Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir ses prises électriques

Guide écrit par :
Jérôme, Contrôleur de travaux, Haute Savoie

Jérôme, Contrôleur de travaux, Haute Savoie

160 guides

Indispensable dans toute installation domestique, les prises électriques sont montées en saillie ou encastrées. Selon l’appareil à connecter, les prises électriques sont reliées au 230 V ou à très basse tension – prise téléphone, internet, RJ45 etc. De la prise rasoir à la prise extérieur IP55, tous nos conseils !

Caractéristiques importantes

  • Prise de courant
  • Prise audio/vidéo
  • Programmateur
  • Prise USB
  • Prise TV, satellite et FM
  • Prise haut-parleur
  • RJ 45
  • Prise téléphone
  • Prise rasoir
  • Saillie ou encastrée
  • Intérieur ou extérieur

Prix

de 1,00 € à 256,00 €

Qu’est-ce qu’une prise électrique

Une prise électrique est en réalité un connecteur permettant de raccorder un appareil nécessitant une source d'énergie électrique ou un signal particulier (réseau téléphonique, internet, son, vidéo, etc.).

Pour des raisons de sécurité, les prises électriques sont dites « femelles » et les différents câbles, raccords et fiches « mâles », afin de ne pas rendre accessible au toucher une source de courant potentiellement dangereuse.

Les prises électriques, quel que soit leur type, peuvent être fixes (socle mural) ou mobiles (rallonges).

En France, les prises électriques de courant délivrent une tension de 230 Volts (V) avec une fréquence de 50 Hertz (Hz) pour le réseau domestique – c'est ce que l'on appelle de la basse tension. Les prises électriques sont monophasées, c'est-à-dire qu'elles ne disposent que d'une seule phase. En industrie, on peut trouver des prises électriques de courant pouvant fournir une tension de 400 V, 600 V, monophasées ou triphasées (trois phases).

C'est la norme NF C 15-100 qui dicte l'art et la manière d'installer une prise électrique, mais aussi les consignes de sécurité à appliquer. La version actuelle de la norme date de 2015. Elle impose, entre autres, que toutes les prises électriques de courant d'une habitation disposent d'un conducteur de terre – pour protéger les utilisateurs contre un éventuel contact ou le défaut d'un appareil. C'est pour cela que sur une installation récente ou rénovée, les prises électriques de courant présentent 3 bornesdeux femelles pour l'alimentation en courant, et une borne mâle pour le raccordement à la terre. On parle alors de prise électrique 2P+T (2 pôles plus terre). La norme impose également un dispositif de protection (disjoncteur).

Pour toutes les autres prises électriques (téléphonique, réseau internet, son, etc.) il n'y a pas de conducteur de terre car la tension électrique délivrée est très faible – c'est ce que l'on appelle de la très basse tension.

Prise électrique en saillie ou prise électrique encastrée

Dans la maison, il existe deux types d'installations différentes pour les prises électriques quel que soit leur type, les prises en saillie et les prises encastrées.

Prise en saillie


Les prises en saillie sont souvent utilisées pour la rénovation, ou lorsque l'on désire ajouter une prise sur un circuit, car elles sont très simples à installer. En effet, les prises en saillie n'imposent pas d'encastrer dans le mur ou la cloison les conducteurs pour alimenter la prise car tout se passe en surface.

A partir de la source (électrique, téléphonique, sonore, ou encore internet), les fils ou le câble sont tirés dans une goulotte (gaine apparente) et le boitier de la prise se fixe directement sur le support (le mur). Le raccordement se fait à l'intérieur du boitier. Les prises électriques en saillie répondent tout-à-fait aux prescriptions de la norme NF C 15-100 en matière de sécurité.

Prise encastrée


Les prises encastrées sont plus esthétiques que les prises en saillie car elles sont noyées et encastrées dans le mur ou la cloison. Leur installation est toutefois plus longue et plus fastidieuse – saignées dans le support, passage des gaines et fils, scellements, rebouchages, peinture ou papier peint, etc. Généralement, tous les logements neufs sont équipés d’origine de prises encastrées.

Les différents raccordements se font dans un boitier noyé dans le mur, qui sert également de support à la platine de la prise. Seule cette dernière est apparente. Si l’installation des prises encastrées est correctement réalisée, elles répondent aux exigences de la norme NF C 15-100 en termes de sécurité.

Prise électrique intérieure ou prise électrique extérieure

En fonction de l'environnement dans lequel elle se trouve, la prise électrique doit offrir différents types de protection : contre les contacts accidentels, contre les chocs, contre l'eau, la poussière etc. 

On distingue toutefois deux grandes catégories de prises électriques devant répondre chacune à différentes obligations : la prise électrique intérieure et la prise électrique extérieure.

Prise électrique intérieure 


Dans un logement, les risques que présente une source de courant sont importants. C'est pour cela que depuis quelques années, la norme impose entre autres une sécurité enfant (obturateurs mobiles intégrés à la prise) pour les prises de courant.

Les risques de chocs, d'écrasement et tout autre risque mécanique sont limités. C'est pour cette raison que les boitiers et les platines des prises sont généralement en matière plastique.

En dehors de la salle de bains qui présente une particularité et une réglementation adaptée, le risque d'éclaboussures ou de projections d'eau sont également très limités. Il n'y a donc pas d'obligation de prises étanches à l'intérieur.

Les prises de courant sont obligatoirement associées à un dispositif de protection (fusible ou disjoncteur).

Côté installation, une prise de courant standard 16 Ampères (A) ou tout autre prise (téléphonique, audio, vidéo, internet, etc.) doit être installée à 5 cm minimum du sol. Pour une prise de courant spécifique (32 A, prise de four par exemple) l'installation se fait à 12 cm du sol minimum.

Dans une salle de bains, il est interdit d'installer une prise électrique à moins de 60 cm de la douche ou de la baignoire – c'est également valable pour un luminaire. Un dispositif différentiel est obligatoire (calibre 30 mA), et toutes les parties métalliques apparentes doivent être interconnectées au conducteur de terre du logement.

Prise électrique extérieure 


A l’extérieur, une prise électrique peut être soumise à différents risques. C'est pour cela que la norme en vigueur distingue ce qui peut arriver à l'intérieur et ce qui peut arriver à l'extérieur !

A l'extérieur une prise électrique doit se trouver à plus d'un mètre du sol et présenter un Indice de Protection IP 25 minimum.

Généralement, les prises de courant extérieures disposent d'un rabat amovible et de joints pour éviter à la poussière et à l'eau de s'infiltrer à l'intérieur du boitier de raccordement.

L'idéal est une protection IP 55 – protection optimale contre la poussière et les jets d'eau dans toutes les directions.

Pour les risques mécaniques (écrasement, arrachement, choc divers, etc.), il existe des prises de courant spécifiques souvent équipées d’un boitier métallique (IP 66 ou 67).

Pour des raisons de sécurité, une prise de courant extérieure doit aussi être raccordée à la terre.

Quels sont les différents types de prises électriques

Une prise électrique ne se résume pas à une prise de courant délivrant une alimentation électrique. Plusieurs types se distinguent et sont fonction de leur alimentation.

Prise de courant

C'est à la prise de courant que l'on pense en premier lorsque l'on parle de prise électrique. Le plus souvent murale, la prise de courant est un point d'alimentation électrique sur lequel on raccorde tout type d'appareil fonctionnant en basse tension (230 V) et monophasé (pour du domestique). Dans l'industrie on retrouve des prises de courant triphasées, délivrant de la moyenne tension (400 V, 600 V).

Prise audio/vidéo

Equipées de connectique spécifique, les prises audio/vidéo servent à raccorder des haut-parleurs, un projecteur ou une télévision.

Côté audio, il existe des prises simples disposant de 2 bornes (un + et un -) souvent rouge et noire pour y raccorder un seul haut-parleur. On trouve également des prises doubles équipées de 4 bornes, pour y brancher 2 haut-parleurs. Les bornes peuvent être des bloc-câbles ou des fiches – souvent au standard RCA.

Pour la vidéo, le panel est aussi large qu'il existe de type de signal : composite, S-Video, HDMI, simple ou double etc.

Les prises audio ou vidéo sont idéales lorsque l'on ne veut pas nuire à l'esthétique d'une pièce de l’habitat en faisant courir des fils un peu partout. Ces prises peuvent être montées en saillie ou mieux, encastrées.

Programmateur

Egalement appelée prise programmable, c'est en réalité une prise de courant équipée d'une horloge sur laquelle on peut paramétrer les heures d'alimentation et les heures de coupure.

Prise USB

Etant donné le nombre grandissant d'appareils utilisant une source USB pour se recharger, il existe aujourd'hui une solution simple proposant une prise de courant équipée d'un transformateur et de ports USB (1 ou 2).

Très pratiques, les prises USB s'installent en lieu et place d'une prise de courant classique. Les prises USB offrent donc la possibilité de brancher directement son smartphone, son appareil photo ou encore son caméscope numérique.

Prise TV, satellite et FM


A l'image des prises audio/vidéo, les prises TV, satellites et FM proposent une source de signal permettant à un démodulateur ou un tuner de restituer la source (audio, ou audio + vidéo).

Généralement ce sont des prises de type BNC (prise antenne).

Prise RJ 45


La prise RJ 45 est la remplaçante de la prise téléphonique en T depuis 2008.

Simple ou multiple, la prise RJ 45 permet de délivrer un signal réseau (ADSL par exemple).

Selon la configuration du câblage, il est également possible de mettre en réseau plusieurs postes informatiques, partager une imprimante ou tout autre périphérique.

Prise téléphone


La prise téléphone est la bonne vieille prise en T qui a disparu dans les constructions neuves depuis 2008 car remplacée par la prise RJ 45.

La prise téléphone permet de délivrer un signal analogique fonctionnant par paire. Utilisée pour y raccorder un téléphone, ou pour les rares personnes qui en sont encore équipées, un minitel...

La prise téléphone tend à disparaître avec l'arrivée du « tout numérique ».

Prise rasoir de salle de bains

La prise rasoir délivre une alimentation électrique au combien spécifique car c'est la seule autorisée à être installée à proximité d'une douche ou d'une baignoire – moins de 60 cm.

De plus, afin de prévenir tout risque d'électrisation ou même d'électrocution, la prise rasoir est équipée d'un transformateur de séparation. Il est donc impossible de subir un choc électrique lorsque l'on entre en contact avec la source de courant provenant de ce type de prise – à noter que les prises rasoirs délivrant du 12 V ont disparu avec l'amélioration des transformateurs de séparation, aujourd'hui les prises rasoirs peuvent alimenter n'importe quel appareil fonctionnant en 230 V.

Prise électrique : normes

Etant donné les risques potentiels, les différents types de prises électriques sont soumis à des obligations, aussi bien techniques que normatives.

Pour un fonctionnement optimal, et pour la sécurité de tous, il est très important de respecter les différentes prescriptions.

Normes


La norme générique relative à une installation électrique fonctionnant en basse tension (230 V) est la norme NF C 15-100. La version actuelle de cette norme date de 2015.

Il existe des normes complémentaires, spécifiques à certains types de raccordements, comme la norme NF C 14-100.

Les normes sont là pour garantir la sécurité de tous, c'est la vocation première de ces textes.

Les normes détaillent également l'art et la manière de concevoir, protéger et réaliser une installation électrique, le nombre de circuits, le nombre de prises de courant maximum par circuit, par pièce, etc.

3 questions/réponses sur les prises électriques

Pourquoi une prise électrique chauffe, grésille et fait disjoncter


Plusieurs explications sont possibles !

Si la prise de courant a tendance à chauffer cela peut être dû à l'appareil qui y est raccordé, notamment s’il est très puissant – le courant électrique qui traverse l'installation créé à la longue un échauffement des conducteurs et des bornes. Cela peut également avoir pour effet de faire disjoncter si la protection est trop « juste ».

Le grésillement quant à lui traduit un mauvais serrage des conducteurs sur les bornes à l'intérieur du boitier de raccordement. Ce phénomène peut également entrainer un échauffement et/ou le fait que le disjoncteur saute.

Comment condamner une prise électrique 


Il faut distinguer une condamnation temporaire d'une condamnation définitive.

Pour condamner temporairement ou ponctuellement une prise de courant, il existe sur le marché des obturateurs qui s'enfilent dans les bornes de la prise, interdisant tout branchement, mais également rendant impossible un contact accidentel.

Pour une condamnation définitive, il faut intervenir dans le boitier de raccordement (en ayant préalablement disjoncté le circuit concerné). Les conducteurs seront déconnectés des bornes et raccordés sur un bornierdominos ou Wagos. La platine de la prise sera remplacée par une platine pleine (toute lisse).

Comment installer une prise électrique 


Toujours commencer par penser à sa sécurité ! Avant toute intervention sur une installation électrique, il faut isoler et couper l'alimentation du circuit concerné (ouvrir le porte fusible, disjoncter).

Pour remplacer une prise de courant, il suffit généralement de connecter les fils sur les bornes de la prise – une phase, un neutre et un conducteur de terre vert jaune sur la borne mâle. Une fois cela fait, il ne reste plus qu'à fixer la platine sur son support ou sur le boitier de raccordement.

Pour installer une nouvelle prise, ou une prise supplémentaire, il faut commencer par s'assurer que la norme le permet. En effet, la norme NF C 15-100 indique combien de prises maximum une installation a droit par circuit et par pièce.

Pour une installation rapide, un pontage sur une prise existante et un branchement en saillie est la meilleure option. Pour les plus assidus (et pour un meilleur rendu esthétique) un montage encastré est préférable.

La norme définit la section des conducteurs à utiliser pour une prise de courant : 2,5 mm2 pour une prise standard, 6 mm2 pour une prise de four, etc. La norme impose également un minimum de 5 cm entre le sol est le bas de la platine de la prise.

Respectez toujours les calibres des protections pour vos prises de courant ! 16 A si vous avez des disjoncteurs, 20 A si vous avez des fusibles pour vos prises de courant standards. Pour les prises particulières, comme celle du four, la protection monte à 32 A sur disjoncteur et sur fusible.

Ne présumez pas de vos capacités, assurez-vous de toujours travailler en sécurité. Pour cela n'hésitez pas à disjoncter toute l'installation avant de faire quoi que ce soit.
 

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
6 votes utiles
Guide écrit par :

Jérôme, Contrôleur de travaux, Haute Savoie 160 guides écrits

Jérôme, Contrôleur de travaux, Haute Savoie
Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.

Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent