Comment choisir sa serre de jardin

Comment choisir sa serre de jardin
Chapitres :
Guide écrit par :
Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse

Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse

24 guides
De nombreux jardiniers investissent dans une serre de jardin pour jouir de ses avantages mais toutes ne se valent pas. Tunnel de jardin, serre en verre, mini serre… pour faciliter votre choix, un tour d’horizon sur ce qui les différencie. Et sachez que même pour les plantes, il est préférable de sortir couvert !

Caractéristiques importantes

  • Matériau de la structure
  • Type de panneau
  • Orientation
  • Serre tunnel
  • Serre adossée
  • Mini serre
  • Serre châssis
  • Dimension et législation

Le choix de la serre selon ses besoins


Vous voulez une serre :
  • pour faire vos semis et/ou du bouturage et vous disposez de peu d’espace, optez pour la mini serre ;
  • en vue de réaliser des cultures précoces, faire du maraichage ou hiverner des plantes, choisissez une serre tunnel avec bâche et tubes acier et adaptez sa taille à l’espace disponible ;
  • robuste et esthétique pour faire des semis, du bouturage, une culture précoce et hiverner des plantes, préférez une serre de jardin en verre ou polycarbonate et aluminium ;
  • pour l’installer près d’un mur car vous disposez de peu d’espace, tournez votre choix vers la serre adossée.
Les matériaux de la structure sont en partie fonction du type de serre :
  • si c’est du bois, préférez le cèdre rouge ou du pin autoclave ;
  • l’acier galvanisé constitue le premier prix, au mieux préférez l’aluminium ;
  • le PVC se retrouve sur les premiers prix et les petites serres.
Les parois sont en partie relative au modèle de serre et proposées en :
  • polyéthylène, périssable (3 ans pour qualité moy.), le préférer double, anti UV, et de 200 gr/m² mini ;
  • polycarbonate, durable (env. 10 ans), choisir en 4 mm sinon peu isolant ;
  • verre, durée illimitée, le meilleur isolant.
Dans vos critères de choix, retenez que :
  • les ouvertures sont indispensables pour l’aération ;
  • les dimensions sont fonction des besoins de culture et que la taille de la porte détermine le passage des végétaux les plus grands  et des équipements (ex. brouette) ;
  • les serres disposent d’une embase qu’il faut ancrer dans le sol voire sceller ;
  • un chauffage pour serre est plus performant dans une serre bien isolée ;
  • les serres de plus de 2 m² font l’objet d’une déclaration en mairie (cf Réglementation des serres de jardin).

Les avantages de la serre de jardin


À l’opposé du mode de culture traditionnel, avoir une serre de jardin permet de réaliser des semis, cultiver des végétaux, rallonger la période de culture et hiverner des plantes fragiles à l’abri des aléas climatiques - vent, gel, grêle.
Les parois transparentes de la serre offrent aux plantes et aux légumes les meilleures conditions de culture afin de garantir une bonne récolte tout au long de l’année. L'utilisation d'une serre de jardin se conjugue avec la préparation du sol via l'apport de terreau voire d'engrais.
Une serre de jardin peut être réservée à des cultures hors-sol comme les cultures en pots, en jardinières, en godets voire en carrés de potager. Ses caractéristiques sont donc à déterminer selon son utilisation :
  • son type, traditionnel, tunnel, adossée, mini serre ;
  • son usage, soit chaude, tempérée ou froide ;
  • ses dimensions et sa forme ;
  • ses matériaux, de structure et de parois ;
  • ses accessoires annexes (étagères etc.) ;
  • ses ouvertures (porte(s) et aération).
Voir le catalogue ManoMano
étagères

Les types de serre de jardin

Pour assurer ses fonctions, une serre de jardin doit répondre à plusieurs paramètres :
  • la qualité de sa structure et de ses panneaux, garante de la longévité de la serre ;
  • ses dimensions, à conjuguer aux besoins de culture ;
  • son emplacement et son orientation. En effet, il faut éviter de placer une serre sous de grands arbres pour ne pas qu’ils fassent d’ombre. En ce qui concerne l’orientation l’entrée doit être positionnée Nord/Sud et le plus grand côté Ouest/Est pour bénéficier en premier et le plus longtemps possible des rayons du soleil.
Pour bien faire son choix, la serre de jardin doit répondre au type de culture projeté.

La serre traditionnelle


La serre traditionnelle a la forme d’une maison miniature qui peut accueillir tous types de plantations (plantes grimpantes, plantes en pots etc.). De plus, elle laisse passer efficacement la lumière pour que vos végétaux vivent dans de bonnes conditions. On trouve la serre traditionnelle en verre ou en polycarbonate, matière plastique transparente et résistante qui imite le verre. Ce matériau présente l’avantage d’être résistant aux intempéries et d’offrir une isolation thermique. La serre traditionnelle est une structure fixe qui ne peut pas être déplacée. Le choix de son emplacement est donc primordial.

La serre tunnel


La serre tunnel, construite sous forme de tunnel, est composée d’un cadre en acier galvanisé et d'un film en plastique (généralement une bâche en polyéthylène). Facile à monter et à déplacer, c’est le modèle généralement retenu pour les cultures précoces et maraîchères ; la serre tunnel s’utilise aussi pour l’hivernage des plantes. Contrairement à une serre traditionnelle, la serre tunnel est une structure amovible.

La serre adossée


A la différence des autres types de serres, la serre adossée s'installe contre un mur. Parfois installée dans des zones non optimisées pour les végétaux où l’ensoleillement n’atteint pas son maximal, la serre adossée emmagasine mieux la chaleur que les serres offertes au vent comme la serre traditionnelle ou la serre  tunnel. Ce modèle vous permet à la fois d’hiverner vos plantes et de cultiver des plantes tropicales, même sur le balcon de votre appartement.

La mini serre


La mini serre se réserve pour les boutures et semis ainsi que pour mettre à l’abri du gel vos plantes de petites tailles. Serre châssis de couche et serre de balcon sont les deux variétés de mini serres. Utilisez la serre de balcon pour accueillir vos semis et le châssis de couche pour fortifier vos plants avant repiquage. Sa forme mini ne réclame que peu de place. Encore une fois, balcons et terrasses trouvent de la compagnie !
Voir le catalogue ManoMano
Hivernage

Serre froide, tempérée ou chaude

Les serres se caractérisent par leur propriété à maintenir une température positive, notamment en hiver. On les classe en trois catégories : serre froide, serre tempérée et serre chaude. Ce qui fait qu’une serre entre dans l’une ou l’autre des catégories est sa capacité de préserver la chaleur - en fonction de son isolation et donc du matériau qui la compose.

Serre froide

La serre froide offre une température intérieure entre 10° et 15°C. N’étant pas chauffée, cette température peut descendre à moins de 0°C. Les légumes et plantes rustiques s’y plaisent et vous pouvez en profiter, en moyenne, 4 semaines à l’avance par rapport à une culture classique. Elle contribue notamment à la protection des plantes des rudes conditions climatiques.

Serre tempérée

La serre tempérée a une température se situant aux alentours de 10° à 18°C et ne descend pas au-dessous de 5°C grâce à son système de chauffage. Vous pouvez y mettre à l’abri tous les types de végétaux pendant l’hiver, en particuliers les plantes sensibles et exotiques.

Serre chaude

La serre chaude est aussi appelée serre tropicale pour sa température qui ne descend pas en dessous de 18°C - équipée d’un chauffage et isolée. Les plantes tropicales y poussent avec succès.

Le matériau idéal pour la structure de la serre

Si vous souhaitez miser sur le long terme, ne lésinez pas sur la structure de la serre. Plusieurs matériaux entrent dans la construction d’une serre : bois, acier, aluminium et PVC.

Serre en bois


La noblesse et l’esthétique de la structure en bois frappent l’œil, mais sa qualité se dégrade sous l’effet de l’humidité et de la chaleur. Pour la conception d’une bonne serre en bois (loin des contraintes de l’humidité) privilégiez le pin sylvestre FSC autoclave et le cèdre rouge du Canada. La qualité de l’isolation thermique du bois prend l’avantage sur les autres matériaux.

Serre en acier


L'acier est généralement utilisé sur les serres tunnels et les serres châssis pourvues d’une couverture en plastique.
L'acier est galvanisé pour résister à la corrosion (protégé avec une couche de zinc) et les tubes sont de différentes épaisseurs. A ne pas choisir trop fins car ils se tordent sous l'action du vent (épaisseur minimum de 3 mm conseillée). 

Serre en aluminium


La structure en aluminium rassemble les qualités que l’on souhaite d’une serre. Sa solidité garantit une serre durable, sa légèreté rend aisée son installation quelles que soient les dimensions de la serre et cela, sans impacter la résistance aux vents. L'oxydation de l'aluminium n'altère pas ses propriétés intrinsèques.

Avantages des différents types de panneau pour serre

Lumière et chaleur sont les conditions nécessaires à la réussite de toutes les cultures
  • Les bâches en polyéthylène abritent les végétaux du vent et offrent la chaleur dont ils ont besoin. Cependant, le film plastique perd rapidement de son efficacité sous l’effet des UV et nécessite un changement qui peut avoir lieu au plus tôt au bout de 3 ans et au plus tard 10 ans (fonction de l'épaisseur et de la qualité du polyéthylène). Contre l’accro et les mauvaises conditions météorologiques, choisissez des films renforcés et/ou doublés et traités anti-UV ; leur épaisseur varie entre 80 et plus de 300 microns pour les plus épaisses (une bâche en polyéthylène épaisse est plus résistante).
  • Le vitrage en polycarbonate s’avère léger et hermétique, il se montre costaud même sous une épaisseur d’une trentaine de centimètres de neige. Afin de bénéficier d’une bonne isolation, préférez un polycarbonate à double paroi et/ou de 4 mm d’épaisseur, il vous fait gagner 40 % d’économie de chaleur face à un polycarbonate simple paroi ou de faible épaisseur. Autre avantage, lors d’un fort ensoleillement, le polycarbonate bloque la quasi totalité des UV qui nuit à la croissance des plantes. Pour conserver leur efficacité, les polycarbonates doivent être remplacés tous les 10 ans. Le vitrage en polycarbonate est moins cher que le vitrage en verre.
  • Les serres en verre peuvent être en verre dit horticole ou verre trempé. La transparence des verres horticoles conserve la quasi-totalité de la chaleur tout en empêchant l’agression des UV. D’autre part, le verre trempé résiste aux aléas climatiques et aux rayures. Si vous souhaitez chauffer votre serre, utilisez un verre épais et feuilleté pour le toit (généralement le cas) et un double vitrage pour les parois. Vu que le verre horticole est fragile, le verre trempé reste le plus apprécié pour sa robustesse et limite les risques de casse en cas de grêle (résistance 5 fois supérieure à un verre classique). Sécurisant en cas de cassure, il se casse en morceaux non coupants. Sa longévité est appréciable et dispense du remplacement prématuré de la serre.

Les dimensions et formes de serres idéales

Dimensions d’une serre de jardin


Le choix de la surface est fonction des besoins de culture et de leur période (toute ou partie de l’année).
Les maraichers estiment le besoin à cultiver sous serre à environ 10 % de la surface totale cultivée. Le jardinier qui cultive un potager de 200 m² se satisferait donc d’une serre de 20 m² toutefois, le critère numéro 1 est d’estimer ses besoins de culture.
D’autre part, si les besoins en culture sont différents, il peut être préférable d’orienter son choix sur deux serres.

Les formes des serres

La forme d’une serre de jardin est à la fois esthétique et fonctionnelle :
  • une serre avec des parois verticales optimise l’espace de culture, tant en surface qu’en hauteur ;
  • une serre à parois inclinées optimise l’ensoleillement, approprié aux régions très venteuses (pour son excellente résistance au vent) ;
  • une serre polygonale se consacre plutôt aux plantes en pots car ne laisse qu’un espace restreint exploitable.

Rôle, montage et pose de l’embase

Les principales embases


L'embase a pour rôle de maintenir la structure de la serre et de la fixer au sol. Elle rigidifie la serre, facilite son ancrage et la rehausse de quelques centimètres.
L’installation d’une embase pour serre évite de creuser, il suffit d’un nivellement du terrain pour la mettre en place.
Pour sa pose, si la serre fait moins de 6 m² et qu’elle est placée à l’abri du vent, elle se place simplement sur le sol. L’installation de piquets d’ancrage est toutefois conseillée.
Les serres de jardin d’une surface supérieure à 6 m² nécessitent une fixation au sol plus solide (dés de béton ou chainage selon le nombre de points de fixation et les dimensions de la serre).
Si la culture que vous effectuez dans la serre n’est pas pleine terre, vous pouvez également couler une dalle. Prévoyez-la légèrement plus grande (quelques centimètres suffisent) que ses dimensions au sol.
Lors du choix de l’embase, tournez-vous vers une embase faite d’un matériau insensible à l’humidité telle que l’aluminium (la corrosion de l’aluminium, l’alumine, n’altère pas la solidité du métal).
Voir le catalogue ManoMano
Embase

Les accessoires d'une serre de jardin


Les accessoires de serre de jardin sont fonction des besoins de culture :
  • les rideaux de soleil protègent vos plantes des brûlures causées par les rayons de soleil vifs ;
  • les étagères et tablettes agrandissent la capacité d’accueil de la serre en rangeant vos plantes sur plusieurs niveaux, de manière à ce qu’elles profitent bien du soleil ;
  • le chauffage permet de maintenir des températures positives dans les régions les plus froides en hiver.
Voir le catalogue ManoMano
Accessoires de serre de jardin

Les réglementations applicables en matière de serre


Les serres, à l’instar des abris de jardin et de toute construction, sont soumises à réglementation et ce selon les dispositions du PLU (Plan local d’Urbanisme) de votre commune.
  • Les serres d’une surface au sol supérieure à 20 m² nécessitent un permis de construire.
  • Les serres de jardin d’une surface comprise entre 2 m² et 20 m² ont besoin d’une déclaration préalable.
  • Les serres de jardin d’une surface inférieure à 2 m² ne sont pas concernées par la réglementation.

Cas particulier 

Il est conseillé de se renseigner en mairie quelle que soit la surface de la serre car certains potagers et jardins peuvent intégrer des zones classées dans le PLU et faire l’objet de dispositions spécifiques.

Guide écrit par :

Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse 24 guides écrits

Haja, Bricoleuse autodidacte, Creuse
D’abord, mes études n’ont rien à voir avec la décoration ni le bricolage – car elles étaient axées sur la gestion. Mais ma passion pour le bricolage a commencé il y a 5 ans – oui, c’est récent ! Tout a commencé lorsqu’on a acquis un pavillon à rénover, du sol au plafond. Comme je suis autodidacte, je me suis lancée dans divers travaux tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cela, avec l’aide et les conseils de mon mari, mais l’élève a vite dépassé le maître !

Et comme les espaces verts ne manquent pas dans la Creuse, les outils de jardinage n’ont aucun secret pour moi ! Bref, on peut dire que je me débrouille, au point de convaincre mon entourage qui sollicite mon avis sur telle ou telle chose, lorsqu’il bricole. Aujourd’hui, ces conseils, j’ai envie de les partager avec vous !

Les produits liés à ce guide