Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir sa tonnelle

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

283 guides
Une tonnelle de jardin est indispensable pour se créer un coin détente dans le jardin et pour se protéger d’une averse et des rayons UV. Installée sur la terrasse, pour couvrir une plancha ou pour faire grimper un rosier, une tonnelle est devenue par définition le toit de votre salon de jardin.

Caractéristiques importantes

  • Adossée ou autoportée
  • Surface et dimensions
  • Matériau de la structure
  • Grammage de la toile

Choisir un type de tonnelle de jardin et terrasse selon son besoin

Tonnelle autoportée

Une tonnelle de jardin est une structure autoportée, conçue principalement en métal, composée de pieds et surplombée d’un toit en tissu. Essentiellement utilisée dans le jardin pour l’aménagement d’une zone de détente, une tonnelle protège des rayons UV et de la pluie selon l’imperméabilité de sa toile ; des rideaux sur les côtés peuvent également protéger du vent. De forme, de matière, de taille et de couleur différentes, les tonnelles s’harmonisent avec votre décoration de jardin. La structure en treillis d’une tonnelle peut aussi bien servir de support à des plantes grimpantes. Les tonnelles sont livrées démontées et il est conseillé de les remiser en hiver.

Tonnelle adossée 


La tonnelle adossée à une fonction d’appentis car comme ce dernier, elle
s’adosse contre un mur. Le plus souvent installée sur une terrasse accessible depuis une porte-fenêtre, le toit de la tonnelle adossée est mono-pente.

Adossée contre un mur, la tonnelle peut être autoportée, autoportée et fixée au mur avec des chevilles
, ou simplement être munie de deux pieds et nécessiter le mur pour son maintien.

Tonnelle pliable


Souvent assimilée à une tente de réception, la tonnelle pliable est davantage utilisée comme abri d’appoint sur un marché, pour un pique-nique ou dans les zones très exposées au vent.

De conception simple, la tonnelle pliable se plie à la façon d’un parapluie.

Surface d’une tonnelle


La surface est déterminée par la longueur et la largeur de la tonnelle et
doit être fonction de vos besoins.

Cumulez les surfaces utiles de votre salon de jardin
, hamac, plancha etc. et dimensionnez la tonnelle en fonction. La hauteur est standardisée et dépasse rarement 2,50 m.

Zoom sur les matériaux de la structure d'une tonnelle de jardin

Les matériaux composant la structure sont essentiellement en métal et ces derniers se différencient selon leurs caractéristiques intrinsèques.

Acier époxy 

Moyennement lourd et matériau bon marché, l’acier époxy est un acier recouvert d’une résine époxy de couleur variée qui garantit une protection contre la corrosion. Seul point noir : la résine une fois rayée crée un point d’entrée à l’humidité et permet le développement de la corrosion.

Aluminium 

Très bonne résistance à la corrosion (la corrosion de l’aluminium, l’alumine, n’altère pas la qualité du métal), légèreté et forme épurée font de l’aluminium un matériau privilégié pour les tonnelles designs et moderne. L’aluminium, au fil des années, peut griser et tâcher par frottement.

Fer forgé 

Solidité et résistance sont les qualités principales du fer forgé. Obligatoirement traité anticorrosion, le fer forgé peut être facilement repeint. Son lourd poids est un avantage (tenue au sol) car même s’il ne constitue pas en soi un moyen suffisant de fixation, une tonnelle en fer forgé résiste mieux aux coups de vent

Résine tressée 

La résine tressée est un matériau léger, robuste et résistant aux UV. La résine compose une armature en acier revêtu d’un revêtement anticorrosif. Les tonnelles en résine tressée sont modernes, contemporaines et d’un bon rapport qualité prix. La résine se ternit avec le temps.

Bois


La qualité d’un bois est fonction de son essence et de son traitement. Le bois autoclave et le bois Traité Haute Température (THT) ne nécessitent aucun entretien (traitement insecticide et fongicide, durabilité accrue). Les bois exotiques (teck, eucalyptus, etc.) sont huilés pour conserver leur teinte, ils sont également imputrescibles et résistent naturellement aux champignons et insectes. Les autres bois, résineux et feuillus, nécessitent un traitement (lasure, vernis ou peinture bois).

Matière et grammage d'une toile de tonnelle

Les toiles de tonnelles sont proposées en polyéthylène et en polyester et leur matière et grammage déterminent leur degré d’étanchéité.

Polyéthylène 

Le polyéthylène est le matériau le plus utilisé pour les toiles des tonnelles d’entrée de gamme. Sa qualité se mesure en grammes au mètre carré (gr/m²) et plus cette valeur est haute, plus la toile est imperméable, solide et de bonne qualité. L’entrée de gamme commence à 100 gr/m² et l’étanchéité augmente selon le grammage.

Polyester 

 
Le polyester est de meilleure qualité mais plus cher. Sa qualité se mesure également selon la densité de la toile et s’exprime en grammes au mètre carré (gr/m²). Le polyester déperlant offre une meilleure imperméabilité.

Le grammage du polyester est compris entre 140 gr/m² et + 200 gr/m². Un grammage de 160/180 gr/m² est satisfaisant.

Rideaux de tonnelle : un grammage inférieur 

Les rideaux de tonnelle ont un grammage inférieur car ils ne sont pas soumis aux mêmes intempéries que la toile de toit.

Ils sont généralement conçus dans le même matériau que la toile de toit.

A chaque jardin son style de tonnelle

Le matériau conditionne en partie le style de votre tonnelle. Le fer forgé se prêtant plus facilement à une décoration romantique ou esprit de famille et l’aluminium, de par ses formes épurées, à une déco moderne et design.

Les tonnelles en acier époxy sont déclinées dans tous les styles, des formes les plus simples aux plus complexes. Les tonnelles en résine tressée sont le plus souvent contemporaines et se conjuguent avec un salon de jardin de même matière et de couleurs assortis.

Les tonnelles de jardin se décorent de suspensions, de luminaires, de fleurs grimpantes (de préférence sur les tonnelles en fer forgé) et se choisissent selon le mobilier de jardin.

La configuration du toit est inhérente à la structure et à la forme de la tonnelle – le plus souvent à quatre pans sur les tonnelles rectangulaires et carrées.

Osez conjuguer les tendances ou restez dans le style, après tout, c’est une histoire de gouts !

Différences entre tonnelle et pergola

La pergola et la tonnelle ont des fonctions communes. Elles offrent toutes les deux un abri face aux rayons du soleil. Couvertes de plantes, d’une canisse, d'un voile ou de tuiles, elles assurent une zone ombragée dans le jardin à tout moment de la journée. Cependant, il y a des différences bien marquées entre l’une et l’autre.

Pergola 


On doit le terme « pergola » à nos amis italiens qui sont à l’origine de ces constructions sur la base de piliers bétonnés en briques ou même en verre dans la ville éponyme. C’est une structure massive attenante à un bâtiment, construite en « dur » avec des piliers de soutènement en pierre ou en bois, supportant une armature généralement en bois ou en fer forgé.
 

Le but de la pergola étant d’apporter de l’ombre, la structure de son toit doit être recouverte de plantes grimpantes, d’une toile, canisse ou bâche.

Tonnelle

Structure légère, de plus petite envergure, le plus souvent réalisée en bois, en fer forgé ou en aluminium. Conçue pour créer des zones d’ombre, la tonnelle peut être recouverte de végétation grimpante, d’une toile ou d’une bâche.
 
Pratique, vous pourrez choisir la taille de votre tonnelle en fonction de la place disponible dans votre jardin. Elle s'installe facilement et reste accessible aux petits budgets pour les modèles d'entrée de gamme.

Quel entretien pour une tonnelle de jardin

Une tonnelle en bois doit être traitée régulièrement. Le bois étant un matériau vivant il doit être protégé des différentes attaques auxquelles il est confronté. Même si les tonnelles en bois sont généralement traitées contre les insectes à la fabrication pour résister à un usage en extérieur, il faut appliquer régulièrement de la lasure ayant des propriétés anti UV et fongicides.
 
Avec une tonnelle de jardin dont le bois est très abîmé, on peut appliquer une teinte protectrice, mais il faut opter pour une peinture microporeuse pour laisser le bois respirer.
 
L’entretien régulier d’une tonnelle en fer forgé se fait avec de l’eau, du savon de Marseille et un chiffon doux. Le point faible du fer est la formation de la corrosion. Pour éviter son apparition, il faut appliquer un traitement antirouille.
 
Quant aux tonnelles de jardin en aluminium, qui possèdent une longévité remarquable, comme elles ne rouillent pas, il suffit de les laver avec de l’eau et du savon. N’utilisez jamais d’éponge abrasive, vous risqueriez de rayer l’aluminium.

Point sur la réglementation

Une tonnelle est, par définition, démontable facilement et il est conseillé de la ranger quand arrivent les saisons froides. De ce fait, elle ne fait pas l’objet d’une réglementation, et donc ne nécessite pas de demande d’autorisation ni de respect de distance. Cependant, pour les tonnelles plus durables de type pergola ou kiosque, cela dépend de la superficie au sol.
 
Si la tonnelle dépasse les 20 m², une demande de permis de construire est obligatoire. Si elle est inférieure à 20 m², il faut faire une déclaration auprès de sa mairie, et se référer au règlement du lotissement s’il en existe un. Cela concerne également les limites de bornage entre voisins.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
10 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 283 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide