Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son affleureuse

Guide écrit par :
Lukas, Constructeur bois passionné, Marne

Lukas, Constructeur bois passionné, Marne

36 guides
Machine indispensable pour vous simplifier la vie dans vos travaux d’affleurage en menuiserie et ébénisterie, découvrons l’étonnante affleureuse ! Sa fonction est de vous permettre de travailler les chants de vos bois grâce à sa fraise pour un rendu parfait et nous allons voir qu’elle possède bien d’autres atouts !

Caractéristiques importantes

  • Capacités de coupe
  • Fraise
  • Modulaire
  • Table de fraisage
  • Puissance
  • Poids
  • Accessoires

Prix

de 90,00 € à 554,00 €

Les utilisations d’une affleureuse

Peut-être que vous n’avez jamais entendu ce mot… Affleurer signifie mettre à niveau deux pièces. Pour faire simple, si vous collez un chant sur votre plan de travail, il va certainement dépasser… il va falloir l’affleurer et c’est là que notre belle machine entre en jeu !

Une affleureuse ressemble fortement à une défonceuse, en modèle réduit car son atout doit être sa maniabilité et sa précision de guidage. Même principe, on peut y mettre une fraise de notre choix, on règle la profondeur de passe grâce à un réglage  micrométrique  sur crémaillère.

Mais notre machine ne sert pas uniquement à couper les chants de vos plans de travail, et heureusement, sinon son intérêt en serait diminué ! Arrondir les arrêtes d’une pièce de bois, faire des moulures, chanfreiner vos bois, rainurer ou chantourner… elle pourrait presque rivaliser avec sa grande sœur la défonceuse !

Pour finir, en plus de travailler sur les bois massifs ou les différents types de panneaux comme du stratifié, elle est même capable d’usiner les pièces en plastique, aluminium, et même du Placoplatre !

Les différents types d’affleureuses et leurs caractéristiques

Puissance, poids et budget d'une affleureuse

  • La puissance d’une affleureuse est comprise entre 440 W et 1000 W pour les plus grosses machines, ces dernières étant destinées à du travail de série en atelier. Un menuisier amateur pourra aisément se contenter de 700 W pour se faire la main et garder tous ses doigts ! 
  • Le poids, 900 grammes à plus de 4 kilos pour des machines à usage très précis. Il vaut mieux que vous optiez au début pour une machine maniable et légère à vocation polyvalente. 
  • Le prix, de 90 euros à plus de 1 500 euros… et c’est aussi pour ça que vous lisez ce guide : ne pas vous ruiner inutilement !
Pour compliquer un peu plus le choix, il existe deux types de conceptions.

Affleureuse à table de fraisage fixe


A table de fraisage fixe, la semelle est fixe et on doit manier horizontalement ou verticalement la machine suivant la position du chant ou de la pièce à usiner. Il s’agit de l’usage le plus courant et le plus abordable. 

Affleureuse à table de fraisage mobile


A table de fraisage mobile, la position de la semelle est modifiable et permet un travail optimal en position verticale ou horizontale. De plus, elle peut s’incliner de 0° à 45°, voir 91,5° pour les modèles haut de gamme, ce qui est pratique pour des travaux de chanfreinage sans avoir à mettre une fraise spéciale. Vous l’aurez compris, ces modèles seront sensiblement plus chers à l’achat !

Caractéristiques moteur : les tours/minute et la régulation de la vitesse

Faisons maintenant un petit tour côté moteur !
  • De 10.000 tours à 35.000 tours par minute (régime à vide), vous avez le choix… Sachez qu’une vitesse élevée améliore la qualité de finition des travaux et permet des usinages plus rapides. N’envisagez pas de travailler du bois massif toute la journée avec un moteur de faibles tours/minute ou alors allez-y par passes successives !
  • Il est judicieux d’opter pour un moteur à régulateur électronique, qui permet un démarrage progressif sans à-coups (cela peut éviter des incidents) et avec un variateur de vitesse, qui est essentiel si vous voulez travailler plusieurs types de matériaux.
Une chose à savoir avant de passer à la suite, le corps de l’affleureuse est généralement en aluminium pour la légèreté qu’il procure, mais la semelle peut-être en plastique ou en fonte d'aluminium.

Semelle en plastique


En plastique transparent, l’avantage est la visibilité améliorée et un gain de légèreté mais attention à la fragilité.

Semelle en fonte d'aluminium


Là, c’est du costaud et synonyme de fiabilité.
Ce sont souvent les machines haut de gamme qui retrouvent ces composantes, donc plus chères à l’achat.

La profondeur de passe et le diamètre de fraisage

Outre les caractéristiques précédentes, il y a plusieurs choses à savoir pour choisir une affleureuse de qualité.

Quelles sont les capacités maximales de coupes ? Affleurer un chant ne demande rien d’exceptionnel mais si l’on veut multiplier les usages avec notre machine, comme chantourner du bois massif, il faut des atouts !
  • La profondeur maximale de fraisage : elle peut atteindre 55 mm mais certaines machines professionnelles uniquement destinées à l’affleurage sont limitées à 5 mm : on ne peut pas tout avoir dans le monde des outils ! 30 mm est un compromis idéal pour de la polyvalence (affleurage, rainurage, travaux de chantournage).
  • Le diamètre de fraise maximal : le record est adjugé à 36 mm. Toutefois, cela sert surtout aux professionnels qui utilisent des fraises particulières ou qui assimilent leur machine à une défonceuse.
Retenez qu’une affleureuse n’est pas faite pour remplacer une défonceuse : ses capacités de coupe et sa puissance sont « secondaires ». Une affleureuse efficace se doit surtout d’être maniable, facile à régler et pourquoi pas polyvalente.

La qualité du réglage

A propos des réglages, il vous faut un réglage micrométrique et vous serez encore plus efficace s’il est possible de le modifier au 1/10ème de millimètre via une bague de réglage. Il existe même des modèles à réglage par cran de 0,035 mm mais là, c’est carrément du luxe si vous êtes un amateur ! 

Affleureuse : choisir ses fraises

Pourvu que le diamètre soit accepté, toutes les fraises habituelles de défonceuses (à chanfreiner, à rainurer, ou droites)  peuvent-être équipées sur votre affleureuse. Un seul impératif à respecter, le diamètre de la pince, l’organe faisant transmission entre fraise et moteur.

6 et 8 mm de diamètre
sont les standards, une machine acceptant les deux est intéressante pour y mettre un choix important de fraises. On peut aussi trouver 6,35 mm de diamètre mais il sera moins facile de vous fournir en fraises à prix modique !

Les meilleures fraises pour attaquer vos bois et vos stratifiés seront en carbure (type HM pour Hard Metal) et sachez qu’il en existe à plaquettes réversibles et changeables… cela peut-être économique à la longue ! 

Les guides de copiage et l'aspiration : améliorer le confort de travail

La performance de l’affleureuse dépend notamment de ses composantes et de diverses pièces complémentaires. Ainsi, pour ne pas louper vos travaux, certains accessoires vous seront indispensables.

Les 3 types de guides de copiage

  1. Le guide parallèle, servant à suivre fidèlement un tracé. Idéal pour les travaux de rainurage en plein dans vos panneaux ! Il existe sur certaines affleureuses un compas circulaire pour faire l’équivalent mais en version arrondie.
  2. Un guide à copier/ bague de copiage qui est destiné à suivre une surface de référence courbe ou plane.
  3. Le guide d’affleurage est votre meilleur ami pour affleurer les yeux fermés ! Il est équipé d’un roulement (si vos fraises n’en sont pas équipées) pour suivre la surface de référence de votre pièce. On l’enlève pour rainurer ou faire d’autres travaux par exemple.

La sortie d'aspiration

La sortie d’aspiration n’est pas impérative pour des travaux ponctuels mais est nécessaire si vous ne pouvez vous passer de votre affleureuse plus d’une journée ! Brancher à un aspirateur de chantier, elle permet de réduire considérablement les poussières de bois.


Voilà pour le b.a-ba des accessoires (très) utiles ! Pour les passionnés de copeaux, notez que l’on peut trouver un guide pour rail de guidage ou bien une lumière à LED intégrée ­(gadget ou innovation, à vous de le dire ! ).
 
Note du bricoleur : comme vous avez l’œil aussi affûté qu’une fraise carbure, vous avez vu que la semelle de l’affleureuse peut-être carrée ou arrondie. Cela est fait pour faciliter le contact de la machine le long des surfaces ! Une semelle arrondie d’un côté et carrée de l’autre est donc un plus !

Spécificités de l’affleureuse modulaire : zoom sur la polyvalence

Si vous n’êtes pas encore parvenu à vous décider, peut-être que ce paragraphe vous fera changer d’avis en optant pour une affleureuse modulaire. Le principe est simple mais efficace : un seul bloc-moteur sur lequel on va changer la semelle et les accessoires.
Ainsi, on peut y équiper :
  • une base d’affleurage droite pour les travaux classiques ;
  • une base inclinable pour du chanfreinage ou des moulures ;
  • une base déportée pour certaines tâches difficiles d’accès ;
  • une base de défonçage, pour transformer votre machine en véritable défonceuse 100% efficace !
Cette solution s’avère un bon compromis entre polyvalence et puissance et si vous voulez éviter d’acheter deux outils au lieu d’un.

Conseils d'expert avant de choisir son affleureuse et ses accessoires

Faites attention lors de votre choix car il existe des modèles très spécifiques d’affleureuses : à PVC, à placoplatre, à chantournage…

Si vous êtes bricoleur occasionnel, un modèle modulaire est intéressant pour vous faire découvrir les multiples possibilités de l’affleureuse et d’une défonceuse. Pour les pros, pas besoin d’en rajouter, vous devez déjà savoir ce qu’il vous faut !

Pour finir, ne négligez par la qualité des fraises, rien ne sert d’avoir une machine dernier cri avec des fraises de mauvaise qualité pouvant même s’avérer dangereuses. Mieux vaut y mettre le prix ! 
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
6 votes utiles
Guide écrit par :

Lukas, Constructeur bois passionné, Marne 36 guides écrits

Lukas, Constructeur bois passionné, Marne
Après avoir quelques temps roulé ma bosse dans le bâtiment, notamment dans tout ce qui touche à la rénovation – peinture, carrelage, menuiserie, pose de cuisine et de salle de bain  – j’ai décidé de passer un diplôme de « Monteur constructeur bois » et j’ai bien fait car rien n’est plus plaisant que de travailler sur une charpente ou de concevoir une maison en bois !

Tout ce qui touche au travail du bois me passionne, et construire ma propre maison dans ce matériau est un de mes buts !

Je suis également un adepte de l’outillage du bâtiment : j’adore m’informer sur les innovations, les méthodes d’utilisation, les astuces ou les performances de chaque nouvel outil du marché, que ce soit en rapport avec le travail du bois ou non ! Je me ferai un plaisir de vous conseiller et de vous aider dans vos choix !

Bon bricolage ! 

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent