Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir ses jardinières

Guide écrit par :
Albert, Responsable de service jardinage, Isère

Albert, Responsable de service jardinage, Isère

85 guides
Pour fleurir nos jardins et les extérieurs, les jardinières de terrasse et les jardinières de balcon sont parfaites. Suspendues, d’intérieur, rectangulaires… les jardinières sont en bois, en zinc, en terre cuite ou plastique et de taille diverse. Le must : les jardinières avec treillis pour les plantes grimpantes !

Caractéristiques importantes

  • Forme
  • Taille
  • Usage
  • Matériau

Prix

de 1,00 € à 1 716,00 €

Qu’est-ce qu’une jardinière


Aujourd’hui, il existe de très diverses formes, dimensions et utilisations possibles pour une jardinière. Qu’elles soient petites, grandes, d’intérieur ou grimpantes, nous pouvons toujours trouver un conteneur approprié pour bien accueillir nos plantes !

Quand on utilise le terme « jardinière » on désigne, en général, un conteneur de forme allongée où l’on peut y planter des fleurs, notamment sur un balcon. Mais il existe bien d’autres formes et dimensions de conteneurs et aux finalités diverses : embellir une terrasse, mettre en valeur le jardin, produire des légumes ou des aromates, ou encore, décorer l’intérieur de son logement.

A chaque plante sa jardinière

On peut regrouper les conteneurs en trois catégories : pots, bacs et jardinières. A chaque catégorie de conteneur, on associe des végétaux spécifiques, on parle alors de plantes pour pots, pour jardinières, bacs et suspensions.

Les jardinières de terrasse et balcon


Les jardinières sont utilisées en terrasse ou balcon. Elles sont d’incontournables alliées pour embellir nos balcons et terrasses ! Leur caractéristique principale est le fait qu’elles sont munies de supports pour les accrocher à une rambarde ou balustrade. Elles peuvent également être suspendues, à l’aide d’une chaîne, à un plafond, on parle alors de suspensions.

Ces conteneurs ont pour but principal de profiter de tous les espaces disponibles pour mieux fleurir. Elles sont réservées principalement aux fleurs annuelles ou bisannuelles, mais aussi à des vivaces, qui peuvent permettre de former une ossature végétale, l’idée étant d’avoir des plantes qui restent, les vivaces, et d’autres qui changent tous les ans, annuelles et bisannuelles.

L’effet retombant des fleurs pour suspensions ou jardinières est tout aussi remarquable. Voici quelques critères sont à tenir en compte pour le choix de sa jardinière :
  • le support, lorsque le balcon se trouve dans un immeuble, il faut choisir un support avec un système de blocage de jardinière. Cela limite tout risque de chute de la jardinière ;
  • le dessous de jardinière, afin d’éviter le ruissellement lors des arrosages, il convient de se procurer un dessous de jardinière s’il n’est pas fourni. A noter qu’il existe des modèles avec réservoir d’eau, très utiles lorsqu’on risque d’oublier d’arroser ses fleurs.
Il faut savoir, pour les suspensions, qu’il convient d’éviter de les installer sur un étage élevé, si le balcon n’est pas suffisamment abrité, car le risque de vent fort est important, pouvant endommager la jardinière ou tout simplement, la faire tomber.

Les types de pots et les matériaux

Les pots sont généralement destinés à des plantations individuelles. Ils présentent des formes, des dimensions, et son fabriqués avec des matériaux différents avec des caractéristiques diverses.

Pot en terre cuite

Sa porosité permet aux racines d’être plus en contact avec l’air.
L’inconvénient est son poids. A utiliser en terrasse ou balcon avec dessous de pot.

Pot en plastique
 

Pratique par son poids léger, il y en a de toutes les couleurs.
L’inconvénient reste le manque d’air pour les racines qui oblige à un rempotage plus régulier.
A utiliser en terrasse ou balcon avec dessous de pot.

Pot en céramique 

L’avantage principal est son esthétique. Les couleurs sont vives et les formes plus originales. L’inconvénient reste son poids et sa fragilité. Il peut être utilisée autant en balcon ou terrasse comme en intérieur avec dessous de pot, sauf pour les modèles munis d’une réserve d’eau.

Pot en résine 

Comme le pot en plastique, il est léger mais l’inconvénient reste le manque de porosité.

Cache-pot en résine

Le cache-pot est un pot muni d’un réservoir qui permet de stocker l’eau en réduisant la fréquence des arrosages, utilisation en intérieur ou extérieur.

Pot en zinc

Plus résistant aux chocs, il est néanmoins très peu isolant, utilisation en extérieur pour des plantes résistantes au froid.

Jardinière, bac, carré de potager, bac avec treillis

Les bacs sont réservés à une utilisation en extérieur. Ils peuvent être utilisés autant pour une plantation individuelle telle qu’un arbuste, que pour une composition végétale, c’est-à-dire un groupe de plantes associées selon leur forme et leur floraison, ou encore pour des aromates ou des légumes.

Bacs à fleurs 

Ils sont destinés à de compositions végétales, ou à des arbustes isolés de taille moyenne, de ce fait, ses dimensions sont plus importantes, en général de 40 cm à 1 m de hauteur.
Ils peuvent être rectangulaires ou carrés et être fabriqués en bois, résine, ou encore en béton, ils sont fermés et possèdent des trous pour l’évacuation de l’eau.

Carrés de potager

Comme les bacs à fleurs, fabriqués en général en bois, les carrés de potager sont suffisamment grands pour planter plusieurs pieds de légumes.
Leur caractéristique principale, c’est qu’ils peuvent être ouverts, c’est-à-dire posés directement sur le sol et ce ne sont que les parois qui retiennent la terre.

Bacs avec pergola ou treillis

Lorsqu’on souhaite planter une plante grimpante de type clématite, le bac avec pergola ou treillis est la solution idéale.
On peut planter jusqu’à trois pieds sur un bac rectangulaire, ou plus s’il s’agit de deux bacs reliés, les tiges se chargeront de monter sur le treillis ou la pergola, effet garanti !

Bacs sur pieds

Pour fleurs ou potager, le but est avant tout pratique, ils épargnent le dos ! Ce type de bac est généralement utilisé pour un potager sur balcon.
 Ces bacs sont fabriqués en bois pour la plupart, l’avantage reste leur intégration harmonieuse à l’environnement ; l’inconvénient, c’est leur durée de vie limitée du fait du pourrissement du bois. Pour une conservation à long terme, il faut se tourner vers des bacs en bois traité, de type autoclave.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Albert, Responsable de service jardinage, Isère 85 guides écrits

Albert, Responsable de service jardinage, Isère
Depuis plusieurs années, je dirige un service de jardinage  auprès  d’une clientèle de particuliers et d’entreprises. J’encadre une équipe de jardiniers et assure  la création et l’entretien des espaces verts. D’autre part, j’apporte mon expertise à mes clients en termes  d’entretien et d’amélioration de leurs jardins.

En effet, de formation commerciale et ayant exercé des fonctions dans l’hôtellerie en début de carrière, je me suis orienté vers l’aménagement paysager au sein d’une collectivité territoriale où j’ai acquis de solides compétences techniques par des formations en interne et par le suivi d’importants chantiers dans une commune en pleine mutation.

Sur le plan personnel, je suis tout aussi tournée vers l’art du jardinage. Avec mon épouse, j’ai créé notre jardin de A à Z et je l’entretiens avec soin, tout comme le potager !  Et pour ce qui est du bricolage ; il n’est pas en reste ! Eh oui, jardiner,  c’est aussi bricoler : pergola, cabane, dallage, clôture, et j’en passe... Il y a toujours à faire dans un jardin !  

Après avoir bien travaillé, mon épouse et moi sommes fiers du résultat obtenu et ravis de pouvoir profiter pleinement d’un environnement convivial et chaleureux!  Alors, vous donner des conseils et vous aider dans vos choix pour l’outillage, l’entretien  ou l’amélioration de votre jardin, rien de plus simple !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent