Comment choisir ses outils de couvreur

Comment choisir ses outils de couvreur

Lukas, Constructeur bois passionné, Marne

Guide écrit par:

Lukas, Constructeur bois passionné, Marne

35 guides

Envie de rénover votre toiture ou votre gouttière ? De la tuile, de l’ardoise ou bien même de la lauze à poser ? Il va falloir s’équiper en conséquence ! De l’indispensable échelle de toit au fer à souder pour les mordus du zinc, en passant par la batte et l’enclume de couvreur, cet article est là pour vous aider !

Caractéristiques importantes

  • Batte
  • Enclume
  • Fer à souder
  • Echelle
Découvrez nos outils de couvreur !

Les 3 grandes catégories du métier de couvreur-zingueur


alt

Les travaux dits de couverture regroupent plusieurs corps de métiers. Pour les néophytes, nous allons rapidement rappeler de quoi ils sont constitués et cela va permettre de mieux vous repérer dans le choix de l’outillage. Vous n’avez pas forcément besoin d’une batte de couvreur pour changer une ardoise par exemple !

Bien qu’une seule et même personne, le couvreur-zingueur, s’occupe généralement de tous les travaux sur toiture ; on peut les diviser en trois catégories auxquelles ils sont liés :

  • l’aspect de votre toiture : une tuile fissurée, un cadre de fenêtre de toit à couvrir… ce sont les travaux de couverture proprement dits. Et attention, votre couverture n’est pas qu’esthétique ! Elle sert surtout à l’étanchéité de votre maison, alors ne laissez pas traîner ce genre de problème sous peine d’être vite inondé ! ; 
  • l’étanchéité et la finition de la toiture : une gouttière à installer, l’étanchéité d’une noue à faire… voilà des missions pour tous les adeptes du fer à souder et du zinc ! On les nomme travaux de zinguerie ;
  • l’ossature de la toiture : c’est généralement le charpentier qui s’en occupe, sauf si vous êtes un as de la scie circulaire !
Voir le catalogue ManoMano
Fenêtre

Les 5 outils utiles pour les travaux de couverture

Faisons un petit tour du côté de la boîte à outils idéale du couvreur pour être paré à tous types de travaux !

1. L'échelle de toit


alt

L'échelle de toit est un outil à privilégier pour travailler sur un toit en toute sécurité et de manière efficace. Ne lésinez pas sur le choix d'une échelle de toit car elle vous servira pour tous les travaux à faire sur votre toiture ! Plusieurs choses à connaître avant de la choisir :

  • la matière peut être en bois ou en aluminium. Sachez que les échelles en bois ont souvent un prix plus abordable et conviennent parfaitement pour des interventions occasionnelles ; 
  • la longueur vade 2 à plus de 7 m. Ici, tout dépend de la toiture sur laquelle vous voulez travailler ; 
  • l’usage car plusieurs modèles existent. Pliant pour gagner de la place, à roulettes pour l’installer plus facilement, avec crochet de toit - il maintient l’échelle au niveau du faîtage pour vous sécuriser parfaitement - ou bien même un modèle souple épousant une forme particulière de toiture. Surtout, prenez votre temps et choisissez avec sagesse ! Conseil, si vous possédez déjà une échelle, il est possible d’y ajouter un crochet de toit suivant les modèles ! Et on enfile toujours son harnais de sécurité avant les acrobaties aériennes 

L'enclume de couvreur


alt

L’enclume de couvreur est très utile pour retailler et couper vos ardoises en haut de votre toit.Son choix n’est pas compliqué, elle peut être droite ou courbe.

3. Le marteau de couvreur


alt

Le marteau de couvreur est votre meilleur ami en haut des toits ! Le marteau de couvreur sert à retailler les ardoises sur l’enclume, faire les trous et pointer les ardoises, arracher un clou…Son critère principal d’achat doit être de savoir si vous êtes gaucher ou droitier (plutôt facile donc !) pour l’utiliser. Le prix peut très vite grimper !

4. La pince à ardoise


alt

L’essayer c’est l’adopter car la pince à ardoise permet des coupes droites parfaites de vos ardoises. Elle sert aussi à épauler - couper à 45° l’angle supérieur de l’ardoise - et à faire des avant-trous dans celles-ci.Pour un choix de pince judicieux, vous devez regarder sa capacité maximale de coupe, qui conditionne l’épaisseur possible des ardoises à couper plus ou moins facilement. Enfin, il est pratique de pouvoir changer le poinçon et la lame en cas d’usure.

5. Le tire-clou


alt

Le tire-clou est un outil plutôt facile à choisir, les modèles étant similaires.Un modèle assez léger est pratique et certains sont équipés d’une arrachinette d’un côté - pour arracher les clous avec plus de précision.

Voir le catalogue ManoMano
Tire-clou

Les 6 outils utiles pour travailler le plomb et le zinc

Orientons-nous maintenant vers la zinguerie. Voici la liste des outils de base pour mener à bien vos travaux.

1. Griffe à zinc


alt

Une griffe à zinc est indispensable pour bien travailler votre zinc, mais pas besoin de vous tourmenter pour choisir, elles sont toutes similaires !

2. Tracette à zinc


alt

La tracette à zinc est un outil très pratique vous aide à tracer à la perfection vos feuilles de zinc avant de les travailler. Quasi indispensable ! Là encore, le choix est assez simple : la forme de la tracette peut varier mais du moment qu’elle permet de reproduire des arrondis et des parallèles, vous serez au top !

3. Plieuse à zinc


alt

La plieuse à zinc est une machine permettant de plier manuellement le zinc. Son investissement est conséquent mais elle est très pratique si vous avez beaucoup de travaux à faire. Il existe des modèles portatifs moins chers à l’achat mais avec une capacité de pliage sur les différents métaux moins importante. Concernant les modèles haut de gamme, sachez que les prix peuvent dépasser aisément 4 000 €. Pour ce genre de machine, il vous faut regarder la largeur maximale des feuilles à plier ainsi que l’épaisseur maximale possible à travailler.

4. Batte de couvreur


alt

La batte de couvreur sert à rectifier et à faire épouser une forme à vos feuilles de plomb ou de zinc. Elle peut être en plastique haute densité ou en bois - pour les puristes ! On la retrouve sous plusieurs formes : courbe, plane, asymétrique ; chacune devant aider à mieux épouser la forme souhaitée. A vous de voir également avec laquelle vous êtes le plus à l’aise !

5. Fer à souder de couvreur


alt

Sans lui, pas de zinguerie possible ! Un fer de couvreur se compose d’un manche, d’une lance et d’une panne. Le principe est simple : la panne du fer chauffée à une forte température va permettre d’assembler vos pièces en y ajoutant un métal d’apport - le plus souvent un alliage d’étain. D’abord, il vous faut choisir le type de fonctionnement :

  • à cartouche, il est plus maniable mais sa durée d’utilisation est limitée, une heure maximum en moyenne pour des modèles performants. Il convient à des usages ponctuels ou dans des conditions difficiles d’accès ;
  • à bouteille, il se raccorde sur des bouteilles à gaz butane. Vous devez alors surveiller le poids - qui peut vite devenir pénible - et la longueur du tuyau de gaz pour vous permettre une certaine aisance d’action. Sachez que cette longueur va d’environ 5 mà plus de 10 m !Optez pour un tuyau à raccords 3/8e G, vous serez ainsi sûr de toujours trouver ce standard facilement.

 Panne de couvreur

Il existe un grand nombre de pannes différentes selon les usages attendus. Toutefois, les pannes orientables à 360° sur la lance et inclinables sont intéressantes pour gagner en polyvalence. Et si vous travaillez sous un climat rude, optez pour des pannes turbo spécialement prévues pour chauffer sous toutes les conditions ! Attention, ces pannes ne peuvent pas être limées ! Au niveau des petits bonus, il existe des fers à allumage piézo ! Côté manche, le raccord avec le tuyau peut-être coudé, évitant ainsi d’abimer le tuyau, et tournant pour épouser vos mouvements et vous simplifier la vie. Il peut même être clipsable pour ne pas perdre une seconde !

6. Fer à souder d'étancheur


alt

Comme précédemment, le fer à souder d'étancheur fonctionne avec une bouteille munie d’un détendeur ou grâce à une cartouche. Toutefois, il sert aux travaux d’étanchéité, comme la pose de feuillesbitumineuses. Il compte deux composants :

  • le manche : équipé d’un pied pour le poser, il peut-être en métal ou bi matière pour un confort de prise accru ;
  • la lance : composée du col - la tige ­- qui se choisit suivant sa longueur et le godet. Ce dernier se définit par son diamètre - de 40 mm à plus de 70 mm - qui conditionne la puissance de l’outil. Pour finir, le godet se décline en version titane ou acier inoxydable.
Voir le catalogue ManoMano
Fer de couvreur

4 options d’outils et d'équipements

Evidemment ! Tour d’horizon des outils non indispensables mais qui pourront vous faciliter la vie !

1. Ceinture porte-outils/poche à clous


alt

Si vous comptez admirer le paysage en haut de votre toit toute la journée, une ceinture porte-outils est indispensable pour y stocker vos clous, petits outils et autres marteaux ! Regardez le nombre de poches,l’emplacement de la boucle de marteau (suivant que vous êtes droitier ou gaucher), et la matière - il n’y a pas plus costaud que le cuir et le daim.

2. Cloueur


alt

Un cloueur il peut-être pneumatique, à gaz, électrique ou à batterie - ce dernier est parfait niveau maniabilité mais plus onéreux ! Veillez à ce que la longueur des clous à utiliser soit compatible avec les exigences de vos travaux : pour des travaux de charpente, il vaut mieux prévoir une machine puissante !

3. Inclinomètre


alt

L’inclinomètre sert à indiquer le degré d’inclinaison et peut s’avérer utile !

4. Coupe-ardoise


alt

Destiné plutôt à des usages professionnels ou quotidiens, Un coupe-ardoise se monte sur la toiture et permet de couper rapidement et avec précision vos ardoises. Deux choses à regarder :

  • lalongueur de coupe utile ;
  • la capacité de coupe maximale, c’est-à-dire l’épaisseur.

Vous connaissez maintenant tous les outils qui feront de vous un expert en couverture et surtout vous savez comment les choisir, alors il n’y a plus de raison d’attendre pour commencer vos travaux ! Un dernier conseil important : surtout, faites attention à vous et portez toujours un harnais efficacement accroché !

Voir le catalogue ManoMano
Un coupe-ardoise

Découvrez nos outils de couvreur !

Guide écrit par:

Lukas, Constructeur bois passionné, Marne, 35 guides

Lukas, Constructeur bois passionné, Marne

Après avoir quelques temps roulé ma bosse dans le bâtiment, notamment dans tout ce qui touche à la rénovation – peinture, carrelage, menuiserie, pose de cuisine et de salle de bain  – j’ai décidé de passer un diplôme de « Monteur constructeur bois » et j’ai bien fait car rien n’est plus plaisant que de travailler sur une charpente ou de concevoir une maison en bois ! Tout ce qui touche au travail du bois me passionne, et construire ma propre maison dans ce matériau est un de mes buts ! Je suis également un adepte de l’outillage du bâtiment : j’adore m’informer sur les innovations, les méthodes d’utilisation, les astuces ou les performances de chaque nouvel outil du marché, que ce soit en rapport avec le travail du bois ou non ! Je me ferai un plaisir de vous conseiller et de vous aider dans vos choix ! Bon bricolage ! 

Les produits liés à ce guide