Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir sa porte de garage

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

281 guides

Porte battante, coulissante, à enroulement ou porte sectionnelle plafond, les types de portes de garage sont variés et répondent aux différentes configurations. En PVC, en aluminium, en acier, ou en bois, motorisées ou non, le tout est de ne pas se tromper dans la prise de mesure !   

Caractéristiques importantes

  • Matériaux
  • Ouverture latérale
  • Ouverture verticale
  • Style
  • Motorisation

Prix

de 464,00 € à 1 526,00 €

Les différents types de portes de garage

En fonction de la configuration de votre garage et de vos besoins d’espace, votre porte peut être à ouverture verticale ou latérale soit à enroulement, coulissante, battante, basculante ou sectionnelle plafond.

Porte de garage à ouverture latérale

Porte à enroulement 

Avec une ergonomie identique à celle des volets roulants, cette ouverture optimise l’espace car encombrant seulement le linteau. Les lames, guidées par un rail, s’enroulent dans un coffre. Ce type de porte de garage peut être motorisé ; une retombée d’environ 20 x 40 cm est nécessaire au coffre.


Porte coulissante

Suspendus par un rail et guidés au sol par un second, plusieurs panneaux de faible largeur et articulés entre eux composent l’ouverture. Ce type de porte nécessite un pan de mur disponible d’une longueur au moins égale à celle de l’ouverture. Le premier panneau offre un passage pour une personne. Motorisation impossible ; prévoir une retombée de 20 cm.


Porte battante

Composée de deux vantaux, l’ouverture de cette porte nécessite un espace libre en permanence correspondant à la zone de passage de chaque battant.

Chaque porte est indépendante. Cette installation privilégie l’optimisation d’espace intérieur et peut être facilement motorisée.

Porte de garage à ouverture verticale

Porte sectionnelle plafond


Comme la porte coulissante, elle est composée de plusieurs panneaux articulés guidés par des rails latéraux. Son ouverture n’encombre aucun côté puisque les rails sont suspendus ; cette porte nécessite cependant son équivalent en termes de volume sous plafond. Peut être automatisée.
 

Porte basculante

D’un seul panneau, l’ouverture de porte peut être débordante, auquel cas un espace minimum est nécessaire à l’extérieur pour son ouverture ; non débordante, son ouverture ne dépasse pas l’aplomb de l’embrasure de la porte de garage. Son mécanisme peut ne pas avoir de rails latéraux et être motorisé. 

Les matériaux des portes de garage

Les matériaux utilisés sont souvent tributaires de l’ergonomie de la porte de garage. Leur section est adaptée à chaque ouverture et leurs propriétés intrinsèques à leur matériau.

Bois

Le bois convient davantage aux ouvertures latérales de par son poids et demande de l’entretien (peinture et lasure).

Ce matériau reste esthétique et confère une première barrière thermique à votre garage car meilleur isolant que l’acier, l’aluminium ou le PVC.

Acier

Disposant d’une moins bonne  isolation thermique et phonique que le bois, ses faibles épaisseurs en font une porte de garage légère destinée aux ouvertures verticales.

Traitées anticorrosion, peintes, laquées ou zinguées, les portes de garage en acier sont assez résistantes et ne demandent que peu d’entretien.

Aluminium

Léger par définition et inaltérable, ce matériau est durable mais reste un fort conducteur thermique. Robuste, il convient particulièrement aux ouvertures verticales. 

PVC

La solution économique par définition. Légères, ces portes de garages sont déclinées pour toutes les configurations de portes et peuvent être motorisées facilement.

Meilleur isolant que l’acier ou l’alu, le PVC reste cependant un matériau léger n’offrant qu’une faible protection à l’effraction.

Les styles et la finition

Le type d’ouverture et le matériau choisi, reste à soigner l’esthétique ! Les styles de portes de garage sont variés et certaines options comme la présence ou non d’hublots peut donner du cachet à votre porte.

Pour le côté esthétique, la décoration est à grande majorité composée de nervures :
  • horizontales ;
  • verticales ;
  • diagonales ;
  • inclinées à 90° ;
  • larges verticales ou horizontales.
Les décorations les plus élaborées sont à cassettes type encadrement, losangées, etc. Evidemment, différentes couleurs sont disponibles. Renseignez-vous en mairie pour connaitre les contraintes imposées par le PLU, Plan Local d’Urbanisme.

Choisir sa motorisation en fonction de sa porte de garage

Les portes de garage peuvent être vendues motorisées auquel cas aucun calcul n’est nécessaire. Simplement, prévoyez un espace suffisant pour la motorisation et l’installation électrique. Si ce n’est le cas, tout automatisme d’ouverture est spécifique au type d’ouverture et à un poids maximum précis. La motorisation de garage et la technologie d’ouverture est donc fonction du type de porte de garage.

Motorisation intégrée


La motorisation est intégrée au coffre pour les portes de garage à enroulement. Ces critères de sélection sont identiques à ceux d’une motorisation de volet.

Motorisation à bras articulés


La motorisation à bras articulés est similaire à celle des motorisations de portail et ne convient qu’aux portes de garage avec ouverture à battant.

Motorisation déportée

La motorisation déportée est adaptée aux portes de garage basculantes et sectionnelles plafond. Il est nécessaire de prévoir un espace suffisant pour son installation (ce type de motorisation est à fixer au plafond).

L’automatisme d’ouverture peut être pilotable grâce à un clavier à code ou une télécommande.

Astuces pour bien effectuer la prise de mesure

Une porte de garage se choisit en fonction de la configuration du garage, de l’espace disponible et du type d’ouverture souhaité. Certaines contraintes de construction peuvent faire le choix à votre place quant au procédé d’ouverture.

Prise de cotes

Pour être sûr de faire le bon choix et de bien dimensionner votre porte de garage :
  • mesurez le tableau soit l’encadrement de la porte ;
  • définissez la hauteur du linteau disponible (la retombée sous plafond) ;
  • métrez les écoinçons (parties murales situées entre l’encadrement et le premier mur perpendiculaire) ;
  • estimez la surface au plafond disponible en vue de toute ouverture verticale et/ou la surface latérale pour toute ouverture de côté. 
Et prenez bien en compte les obstacles !
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 281 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent