Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son aérographe

Guide écrit par :
Jérôme, Contrôleur de travaux, Haute Savoie

Jérôme, Contrôleur de travaux, Haute Savoie

160 guides
Pour exprimer votre talent artistique sur une toile, une carrosserie, un meuble ou tout autre support, l'aérographe pneumatique est parfait. Que vous soyez débutant ou peintre averti, l'important est d'avoir le bon outil. Faisons ensemble le plein de peinture et le contour de la question !

Caractéristiques importantes

  • Simple action
  • Double action
  • Gravité
  • Aspiration

Prix

de 8,00 € à 536,00 €

L'essentiel des aérographes : fonctionnement et caractéristiques principales

Comment fonctionne un aérographe

L'aérographe est similaire à un pistolet à peinture, grâce à de l'air comprimé, il projette de la peinture sur un support. Ce qui lui est propre, c'est de pouvoir vaporiser cette peinture très précisément sur tout type de support (toile, carrosserie, mur, tissu, maquette, ou bien encore pâtisserie, vêtement, etc).

Raccordé à un compresseur pneumatique, l'aérographe permet de projeter à l'aide de l'air sous pression la peinture qui se trouve dans le réservoir appelé godet. Ce qui est fantastique avec cet outil lorsque l'on commence à le maîtriser, c'est que l'on peut à la fois tracer des contours très fins, réaliser des dégradés ou encore colorer des surfaces 

L'indispensable à savoir sur les aérographes pour faire son choix


  • Aérographe à gravité : godet sur le dessus, utilisation pour les droitiers et gauchers. Pour peindre des petites surfaces.
  • Aérographe par aspiration : godet sur le côté, à gauche pour les gauchers, à droite pour les droitiers. Pour peindre des grandes surfaces.
  • Aérographe à simple action : pour débuter, peinture unie et de grande surface, application craft et glaçage céramique.
  • Aérographe à double action : pour les experts, peinture à effet, dégradés, traits fins mais pas indiqué pour les grandes surfaces.
  • Godet de peinture : de 2 à 10 cc de volume pour les travaux de précision, 15 cc pour les grandes surfaces.
  • Buses : de 0.15 à 0.5 mm pour les plus courantes, plus l’orifice est faible, plus le trait est fin et l’application délicate.
  • Mélange interne ou externe : pulvérisation fine pour le mélange interne et légèrement plus grossière pour l’externe.
Notez que l'outil peut se vendre sous forme de kit aérographe incluant un compresseur.

Aérographe à gravité ou aérographe à aspiration

Deux grands principes de fonctionnement se distinguent : par gravité et par aspiration.

Aérographe par gravité


Les aérographes par gravité ont le godet qui est fixé au-dessus du corps de l'aérographe, ce qui permet à la peinture de descendre par gravité pour être projetée.

Maniablerésistantl'aérographe par gravité peut être utilisé aussi bien par des droitiers que des gauchers. Ce type d'aérographe a aussi l'avantage de pouvoir être rempli avec des peintures épaisses. Néanmoins, il n'est pas conseillé pour peindre des grandes surfaces.

Aérographe par aspiration

Aérographe par aspiration
Les aérographes par aspiration ont le godet qui est fixé sur le côté du corps de l'aérographe (généralement à droite) pour les petits volumes, ou en dessous du corps pour les gros volumes, et la peinture est aspirée par l'air sous pression (par effet Venturi) pour être projetée. Etant amovible, le volume du godet peut être adapté au travail à réaliser.

Ce type d'aérographe est un peu plus délicat à maîtriser car il demande une bonne préparation de la peinture avant utilisation. Pour les gauchers, il faut impérativement choisir un aérographe avec godet à gauche

Les grandes familles d'aérographes : à simple ou double action

Vous devez choisir votre aérographe en fonction de vos futures applications.

Aérographe à simple action

L'aérographe à simple action est idéal pour débuter. Ce type d'aérographe permet de ne contrôler que le débit d'air grâce à la gâchette. Plus facile à prendre en main, simple d'utilisation et d'entretien, il convient à tout utilisateur novice ou occasionnel

C'est également le type d'aérographe qui se prête très bien à la mise en peinture unie de grande surface. Il convient pour les applications craft, la peinture des matériaux à viscosité élevée et des glaçages en céramiques.

Aérographe à double action

L'aérographe à double action : c'est un peu l'outil des artistes ! Il permet de contrôler le débit d'air bien sûr, mais également le débit de peinture ce qui autorise des peintures à effetsdes dégradés et des tracés très fins de moins d'un millimètre !

Son utilisation demande un peu d'expérience et de pratique, mais une fois maîtrisé il permet de multiples effets, types de tracés, nuances et dégradées. Il est également plus ergonomique (critère important lorsque l’on peint plusieurs heures). Il n'est toutefois pas indiqué pour peindre de grandes surfaces, et son entretien doit être régulier et minutieux.

Les outils annexes à l'utilisation d'un aérographe

Certains accessoires sont indispensables pour garantir le bon fonctionnement de l’aérographe et pour permettre à son utilisateur de laisser parler son talent.

L'essentiel à savoir sur les compresseurs

CompresseurLe compresseur est un outil indispensable car sans air sous pression, votre aérographe ne vous sert à rien. Pour vous faire la main, un compresseur sans cuve de stockage fait l'affaire. Peu onéreux car de conception simple, il fournit l'air sous pression dont vous avez besoin.

En revanche, sans cuve, il tourne en permanence pendant vos séances peinture. Une fois que vous maîtrisez votre aérographe et que vos séances sont plus longues et plus régulières, orientez-vous vers un compresseur avec cuve de stockage.

Une cuve de 1 à 25 litres est parfaite et vous permet de peindre pas mal de temps avant que le moteur ne se relance pour remettre la cuve sous pression. Un des principaux avantages d'avoir un compresseur à cuve est que la pression délivrée est constante et réglable

Toutefois, ce type de compresseur est plus lourd à manipuler, plus bruyant, plus cher et nécessite un entretien particulier mais simple et rapide. Dans tous les cas, choisissez un compresseur équipé d'un filtre au cas où de la condensation se formerait dans la cuve, ou si l'air aspiré pour être compressé est humide.

Buses et aiguilles

Buses et aiguillesL'idéal est d'avoir un jeu de buses et d'aiguilles pour pouvoir aussi bien tracer très fin que colorer des surfaces. Un jeu allant de 0,2 à 0,5 mm est parfait pour commencer, le plus petit diamètre correspondant au trait de projection fin. Un set fin et un set moyen est le meilleur compromis pour effectuer des traits fins ou des recouvrements larges.

Les buses et les aiguilles sont très fragiles, il faut donc veiller à avoir en permanence un petit stock d'avance car il est facile de les tordre ou de les endommager (lors d'une chute de l'aérographe, pendant le démontage pour le nettoyage, etc).

Assurez-vous de choisir un aérographe où les buses et aiguilles se trouvent facilement en pièces détachées, et regardez attentivement le prix de ces pièces, car vous devrez les remplacer fréquemment.

Godet et peinture

Le choix du godet 

GodetSelon ce que vous allez faire de votre aérographe, le volume du godet est un élément important car il détermine la quantité de peinture que vous allez pouvoir utiliser. Pour les travaux de précision, un godet allant de 2 à 10 cc (centimètres cubes) convient parfaitement.

Pour les surfaces importantes, un minimum de 15 cc est requis pour ne pas avoir à le remplir trop fréquemment. La peinture à utiliser se décline sous plusieurs formes : les acryliques, les solvantées, ou encore les nitrocellulosiques, etc. Les godets peuvent être en acier ou  verre (ces derniers contiennent plus de peinture). Pensez à leur localisation et à leur poids : un godet au centre peut, question équilibre, être plus confortable à l’usage qu’un godet sur côté.

Débuter la peinture avec un aérographe

Pour bien débuter choisissez des bases acryliques qui se diluent à l'eau (hydrosolubles) : elles sont plus faciles à préparer et sont bien moins chères que des peintures spécifiques. 

Choisir ses buses selon son niveau d'expertise et leur usage

Les buses se différencient entre elles par des dixièmes voire des centièmes de millimètres. Les épaisseurs de ligne de jet sont donc relatives à leur diamètre. 

Zoom sur les buses d'aérographe

  • 0.15 : buse difficile à utiliser car sensible aux plus petites particules. Elle est précise et pour cette raison vous la nettoyez souvent !
  • 0.20 : buse demandant un peu moins de nettoyage et réalisant des traits moins fins.
  • 0.30 : buses un peu plus larges, plus simples d’utilisation pour les néophytes.
  • 0.4 : un bon compromis pour faire ses premières réalisations.
  • 0.5 : idéal pour commencer car buse nécessitant moins de nettoyage car moins d’encrassement.

Qualité et budget

C’est à la liberté de chacun cependant, pensez à regarder la disponibilité et le prix des buses selon l'aérographe que vous choisissez.

Différences entre mélange externe et mélange interne

Un aérographe sert à peindre et la peinture est projetée à l’extérieur grâce à de l’air. Nous parlons donc d’air, de peinture et par conséquent de mélange. Celui-ci peut donc être de deux types :
  • Mélange interne : le mélange se réalise à l’intérieur de la buse. Cette réaction provoque une atomisation qui permet un jet de pulvérisation fin.
  • Mélange externe : le mélange air/ peinture se produit hors de la buse ce qui concrètement se traduit par une pulvérisation légèrement plus grossière.

L'aérographe et l'atomisation de la peinture

Pour qui ne se souvient pas des cours de physique, l’atomisation est le produit du mélange d’un liquide et de l’air

L’atomiseur de votre parfum est l’exemple idéal : il mélange liquide et air et projette le liquide, en l’occurrence le parfum, sur votre peau via une légère pression de votre index (pression qui  tend à chasser l’air vers l’extérieur). Votre aérographe est un peu plus compliqué dans sa conception mais le principe reste le même !

Nettoyage de l'aérographe

La technique de l'aérographe demande maîtrise, minutie et pratique pour que le rendu soit digne de ce nom. Vous verrez qu'au début bouchons et pâtés seront fréquents. Mauvaise préparation de peinture, mauvaise pression d'utilisation, nettoyage pas assez régulier sont autant de raisons...  ne désespérez pas et persévérez ! A propos du nettoyage, il est contraignant mais nécessaire.

Votre aérographe doit être minutieusement nettoyé après chaque utilisation. Passez au minimum deux godets pour le nettoyage (mélange de nettoyage à effectuer en fonction de la peinture, cette pulvérisation enlève le plus gros) avant de démonter l’aiguille et la buse (faites attention, elles glissent vites des mains) !

Vous terminez le nettoyage avec un pinceau. Gardez à l’esprit que certains produits de nettoyage peuvent endommager les joints de votre aérographe. Pour cette raison, n’utilisez pas de produits purs type acétone.

EPI et utilisation de l'aérographe

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
4 votes utiles
Guide écrit par :

Jérôme, Contrôleur de travaux, Haute Savoie 160 guides écrits

Jérôme, Contrôleur de travaux, Haute Savoie
Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.

Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent