Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir ses fusibles et autres commandes modulaires

Guide écrit par :
Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines

58 guides
Les différentiels et les disjoncteurs sont vos anges gardiens. Néanmoins, un tableau électrique peut accueillir de nombreux autres types de modules, parfois antiques comme les fusibles, économiques comme les délesteurs et les commutateurs jour-nuit. Rien de tel qu'un petit inventaire pour y voir plus clair !

Caractéristiques importantes

  • Contacteur jour-nuit
  • Délesteur
  • Fusible et coupe-circuit
  • Répartiteur
  • Parafoudre
  • Télérupteur

Prix

de 2,00 € à 6 748,00 €

Disjoncteur et surcharge : comment gérer


Le prix de votre abonnement dépend de la puissance du compteur
. Si vous tirez plus de puissance que la puissance maximale pour lequel votre compteur a été calibré, les plombs sautent et pour pallier à ce problème, vous avez deux possibilités :
 
  • augmenter la puissance du compteur et donc payer votre abonnement plus cher ; 
  • installer un délesteur qui va couper graduellement les circuits les moins prioritaires.
 
Le délesteur compare la puissance consommée par rapport à la puissance de consigne et coupe l'alimentation des appareils les moins prioritaires si besoin. Ces appareils moins prioritaires sont en général des radiateurs électriques, des chauffe-eau qui sont de gros consommateurs et dont on peut se passer sur une petite période. Si la puissance consommée diminue, le délesteur rétablit l'alimentation des circuits.
 
Vous pouvez définir des priorités dans les circuits à couper, privilégier par exemple un chauffe-eau aux radiateurs. C'est la solution idéale pour une maison de vacances toute électrique où il ne serait pas raisonnable de payer un abonnement d'une puissance élevée pour quelques jours de grand froid dans l’année.

Fusibles et coupe-circuits : tout ce qu'il faut savoir


Les fusibles protègent la phase des circuits et fondent s'ils sont traversés par un courant qui dépasse leur calibre
. Comme pour les disjoncteurs divisionnaires, il existe différents calibres pour différents usages. Néanmoins, tous les montages ne sont pas possibles avec des fusibles. Vous devrez avoir recours à un disjoncteur divisionnaire pour une VMC par exemple.
 
Les fusibles se placent dans des coupe-circuits qui coupent la phase lorsqu'ils sont en position ouverte, ce qui apporte une sécurité supplémentaire lorsqu’on intervient sur le circuit électrique correspondant.
 
Pour chaque calibre, les fusibles ont des dimensions particulières pour éviter de les confondre, ce qui serait très dangereux. Un fusible 20 A sur une ligne devant être protégé à 10A ne remplirait pas du tout son rôle. Il laisserait passer un courant de 15 A qui pourrait échauffer les fils, et provoquer en chaîne un incendie.
 
Autrefois, il était difficile de savoir si un fusible avait sauté. Aujourd'hui, certains coupe-circuits ont un indicateur. Sur l'une des bornes des fusibles se trouve une pastille qui ressort lorsque le fusible fond. C'est ingénieux et ça évite d'avoir à tester un à un les fusibles au multimètre !

Qu'est-ce que le répartiteur de terre


Le répartiteur de terre est un
bornier auquel doivent être connectés :
 
  • les conducteurs de chaque circuit relié à la terre, de section égale à la phase et au neutre du dit circuit ; 
  • les conducteurs de la liaison équipotentielle de l'habitation, qui mettent à la terre toutes les conduites métalliques qui entrent dans la maison ; 
  • les conducteurs de la liaison équipotentielle des salles d’eau, qui mettent à la terre toutes les masses métalliques ; 
  • le fil relié à la mise à terre de l'habitation, d'une section égale à la section de la phase et du neutre venant du compteur électrique : il faut prévoir une alvéole par conducteur et ajouter une marge de 20 % pour vos besoins futurs.
 
 
 

Comment mettre à profit son abonnement jour-nuit


Avec un abonnement jour-nuit, l'électricité consommée la nuit coûte moins cher.
En contrepartie, l'électricité coûte plus cher le jour. Vous pouvez mettre sur votre tableau électrique un contacteur jour-nuit qui a trois modes de fonctionnement distincts :
 
  • en marche automatique, le contacteur ferme le circuit la nuit, suite à un signal du fournisseur d'électricité. Les appareils sont alimentés avec de l'électricité bon marché ; 
  • en marche forcée, le circuit est alimenté, même en journée. C'est indispensable si votre chauffe-eau est rempli d'eau froide alors que vous comptez vous doucher, que vous avez besoin de faire tourner votre lave-linge, cela vous coûte cependant plus cher ; 
  • l'arrêt permet de prévenir toute consommation électrique, vous assurant de manière radicale de précieuses économies.

