Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir sa serrure multipoint

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

281 guides
Une serrure multipoint peut être encastrée, dit également à larder ou à mortaiser, ou en applique. Dotée d’un cylindre, d’une crémone et de plusieurs points de fermeture, une serrure multipoint est sécuritaire et préserve des cambriolages. A tirage ou à poignée, à clé plate ou à pompe, avec bandeau : on vous explique !

Caractéristiques importantes

  • En applique
  • A encastrer
  • Pêne
  • Crémone
  • Nombre de points

Prix

de 43,00 € à 873,00 €

Comment se définit et de quoi est composée une serrure multipoint


Une serrure multipoint permet d’obtenir la fermeture et le verrouillage de votre porte d’entrée. Davantage sécuritaire car composée de plusieurs pênes, d’une crémone et d’un cylindre de sûreté offrant une meilleure résistance à l’effraction, la serrure multipoint est considérée comme le nec plus ultra en termes de protection périmétrique de l’habitat. Pour une meilleure immersion en serrurerie, point sur la terminologie :
  • fermeture et verrouillage sont à distinguer, une porte se verrouille à l’aide d’une clé et se ferme grâce à une poignée ou un tirage ;      
  • le coffre abrite le système de fermeture et de verrouillage. Le cylindre y est donc intégré et la crémone solidaire, il est installé sur la porte
  • la gâche recueille le ou les pênes et s’installe sur le mur ; 
  • les pênes sont des pièces métalliques massives actionnés par la serrure elle-même. Entrant et sortant du coffre, ils se logent dans la gâche et constituent le verrouillage proprement dit ; 
  • la crémone est actionnée par le mécanisme de verrouillage de la serrure. Elle est matérialisée par deux barres verticales, coulissant sur la longueur de la porte, et s’hébergeant dans deux gâches (fixées respectivement dans le sol et sur le mur d’encadrement de porte) afin de compléter le verrouillage. Des points de fermeture transitoires peuvent l’intégrer ;   
  • la têtière est le côté du coffre extérieur, elle peut être en applique sur le chant de la porte 
  • le cylindre est partie intégrante de la serrure, dit également barillet ou canon, son niveau de résistance détermine en partie la sûreté de la serrure.
Toute serrure peut être verticale ou horizontale ; dans un cas elle est plus haute que large, dans l’autre le contraire. Cette ergonomie n’altère en rien sa qualité et reste à adapter avec la configuration de la porte – en neuf ou en remplacement.
 
Une serrure multipoint peut également être :
  • à encastrer, dit également à larder ou à mortaiser 
  • en applique en se posant en façade.

Comment déterminer le sens d’ouverture de porte


Il y a plusieurs écoles en la matière mais toutes délivrent la même serrure ! Cette dernière peut donc être à poussant :  
  • droit, auquel cas elle est à droite lorsque vous ouvrez votre porte en la poussant ou dite à tirant gauche, votre serrure est à gauche lorsque vous ouvrez votre porte en la tirant ; 
  • gauche, auquel cas elle est à gauche lorsque vous ouvrez votre porte en la poussant ou dite à tirant droit, votre serrure est à droite lorsque vous ouvrez votre porte en la tirant.

Différences entre une serrure multipoint encastrée et en applique

ManoMano
Au-delà de la terminologie qui implicitement distingue les deux types de serrures, retenez que les serrures multipoints encastrées sont destinées aux portes d’entrée de haute finition ou aux portes-fenêtres et que les serrures multipoints en applique sont réservées aux portes d’entrée plus lourdes et robustes et à privilégier en rénovation. Pour lever tout doute d’utilisation. 

Serrure multipoint à encastrer

Une serrure multipoint à encastrer loge dans l’âme (l’épaisseur) d’une porte et la crémone, de forme plate, est actionnée et s’applique le long du chant. Ce type de serrure est plus discret mais reste limité en termes de résistance à l’effraction.

Serrure multipoint en applique 

Une serrure multipoint en applique se pose en façade de porte et non en son âme et sa crémone, de forme ronde, s’applique et est actionnée sur toute la hauteur de la porte. Plus grossière, elle confère une meilleure protection à votre ouverture et peut être installée facilement

Comment différencier qualitativement deux serrures multipoints

ManoMano
Une serrure multipoint est composée de différents éléments de qualités diverses qui directement influencent sa durabilité et robustesse :
  • le cylindre peut compter différentes protections notamment contre le perçage, le crochetage et la percussion ;
  • le type de clé est fonction du cylindre et de sa technologie. Les serrures multipoints disposent de clés plates qui peuvent être à crans ou à points ou mieux, de clés à pompe - niveau de sûreté élevé ;
  • le nombre de pênes et de points de fermeture, leur forme, leur taille et leur implantation ;
  • le système de fermeture qui peut être à tirage - on actionne un bouton ou une tirette installé sur le coffre – ou une poignée - plus esthétique.
 
Pour attester la qualité de ces différents points, le niveau de résistance à l’effraction est régi par la norme A2P, norme définissant le temps de résistance au crochetage, à la percussion et au perçage :
  •  A2P*, 5 mn ;
  • A2P**, 10 mn ;
  • A2P***, 15 mn.

5 conseils pour bien choisir une serrure multipoint


1. Une serrure multipoint en applique est à préférer pour toute rénovation car de pose plus aisée.

2. Le nombre de points de fermeture est à considérer autant que la bonne installation des gâches hébergeant les pênes : rien ne sert d’avoir une porte blindée, une serrure classée A2P*** et des gâches installées sur un mur en Placoplatre.

3. Afin de ne pas laisser apparente la tringlerie et de soigner l’esthétique, la crémone d’une serrure multipoint en applique peut être protégée d’un bandeau.

4. Pour une sécurité accrue, optez pour un cylindre avec clé à pompe ou mieux, une serrure multipoint électrique.

5. S’il s’agit du remplacement d’une serrure multipoint à encastrer, pour une porte-fenêtre en PVC ou aluminium par exemple, soyez extrêmement vigilant sur les côtes des différents points de fermeture sans quoi, vous ne pourrez pas installer votre crémone.
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 281 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent