Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir ses WC

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

283 guides
Que vos toilettes soient équipées d’un WC à poser à évacuation horizontale ou verticale, d’un WC suspendu via un support bâti, d’un WC broyeur compact ou adaptable ou encore d’un WC à la turque : hygiène et confort sont les maîtres mots de cette installation sanitaire ! Fermez l’abattant, c’est parti ! 

Caractéristiques importantes

  • A poser
  • Suspendu
  • Broyeur
  • A la turque

Prix

de 54,00 € à 4 251,00 €

Quels sont les différents types de WC

Concrètement, il existe quatre types de WC cependant, le choix se résume le plus souvent à deux :
  • les WC à poser ;
  • les WC suspendus.
Les deux autres, le WC broyeur et le WC à la turque sont destinés à une configuration spécifique ou à l’équipement d’un lieu public ou privé.

WC à poser : l'essentiel à savoir


Le WC à poser est le plus commun de tous les WC et équipe la grande majorité des toilettes. Hygiénique, confortable et de pose aisée, il est indétrônable !
 
Pour rappel, un WC à poser est constitué :
  • d'une cuvette posée sur le sol ;
  • d'un réservoir stockant l'eau pour l’évacuation ;
  • d'un mécanisme d'ouverture et de remplissage dit chasse d'eau ;
  • d'un abattant lié à la lunette sur laquelle on s'assoit.
Le WC est fixé au sol par des vis et relié au réseau d'eaux usagers par une pipe ou un manchon de 100 mm de diamètre.  

Evacuation des eaux 

Côté ergonomie, l’orientation du tube d'évacuation peut être verticale ou horizontale
Les WC récents utilisent très largement une évacuation horizontale (à travers le mur), ceux à évacuation verticale (par le sol) ont tendance à disparaître.

WC suspendu : principales caractéristiques


Les WC suspendus sont davantage esthétiques, hygiéniques et silencieux. S’intégrant parfaitement dans les sanitaires contemporains, le mécanisme des WC suspendus est totalement emprisonné derrière un meuble d’habillage appelé bâti.  Le défaut de leurs qualités est qu’ils nécessitent plus de travaux que de simple WC à poser.

Les avantages du WC suspendu :
  • le réglage de la cuvette en hauteur est génial pour peu que vous soyez d’une taille peu commune, hauteur de l’assise réglable au moment de l’installation ;
  • la chasse d’eau est dissimulée par l’habillage du bâti, le bruit du remplissage en est fortement atténué ;
  • l’hygiène est facilitée par l’absence de tuyau et de pied apparents. Des accessoires comme une plaque de chasse d'eau, une cuvette anticalcaire et un abattant déclipsable facilitent l’entretien même s’ils ne se nettoient pas tout seul !
  • la norme NF est une garantie de l’efficacité et de la qualité de l’évacuation, de la résistance aux détergents et des dimensions standards des raccordements. La résistance de la chasse d’eau est testée à plusieurs dizaines de milliers de cycles de fonctionnement.

WC broyeur : cas d'installation


L’intérêt principal du WC broyeur est qu'il ne requiert pas la présence d'une évacuation sanitaire classique de 100 mm de diamètre. De fait, il est une solution alternative dans nos foyers (sous-sol, combles, chambres) mais aussi dans des lieux de vie tels les camping-cars ou les mobil homes.
 
Cependant, on dénombre au WC broyeur quelques inconvénients. Premier point noir, il fonctionne avec un moteur électrique - dépendance énergétique, plus de courant = plus de toilettes. Détail gênant si la coupure persiste. De plus, et notamment en collectivité, son niveau sonore peut être source de conflit - certains modèles ont cependant des mécanismes davantage silencieux.
 
Moralité, le WC broyeur vient plus à vous que vous à lui. Tout est dans la configuration de son lieu d’installation.

WC à la turque : le WC des collectivités et lieux publics


Tendant à disparaitre mais équipant nombre de bâtiments publics et privés de type camping ou discothèque, les WC à la turque sont en trois mots : inconfortables ; hygiéniques ; difficiles d’accès. Quant à la question : « Pourquoi installer un WC à la turque ? », plusieurs réponses sont possibles :
  • pour ne plus jouer avec son Smartphone ou lire le journal assis sur la cuvette. Ceci dit, le WC à la turque est beaucoup plus hygiénique tant en termes de nettoyage que d’utilisation à plusieurs - comprenez un utilisateur après l’autre ;
  • pour s’imposer une discipline sportive au quotidien en sollicitant son équilibre, son adresse ou ses quadriceps selon le besoin. Cette dernière posture primitive aurait cependant des effets bénéfiques sur notre santé ;
  • pour rajouter du piment dans la vie des personnes âgées en leur infligeant une série de flexions quotidiennes.  

Choisir le meilleur WC en 4 points


  1. Les WC à poser sont faciles d’installation et les premiers prix défient toutes concurrences, à retenir si le budget est serré et le besoin pressant.
  2. Les WC suspendus pour que l’élégance rime avec nécessité. Ils sont de meilleure facture mais nécessitent plus de travaux. Ils accompagnent souvent une rénovation d’habitat ou une construction neuve.
  3. Les WC broyeurs sont un non choix pour cette raison, 0 argument. S'il vous le faut, il vous le faut.
  4. Les WC à la turque sont hygiéniques, inconfortables et non recommandés pour les personnes âgées et à mobilité réduite. Si vous voulez vous démarquer de vos amis, c’est le bon choix, ajoutez donc un urinoir.
Et pour parfaire la décoration et la praticité de ce petit coin privilégié, équipez-le d'un porte-papier toilette, d'un meuble de rangement et d'un abattant dauphin des iles pour une immersion encore plus profonde dans le grand bleu !

 

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
6 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 283 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent