Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir ses bouteilles de gaz pour le soudage à la flamme

Guide écrit par :
Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

103 guides
Que l'on parle de flamme pour le brasage, de soudobrasage ou de soudage autogène, le gaz est le composant essentiel pour ces procédés de soudage. En cartouche ou en bouteille sous pression, l'offre en gaz est de nos jours très variée. Acétylène, butane, propane, propylène, plein feu sur les gaz… enfin… lumière !

Caractéristiques importantes

  • Gaz comburant
  • Gaz combustible
  • Butane
  • Propane
  • Propylène
  • Acétylène
  • Oxygène

Prix

de 2,00 € à 136,00 €

Gaz combustible et gaz comburant : la différence


Pour cibler l'achat du gaz, il faut définir son utilisation en fonction du métal à braser, soudobraser ou à souder, en tenant compte du métal d'apport utilisé. On peut sans hésiter classer les gaz en fonction de leur puissance de chauffe et dans le cas où le gaz combustible ne suffit pas à assumer seul la température requise, on peut lui adjoindre un confrère qui lui booste sa puissance de chauffe, le gaz comburant.

La soudure à flamme nécessite, comme son nom l’indique, une flamme. Pour que cette dernière ait lieu, il faut : une énergie d’activation (de quoi allumer la flamme), un combustible (ce qui est consumé, dans le cas de la soudure le gaz), un comburant (substance chimique qui permet la combustion, ici l’oxygène). Ces trois éléments composent le Triangle du feu. Comme le rappellent souvent les pompiers, supprimez l'un de ces éléments et il n'y a pas de feu.

Quels sont les gaz combustibles

Les gaz combustibles génèrent donc une flamme en présence d’un comburant et grâce à une énergie d’activation. Ils peuvent être de différentes natures.

Butane

Le butane est un gaz de pétrole liquéfié (GPL). Il est stocké à l'état liquide sous pression (maximum 2 bars) puis utilisé en phase gazeuse détendu à 0,28 millibars. La température de vaporisation se situe aux alentours de 5°C, ce qui en fait un gaz combustible parfaitement utilisable en intérieur mais pas pour l’extérieur. Il a une odeur caractéristique qui permet de le déceler rapidement.

Propane

Le propane est également un gaz de pétrole liquéfié (GPL). Il se vaporise à des températures négatives (jusqu'à - 44°C) ce qui en fait un combustible idéal pour les travaux en extérieur même l'hiver. La pression intérieure est de l'ordre de 7 bars.

Propylène

Le propylène (C3H6) est un gaz de synthèse qui se vaporise à - 47,6°C. Il est souvent associé au butane et au propane dans les cartouches jetables pour améliorer la puissance de chauffe en utilisation mono-gaz.

Acétylène

L'acétylène (C2H2) est un gaz de synthèse issu de la réaction du carbure de calcium avec l'eau et il est stocké dans des bouteilles sous pression (15 bars) après avoir été dissous dans l'acétone. Lors de l'utilisation, ces bouteilles ne doivent pas être couchées pour ne pas brûler l'acétone qui reste au fond de celle-ci. L’acétylène est un gaz très inflammable au pouvoir calorifique exceptionnel qui en fait le favori des soudeurs à la flamme.

Quels sont les gaz comburants

S’il ne peut y avoir de combustion sans comburant (un feu dans un bocal fermé s’étouffe), l’apport d’un comburant supplémentaire améliore la combustion et ainsi augmente la température de la flamme.

Oxygène

L'oxygène est principalement utilisé en qualité de comburant. Il est associé dans les kits bi-gaz au butane, au propane ou à l'acétylène car il permet de porter la température de la flamme à haute température pour braser, soudobraser ou souder à l'autogène.

L'oxygène (O2) en bouteille est celui que vous respirez tous les jours. Il est obtenu en liquéfiant de l'air que l'on distille pour le séparer d'autres gaz comme l’argon, le néon etc. Il est conditionné dans des cartouches jetables, dans des petites bouteilles consignées ou dans des bouteilles acier de 2 m3, 7 m3 ou 10 m3 sous une pression de 150 bars.  Les bouteilles de plus petits volumes (environ 1m3) peuvent être achetées sans contrat, au-delà, il en est établi un entre l’utilisateur et le distributeur.

Important : il ne faut jamais graisser les manomètres ou les vannes d'ouverture de l'oxygène sinon il se passe un phénomène « pas génial » : ça prend feu sans  même y avoir présenté une flamme !

Comment distinguer les bouteilles pour ne pas se tromper avec les raccords


Les ogives sont les têtes des bouteilles
, ne les confondez pas avec les têtes nucléaires ! Elles  reçoivent un code couleur afin de les reconnaitre : le blanc est pour l'oxygène et le marron pour l'acétylène.
 
Attachez les bouteilles contre un mur ou mieux, dans un chariot dédié.

Lors du raccordement des manodétendeurs, vous ne pouvez pas vous tromper puisque l'oxygène possède un filetage avec pas à droite et l'acétylène avec pas à gauche, idem sur les raccords du chalumeau.
 
Les anti-retours pare feu sont conçus avec un système détrompeur pour éviter les accidents. Ils sont parfois proposés sous forme de raccords rapides très pratiques si on veut changer de chalumeau sans fermer les bouteilles.

 

Conseils d'utilisation et d'installation des gaz

ManoMano
  • D'entrée, un conseil d'ancien : n'ouvrez jamais les bouteilles de gaz à fond ! 1/4 de tour suffit à libérer la pression et en cas de pépin, elles sont vites fermées !
  • Pour le soudage oxyacétylénique, placez des anti-retours pare-feu, juste à l'entrée du chalumeau pour éviter tout retour de flamme.
  • N'assemblez jamais vos boyaux avec de l'adhésif, en cas d'incendie de l'un d'eux, l'autre s'enflammerait aussitôt pour créer une torchère difficile à maitriser.
  • Respectez les couleurs des flexibles, bleue pour l'oxygène, rouge pour l'acétylène.
  • Respectez les pressions d'utilisation (1 bar à 1,2 bars pour l'O2 et 0,2 à 0,5 pour le C2H2). Un excès de pression d'oxygène rend la fusion du métal instable, un excès de pression d'acétylène donne une soudure carburée poreuse et cassante.
  • Lorsque le travail est terminé, fermez les vannes des bouteilles et détendez les manomètres à 0 bar.C’est la bonne pratique du vrai pro !
  • Si la bouteille d'acétylène prend feu, gardez votre sang froid et jetez un chiffon mouillé sur l'ogive pour ne pas vous brûler et fermez la bouteille calmement. Voilà le bon geste à avoir plutôt que de crier et de prendre ses jambes à son cou !
  • N’hésitez pas à consulter les Fiches de Données de Sécurité (FDS). Elles sont disponibles pour chaque gaz et vous informent des risques et sur les précautions à prendre lors de l'utilisation du produit concerné.

Conseil d'achat 

Comme on le dit souvent, qui peut le plus peut le moins ! Un ensemble « oxygène-acétylène » couvre tous les modes de soudage et de brasage puisqu'il a la plus grande puissance de chauffe. Pour le reste, en fonction de votre budget et de vos travaux, le chalumeau mono gaz ou le kit bi-gaz fait l'affaire. Bonne soudure !

En savoir plus

Approfondissez vos connaissances et découvrez nos guides pour tout savoir sur le soudage à la flamme, le soudage à l’arc, le soudage TIG, le soudage MIG MAG, la soudure à l’étain, la soudure par point et les découpeurs plasma :

 
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
1 votes utiles
Guide écrit par :

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée 103 guides écrits

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée
J’ai acquis une formation de tôlier, de tuyauteur/soudeur et après avoir parcouru pendant trente cinq ans les chantiers de France et du Benelux, je suis devenu responsable d’une chaudronnerie puis projeteur, ingénieur de projets pour finir chef d’établissement ingénierie.

Retraité, j’ai aménagé et équipé un atelier où je réalise des sculptures métalliques : j’ai réussi à combiner et aménager un coin de paradis ou j’aime laisser libre cours à mon imagination. Les casses et les vide-greniers n’ont plus de secrets pour moi. J’y trouve des objets insolites et des vieux outils que je collectionne ou que je transforme en objet d’art.

J’aime aussi la décoration, la peinture sur toile et le jardinage. Je suis l’évolution des nouvelles technologies concernant les outils. Faire partager ma passion et vous conseiller humblement dans vos choix de matériel est un réel plaisir.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent