Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir son adoucisseur d'eau

Guide écrit par :
Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

181 guides

Pour préserver votre installation sanitaire de la corrosion ou du calcaire, vous devez être attentif à la qualité de l'eau. Trop douce l'eau ronge vos canalisations, trop dure, vous êtes envahi par le calcaire. Une solution : l'adoucisseur d'eau ! Mais adoucisseur d’eau avec sel ou adoucisseur d’eau sans sel ?

Caractéristiques importantes

  • Adoucisseur avec sel
  • Adoucisseur sans sel
  • Dureté de l'eau : Titre Hydrotimétrique
  • Consommation d'eau

Prix

de 249,00 € à 1 950,00 €

Choisir l’adoucisseur d’eau en fonction du TH et de sa capacité

A considérer quel que soit le type d'adoucisseur.

Dureté de l'eau

La dureté initiale de l'eau 

C'est la première chose à connaître ! Si le Titre Hydrotimétriquede votre eau est inférieur à 20 °F, il n'est en théorie pas indispensable de mettre en place un adoucisseur. Pour connaître le TH il existe des kits de mesure express très simples à utiliser. Vous pouvez également faire appel à un professionnel ou un laboratoire d'analyses (vous obtiendrez ainsi une mesure plus précise des différents composés qui entrent en compte dans la définition de la dureté).

Adoucir ou limiter les dépôts calcaire

En fonction de la dureté initiale de votre eau, voulez-vous l'adoucir ou simplement limiter les dépôts calcaire et le tartre ? Dans le premier cas, orientez votre choix vers un adoucisseur à résine (avec sel) car c'est le seul qui abaisse réellement la dureté. Dans le second cas, un adoucisseur sans sel est suffisant.

La capacité de l'adoucisseur 

A choisir en fonction de votre consommation d'eau, du nombre de personnes présentes dans le logement et de la dureté initiale de l'eau.


Capacité et volume de résine de l'adoucisseur

Pour un adoucisseur à sel, la capacité traduit le volume de résine. Prenez comme base les indications suivantes pour faire votre choix.

 

TH 15/20

TH 25/30

TH 35/40

TH 45/50

2 personnes

10 L

10 L

10 L

16 L

4 personnes

10 L

10 L

16 L

20 L

6 personnes

10 L

16 L

20 L

30 L

8 personnes

16L

20 L

30 L

30 L


Pour un adoucisseur sans sel, il suffit de prendre en compte votre TH et le diamètre de votre canalisation d'eau.

Zoom sur la dureté de l’eau


Que vous soyez raccordé à un réseau public ou à une alimentation privée, la réglementation concernant la qualité de l'eau est très stricte. Les différentes normes en vigueur vous garantissent que l'eau distribuée est potable et sans risque pour votre santé. 

Toutefois, il existe un critère qui, sans remettre en cause la potabilité de l'eau, peut s'avérer néfaste pour vos réseaux et votre installation sanitaire et qui ne fait pas l'objet d'une norme : la dureté de l'eau !
 
La dureté, ou Titre Hydrotimétrique de l'eau (noté TH), traduit la concentration en calcium et en magnésium dans une moindre mesure et s'exprime en °F (degré français).

TH de l'eau inférieure à 10°F

Inférieure à 10°F l'eau est considérée comme douce, elle contient très peu de calcium soit < 40 mg/l et a tendance à légèrement corroder et ronger les métaux mais n'entartre pas vos canalisations.

TH entre 10 et 20°F

Entre 10 et 20°F l'eau est dite peu dure. De 40 à 80 mg/l de calcium, c'est la fourchette idéale. Ni trop corrosive, ni trop entartrante, l'eau participe également à votre apport quotidien en calcium et en magnésium.

TH supérieur à 20°F

Avec un titre > 80 mg/l de calcium, soit supérieure à 20°F, l'eau est dure, elle n’est pas du tout corrosive mais en revanche elle entartre rapidement votre installation sanitaire. C'est le cas typique où la mise en place d'un adoucisseur d'eau est justifiée.

Le but premier d'un adoucisseur d'eau est de corriger la dureté de l'eau.

Différences entre un adoucisseur d’eau avec sel et un adoucisseur d'eau sans sel

Adoucisseur d'eau avec sel 


Pour limiter la présence de calcium et de magnésium (autrement dit de « tartre ») dans l'eau, on utilise le principe de l'échange d'ions. Côté chimique, l'adoucisseur va remplacer les ions de calcium (Ca2+) et de magnésium (Mg2+) par des ions de sodium (Na+). Côté pratique, pour faire cet échange d'ions, l'adoucisseur est équipé d'une résine à travers laquelle l'eau va transiter. La résine est chargée en sodium grâce à du sel et lorsque l'eau la traverse l'échange se fait. 

La capacité d'échange est bien sûr limitée par le volume de résine et par la dureté initiale de l'eau à adoucir. C'est pour cela que l'on retrouve deux modes de fonctionnement bien distincts.

Le mode distribution
La résine est chargée en sodium et l'adoucisseur délivre de l'eau débarrassée d'une partie de ses ions calcium et magnésium. Nous avons donc dans les circuits sanitaires de l'eau adoucie.

Le mode régénération

Une fois que la résine est saturée en calcium et en magnésium et qu'elle n'a pratiquement plus d'ions sodium à échanger, il faut la régénérer. Pour cela, et grâce au réservoir de sel, on procède à l'inversion de la charge de la résine

La saumure (mélange de sel et d'eau) va traverser la résine et ainsi la nettoyer et la débarrasser de tous les ions précédemment échangés. L'eau de lavage est directement envoyer vers le réseau d'eaux usées. Cette phase peut durer plusieurs heures.

Le cycle distribution/ régénération est assuré par un programmateur qui prend plusieurs paramètres en compte :
  • la consommation d'eau estimée ;
  • la dureté initiale de l'eau à adoucir ;
  • la capacité d'échange de l'adoucisseur.

Adoucisseur d'eau sans sel 


Ici le principe est différent. La grande majorité des adoucisseurs sans sel fonctionne sur un principe électromagnétique. Ils ne suppriment plus les composés créant l'entartrage, mais changent leur polarité, limitant ainsi les dépôts. Le TH de l'eau n'est pas modifié ! On ne peut donc pas vraiment utiliser le terme « d'adoucisseur » car c'est en réalité plus des dispositifs anticalcaires ou antitartre. 

Ce type d'adoucisseur est dit « écologique » car il ne contient pas de résine (difficile à recycler), et ne nécessite pas l'apport régulier en sel. Toutefois, même si le changement de polarité limite les dépôts de tartre, les composés minéraux seront toujours présents dans l'eau

Il n'y a qu'un seul mode de fonctionnement (distribution) et pratiquement pas d'entretien ni de maintenance. Une fois calibré sur la dureté initiale de l'eau, l'adoucisseur électromagnétique fonctionne en continu

Certains fabricants d'adoucisseurs sans sel avancent que la polarité inversée réduit également les dépôts antérieurs (en « rongeant » le tartre existant), mais selon plusieurs organismes de certification, le CSTB notamment (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment), cela n'a pas encore été démontré. 

Entretien d'un adoucisseur d'eau

Entretien adoucisseur d'eau à sel


  • Deux fois par an, mesurez le TH de votre eau adoucie pour vérifier que les réglages sont toujours bons et nettoyez les filtres entrée et sortie - petites cartouches faciles d'accès/ lavage à l'eau.
  • Une fois par an, pensez à désinfecter l'appareil. En général, il suffit de verser directement dans le bac à sel une solution désinfectante, de laisser agir, et de lancer une phase de régénération manuelle.
  • Tous les deux à trois ans, nettoyez complètement le bac à sel (en ouvrant manuellement la vanne de vidange). Une fois le nettoyage terminé, rechargez en sel et lancez une phase de régénération.


Entretien adoucisseur d'eau sans sel

Vérifiez deux à trois fois par an qu'il fonctionne correctement (présence de calcaire dans l'électroménager, sur la soupape de votre chauffe-eau, etc...). Si vous souhaitez compléter cette action de traitement d'eau, n'hésitez pas à rajouter un système de filtration tel un :
  • filtre à polyphosphate ;
  • filtre à charbon actif ;
  • filtre à sédiment ; 
  • filtre à cartouche filtrante.
Les systèmes de filtration préservent la santé des consommateurs et pour un fonctionnement optimal, ils doivent être entretenus.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
19 votes utiles
Guide écrit par :

Jérôme, Artisan, Haute Savoie 181 guides écrits

Jérôme, Artisan, Haute Savoie
Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.

Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent