Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir ses tuyaux et accessoires de pompe

Guide écrit par :
Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

183 guides

Afin d'optimiser l'efficacité et le rendement de votre pompe, il faut vous équiper des bons accessoires. Tuyaux, coffrets électriques, régulateurs, flotteurs, filtres, joints... autant de points importants pour votre sécurité et celle de votre matériel. Jetons-nous à l'eau et regardons cela de plus près !

Caractéristiques importantes

  • Tuyau d'aspiration
  • Tuyau de refoulement
  • Etanchéité
  • Filtration
  • Flotteur
  • Coffret "manque d'eau"
  • Régulateur
  • Crépine
  • Clapet anti-retour

Quels sont les accessoires des pompes de surface et immergées

Tuyau de refoulement 

Le but est de limiter au strict minimum les pertes de charge et de profiter au mieux du débit qu'offre votre pompe. Pour l'évacuation, choisissez un tuyau plat.

Adapté au diamètre des raccords de votre pompe, il est très facile à mettre en œuvre, s'adapte à toutes les configurations, résiste bien aux déchirements et aux chocs et permet des débits importants. Ce type de tuyau offre également la possibilité d'évacuer des eaux chargées.
 

Tuyau d'aspiration 

Si vous utilisez un surpresseur ou une motopompe, vous devrez aspirer l'eau en point bas. Dans ce cas précis, il est préférable de mettre en place un tuyau d'aspiration affichant un diamètre adapté à votre pompe d'une part et résistant à l'écrasement de l’autre.

En dehors de la question du diamètre qui est évidente, orientez votre choix vers un tuyau annelé ou armé. Cela évite tout écrasement et/ou pincement préjudiciable à l'aspiration (ces endommagements forceront votre pompe). Si l'aspiration est ralentie ou limitée, le moteur chauffera et vous risquez d’abîmer votre matériel. Idéalement, mettez en place une crépine en tête d'aspiration pour protéger votre pompe et un clapet anti-retour.

Le but premier d'une pompe est d'envoyer un liquide d'un point à un autre. Il est indispensable que le circuit hydraulique soit étanche de la pompe au point de rejet. Pour cela, il est conseillé de vous équiper de divers accessoires et de porter une attention particulière à certains points !

Pour ce qui est de l'arrosage, orientez-vous vers un tuyau souple caoutchouc type tuyau d'arrosage. Il est parfait pour recevoir les accessoires de jardin. Sa qualité varie en fonction du nombre de couches et il existe en plusieurs diamètres.

Pour la distribution d'eau (cas de pompage en puits par exemple), il faut installer des tuyaux rigides en PVC. Le but ici est de conserver la pression délivrée par la pompe en limitant au maximum les pertes de charge. Généralement, ce type de tuyau est en PVC pression. Il existe différents types de raccords, vannes, coudes et d'accessoires pour constituer votre réseau.

Etanchéité

Les fuites apparaissent le plus souvent au niveau des raccords. Que ce soit en entrée (dans le cas d'une aspiration) ou en sortie de pompe, vous devez impérativement vous prémunir de toute fuite. Vous pouvez utiliser pour vos raccords filetés du Téflon ou de la filasse avec de la pâte à joint. Le Téflon ressemble à du scotch blanc et s’entoure sur le filetage du raccord à étancher dans le sens du vissage. L’étanchéité se crée lorsque vous serrez les deux raccords.

La filasse de chanvre, elle, ressemble à une bobine de fil marron de plusieurs brins et s’applique de la même manière que le Téflon, sauf que l’on applique sur celle-ci de la pâte à joint.

Certains bricoleurs ne jurent que par le Téflon et d’autres que par la filasse. Cette dernière reste cependant la préférée des pros ! L’un comme l’autre est à usage unique. Si vous dévissez votre raccord, refaites votre joint. Certaines pâtes à joint peuvent être utilisées seules.

Filtration

La mise en place d'un filtre est utile dans plusieurs cas de figure : pour l'arrosage depuis un récupérateur d'eau de pluie, pour de la distribution, pour le remplissage d'une piscine ou pour toutes les situations où vous devez pomper un liquide en vue de le réutiliser.

La plupart des filtres sont constitués d'un boitier (accueillant des raccords filetés en entrée et en sortie) et d'une cartouche filtrante. Dans le cas d'une aspiration, vous pouvez mettre en place un filtre en amont de votre pompe pour vous débarrasser des impuretés qui se trouveraient dans l'eau avant de la mettre sous pression. Pour le refoulement, en sortie de pompe, cela évite d'aller colmater vos accessoires d'arrosage et d'obtenir une eau claire.

Dans tous les cas, pensez à démonter et à nettoyer régulièrement la cartouche filtrante pour ne pas limiter pression et débit.

Comment commander automatiquement sa pompe

Selon le type d’installation, vous aurez à commander automatiquement le démarrage et l'arrêt de votre pompe. Pour cela, il existe plusieurs méthodes relativement simples à mettre en œuvre et adaptées à votre type de pompe.

Pilotage de pompe immergée

Flotteur et poire de niveau


Utilisés pour démarrer une pompe immergée sur une consigne de niveau, les flotteurs et poires de niveau fonctionnent de la manière suivante : une partie flottante, généralement en plastique, se place directement dans la cuve, le regard ou le réservoir à pomper. A l'intérieur de la partie plastique étanche se trouve un interrupteur qui change de position (ouvert ou fermé) lorsque la poire change d'inclinaison.

Ainsi, lorsque la poire est complètement immergée (position verticale de la poire), la pompe démarre. Lorsque le niveau de l’eau redescend et que la poire revient en dessous de la position horizontale, la pompe s'arrête.

Le flotteur contient une connectique trois fils (1 commun, 1 normalement ouvert et 1 normalement fermé) qui se raccordent soit directement sur la pompe (comme un interrupteur) soit dans un tableau de commande (coffret « manque d'eau »). C'est la méthode de pilotage automatique la plus simple.

Coffret de commande ou coffret manque d'eau


Pour une installation un peu plus complexe mais pour plus de sécurité vous pouvez mettre en place un coffret de commande ou coffret manque d'eau. Généralement, ce dispositif est livré pré-câblés. Il contient un interrupteur de commande (marche automatique ou manuelle), un disjoncteur (protection magnétique), un contacteur de puissance (à adapter à la puissance de votre pompe), une protection thermique (à régler en fonction de votre pompe pour la protéger contre le manque d'eau, la cavitation ou le blocage accidentel de la roue) et un bornier sur lequel vous allez raccorder votre ou vos poires de niveau, éventuellement une alarme, etc.

Ces coffrets sont étanches (indice IP 55 au minimum) et peuvent donc être placés n'importe où, même directement dans un regard. Pour le choisir au mieux, il suffit d'adapter la puissance de la commande à celle de votre pompe. Ils sont le plus souvent mis en place dans des stations de relevage (eaux usées).

Pilotage de pompe de surface, surpresseur et motopompe

Régulateur pour pompe
Il fonctionne comme un interrupteur qui, en fonction de la pression (ou de la dépression dans le réseau de pompage), va démarrer ou arrêter la pompe de surface.

La grande majorité des régulateurs possèdent une protection thermique pour prévenir tout défaut sur la pompe (blocage de roue, désamorçage, etc.) et une protection manque d'eau (qui coupe immédiatement la pompe). Ils ont un double raccordement : un raccordement hydraulique sur le réseau en sortie de pompe et un raccordement électrique (le régulateur s'insère entre l'alimentation électrique et la pompe).

Pour bien choisir votre régulateur, vous devez :

  • prendre un modèle correspondant à la puissance électrique de votre pompe ;
  • définir la pression du réseau que vous pouvez ou souhaitez atteindre.

Clapet anti-retour, crapaudine et PVC pression

Clapet anti-retour


Le clapet anti-retour évite les désamorçages, car il ne permet la circulation d’eau que dans un sens.

 

PVC pression


Le PVC pression est conçu pour l’extérieur. Il supporte davantage les amplitudes thermiques et la pression. C’est comme le PVC d’habitation, sauf qu’il est plus résistant (sa couleur : gris foncé).

Crépine


La crépine se place en extrémité de tuyau. Son rôle est de filtrer les impuretés avant aspiration.

Raccord


Les raccords peuvent être à visser ou à coller. Dans les deux cas, l’étanchéité est assurée par un joint (plat ou torique) et/ou du téflon, de la filasse et de la pâte à joint.
 
La qualité de ces accessoires est homogène, seule la résistance des matériaux les différencie (comprenez que le laiton est plus solide que le PVC).

Conseils de choix et d'utilisation

Dans le cas d'une pompe immergée, et afin de se prémunir des désamorçages inopinés, pensez toujours à équiper votre canalisation d’un système de refoulement d'un clapet anti-retour.
 
Côté entretien, il est nécessaire au moins une fois par an, de sortir la pompe de son puits, de son bassin ou de son regard pour la nettoyer. Vérifiez que rien ne gêne la rotation de la roue, jetez un œil sur l'étanchéité des câbles électriques, et testez la ou les sonde(s) de détection de niveau. Par la même occasion, démontez et nettoyez le(s) clapet(s) anti-retour, et le(s) flotteur(s) si vous en avez.
 
Si votre pompe sert à relever des eaux usées chargées, faites intervenir une entreprise d'hydrocurage qui dispose des différentes autorisations pour pomper, et nettoyer les flotteurs ou poires de niveau, et retraitez les eaux susceptibles de polluer.
 
Quel que soit le type d'installation que vous avez mis en place, si vous avez des filtres à cartouche, pensez à démonter la cartouche filtrante pour la nettoyer environ tous les six mois. Même chose si vous avez une crépine d'aspiration.
 
Enfin, et quel que soit le type de pompe (motopompe, pompe pour bassin, etc.), lorsque vous réalisez l’entretien soyez attentif aux différents joints, que ce soit les garnitures mécaniques ou les joints de corps de pompe. Si votre pompe possède un carter d'huile, vérifiez bien qu'il n'y ait pas de fuite.
 
Les accidents avec les pompes sont fréquents, pensez à couper l'alimentation électrique avant toute intervention pour vous prémunir des électrisations et des électrocutions. Lorsque vous testez vos sondes de niveau ou de pression, veillez à ne pas mettre d'outil, ou pire, vos doigts dans le corps de pompe.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Jérôme, Artisan, Haute Savoie 183 guides écrits

Jérôme, Artisan, Haute Savoie
Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.

Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide