Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir sa VMC simple flux

Guide écrit par :
Arnold, Chercheur-bricoleur, Alsace

Arnold, Chercheur-bricoleur, Alsace

11 guides

Bien choisir sa VMC simple flux peut s’avérer être difficile. Qu’elle soit autoréglable ou hygroréglable, ce système de ventilation vous permet d’assainir l’air de votre habitat en extrayant l’air intérieur vers l’extérieur. Comparatif des VMC !

Caractéristiques importantes

  • Autoréglable
  • Hygroréglable
  • Débit
  • Dimension des gaines

Prix

de 59,00 € à 536,00 €

L’essentiel des VMC à savoir pour une bonne ventilation


Une VMC se choisit selon le type du logement (neuf, rénovation, collectif), le volume d’air à traiter :
  • VMC autoréglable et c’est la VMC minimum à avoir dans un logement peu humide. Fonctionnant en permanence, elle n’est pas chère mais pas très économique pour les déperditions de chaleur qu’elle génère ;
  • VMC hygroréglable et elle se présente comme :
    • hygro type A, seules les bouches d’évacuation détectent le taux d’hygrométrie. Ces VMC sont préférés dans habitats collectifs et les bâtiments tertiaires. Bon choix en rénovation et bon rapport qualité/prix ;
    • hygro type B, les bouches d’arrivées et d’extractions d’air détectent l’humidité. Moins de déperditions de chaleur, plus économiques et conformes avec les exigences de la RT2012.
En raison de leur coût, le retour sur capital investi des VMC à basse consommation est long. Pour aucune déperdition de chaleur, préférer une VMC double flux.


Formule de calcul et dimensionnement

Diamètre conseillé des gaines 

  • 125 mm pour la cuisine.
  • 80 mm pour la salle de bains.
Le nombre de bouches d’évacuation et la longueur des gaines se déterminent selon les besoins de traitement d'air du logement.


Calcul du débit 

  • Volume de chaque pièce cumulé / 24 = Débit minimum de la VMC

La VMC, un dispositif incontournable pour renouveler l’air de son logement


L’air que nous respirons se doit d’être le plus sain possible, il en va de notre santé et bien-être. Or, l’air présent dans nos habitations regorge de polluants :
  • pollution de l’extérieur (particules fines, etc.) ;
  • émanation de produits cancérigènes de certains matériaux (formaldéhyde des matériaux composites) ;
  • produits ménagers (éther de glycol, ammoniac, etc.) ;
  • encens (benzène, phtalate, etc.) ;
  • tabac, etc.
Bien qu’il soit primordial de renouveler l’air de son logement en aérant quotidiennement, ce n’est néanmoins pas toujours possible : pièces aveugles, ouvertures condamnées ou tout simplement parce que la température extérieure est bien trop basse et que nous ne voulons pas laisser la chaleur partir.

Pour ces raisons, la VMCventilation mécanique contrôlée, vient en renfort et apporte à nos habitats un renouvellement d’air non négligeable. 

Fonctionnement d’une VMC simple flux

La VMC simple flux fait cheminer l’air dans un seul sens : de l’intérieur vers l’extérieur. L’air est extrait des pièces dites humides (salle de bains, cuisine, toilettes, buanderie) via des bouches d’extraction placées au plafond le plus souvent puis il est acheminé en dehors de l’habitation via des conduits.

Circulation de l'air





La circulation de l’air se fait sous l’action d’un moteur à hélice ou turbine. C’est un peu comme une turbine d’avion : l’air est aspiré d’un côté pour être recraché de l’autre

L’air extérieur entre ensuite de lui-même par des bouches généralement situées sur les fenêtres, la pression de l’air doit être la même dedans et dehors donc un volume d’air suffisant doit pouvoir entrer dans votre habitat pour équilibrer cette pression.

Le moteur de la VMC est directement raccordé à chaque pièce par un conduit. Le diamètre de ce dernier est fonction du débit et du volume de la pièce à laquelle il est raccordé. Bien souvent, les pièces de petite surface comme les toilettes ne nécessitent pas de conduit de même diamètre car le débit d'air nécessaire (exprimé en m3/h) est différent. 

Différences entre une VMC simple flux autoréglable et une VMC simple flux hygroréglable

La différence entre ces deux types de VMC vient du mode de régulation.

VMC simple flux autoréglable


La VMC simple flux autoréglable assure un renouvellement constant de l’air, sans régulation externe au système ; seuls les diamètres des conduits et la puissance du moteur influent sur le renouvellement de l’air. 

Ces paramètres sont à adapter en fonction du nombre et du volume des pièces où sont installées les bouches d’extraction.

VMC simple flux hygroréglable


La VMC simple flux hygroréglable régule le flux d’air sortant en fonction de l’hygrométrie de l’air intérieur, c’est-à-dire en fonction de sa teneur en eau. 

La régulation du flux s’opère grâce à des bouches d’extraction sensibles à l’humidité dans la pièce.

Les avantages d’une VMC simple flux autoréglable


De conception et fonctionnement très simplistes, la VMC simple flux autoréglable est la ventilation minimale à avoir. 

Si votre budget est limité ou que votre habitation est très peu humide, vous pouvez orienter votre choix vers ces VMC. Si vous désirez avoir une VMC avec circuit d'insufflation et ne pas perdre de chaleur, choisissez une VMC double flux.

Toutefois, de par son fonctionnement en continu, la consommation électrique le sera aussi, continue. Paramètre à prendre en compte dans votre budget car si l’air sort en continu de votre logement, la chaleur en fait de même. Le débit d’air est constant, l’air entrant n’est pas filtré.

Les avantages d’une une VMC simple flux hygroréglable

Comme expliqué précédemment, la régulation du flux d’air extrait se fait en fonction du taux d’humidité. Deux sous-catégories dans l’équipement composant ce type de VMC se distinguent.

VMC hygroréglable A


Seules les bouches d’extraction sont sensibles à l’humidité dans une VMC hygro A. Les entrées d’air sont uniquement sensibles à la pression

La VMC hygro A est préférée dans les habitats collectifs en rénovation et les bâtiments tertiaires. Leur rapport qualité/prix est un bon compromis entre budget et économie d’énergie (perte de chaleur, consommation électrique).

VMC hygroréglable B


La VMC hygro B en revanche a des bouches d’extraction et des entrées d’air sensibles à l’humidité

Ceci permet donc un contrôle plus précis des flux d’air donc un meilleur contrôle des pertes de chaleur et par ricochet de faire plus d’économies. Leur installation devient la norme dans les constructions neuves et le budget nécessaire est plus conséquent que pour une VMC hygro A ou une autoréglable. 

Pour chacune des deux types de VMC hygroréglables, le renouvellement de l’air est moindre et l’air entrant est non filtré.

Paramètres à prendre en compte pour l’installation d’une VMC simple flux


Le gros avantage de la VMC simple flux réside dans le fait qu’un seul réseau de gaines dans le logement est nécessaire (facilite son installation).

Attention au bruit d’une VMC ! 

Prenez soin de choisir des entrées d’air acoustiques afin de limiter le sifflement de l’air entrant. Il faut également prendre garde à l’endroit où le moteur est installé car bien qu’étant de petite taille, il génère un bruit de fond perpétuel qui peut s’avérer nuisible notamment la nuit. Prenez soin de l’installer dans les combles avec une isolation phonique suffisante pour pas que le ronflement du moteur ne vienne perturber votre sommeil.

Diamètre des gaines


Le diamètre des gaines varient donc en fonction de leur destination. On peut retenir pour les pièces suivantes :
  • cuisine, gaine de diamètre 125 mm ;
  • salle de bains et toilettes, gaine de 80 mm.
Afin d’optimiser les performances de votre ventilation, conservez un diamètre identique entre la bouche d’évacuation, la gaine et le caisson. La théorie étant théorique, si vous êtes dans l’impossibilité de conserver les mêmes diamètres (en rénovation par exemple), des manchons vous permettent de vous adapter aux différents diamètres. Evitez toutefois au maximum les réductions et les angles trop prononcés.

Les gaines quant à elles, peuvent être en PVC soupleen aluminium disposant d’une isolation en laine de verre et d’un pare-vapeur, en aluminium avec spirale de fil d’acier ou en aluminium semi rigide. En fonction de leur type, les gaines de VMC offrent une meilleure performance acoustique et évitent la condensation.  Les différents diamètres que vous pouvez trouver sont :
  • 60 mm ;
  • 80 mm ;
  • 100 mm ;
  • 125 mm ;
  • 150 mm.
Il peut être judicieux d’isoler vos gaines si ces dernières passent dans des pièces non isolées et que votre région connait de grands froids – le contact air chaud à l’intérieur de la gaine/air froid extérieur peut générer de la condensation et par conséquent de l’eau dans vos gaines.

Mode de calcul pour déterminer le débit d'air d'une VMC simple flux

 
La VMC se choisit en fonction du nombre de pièces de votre logement car le moteur doit être suffisamment puissant pour renouveler l’air en moins de 24 heures.

Calculez le volume total de votre habitation et divisez le par 24, vous obtenez le débit (m3/h) minimum dont vous avez besoin.

Le débit des moteurs de VMC est indiqué. Comparez avec votre calcul ; retenez une VMC avec un débit du moteur supérieur.

L’installation d’une VMC peut s’avérer fastidieuse et nécessite parfois un outillage spécialisé. N’hésitez pas à consulter un professionnel ou même plusieurs !

Une mauvaise ventilation de votre habitation peut avoir de graves conséquences tant pour la santé des habitants que pour l’habitation elle-même (traces noires d’humidité).

Spécificités d'une VMC basse consommation


La spécificité des VMC basse consommation est due, comme vous vous en doutez, à leur faible consommation qui ne représente qu’un tiers d’une VMC standard. 

Côté économie, on s’y retrouve peu car ces VMC basse consommation, appelées également VMC microwatt, sont assez chères à l’achat de sorte que plusieurs années sont nécessaires pour les rentabiliser. 

Les VMC basse consommation restent cependant adaptées aux normes RT2012

Vérifiez la législation en vigueur le jour de votre achat !

Les raisons de choisir une VMC simple flux


Ce type de ventilation est retenu car il représente une solution peu coûteuse dans des environnements peu pollués (l’air entrant n’étant pas filtré).

La VMC simple flux est un bon compromis pour réduire les déperditions et ainsi améliorer le confort de l’habitat.

Le trouble sonore qu’elle peut occasionner pouvant être réduit via une isolation acoustique ne constitue pas en soi un inconvénient.

Sachez qu’il est interdit de raccorder des appareils nécessitant une évacuation (hotte de cuisine, sèche-linge, etc.) à une gaine de ventilation.

Si votre caisson d’extraction doit être isolé pour éviter toute nuisance sonore, ne l’installez pas trop loin car la ventilation peut perdre de son efficacité si la longueur du gainage est trop importante.

En savoir plus :  

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
17 votes utiles
Guide écrit par :

Arnold, Chercheur-bricoleur, Alsace 11 guides écrits

Arnold, Chercheur-bricoleur, Alsace
Chimiste de formation et bricoleur autodidacte, je travaille dans l’industrie pharmaceutique. En tant que jeune papa de 36 ans, je bricole comme je respire : en clair, je suis un touche-à-tout.

À mon actif, j’ai déjà 5 cuisines installées, un appartement rénové et une extension de maison. Par souci économique, mon épouse et moi avons choisi l’option clos-couvert pour l’extension de maison en ossature bois : depuis 3 ans, j’ai tout fait : isolation, plaques de plâtre, électricité, ragréage, peinture, parquet, dressing, sanitaire, carrelage… bref 60 m2 entièrement réalisés seul avec mes 2 mains.

Heureusement, j’ai ma Conseillère Déco personnel car comme on dit : les goûts et les couleurs ne se discutent pas… Madame a toujours le dernier mot.

Ma devise : bons outils, bons produits, 50% du travail fini, le reste n’est que patience et minutie. A vos claviers, les bons conseils c’est par ici !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent