Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son alarme de maison

Guide écrit par :
Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines

58 guides
Une alarme de maison est un bon moyen de dissuader les cambrioleurs. Surveillant l'intérieur, avertissant l'extérieur, elle peut prévenir une société de télésurveillance ou vous prévenir par SMS en votre absence. Si vous voulez quelques conseils pour une alarme fatale, c'est par ici.

Caractéristiques importantes

  • Filaire
  • Sans fil
  • Capteur
  • Avertisseur
  • Console
  • Centrale

Prix

de 22,00 € à 1 599,00 €

Alarme : capteur, avertisseur, console et centrale


Schématiquement, une alarme maison peut se voir comme un ensemble de quatre types d'éléments distincts dont la fonction est de détecter et prévenir les intrusions et de manière plus générale surveiller différents évènements pouvant survenir à votre domicile :
  •  des capteurs, qui vont détecter un évènement ;
  •  des avertisseurs, qui vont faire savoir qu'il y a une intrusion par des moyens sonores, lumineux ou de télécommunications ;
  •  une console, pour paramétrer et activer ou désactiver l'alarme ;
  •  une centrale, qui coordonne tout ce petit monde.

Les 3 capteurs de choix

Les capteurs vont détecter la présence de personnes indésirables. Pour ce faire, il convient de les choisir adaptés à la configuration de votre domicile.


1. Détecteur de mouvement 

Les détecteurs de mouvements, c'est ce qu'on appelle la protection volumétrique. Qu'une personne passe dans le champ de ces capteurs, et l'alarme s'activera.

A placer en hauteur dans un angle d'une pièce pour une efficacité maximale.




2. Contacteur d'ouvrant

Les contacteurs d'ouvrants, c'est la protection périmétrique. Placés sur les fenêtres et les portes, ils déclenchent l'alarme en cas d'ouverture si elle est activée.

Avec ces capteurs, il est impossible de fracturer une fenêtre discrètement. A placer sur les ouvrants cachés, du côté opposé aux gonds.



3. Capteur de vibration

Les capteurs de vibrations informent d’une activité suspecte en détectant les vibrations engendrées par un crochetage de serrure, un bris de baie vitrée.

Les 4 types d'avertisseurs

Le but de votre alarme est de savoir et de faire savoir qu'une intrusion est en cours, et ce afin de faire déguerpir les indésirables. Vous pouvez adjoindre à votre alarme les éléments suivants.


1. Sirène intérieure

Une sirène intérieure a pour but d'assourdir et faire fuir le cambrioleur. Sa puissance sonore est exprimée en décibels (dB). D’autant plus dissuasif que le son est fort.





2. Sirène externe avec flash

Elle est utile afin d'alerter le voisinage. La présence d'un voleur se solde par un son et lumière digne d'Hollywood qui ne le fera pas passer inaperçu. Habitant d'un immeuble, attention ! Toutes les copropriétés n'autorisent pas ce type de sirène d'alarme pourtant très efficace.




3. Transmetteur téléphonique

Un transmetteur téléphonique est une connexion au réseau téléphonique qui permet d'appeler un ou plusieurs numéros programmés dans la machine. Vérifiez la compatibilité avec une box ADSL, si vous êtes en dégroupage total.




4. Transmetteur GSM

Plus récent, le transmetteur GSM peut aussi envoyer des SMS pour prévenir les personnes dont les numéros ont été préréglés. Il faut insérer une carte SIM dans l'alarme et s'assurer que vous captez bien le réseau de l'opérateur choisi. C'est un bon choix pour une résidence secondaire ou si vous bénéficiez d'un dégroupage total, avec lequel toutes les alarmes ne sont pas compatibles.

Activation et désactivation d'une alarme


Les modèles classiques s'activent et se désactivent en entrant un code convenu à l'avance. Sont aussi présents sur le marché des modèles s'activant avec des télécommandes, des badges RFID ou même avec un téléphone. Enfin, il est aussi possible de programmer l'alarme pour être active que dans certaines plages horaires. Indispensable pour les locaux sensibles. 

Le zonage : principe et définition


L'alarme permet de définir des zones qui vont regrouper différents capteurs. Les zones sont activables sélectivement.

Vous pouvez par exemple protéger la cave et vous assurer que personne ne forcera une fenêtre de votre maison. Et tout ça, en n'activant que les deux zones en question.

Comment configurer une alarme ?


Les alarmes se programment directement sur le boitier.

Plus votre alarme offrira d'options et plus elle sera compliquée à paramétrer. Pas de panique ! Il est maintenant possible de le faire sur un ordinateur de manière beaucoup plus intuitive.

Ce genre d'alarme peut offrir la possibilité d'être pilotée et/ou consultée à distance.

Capteur : caractéristiques spécifiques


Dans le cas où vous activez votre alarme durant votre absence en laissant votre animal de compagnie à l'intérieur, certains capteurs arrivent à discerner les intrus de la présence de votre animal. Les constructeurs ont tout prévu et proposent  des capteurs ne se déclenchant pas en dessous d'un certain poids, qui tourne autour de 15 kg.

Si vous avez des animaux, vérifiez que ce cas de figure est pris en compte et correspond au poids de votre animal.

Gare sinon aux déclenchements intempestifs !

Alarme filaire ou alarme sans fil : comment faire le bon choix


Nous retrouvons cette Arlésienne de la domotique pour notre système d'alarme.

Les systèmes sans fil présente une facilité d'installation, ce qui les rend plus pertinents comme choix en rénovation. D'autant plus que ces technologies sont de plus en plus performantes et permettent facilement de déplacer des capteurs si besoin. Elles rencontrent un succès certain puisqu'elles représentent 60 % des ventes. Leurs limites sont la portée des signaux, la nécessité de surveiller les piles et le risque de brouillage des signaux radios.

Les alarmes filaires ont un coût plus faible et une sécurité accrue. C'est un choix évident en construction puisqu'on peut alors prévoir le passage des câbles. En rénovation, de telles alarmes nécessitent une installation davantage complexe que leur homologue sans fil.

 

Norme NF A2P : choisir une alarme selon la valeur à protéger

Comme tout dispositif de sécurité à placer dans une habitation, il existe une norme française qui garantit un certain niveau de prestation des alarmes, il s'agit de la NF A2PAlarme Protection Prévention.

Il y a trois niveaux en fonction de l'accessibilité des lieux et de la valeur à protéger :
  •  1 bouclier, maison difficile d'accès, avec objets de petite valeur ;
  •  2 boucliers, maison facile d'accès ou contenant des objets de valeur. Les petits commerces sont aussi concernés ;
  •  3 boucliers, pour les alarmes destinées aux sites sensibles.
Si vous avez opté pour une alarme sans fil, il est indispensable de choisir une alarme CE. Nous ne répéterons jamais assez que la norme CE est déclarative. Les constructeurs s'engagent à la respecter mais les produits ne sont pas forcément testés. Prenez moins de risques avec une marque connue quitte à y laisser quelques sous en plus. La norme A2P étant franco française, certains constructeurs ont choisi de ne pas faire certifier leur matériel alors qu'il serait conforme. Vérifiez alors qu'ils sont conformes à la norme européenne EN50131.

Les alarmes modulaires ou la domotique au service de la sécurité


Les alarmes modulaires offrent bien plus de possibilités. Ainsi, il est possible de leur ajouter des détecteurs d'incendie, des détecteurs d'inondation, des détecteurs de gaz ou encore des détecteurs de coupure de courant. Ainsi l'alarme peut centraliser tous les évènements qui concernent votre habitation et vous prévenir à distance.

Equipées de caméra, elles peuvent déclencher l'enregistrement en cas d'incident ou d'activité suspecte et ainsi en garder une trace. Si elles offrent une fonction d'archivage, par exemple sur un ordinateur distant, vous pourrez consulter un historique précis de tout ce qui a pu se passer.

Enfin, reliées à des équipements domotiques tels que des volets roulants, elles peuvent être programmées pour simuler votre présence.

Une alarme protégée est une alarme optimisée


Votre alarme est un système électronique complexe qui doit être conçu pour offrir le minimum de prise aux cambrioleurs.

Une alarme sans fil doit être protégée contre le brouillage.

La centrale et la ou les claviers de contrôles doivent résister à l'arrachement.

Si les équipements sont alimentés par des batteries de forte capacité, ils ne seront pas mis en danger par une coupure de courant, à condition que l'alarme n'ait pas besoin pour vous prévenir d’une box ADSL elle-même tributaire du courant.

Une autoprotection contre l'arrachement est une sage précaution.

Veiller à respecter scrupuleusement les préconisations du fabricant pour poser les différents éléments. Mal positionnés, les détecteurs risquent de ne pas vous prévenir ou de déclencher l'alarme à tort et à travers. Quant aux consoles et à la centrale, les placer dans des endroits trop accessibles leur ferait courir de graves dangers.

Installation d'alarme : les obligations légales


Selon votre contrat d'assurance et le niveau de garantie souscrit, il se peut que vous ayez l'obligation de mettre en place un système d'alarme.

L'assureur peut aussi exiger l'installation par un professionnel agréé APSAD R81 d'une alarme respectant telle ou telle norme. Il s'agit souvent de la A2P mais pas forcément.

Vous recevrez à l'issue des travaux un certificat de conformité qui fera foi pour votre assureur. D'autres assureurs accordent parfois une réduction si vous êtes équipé d'une alarme installée selon leurs modalités. Dans tous les cas, voyez avec votre assureur de quoi il en retourne.

Central de télésurveillance : l'avantage numéro 1


Certaines alarmes sont conçues pour un usage purement autonome. D'autre au contraire, peuvent être reliées à un central de télésurveillance.

En cas de déclenchement, le central de télésurveillance va vous contacter pour vérifier qu'il ne s'agit pas d'une fausse alerte, éventuellement contrôler via une vidéosurveillance, envoyer un agent ou contacter la police. Bien pratique lorsqu'on travaille loin de sa maison ou qu'on est en vacances. Vérifiez-alors la compatibilité de votre alarme si c’est une formule que vous envisagez.

3 conseils pour bien choisir votre alarme


1. Choisissez de préférence un système modulaire supportant les détecteurs dont vous avez besoin pour sécuriser votre maison. Listez précisément vos besoins en termes de capteurs et accordez-vous une marge pour vos besoins futurs.

2. Si vous disposez d'une installation domotique, il est intéressant de la coupler avec votre alarme pour plus de praticité et de dissuasion.

3. Un centre de télésurveillance, moyennant un abonnement mensuel, apporte un surcroit de protection non négligeable.

 

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
12 votes utiles
Guide écrit par :

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines 58 guides écrits

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines
Intéressé depuis l'enfance par le travail manuel et la technique, toujours fasciné par le bricolage et le travail du bois, j'ai profité de l'achat d'un appartement pour avoir un terrain de jeu grandeur nature. Au programme, de l'électricité, bien sûr dans le respect des normes, et quelques déplacements de cloisons ; mais aussi de la décoration avec l'aide de Madame, des meubles sur mesure et des astuces pour optimiser les mètres carrés tout en restant original. Avec l'arrivée de petit bonhomme, je me suis lancé dans la confection de petits meubles pour lui !

Faute de place, je n'ai pas d'atelier fixe et certains des outils dont je rêve n'ont pas encore rejoint ma collection. Ne vous inquiétez pas, j'en connais déjà beaucoup et j'ai un profil technique qui me permettra j'espère de vous guider dans vos choix !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent