et nettoyez régulièrement la partie motrice (grille de protection également) des résidus de broyage.

Hivernage

L’hivernage d’un broyeur de jardin consiste à assurer son entretien régulier et son entretien moteur si thermique (vidange, bougie etc.).
Le broyeur de branche est couvert d’une housse et stocker à l’abri de l’humidité (abri de jardin, garage).

Conseils d’utilisation


Malgré la sécurité garantie par les fabricants, afin de ne pas être broyé par les remords, enfilez vos équipements de protection individuelle : gantslunettes ou visière et protections auditives.
En cas de bourrage, on éteint le broyeur (puis on le débranche si électrique) et on attend la fin du broyage et l’arrêt de l’outil de coupe avant de le débourrer (avec une brosse et des gants).
Le broyeur de jardin est éteint en cas de non utilisation.
Eviter de broyer des résineux pour préserver l’outil de coupe.
Eloignez animaux et enfants de la zone de broyage notamment de la zone d’éjection du broyat.
Guide écrit par :

Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse 19 guides écrits

Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse
D’abord, mes études n’ont rien à voir avec la décoration ni le bricolage – car elles étaient axées sur la gestion. Mais ma passion pour le bricolage a commencé il y a 5 ans – oui, c’est récent ! Tout a commencé lorsqu’on a acquis un pavillon à rénover, du sol au plafond. Comme je suis autodidacte, je me suis lancée dans divers travaux tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cela, avec l’aide et les conseils de mon mari, mais l’élève a vite dépassé le maître !

Et comme les espaces verts ne manquent pas dans la Creuse, les outils de jardinage n’ont aucun secret pour moi ! Bref, on peut dire que je me débrouille, au point de convaincre mon entourage qui sollicite mon avis sur telle ou telle chose, lorsqu’il bricole. Aujourd’hui, ces conseils, j’ai envie de les partager avec vous !

Les produits liés à ce guide