Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir sa remorque

Guide écrit par :
Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée

141 guides

Equipement indispensable pour toute manutention d’encombrant, attelée à votre véhicule, la  remorque à un essieu est l’accessoire privilégié de tout bricoleur et jardinier véhiculés. Avec ou sans ridelles, bâchée ou non et de différentes charges utiles, la remorque de voiture est une valeur sûre. A vos attelages !

Caractéristiques importantes

  • PV
  • CU
  • PTAC
  • PTRA

Choisir une remorque selon son besoin


Vous recherchez une remorque pour amener à la déchèterie vos déchets de tonte et occasionnellement pour transporter quelques sacs de ciment ou un meuble encombrant ? Choisissez une petite remorque de 160 x 115 cm env., de PTAC de 500 kg avec bâche incluse et ridelle arrière ouvrante. Ni permis, ni carte grise, ni assurance ne seront nécessaires pour la tracter.



Vous avez un grand jardin ? Vous rénovez une maison ? C’est toujours vous que l’on appelle à la rescousse pour les déménagements ? Optez pour une grande remorque simple essieu de 200 x 125 cm env., de PTAC de 500 kg, avec ridelles arrière ouvrante, réhausses latérales (ridelles hautes), bâche et réhausse de bâche (80 cm env.) si vous voulez gagner en volume ou filet de protection et roue jockey pour la manœuvrer facilement. Assurance, carte grise et permis ne sont pas nécessaires pour la tracter.  

Cas spécifiques

Votre cas est spécifique et une remorque standard polyvalente ne répond pas à votre attente ? Identifiez votre besoin et considérez :
  • les obligations légales pour tracter en toute sécurité (carte grise, permis et assurance si PTAC > 500 kg) ;
  • les dimensions soit le volume utile de la remorque ;
  • le nombre d’essieux, préférez-le double pour une meilleure stabilité ;
  • les accessoires indispensables (bâche, roue jockey, rampes de chargement, filet, réhausses de ridelles).
 
Bien que cela paraisse évident, ne choisissez pas une remorque van si vous avez besoin d’une remorque pour transporter les vélos de toute la famille... idem, préférez une remorque bagagère si vous avez seulement besoin d'une remorque pour transporter des valises ou du matériel de camping.  

Description d’une remorque

 

Une remorque est un véhicule sans moteur tiré par un véhicule tracteur
, voilà grosso modo la définition du dico. Selon ses déclinaisons et son volume, la remorque offre des solutions logistiques non négligeables.

Composée d’un simple ou d’un double essieu, donc de deux ou quatre roues, d’une caisse en acier galvanisé équipée de feux de visualisation et directionnels et d’une plaque d’immatriculation ; vous choisissez votre remorque en fonction de ce que vous avez à transporter (déchets verts, gravats, matériaux, cartons, deux-roues, etc.).  

Pour pouvoir la tirer, il est nécessaire d’avoir un attelage homologué installé sur votre voiture. 

Les dispositions réglementaires régissant la remorque


Toute remorque est régie par des caractéristiques soumises à réglementation. Certaines sont à titre indicatif comme le PV et la CU, d’autres comme le PTAC et le PTRA sont des préconisations constructeurs qu’il faut respecter sous peine d’être verbalisé en cas de contrôle, de non couverture d’assurance mais aussi et surtout, d’accident. Il est renseigné pour toutes les remorques, que ce soit dans leur descriptif ou sur la plaque grise fixée sur le châssis, les éléments suivants.

PV ou Poids à Vide

Le PV est le poids à vide de la remorque lorsqu'elle est non chargée.

CU ou Charge Utile

Le CU est la charge utile que la remorque peut recevoir dans les conditions normales d'utilisation.

PTAC ou Poids Total Autorisé en Charge

Le PTAC est le poids total roulant autorisé en charge ; il s'agit des préconisations constructeur, de la résistance de la remorque.

PTRA ou Poids Total Roulant Autorisé

Le PTRA, ou Poids Total Roulant Autorisé = PTAC de la remorque + PTAC du véhicule tracteur ; en résumé, c’est le poids de votre voiture avec vous, votre famille, la belle-mère, les bagages, les chiens + la remorque et son contenu.

Les différents types de remorques

On peut affirmer qu’il existe une remorque pour chaque utilisation.

La remorque bagagère


La remorque bagagère pour les vacances.

La remorque van

La remorque van est conçue pour transporter le ou les chevaux selon leur taille.

La remorque porte vélo


La remorque porte vélo, remorque porte moto, remorque porte bateau voire un plateau porte voiture permet selon sa configuration le transport de véhicules.

La remorque polyvalente


La remorque polyvalente est transformable à souhait avec ridelles basculantes (avant et arrière, ou même complètement amovibles) pour pouvoir transporter des déchets verts, des matériaux, des gravats, des cartons, etc.

Dans tous les cas de figure, il est important de savoir ce à quoi vous destinez votre remorque afin d'en définir le PTAC et choisir les dimensions convenables.  
 
On porte une attention particulière aux diamètres des roues, surtout si on veut faire de la route. Il est prouvé que plus les dimensions des roues de la remorque sont proches de celles du véhicule tracteur, moins on a d'usure des pneus et plus on jouit de stabilité.
 
La flèche ou le timon, la partie avant que l'on accroche à la voiture doit être équilibrée : 10 à 15 kilos d'effort pour la soulever est une bonne fourchette. 

Un timon en forme de V donne plus de rigidité à l'ensemble. 

L'ajout de stabilisateurs (complément de l'attelage comportant des lames de ressorts) pour les plus lourdes, donne rigidité et stabilité à votre ensemble routier. 

Les différences entre une remorque double et un modèle simple essieu

Remorque double-essieu

Par remorque double essieu, entendez remorque à quatre roues. Elle est plus stable, forcément plus grande, et permet une meilleure répartition des chargesEn cas de crevaison, il est plus facile de changer une roue mais elle est plus difficile à manœuvrer en marche arrière que la remorque à deux roues.
 
Dans la gamme supérieure, on trouve la remorque freinée dont le frein s'enclenche lorsque la voiture ralentit, c’est le frein à inertie. C'est une bonne chose car on ne souhaite pas à un moment d'urgence voir la remorque dépasser la voiture ! 

En réalité, le frein est obligatoire sur une remorque dont le PTAC est égal ou supérieur à 750 Kg et aussi si le PTAC est supérieur à la moitié du poids du véhicule tracteur. Oh là ! Vite la calculette ! 

Remorque simple essieu


Une remorque simple essieu est plus petite, plus légère et offre un PTAC plus faible. 

La remorque simple essieu est souvent la remorque polyvalente que l'on retient pour les travaux de la maison.

Zoom sur les accessoires et les options d’une remorque


La remorque doit englober obligatoirement un faisceau électrique raccordé au véhicule tracteur par une prise 12V - 7 broches et les feux à l'arrière doivent reproduire impérativement les signaux et éclairages de la voiture.
 
Une roue de secours, une roue jockey (la petite roue qui se place à l'avant et qui permet de maintenir la remorque en équilibre lorsqu'elle est désolidarisée du véhicule tracteur) et un antivol, ou attelage verrouillable, sont des gages de confort, sécurité et finalement de tranquillité.
 
Sur certains modèles, on peut ajouter des rehausses grillagées (pour le transport de branchages par exemple) et l’on peut affirmer que la quasi-totalité des remorques peut disposer d’une bâche pour protéger la charge des intempéries.
 
Une remorque porte moto, un plateau porte voiture ou porte bateau nécessite une ou deux rampes d'accès et aussi un treuil

Si elle bascule : c'est un atout supplémentaire de sécurité lors du chargement. La remorque peut aussi être benne basculante, ce qui est fort utile pour le déchargement de vrac (sable, graviers, gravats, etc.). 

L’immatriculation de la remorque


L'immatriculation de la remorque permet l'identification de celle-ci et/ou du véhicule tracteur.

La plaque de police porte la même immatriculation que le véhicule tracteur si celle-ci a un PTAC inférieur ou égal à 500 kg.

Elle porte l'immatriculation de la remorque si celle-ci a un PTAC > 500 Kg et oui, la remorque de plus de 500 kg de PTAC doit avoir sa propre carte grise, c'est la loi. Ne négligez pas ce détail, il pourrait vous en couter quelques problèmes…

Zoom sur les conditions d’assurance d’une remorque


L'assurance permet de couvrir les dommages causés à des tiers en cas d'accident lors de la traction d'une remorque. Dans tous les cas de figure, les conditions d'assurance sont à vérifier auprès de votre compagnie.

Quant à la question, la réponse dépend du Poids Total Autorisé en Charge :
  • si le PTAC est ≤ 500Kg ; l'assurance de la voiture couvre les dégâts - à bien vérifier auprès de votre assureur, on n'est jamais trop prudent ;
  • si la remorque est immatriculée, PTAC > 500kg ; elle doit posséder sa propre attestation d'assurance.

La législation concernant le permis de conduire et la remorque


D'une manière générale, tant que le PTAC de la remorque ne dépasse pas 750 kg il n'est pas nécessaire d’avoir un permis additionnel au permis voiture (permis B).

Au-delà d'un PTAC de 750 kg, il convient de se renseigner avec précision. 

La législation est changeante et  plutôt complexe à ce niveau, elle mérite que l'on s'y attarde un tant soit peu ! 

Consultez les sites officiels du gouvernement

Les éléments à vérifier pour rouler en toute sécurité avec une remorque


Une remorque est un véhicule par conséquent, il convient de toujours vérifier les points suivant avant de démarrer :
  • la pression des pneus ;
  • la charge, si les amortisseurs de votre remorque sont au taquet et que les pneus paraissent écrasés, votre remorque a un problème de surpoids ;
  • l'arrimage du chargement, perdre des éléments en route est souvent source d'accident et de conflit si ça appartient à votre femme ;
  • la fixation de l'attelage sur la boule et l'accrochage en plus de la chaine de sécurité ;
  • la roue jockey doit être positionnée au point haut ou être enlevée ;
  • la prise de courant doit être correctement branchée et il est nécessaire de vérifier le bon fonctionnement des feux arrières ;
  • chargement de personne, ça parait évident mais ne transportez jamais une personne dans une remorque ! Même si vous ne l'aimez pas et même pour une petite course, question sécurité on fait mieux… et pour le portemonnaie c'est une infraction onéreuse !

Le matériau idéal pour la caisse


Tout acier galvanisé, mixte acier galvanisé/bois, le choix est étendu.
 
Le choix du matériau se fera en fonction de ce que vous transportez.
 
Le modèle tout galva remporte de plus en plus de suffrages en raison de sa facilité d'entretien et de sa bonne facture. Un coup de jet d'eau et c'est propre !

Bien choisir sa remorque et ses accessoires indispensables

Pensez à ce que vous allez transporter et ce que vous êtes susceptible de charger. N’hésitez pas à surestimer la charge dont vous avez besoin de 20%, vous trouverez toujours des utilisations à votre remorque et vous aurez toujours tendance à la surcharger !

Une bâche est utile et c’est avant d’en avoir besoin qu’il faut l’acquérir ! C’est comme le parapluie, l’ouvrir quand on est mouillé ne sert plus à rien !

Le capot est la version solide de la bâche, il constitue par sa solidité un excellent antivol pour votre charge.

Lors du nettoyage, n’utilisez pas de produits corrosifs ou dégraissants susceptibles d’endommager votre caisse.

Les garde-boue peuvent être en plastique ou en acier, les seconds sont nettement plus solides !

Il existe des filets de remorque pour qui transporte des branchages et ne dispose pas de rehausses grillagées.

Pensez au Code de la route lorsque vous tirez votre remorque. En fonction de son PTAC vous devez adapter votre vitesse. Renseignez-vous le jour J : la législation étant changeante !

Voilà ! Plus qu’à choisir en fonction de votre besoin, de votre budget et de votre permis ! Bonne route !
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
8 votes utiles
Guide écrit par :

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée 141 guides écrits

Michel, Soudeur professionnel passionné, Vendée
J’ai acquis une formation de tôlier, de tuyauteur/soudeur et après avoir parcouru pendant trente cinq ans les chantiers de France et du Benelux, je suis devenu responsable d’une chaudronnerie puis projeteur, ingénieur de projets pour finir chef d’établissement ingénierie.

Retraité, j’ai aménagé et équipé un atelier où je réalise des sculptures métalliques : j’ai réussi à combiner et aménager un coin de paradis ou j’aime laisser libre cours à mon imagination. Les casses et les vide-greniers n’ont plus de secrets pour moi. J’y trouve des objets insolites et des vieux outils que je collectionne ou que je transforme en objet d’art.

J’aime aussi la décoration, la peinture sur toile et le jardinage. Je suis l’évolution des nouvelles technologies concernant les outils. Faire partager ma passion et vous conseiller humblement dans vos choix de matériel est un réel plaisir.

Les produits liés à ce guide