Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir ses chevilles

Guide écrit par :
Jérôme, Contrôleur de travaux, Haute Savoie

Jérôme, Contrôleur de travaux, Haute Savoie

155 guides
Pour accrocher un tableau, fixer une étagère ou un luminaire, les chevilles sont indispensables pour toute fixation murale ou de plafond. Choisis selon le support et la charge à soutenir, les chevilles sont dites selon les besoins Molly, Crampon, à expansion, verrouillage de forme etc. Nos conseils pour les choisir.  

Caractéristiques importantes

  • Matériaux pleins
  • Matériaux creux
  • Chevilles basculantes
  • Scellement chimique
  • Poids total autorisé
  • Diamètre

Prix

de 1,00 € à 12 960,00 €

Choisir une cheville de fixation selon son usage

 
Une cheville se choisit selon :
  • le support où elle est fixée soit dans un matériaux plein (béton, pierre etc.) ou dans un matériau creux (brique, parpaing, Placoplatre etc.) ;
  • ses dimensions selon son type et la charge à soutenir.
Excepté dans le Placoplatre et selon les cas, la pose de cheville nécessite obligatoirement l'usage d'une perceuse. 

Les principales chevilles pour placo




Les principales chevilles pour matériaux creux




Les principales chevilles pour matériaux pleins

 

Chevilles pour matériaux creux

Les matériaux creux 


Les matériaux creux sont représentés par : 
  • la brique creuse ;
  • le parpaing creux ;
  • la plaque de plâtre ;
  • Placoplatre etc.

Cheville à déformation ou verrouillage de forme 




Réservée à la fixation d'objets légers dans un matériau creux, cette cheville est composée de plusieurs ailettes en nylon. 
Sous l'action du vissage, la vis déforme d'abords les ailettes puis vient ensuite les plaquer contre le support pour rendre le tout solidaire.
Convient pour des charges de 5 à 80 kg selon le modèle et indications fabricant, selon support et en multipoint.

Cheville à visser 


Avec ou sans trou dans un support creux et tendre (idéal pour le placo), la cheville à visser, dite cheville autoforeuse ou cheville autoperceuse, se visse dans la paroi. 
C'est son filetage extérieur qui l'a rend solidaire du support. Ensuite, le fait de visser la vis écarte légèrement l'intérieur de la cheville renforçant ainsi la rigidité de l'ensemble. 
La cheville autoforeuse est toutefois réservée aux charges légères inférieures à 20 kg.

Cheville à bascule 


Principalement utilisée pour les fixations au plafond. La cheville à bascule est composée d'une vis et de plusieurs ailettes en métal munies de ressorts. 
Une fois introduite dans un trou et après avoir traversé le support, les ressorts de la cheville à bascule libèrent les ailettes qui viennent se plaquer au dos du support. 
Le vissage rend le tout solidaire. Le principal inconvénient des chevilles à bascule est qu'il est nécessaire de percer assez gros pour que tout le mécanisme puisse traverser le support. 
Supporte une charge de 5 kg maxi dans le Placo.

Chevilles pour plaque de plâtre 


Très connues dans le milieu du bâtiment sous le nom de « cheville Molly ».
Ces chevilles sont en métal et composées d'une vis et d'un corps déformable à ailettes. 
Pour pouvoir les mettre en place, il est nécessaire de s'équiper d'une pince à cheville appelée également pince à expansion
Supportent des charges allant de 20 à 50 kg.








Pour leur pose, une fois le trou réalisé, il suffit de mettre en place l'ensemble (cheville + vis), de sertir la cheville (ce qui a pour effet de déformer les ailettes en venant les plaquer au dos de la plaque de plâtre en forme d’étoile) et de visser. 
Offrant une bonne résistance mécanique, c'est la cheville idéale pour toute fixation dans le Placoplatre.

Chevilles taraudeuses

Les chevilles taraudeuses sont dédiées ou Placoplatre et sont autoforantes comme les chevilles autoforeuses et disposent d'une ailette qui se rabat contre le support comme les chevilles à bascule. 
L'ailette étant bloquée par l'action du vissage, les chevilles taraudeuses supportent des charges verticales inférieures ou égales à 25 kg
Se posent simplement à l’aide d’un tournevis. 

Scellement chimique 


Fixation composée dune résine et d’un durcisseur. Une fois le trou réalisé, on injecte le mélange de produits à l'aide d'une seringue ou d'un pistolet dans le tamis – cheville perforée permettant la diffusion du produit fixateur. 
Lorsque la cheville est remplie, le produit s’échappe par les alvéoles de cette dernière ce qui permet d’élargir la surface de fixation – en créant un ensemble rigide. 




Le trou ainsi rempli de produit, il suffit de mettre en place la vis ou le goujon et d'attendre que la résine durcisse et rigidifie l’ensemble. 
Le scellement chimique est à réserver aux charges lourdes ou sujettes à l’arrachement.

Chevilles pour matériaux pleins

Les matériaux pleins 

Les matériaux pleins sont représentés par :
  • le béton ;
  • la brique pleine ;
  • le parpaing plein ;
  • la pierre ;
  • le béton cellulaire etc.

Cheville à expansion - à écartement 


Composée de plusieurs lamelles en nylon, la cheville à expansion prend place dans un trou. 
Les différentes lamelles s'écartent sous l'action du vissage pour venir se plaquer aux contours du trou, le tout est ainsi rendu solidaire. 
Selon la taille, la cheville à expansion supporte des charges moyennement lourdes. 

Cheville à frapper 

Composée d'une cheville et d'une vis, la cheville à frapper est une solution pour les fixations rapides et légères de plinthes, tasseaux, montants divers, rails, etc. 
Une fois le trou réalisé au bon diamètre, la cheville à frapper est plantée directement au marteau (en frappant la tête de vis) ce qui a pour effet de la rendre solidaire avec le support.

Cheville boulon 

Identique sur le principe à une cheville à expansion, la cheville boulon se différencie sur sa résistance mécanique. Réservée aux charges lourdes, et utilisée de préférence dans du béton, la cheville boulon ou goujon est composée d'une bague et d'un boulon (vis + écrou). Une fois mise en place dans le trou, le fait de serrer l'écrou écarte la cheville à l'intérieur du trou et la rend donc solidaire avec le support. La cheville boulon est également appelée goujon d'ancrage ou goujon d'expansion.

Chevilles spécifiques et chevilles multisupports

Chevilles pour tous types de supports ou chevilles universelles 

Ce type de chevilles, en nylon, convient pour toutes les petites fixations légères qui n'ont pas à subir de contraintes à l'arrachement quel que soit le support. 
Les chevilles multi-matériaux supportent de très légères charges.


Chevilles d'isolation


Spécifiques à la pose d'isolation - généralement extérieure. Identiques sur le principe aux chevilles à frapper, mais disposant d'un corps plastique spécialement adapté aux plaques d'isolant, les chevilles d'isolation servent à fixer après collage les différents panneaux.

Les rendant solidaires les uns des autres d'une part - grâce à une large rondelle d'appui - et aussi et surtout solidaires du support d'autre part. On trouve les chevilles d'isolation de différentes longueurs car adaptées aux différentes épaisseurs de panneaux d'isolation.

Bien choisir la taille d'une cheville


En fonction de vos travaux, et pour que la fixation soit efficace, il est nécessaire de définir les deux caractéristiques d'une cheville : le diamètre et la longueur.

Le diamètre de la cheville


Le diamètre 
est directement lié à la résistance mécanique et représente un critère fondamental. On peut regrouper les différents diamètres en trois familles, adaptée chacune à des charges courantes :
  • charge < 20 kg, le diamètre va de 3 à 5,5mm ;
  • 20 kg < charge < 50 kg, le diamètre varie de 6 à 8mm ;
  • charge > 50 kg, diamètre > 10 mm.


La longueur de la cheville

La longueur est directement liée à l'épaisseur du support. Pour un même diamètre, préférez la longueur la plus grande.
Cela permet de mettre en place une vis longue, rigidifiant d'autant plus la fixation.

7 conseils pour mieux choisir et poser ses chevilles de fixation


  1. Vous allez devoir utiliser une perceuses à percussion ou un perforateur dans un cas sur deux, pensez à bien choisir le foret et à sélectionner le bon mode de perçage selon le matériaux (rotation ou percussion).
  2. Pour les fixations proprement dites, ne réduisez pas longueurs et diamètres. En fonction de ce que vous souhaitez fixer, une rupture pourrait être dangereuse. Mettez en place le type de cheville adapté, au bon diamètre et vous bénéficierez d'une fixation durable. 
  3. Pour les fixations de l’extrême dans les matériaux creux, privilégiez le scellement chimique. Le coût est plus élevé mais la fixation meilleure et sécuritaire.
  4. Pour tout ancrage dans un matériau plein, préférez les goujons d'ancrage - qui ne sont techniquement pas des chevilles mais qui fixent tout autant un élément à un support.
  5. N'achetez une pince Molly premier prix que si les chevilles que vous allez utiliser sont de petit diamètre. Le cas contraire, la pince se tordrera et les chevilles ne s'écarteront pas. 
  6. Vérifiez toujours pour quel poids est donnée la cheville que vous achetez et multipliez les poinds d'ancrage sur les matériaux creux.
  7. Protégez vos yeux des projections grâce à des lunettes de protection et équipez-vous éventuellement d'un masque à poussières et de protections auditives.

En savoir plus



Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
2 votes utiles
Guide écrit par :

Jérôme, Contrôleur de travaux, Haute Savoie 155 guides écrits

Jérôme, Contrôleur de travaux, Haute Savoie
Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Il y a une dizaine d'années, je me suis tourné vers le bâtiment et la construction. De la petite maison individuelle, aux gymnases et aux salles de spectacles, j'ai eu l'occasion de coordonner, contrôler et organiser tout type de chantiers.

Depuis 4 ans, je restaure et agrandi un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt et mesurer la fréquentation de nos services. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies.