Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir sa tronçonneuse thermique

Guide écrit par :
Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

183 guides

Indispensable pour couper et abattre un arbre, la tronçonneuse thermique est L’outil du bûcheron et de celui qui fait son bois pour l’hiver ! Tronçonneuse d’abattage, élagueuse, perche élagueuse, à chaque type son usage !  Guide, chaine à profil de gouge carré, rond… ici des conseils pour bien choisir sa tronçonneuse !

Caractéristiques importantes

  • Type
  • Guide
  • Cylindrée
  • Chaîne

Choisir une tronçonneuse selon son usage


Bien choisir une tronçonneuse, c’est identifier :
  • l’utilisation principale, car il configure le type de tronçonneuse ;
  • la fréquence d’utilisation, détermine la motorisation et sa puissance ;
  • le diamètre des bois à couper, dimensionne la longueur du guide ;
  • les essences de bois à couper, induit le type de chaîne.
A chaque utilisation se distingue un type de tronçonneuse, choisissez une :
  • tronçonneuse d’abattage pour le bûcheronnage, guide de 45 à 80 cm, moteur thermique de 2.5 à 6.5 kW, à dimensionner aux diamètres des arbres à abattre. Lourde et puissante ;
  • tronçonneuse élagueuse pour l’élagage, guide inférieur à 35 cm, moteur thermique entre 1.2 et 1.8 kW, à dimensionner aux branches à couper. Tronçonneuse légère et maniable ;
  • perche élagueuse pour l’élagage, (le moteur est dans le manche, le guide au bout de la perche), guide de 20 à 35 cm , moteur thermique de 0.6 à 1.5 kW, à dimensionner aux branches à couper. Légère et maniable ;
  • tronçonneuse standard pour une utilisation polyvalente, guide de 45 cm env., moteur électrique ou thermique inférieur à 3 kW, à dimensionner selon utilisations et fréquence. Moyennement lourde et maniable.
L’essence d’un bois détermine sa dureté et par conséquent le type de chaine qui va le couper. Si découpe de :
  • bois dur, (chêne), optez pour une chaine à profil de gouge carré (chisel) ;
  • bois tendre, (sapin), préférez une chaine à profil de gouge rond ;
  • bois dur et tendre, (chêne et sapin), choisissez une chaine à profil de gouge demi rond et chaine à profil de gouge semi-chisel.

Généralité

  • Pour une même longueur de guide, une tronçonneuse plus puissante ou d’une plus grosse cylindrée (cm3 ou cc) offre un meilleur confort d’utilisation et rendement.
  • La puissance est exprimée en watts (W), kilowatts (kW) ou chevaux vapeurs (ch) soit 1000 W = 1 kW = 1.4 ch.
  • Port obligatoire d’EPI:
    • visière ou lunettes de sécurité ;
    • chaussures de sécurité ;
    • gants de sécurité ;
    • casque et protections auditives.

Fonctionnement et vue détaillée d'une tronçonneuse


Un moteur thermique 2 ou 4 temps entraîne une chaîne de coupe équipée de dents autour d'un support appelé guide-chaîne. En bref, plus le guide est longplus la tronçonneuse est puissante car ce dernier est fonction des sections de bois ou du diamètre des arbres que peut couper la tronçonneuse.

Pouvant être utilisée en toute autonomie, les tronçonneuses thermiques nécessitent un entretien (nettoyage de filtre, bougie etc.) et fonctionnent soit au mélange (huile + essence dans le même réservoir pour les moteurs 2T) ou sont à graissage séparé (un réservoir pour l'huile et l'autre pour l'essence pour les moteurs 4T). Elles se démarrent grâce à un lanceur qui une fois tiré actionne l'allumage relié au variateur et bloc pistion pour provoquer la première explosion dans la chambre à combustion

La chaîne est huilée continuellement pour lui assurer un parfait mouvement autour du guide, elle doit être tendue selon les consignes fabricant. Plus ses dents sont mordantes, plus les risques sont grands  (retour de lame, sauts de la tronçonneuse...)
 
Les tronçonneuses récentes sont généralement équipées de différentes sécurités (obligation de tenir l'outil à deux mains, frein de chaîne, anti-rebond, etc...) mais l'utilisation d'une tronçonneuse nécessite tout de même une grande vigilance et l'équipement adéquat.

Quels sont les différents types de tronçonneuses

Chaque type de tronçonneuse correspond à une utilisation et un contexte de travail bien précis, ne les confondez surtout pas !

La tronçonneuse polyvalente 


La tronçonneuse « passe-partout » - guide < 45 cm est destinée à l'utilisation courante. Elle est parfaite pour débiter du bois, couper les branches et abattre des arbres de petites sections. La tronçonneuse se manipule à deux mains et demande tout de même une certaine vigilance surtout pour les tronçonneuses les plus puissantes.

La tronçonneuse d'abattage


La tronçonneuse d'abattage - guide > 45 cm est orientée vers une clientèle professionnelle, elle est davantage destinée à des travaux intensifs, notamment d'abattage. Assez lourde à manipuler, équipée d'un moteur thermique de forte puissance (de 2 500 à 6 500 W) , la tronçonneuse d'abattage demande une certaine expérience pour être utilisée en toute sécurité. Sa longueur de coupe varie de 45 à plus de 80 cm. Du fait de son encombrement, la tronçonneuse d'abattage n'est pas très pratique à utiliser pour de l'élagage.

La tronçonneuse élagueuse



La tronçonneuse élagueuse est légère, maniable et d'une capacité de coupe inférieure à 35 cm. Spécifique à la coupe et à la taille de branches, la tronçonneuse élagueuse se manipule d'une seule main ce qui la rend très pratique mais aussi dangereuse pour les néophytes.

La perche élagueuse



La perche élagueuse est très pratique pour atteindre les branches hautes sans avoir à monter dans l'arbre ou sur une échelle. Le moteur se situe près des poignées de commande, alors que la chaîne et son guide se trouvent au bout d'une perche.

Il existe des perches rigides et d'autres télescopiques. Généralement, la tête de coupe est orientable.

 

Usage et fréquence d'utilisation : 2 critères déterminants


Avant d'investir dans une tronçonneuse, il est important de connaître et de bien évaluer ses besoins.

Si vous avez du bois à débiter une fois par an avant l'hiver, ou au contraire, si vous abattez des arbres toute la journée, vous vous doutez bien que le type et le modèle de tronçonneuse qu'il vous faut est différent. Voici quelques clés pour vous aiguiller dans votre choix.

Elagage et entretien régulier d'arbres

Pour un usage régulier sur de nombreux arbres et branches, choisissez une perche élagueuse. Sa cylindrée est comprise entre 20 et 35 cm3 et elle est équipée d'un guide de 20 à 35 cm. Pour plus de facilité et pour une utilisation optimisée, préférez une perche télescopique.

Elagage intensif

Là, plus question de travailler depuis le sol avec une perche. Pour un travail d'élagage intensif et fréquent, orientez-vous vers une tronçonneuse spécifique : une élagueuse. Son guide est de 35 cm maximum et la puissance de son moteur thermique est comprise entre 25 et 40 cm3. Les élagueuses spécifiques sont faites pour être maniées d'une seule main ainsi, privilégiez un modèle léger (de 3 à 4 Kg maximum). Attention toutefois car l'élagueuse reste un outil destiné aux amateurs avertis et aux professionnels, les risques sont nombreux et les accidents fréquents du fait de son utilisation à une seule main  (rebonds mal maîtrisés, sauts de chaîne, blessures sur la main « libre » etc).

Coupes, entretiens et abattages ponctuels ou réguliers

Pour une utilisation régulière, préférez un moteur relativement puissant (> 35 cm3) et un guide polyvalent (45 cm maximum). Un tel engin demande tout de même une certaine expérience, tant pour son utilisation que pour son entretien (niveaux, bougie, chaîne, filtres). Préférez une tronçonneuse haut de gamme (de marque reconnue) pour toute utilisation régulière.

Coupes et abattages intensifs

Alors là il vous faut du lourd ! Selon le type d'abattage que vous avez à faire, choisissez un guide adapté : de 45 à 55 cm pour des arbres de petites et moyennes sections, et supérieur à 55 cm pour du gros tronc. Idem pour la motorisation, il vous faudra de la puissance, 40 cm3 est un minimum. Les tronçonneuses d'abattage disponibles sur le marché proposent des motorisations en adéquation avec la longueur du guide. Lorsque l'on s'oriente vers ce type de tronçonneuse, c'est qu'on sait ce que l'on fait et que l'on est un utilisateur aguerri ou un professionnel. Et cela ne dispense pas de prendre le minimum de risque tant sur la coupe que sur la chute des arbres. Equipez-vous en conséquence.

Les différents types de chaines de tronçonneuses

Vue détaillée d'une chaine de tronçonneuse 



Les arbres sont classés selon leur essence qui détermine la nature et la dureté de leur bois.

Il existe des bois tendres (sapin) et des bois durs (chêne) et selon leur densité, la chaîne de coupe doit présenter des caractéristiques différentes, notamment leur profil de gouge et leur matériau.


Profil carré

Le profil carré est prévu pour les tronçonneuses de 45 cm³ minimum et pour la coupe des bois durs (chêne, acacia etc.). 
Le profil carré est principalement utilisé pour les travaux de bûcheronnage et s’émousse facilement, son affûtage n’est pas aisé. 
Chez Oregon, le profil carré est dit chisel ou super chisel ; chez Stilh, il est appelé super.



Profil rond

Le profil rond est prévu pour les tronçonneuses de faible puissance.
Son attaque est douce et il est 
idéal pour les bois tendres tel que le sapin, le bouleau etc. 
Avantage, il est facile à affûter cependant, son inconvénient est une coupe plus laborieuse sur les bois plus durs et des affûtages plus réguliers. 
Le profil rond est dit shipper chez Oregon et standard chez Stilh. 



Profil demi-rond

Le profil demi-rond offre un bon compromis entre les profils rond et carré. Il s’adapte à toutes les puissances des tronçonneuses. 
Le profil demi-rond coupe aussi bien les bois tendres que les bois durs.
Facile à affuter mais affûtage régulier.
Appelé speed guard chez Oregon, le profil demi-rond est chez Stilh appelé micro.
 



Tous ces types de chaînes sont adaptés à un contexte et une utilisation bien précise. Pensez à vérifier régulièrement l'état des dents, et affutez-les au besoin pour toujours tirer les meilleures performances de votre tronçonneuse,  affûteuse de chaine de tronçonneuse.

Les principales caractéristiques de choix


  • Frein de chaîne : c’est un dispositif de sécurité qui consiste à stopper immédiatement la chaîne en cas de rebond.
  • Système anti-rebond : pour éviter les rebonds, les maillons de la chaîne disposent de crochets qui ont pour rôle d’accrocher le bois avant les limiteurs. Limiteur… quèsaco ? Vous avez la gouge (la dent affutée) et le limiteur qui est devant. Le limiteur sert à déterminer la profondeur de la gouge dans le bois. Et lorsque les limiteurs sont trop bas, les gouges rentrent trop et c’est le rebond ! Les crochets atténuent donc le choc.
  • Cylindrée : exprime la puissance du moteur. Plus elle est haute, plus le moteur est puissant. Elle s’exprime en cm3.
  • Démarrage à main : en gros, vous tirez une poignée attachée à un fil (lanceur) qui lance le moteur.
  • Chaîne : ce qui coupe le bois bien sûr ! Composée de trois types de maillons (dans l’ordre : entraineur, limiteur, gouge), elle doit être affutée. Le pas de la chaîne est déterminé par la longueur des maillons.
  • Guide chaîne : le guide est ce qui maintient la chaîne.
  • Vitesse : exprime les mètres/seconde de la chaîne.
Certains constructeurs n’hésitent pas à renseigner l’alésage du cylindre, le débattement du piston… un conseil, ne vous encombrez pas inutilement la tête de toutes ces données : la puissance et la longueur du guide chaîne sont des caractéristiques déterminantes et très représentatives du potentiel de chaque tronçonneuse.

Entretenir une tronçonneuse thermique


Pour tous les types de tronçonneuses, le réglage de la tension de la chaîne doit se faire avant chaque utilisation. Même consigne pour la vérification du niveau d'huile de lubrification de la chaîne.
 
Lorsque l'on se sert de la tronçonneuse sur de longues périodes (plusieurs heures consécutives), il faut régulièrement contrôler la tension de la chaîne.
 
Il faut également penser à lubrifier le pignon de renvoi en tête de guide et vérifier qu'il ne présente pas de bavures qui risqueraient de faire sauter la chaîne.
 
Même chose sur le guide, vérifiez régulièrement qu'il n'y a pas de bavures ou d'accrocs.
 
Niveau d'huile moteur, bougie, filtre à air et à essence doivent être vérifiés régulièrement (en début et fin de saison) et régulièrement selon l'utilisation.
 
Référez-vous au manuel d'utilisation du fabriquant de votre tronçonneuse car chaque modèle possède des caractéristiques propres et donc un entretien particulier.

Conseils d'utilisation et équipements de protection individuelle recommandés


Une tronçonneuse est un outil relativement bruyant de fait, un casque anti-bruit ou des bouchons d'oreilles sont obligatoires. 
 
Pour les élagueuses et toutes les tronçonneuses, équipez-vous de gants de protection, de chaussures de protection ou de sécurité si possible montantes et d'une visière ou de lunettes de sécurité !
 
Il existe des vêtements de protection dits « anti-coupures », notamment des pantalons de protection, qui sont très utiles en cas d'erreur de manipulation.
 
Pensez également à protéger votre tête contre les chutes de branches ou les projections, un casque de protection s'avère très pratique et reste un élément de protection indispensable.

 
Côté utilisation, évitez de faire l’équilibriste en haut d’une échelle instable et ne faites pas tenir le bois que vous coupez à votre plus jeune enfant ! Quand vous démarrez, ne fermez pas le guide chaîne entre vos jambes, vous pourriez le regretter.
 
Bien entendu, avant tout démarrage, vérifiez que la tronçonneuse est en bon état de marche (pas de vis manquant ou de pièces bringuebalantes) et vérifiez que le frein de chaîne est enclenché ! Si vous utilisez votre tronçonneuse pour des travaux de charpente (rénovation), veillez à ne pas couper de pointes… vous pourriez affuter votre chaîne plus vite que prévu !
 
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
58 votes utiles
Guide écrit par :

Jérôme, Artisan, Haute Savoie 183 guides écrits

Jérôme, Artisan, Haute Savoie
Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.

Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent