Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Des questions ? Besoin d'aide ?

Comment choisir son ampoule

Guide écrit par :
Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse

Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse

19 guides

L'ampoule à incandescence à vis ou baïonnette disparait de nos luminaires au profit d’ampoules plus économes et performantes : leds, ampoules fluocompactes, halogène, tubes fluo. Des culots GU aux candelas, lumens et degrés kelvins, un guide pour mettre à la lumière du jour vos doutes en matière d’éclairage.  

Caractéristiques importantes

  • Culot
  • Consommation énergétique
  • Nombre d'heures
  • Température des couleurs

Prix

de 1,00 € à 272,00 €

L'essentiel à savoir pour choisir une ampoule

Avant, choisir une ampoule se résumait à savoir si elle était à douille ou baïonnette et sa puissance. Aujourd’hui, choisir une ampoule nécessite de déterminer :
  • le culot parmi la vingtaine existant ;
  • le type d’ampoule 
    • à incandescence, pas chère à l’achat mais énergivore, allumage immédiat (installation toute pièce) ;
    • halogène, réduit de 30 % la consommation, allumage immédiat (installation dans les lieux de passages, en extérieur), durée de vie de 2 ans ;
    • fluo compacte ou basse consommation, économique, allumage progressif (installation pièce à vivre), durée de vie de 6 à 12 ans ;
    • led, la plus économique, allumage immédiat, durée de vie 15 ans env., (installation intérieur et extérieur mais ne fonctionne pas avec les variateurs de lumière). La lumière bleue est phototoxique pour l’œil (en particulier pour les enfants) ;
  • la puissance en watts (W), plus la valeur est haute, plus l’ampoule consomme d’électricité ;
  • la luminosité en lumens (lm), plus la valeur est haute, plus l’ampoule éclaire. L’équivalent avec une ampoule à incandescence donne :
    • 1 055 lm pour une 75 W ;
    • 806 lm pour une 60 W ;
    • 470 lm pour une 40 W ;
    • 249 lm pour une 25 W ;
  • la diffusion de lumière en candelas (cd), plus la valeur est haute, plus l’ampoule diffuse la lumière (1 cd = diffusion équivalente à une bougie, 1 cd correspond à 1 W d’une ampoule à incandescence ) ;
  • le rendu de l’éclairage avec l’indice de rendu des couleurs (IRC), 80 pour du fonctionnel, 100 pour une lumière blanche (lumière du jour) ;
  • la température des couleurs en degrés kelvins (°K), plus la valeur est haute, plus la valeur est froide (6500°K correspond à la lumière du jour, 4000°K à une lumière douce, 2700°K à une lumière chaude) ;
  • la consommation énergétique, de A+++ (économique) à G (énergivore) ;
  • le nombre d’heures de fonctionnement ou d’années (de 2 ans à 25 ans) ;
  • le nombre d’allumages (préférer une valeur haute pour les couloirs et salles de bains).

Les différents culots des ampoules 

Les 5 différents types d’ampoules et leur usage

Les ampoules se divisent en quatre grandes familles. En gros, pour une puissance identique, elles se distinguent par leur consommation en énergie et par leur durée de vie. Mais là où elles vont faire leur différence, c’est au niveau de leur usage. Lumière sur les ampoules !

1. Ampoule à incandescence


C’était la plus répandue mais comme l'ampoule à incandescence est énergivore, aujourd’hui, elle a quasiment disparu. En revanche, certaines ampoules décoratives existent encore.

2. Ampoule halogène

L'ampoule halogène  devient une alternative à l’incandescence par la similitude de sa forme, par la qualité de son éclairage et par sa consommation plus basse. Par la lumière vive qu’elle émet, elle s’adapte aux travaux minutieuxaux lieux de passage, et vous pouvez également l’utiliser à l’extérieur car elle endure le froid.

En version économique, vous pouvez réduire votre consommation de  20 à 30 % par rapport à une ampoule halogène classique. Elle peut fonctionner entre 1 000 et 5 000 heures. Autre point fort : allumage immédiat.

3. Ampoule fluocompacte

L'ampoule fluocompacte est aussi nommée ampoule basse consommation. Elle permet  d’économiser de l’énergie avec une consommation 4 fois plus basse que celle à incandescence, soit 80 % d'économie pour une durée de vie de 6 000 à 12 000 heures. Puisqu’elle n’éclaire pas illico, comptez moins d'une minute de temps de chauffe, et ne supporte pas une sollicitation à répétition, préférez-la dans les pièces à vivre (salons et cuisine). La technologie Quickstart réduit le temps d'allumage (+ 60 % en 30 s).

Ses avantages : grande diversité de formes, de couleurs, de tailles et possibilité d’utilisation d’un variateur sur certains modèles. 
Inconvénient : potentiellement nocif pour un usage à une distance de moins de 30 cm.

4. Ampoule LED


En matière de consommation d’énergie, l'ampoule LED est la plus économe de plus, elle dure 5 fois plus longtemps qu’une ampoule fluocompacte (sa durée de vie peut atteindre 30 000 heures). Comme elle s’allume instantanément et qu’elle est insensible aux sollicitations fréquentes et au froid, vous pouvez l’adopter tant à l’intérieur (là où un éclairage de longue durée est nécessaire) qu’à l’extérieur

Malgré la formidable avancée technologique qu'elles représentent, les avantages et inconvénients des ampoules LED comme leur non compatibilité avec un variateur de lumière au rayon des contraintes font qu'elles ne peuvent remplacer toutes les ampoules de nos intérieurs. Leur couleur bleue est phototoxique (en particulier pour les enfants), préférez la couleur blanche.

5. Ampoule spécifique


Il existe des ampoules spécifiques correspondant à des besoins spéciaux comme l’éclairage de vos appareils électroménagers (four et réfrigérateur), les petits équipements (torche et veilleuse de nuit).

Calcul de l’équivalence de puissance pour évaluer le rendement lumineux de l’ampoule


Désormais, le watt (W) n’est plus le seul indicateur de luminosité d’une ampoule : le lumen (lm) entre aussi en jeu ! Lorsque l’on parle de la quantité d’énergie d’une lampe, on parle de watts. Plus elle est puissante, moins elle est économe. En tout cas, sa puissance doit être équivalente à celle du luminaire, sinon vous risquez de le griller ! Et lorsque vous voulez savoir la quantité de lumière émise (flux lumineux), vous parlez de lumens. Plus l’ampoule renferme de lumens, plus elle éclaire (envoie une lumière proche de celle qui est naturelle). Ce qui fait que, pour des ampoules de puissance (W) différente, vous pouvez trouver le même flux lumineux.

Conversion des watts en lumens 

Vous souhaitez changer une ancienne ampoule et convertir les watts en lumens ? Prenez comme valeurs :
  • 1 055 lm pour une 75 W ;
  • 806 lm pour une 60 W ;
  • 470 lm pour une 40 W ;
  • 249 lm pour une 25 W.
À l’aide de ce flux, vous pouvez évaluer le rendement lumineux de votre ampoule (le rapport lm/W), c’est-à-dire sa capacité à convertir l’énergie électrique (W) en énergie lumineuse (lm).

Définition d’une candela : la diffusion de lumière


Pour quantifier la lumière propagée dans une direction donnée, on parle d’intensité lumineuse voire de flux lumineux. L'unité est la candela (cd).

Cette intensité dépend beaucoup de l’angle de votre ampoule : un angle d’éclairage plus large équivaut à une intensité lumineuse moins grande.

Une candela correspond à 1 W d'une ampoule à incandescence ; une bougie émet environ 1 cd.

IRC, température des couleurs, classe énergétique : zoom sur les caractéristiques techniques


Excepté les mesures précitées (W, lm, cd), sur l’emballage de l’ampoule figure quelques informations qui peuvent vous aider dans votre choix.

La température des couleurs 

La lumière existe en plusieurs couleurs qui se notent en degrés KelvinsPlus cette température est haute, plus la lumière est froide. Ainsi, un éclairage d’une valeur supérieure à 4 000° K équivaut à une lumière froide de couleur blanche/ bleue, c’est ce que vous utilisez d’ordinaire dans votre cuisinesalle de bains et vos pièces de travail. Et pour une valeur de moins de 3 000° K, vous avez une lumière chaude de couleur jaune/orange.

L’indice de rendu de couleurs (IRC) 

Oscillant entre 1 à 100 (proche de la lumière blanche ou lumière du jour), il permet d’évaluer la capacité d’une ampoule à retransmettre les couleurs naturelles. L’IRC de 100 étant une lumière blanche, un IRC de 80 suffit amplement pour un éclairage fonctionnel.

La consommation énergétique 

Une ampoule se classe de A+++ (économe) à G (énergivore). Donc, la classe A+++ est à privilégier, c’est évident !

Le cycle d’allumage 

C’est le nombre de fois qu’une ampoule peut être allumée et éteinte avant de ne plus fonctionner. Ainsi, pour les toilettes et les couloirs, vous choisissez une ampoule avec un cycle d’allumage long.

Le temps de chauffage

Le temps de chauffage vous informe du temps que met une lampe à atteindre son niveau d’éclairage maximal (une fois allumée). Pour les escaliers, toilettes, entrées… favorisez une ampoule avec un temps de chauffe rapide.

Les différentes formes de culots d’ampoules LED

Les LED revêtent plusieurs formes et offrent un large choix de culots (seuls certains culots sont présents sur les autres types d’ampoules). Vous pouvez donc passer facilement d’un éclairage classique en une version économique sans vous casser la tête !

Ampoule LED B22


Ampoule LED B22
 : cette ampoule à baïonnette fonctionne uniquement sur l’ancien système à culot B22. 

Ampoule LED E14


Ampoule LED E14
 : son allure fine et son culot à vis de 14 mm correspondent à des lampes classiques de faible puissance (de 3 à 7 W), avec laquelle vous obtenez un flux lumineux oscillant de 150 à 500 lm. Elle remplace ainsi les anciennes ampoules de vos éclairages d’appoint (lampe de chevet, de sanitaire, etc.). 

Ampoule LED E27


Ampoule LED E27
 : munie d’un culot à vis de 27mm de diamètre, cette ampoule se standardise à tous les luminaires. Comme elle envoie une lumière forte, vous pouvez l’utiliser dans la création d’une décoration d’intérieur. 

Ampoule LED E40


Ampoule LED E40
 : une ampoule innovante conçue pour l’extérieur (souvent dans l’éclairage public) et qui s’adapte aux luminaires existants. 

Ampoule LED G4


Ampoule LED G4
 : elle a un culot à branches visibles de 4mm. Elle est réservée pour un éclairage à basse consommation (12 ou 24 V) des petits luminaires de votre cuisine, de la salle de bains et même de votre camping-car (elle peut être encastrable). 

Ampoule LED G24


Ampoule LED G24
 : avec le culot rotatif de ce luminaire plafonnier, vous obtenez facilement l’angle précis d’éclairage que vous désirez. 

Ampoule LED G9


Ampoule LED G9
 : malgré sa petite taille en forme de capsule, elle fonctionne en 220V. Vous pouvez ainsi l’adopter pour vos lustres ou vos différentes lampes. 

Ampoule LED GU5.3


Ampoule LED GU5.3
 : c’est une ampoule à basse tension (12V) qui a la spécificité de s’intégrer dans les pièces humides. Mais étant flexible, elle est aussi convoitée dans l’éclairage ciblé en offrant un angle de 30° à 120°. 

Ampoule LED GU10


Ampoule LED GU10
 : appréciable dans l’éclairage ciblé ou étendu comme les lampes ou spots

Ampoule LED GX5.3


Ampoule LED GX5.3
 : encastrée, elle a un faible encombrement (meuble, placard…) et permet d’éclairer même dans les petites surfaces avec une alimentation en 220 V. 

Ampoule LED MR16


Ampoule LED MR16
 : avec elle, vous remplacez facilement vos ampoules MR16 halogènes, moins économes qu’une LED. Sa taille compacte s’encastre dans des appareils, voire les plus discrets, sans impacter la largeur de son faisceau lumineux qui est réglable grâce à sa flexibilité (comme l’ampoule GU5.3). 

Ampoule LED R7s


Ampoule LED R7s
 : avec sa forme de crayon, elle émet un flux lumineux puissant (jusqu’à 44 000 lm selon le modèle) conçu pour éclairer de grands espaces.

Si vous désirez régler la puissance lumineuse de vos ampoules, optez pour des ampoules dimmables (possibilité d’ajuster l’intensité de la lumière).

Les 4 principaux culots des ampoules


Généralement, les culots d’ampoules les plus représentés sont :
  • B22, dit à baïonnette ;
  • E14, petit culot à vis ;
  • E27, gros culot à vis ;
  • GU10, la plupart des spots.
Les autres ampoules que vous serez amené à remplacer sont celles du réfrigérateur et du four. Si l’ampoule du four peut intégrer le réfrigérateur, l’inverse est impossible à cause des hautes températures qu’atteint votre appareil de cuisson. Dans tous les cas, pas de panique à avoir car les culots sont standards (E14), seule la taille de la partie en verre est réduite pour pouvoir s’intégrer dans le luminaire de l’appareil. 

Description d’un downlight


Il s’agit d’un appareil d’éclairage encastré dans le plafond. Si vous voulez une bonne diffusion de lumière sur un rayon élargi, c’est vers lui que vous vous tournez. Le plus souvent, un downlight a une tête orientable (très utilisé dans le commerce).

Concernant ses ampoules, si les basses consommations sont les plus courantes, rien ne vous empêche de choisir un modèle pouvant accueillir des halogènes ou des LED. 

Les avantages d’un tube LED : zoom sur le néon nouvelle génération

Le principaux tube LED et leurs culots


Pour faire simple, le tube LED est similaire à un tube néon sauf qu’il est nettement plus économique grâce à la technologie LED. Si vous comptez remplacer votre ancien tube néon par un tube LED, considérez les mêmes caractéristiques que les ampoules. Les tubes fluos les plus répandus :
  • le tube LED T8 qui a 26 mm de diamètre ;
  • le tube LED T10 avec 30 mm de diamètre.

Le starter d'un néon 

Si votre néon clignote, pensez à changer le starter.
Il s’agit d’un petit appareillage électrique de forme cylindrique.
Il en existe de différents types, pensez à regarder la lettre et le chiffre avant de le remplacer (c’est écrit dessus, il suffit de le remplacer à l'identique).

Dernières recommandations pour le choix d'une ampoule


  • Faites attention à la taille du verre et au type de culot ! S’ils sont non adéquats à votre installation, votre ampoule ne se monte pas.
  • Le temps de chauffage n’est pas à négliger, rien de plus énervant qu’une ampoule de couloir qui tarde à s’allumer !
  • Pensez à couper le courant avant de changer vos ampoules !  
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
59 votes utiles
Guide écrit par :

Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse 19 guides écrits

Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse

D’abord, mes études n’ont rien à voir avec la décoration ni le bricolage – car elles étaient axées sur la gestion. Mais ma passion pour le bricolage a commencé il y a 5 ans – oui, c’est récent ! Tout a commencé lorsqu’on a acquis un pavillon à rénover, du sol au plafond. Comme je suis autodidacte, je me suis lancée dans divers travaux tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.
Cela, avec l’aide et les conseils de mon mari, mais l’élève a vite dépassé le maître !

Et comme les espaces verts ne manquent pas dans la Creuse, les outils de jardinage n’ont aucun secret pour moi ! Bref, on peut dire que je me débrouille, au point de convaincre mon entourage qui sollicite mon avis sur telle ou telle chose, lorsqu’il bricole. Aujourd’hui, ces conseils, j’ai envie de les partager avec vous !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt et mesurer la fréquentation de nos services. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.
Le navigateur que vous utilisez actuellement n'est plus supporté. Nous vous recommandons de le mettre à jour pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités sur ManoMano. Pour ce faire, cliquez ici et suivez les instructions de l'éditeur. x