 

Mieux se protéger avec un parafoudre


La foudre peut avoir de graves conséquences sur votre installation
. Elle peut créer des tensions de plusieurs centaines de milliers de volts auxquelles les protections classiques ne résistent pas.
 
Dans les zones régulièrement frappées par la foudre, la norme impose en conséquence l'installation d'un parafoudre. Il s'agit grosso modo de tous les départements au sud d'une ligne allant de Bordeaux au sud de Paris.
 
Le parafoudre modulaire vient se placer en tête de rangée. Un voyant indique s'il est opérationnel ou si sa cartouche de protection doit être changée. Le parafoudre doit être relié à la terre et situé au plus près du compteur et de la connexion à la terre pour avoir une efficacité maximale.
 

Quand a-t-on besoin d'un télérupteur


Dans une installation électrique, une ampoule peut se commander depuis deux interrupteurs au moyen de ce que l'on appelle un va-et-vient.

Au-delà, il faut utiliser ce que l'on appelle un télérupteur.


C'est un module qui prend place dans le tableau électrique.

Il est relié à l'ensemble des boutons poussoirs commandant un éclairage et au point lumineux. Lorsqu'il reçoit une impulsion d'un des poussoirs, il change d'état, allumant ou éteignant la lumière.
 
Outre les versions unipolaires, bipolaires ou triphasés, il est possible d'en trouver des temporisés, qui éteignent la lumière au bout d'un certain temps. Idéal pour un lieu de passage en collectivité ou si vous êtes tête en l'air. En version silencieuse, ils sauront se faire discrets même placés sur un tableau dans une pièce de vie ou près d’une chambre.

Comment commander une lampe depuis un tableau


Vous y avez pensé mais les fabricants l'ont fait avant vous !

Il existe des modules interrupteurs ou boutons poussoirs pour commander l'allumage d'un point lumineux en direct, par un va-et-vient ou par un télérupteur.

Cela peut s'avérer pratique, par exemple dans un local technique, pour piloter de manière centralisée certains points lumineux.

Comment brancher un générateur


Pour pouvoir injecter de l'électricité produite depuis un moyen alternatif, il faut avoir recours à des inverseurs de source.
Ils ont deux modes de fonctionnements :
 
  • en fonctionnement normal, ils utilisent le réseau comme source d'énergie ; 
  •  en cas de coupure, ils envoient un signal de réveil aux alimentations de secours et se servent d'elles pour alimenter les circuits auxquels ils sont connectés.
 
Attention, leur mise en œuvre est complexe ! Il faut s'assurer que le générateur est protégé, que vous ne renverrez pas d'électricité dans le réseau électrique (ce qui est formellement interdit et dangereux) et que la puissance consommée dans les circuits à alimenter n'excède pas les capacités de votre générateur.

Choisir un appareillage de qualité


Outre les disjoncteurs et les différentiels, il existe de nombreux modules qui apportent une sécurité accrue, un réel confort et permettent de réaliser des économies tout en automatisant certaines tâches. Les choisir de marque reconnue c'est la garantie d'avoir un appareillage de qualité.
 
Loin d'avoir été exhaustif, il existe de nombreux modèles offrant des possibilités étendues.
 
Consultez également la documentation des fabricants pour avoir de précieux conseils de mise en œuvre.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines 58 guides écrits

Jean-François, Bricoleur & développeur informatique, Les Yvelines
Intéressé depuis l'enfance par le travail manuel et la technique, toujours fasciné par le bricolage et le travail du bois, j'ai profité de l'achat d'un appartement pour avoir un terrain de jeu grandeur nature. Au programme, de l'électricité, bien sûr dans le respect des normes, et quelques déplacements de cloisons ; mais aussi de la décoration avec l'aide de Madame, des meubles sur mesure et des astuces pour optimiser les mètres carrés tout en restant original. Avec l'arrivée de petit bonhomme, je me suis lancé dans la confection de petits meubles pour lui !

Faute de place, je n'ai pas d'atelier fixe et certains des outils dont je rêve n'ont pas encore rejoint ma collection. Ne vous inquiétez pas, j'en connais déjà beaucoup et j'ai un profil technique qui me permettra j'espère de vous guider dans vos choix !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent