Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir ses lames de scie sauteuse

Guide écrit par :
Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

135 guides

Bien choisir ses lames de scie sauteuse est indispensable pour couper sans bavure un plan de travail, du parquet ou facilement des métaux tendres comme l’aluminium ou encore le plastique. Emmanchement, denture, longueur, acier HSS ou bimétal : des lames bois aux lames métal, nos conseils pour une coupe sans éclat !

Caractéristiques importantes

  • Emmanchement
  • Matériau
  • Denture
  • Longueur

Prix

de 1,00 € à 260,00 €

Lame de scie sauteuse : quel type d’emmanchement

Votre scie sauteuse possède, selon sa marque et son type, un système de fixation rapide dédié à recevoir des lames avec un emmanchement adapté. Sur les électroportatifs modernes, la mise en place se fait souvent sans outils.

Les deux principaux types d'emmanchements

Il existe deux principaux types d'emmanchements de lame de scie sauteuse : en U ou en T (appelé aussi SDS).

Pour certaines scies sauteuses, et notamment les Makita et les Maktec (fabriqué par Makita) il est nécessaire d'utiliser des emmanchements dédiés dits emmanchement Makita. D'autres constructeurs entreprennent la même fantaisie.

Vérifiez bien le manuel de votre scie sauteuse avant l'achat des lames ou démontez celle de votre outil pour voir à quoi il ressemble.

Quelles sont les caractéristiques des lames de scies sauteuses

Denture


Le pas, qui la caractérise, est toujours exprimé en nombre de dents au cm ou au pouce (un pouce = 2,54 cm). La denture peut être forte, moyenne ou fine, avoyée ou droite.

Les dents sont affutées en triangle orientés vers le haut pour la majorité des lames.

Matière

Les lames peuvent être conçues de différentes matières et notamment en :
  • acier rigide HSS (Hight Speed Special) comme les forets ;
  • bimetal, alliage HSS + HCS (Hight Carbon Steel) ;
  • chrome vanadium à l’image des clés ;
  • tungstène – lame sans dents, une face recouverte de poudre de carbure de tungstène.

Quelle lame pour quel matériau

Les lames courantes ont la denture inclinée vers le haut, cela veut dire que la lame coupe en remontant. Les copeaux de sciure sont éjectés par le haut donc récupérables au moyen d'un aspirateur fixé au manchon arrière de la scie sauteuse prévu à cet effet. Cela veut dire également que la coupe sera plus grossière sur la partie supérieure de la plaque à couper. Si c'est possible, on peut tracer la découpe sur l'envers (précision moindre) ou alors placer un adhésif sur lequel on trace la coupe.

Autre solution : il existe aussi des lames à denture orientée vers le bas et des lames à double denture. L'utilisation demande un peu d'entrainement.

Lame bois et stratifié

Les plus courantes et les plus souples sont à dentures espacées, avoyées ou droites, fraisées ou rectifiées, et de longueurs jusqu'à 150 mm. Plus le pas de la denture est grand (nombre de dents au cm ou au pouce), plus le débit est important. L'avoyage (déport bilatéral des dents) est un facteur important pour le rendement mais produit en revanche une grosse quantité de sciure. Les lames larges sont réservées aux coupes rectilignes (notamment en menuiserie d’agencement, pour la découpe de plan de travail, etc.). Si le travail consiste à découper des courbes et des cercles, on choisit alors une lame spéciale à chantourner. Elle est reconnaissable grâce à sa forme étroite et sa denture déportée vers l'avant.

Lame plastique et PVC

Lame à denture moyenne, les lames pour PVC sont avoyées ou droites et de différentes longueurs – la longueur de coupe est renseignée et relative à la longueur de la lame.  

Lames acier et métaux non ferreux

Si vous avez dans votre panoplie des lames à fines dentures, elles sont réservées aux métaux les plus durs. Si l'aluminium, le cuivre et le laiton ne poseront pas de problème, en revanche, la découpe de l'acier mérite que l'on s'attarde un peu sur la méthodologie. Couper de l'acier d'épaisseur 1 à 8 mm est possible.

Après avoir choisi la denture la plus fine, on préfère une faible vitesse sans oublier d'utiliser un lubrifiant de coupe dédié à ce métal sous peine d'échauffement et de carbonisation de lame. L'inox est également sciable avec le bon lubrifiant.

Lames pour la céramique et verre

On parle ici d'utilisation de lames sans dents. La face avant recouverte de concrétion de carbure de tungstène permet d'entamer, sans soucis, carrelage et céramique. Il est conseillé de placer un peu d'eau au droit de la coupe. Pour le verre, l'opération s'avère plus délicate mais si on n'a pas le choix on ajoutera de l'huile de coupe spéciale verre et mieux vaut faire un essai sur une chute.

Conseils d’utilisation

On apprend toujours de ses erreurs : des essais préalables pour déterminer le bon choix de lame, les bons réglages (inclinaison et vitesse) sont gages de réussite. Les outils et les consommables sont aujourd'hui performants mais s’ils sont mal utilisés, ils n’assureront pas leur rôle.

Préférez une vitesse réduite pour la découpe des métaux ferreux pour ne pas bleuir la lame et utilisez de l'huile de coupe. Ne sur-dimensionnez pas la longueur de la lame sous peine de prendre des risques lors de vos découpes.

Changez la lame de la scie sauteuse hors tension, une mauvaise manipulation ou un dysfonctionnement et vous vous blesserez.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
4 votes utiles
Guide écrit par :

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée 135 guides écrits

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée
J’ai acquis une formation de tôlier, de tuyauteur/soudeur et après avoir parcouru pendant trente cinq ans les chantiers de France et du Benelux, je suis devenu responsable d’une chaudronnerie puis projeteur, ingénieur de projets pour finir chef d’établissement ingénierie.

Retraité, j’ai aménagé et équipé un atelier où je réalise des sculptures métalliques : j’ai réussi à combiner et aménager un coin de paradis ou j’aime laisser libre cours à mon imagination. Les casses et les vide-greniers n’ont plus de secrets pour moi. J’y trouve des objets insolites et des vieux outils que je collectionne ou que je transforme en objet d’art.

J’aime aussi la décoration, la peinture sur toile et le jardinage. Je suis l’évolution des nouvelles technologies concernant les outils. Faire partager ma passion et vous conseiller humblement dans vos choix de matériel est un réel plaisir.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent