Comment choisir sa main courante et sa rampe

Comment choisir sa main courante et sa rampe
Chapitres :
Guide écrit par :
Julie, Décoratrice d’intérieur, Pyrénées-Atlantiques

Julie, Décoratrice d’intérieur, Pyrénées-Atlantiques

20 guides
Choisir une main courante ou une rampe d’escalier ne se résume pas à un simple choix esthétique ! Il est important d’étudier le support notamment pour la main courante d’escalier ou de balcon. Il faut tenir compte des matériaux comme la corde, le bois, l’inox, ou l’aluminium, même si c’est pour une terrasse.  

Caractéristiques importantes

  • Matériau
  • Design
  • Installation

Présentation d’une main courante


La main courante et la rampe d’escalier sont indispensables pour assurer la sécurité des personnes lors de déplacements dans les zones à risque de chutes (escaliers, etc.).
Elles permettent de faciliter la mobilité à l’enfant, l’adulte et aux personnes à mobilité réduite. Elles sont fixées au mur le plus souvent et préviennent tous risques d’accidents. On en trouve principalement en bois ou en métal, mais la plus grande tendance est le mélange de matériaux.
Les rampes et mains courantes sont d’une hauteur de 90 cm et doivent garantir l’impossibilité de passage. Sur le marché on trouve des kits prêts à poser mais il est possible de créer sa propre main courante.
Voir le catalogue ManoMano
Main courante

Caractéristiques techniques d'une rampe


Avant de se lancer dans l’achat, et parce que c’est un achat pour garantir la sécurité, il faut en premier lieu bien étudier la configuration des lieux et la zone à protéger. Il faut également tenir compte des normes en la matière qui, si la main courante est destinée à un lieu public, sont bien plus exigeantes (consultez la législation en vigueur le jour de votre acquisition).
Enfin, pour garantir la longévité du dispositif, il faut tenir compte de la fixation (en intérieur ou extérieur).

Les 3 critères de choix : la prise en main, la visibilité et la continuité

1. Prise en main

A éviter les formes trop originales, très inconfortables à l’utilisation et qui ne permettent pas au plus grand nombre de se déplacer facilement. On reste donc plutôt sur une forme ronde.

2. Visibilité

Ce critère est fondamental pour les mal voyants qui ne peuvent visualiser l’ensemble de la structure distinctement. A noter également que le choix de la matière et de la couleur doit être cohérent avec la décoration de l'habitat.

3. Continuité

Il faut que cette prise en main se fasse avec le moins de ruptures possible, là-aussi pour permettre à tous de se déplacer.

Voir le catalogue ManoMano
Main courante

Composition à privilégier au niveau de la structure


Pour choisir la composition de sa structure, nous avons évoqué le critère d’utilisation. En effet, pour une rampe ou une main courante positionnée à l’extérieur, il faut tenir compte des conditions climatiques de la région et opter pour un matériau résistant dans le temps et surtout non glissant.
Si vous devez installer une main courante dans un intérieur avec des enfants, évitez de vous tourner vers des systèmes de décoration à l’horizontale de type « tubes » (également appelé lisses), qui permettent aux enfants de grimper facilement dessus ! De même que vous devrez veiller à ce que les enfants ne puissent pas passer entre les barreaux (barreaudage). Sachez d’ailleurs que vous devez respecter un espace de 11 cm maximum pour les compositions en barreaux entre chaque barreau. Cela étant, vous n’êtes pas obligé de vous tourner vers un remplissage plein en verre ou en plexiglass dont l’entretien est plus fastidieux !

Structure bois

Pour une structure 100 % bois, n’oubliez pas que c’est un matériau qui nécessite de l’entretien et qui répond aux chocs et à l’usure du temps. Il faut donc bien le protéger avec un produit de type vernis, peinture ou lasure,  adapté au départ.

Structure métal

Pour les fans du métal, et notamment du fer qui est souvent constitué de motifs, veillez à bien protéger le support avec une peinture antirouille et à respecter un passage entre les éléments décoratifs de 25 x 11 x 11 cm

Structure corde et câble d'acier

Les mains courantes se font également en corde voire en câble acier pour plus de modernité.

Structure bois et corde

Pour qui veut composer sa main courante en bois ou en corde, rien de plus simple : la rampe se vend séparément et se découpe à la dimension voulue, des coudes (pour les rampes en bois) s’appliquent dans les angles et des embouts peuvent assurer la finition voire une boule. Les fixations murales sont essentiellement des platines.
Voir le catalogue ManoMano
Coudes

Critère de choix du dispositif de fixation de la main courante


Cette question est fondamentale puisque selon le dispositif sur lequel on vient fixer l’ensemble, il faut s’adapter pour garantir l’impossibilité d’arrachement de la structure.
La fixation de la rampe ou de la main courante se fait sur le mur, via des platines. On préconise d’ailleurs de conserver un espace de 5 cm entre le mur et la rampe pour faciliter la prise en main et ne pas abimer le support.
Selon le type de matériaux que vous allez choisir pour votre main courante ou votre rampe (béton, bois, métal), il faudra opter pour une fixation adaptée par ancrage ou par scellement. Le plus souvent cette information est fournie avec la notice.
Un autre élément permettra de garantir la fixation, c’est l’espace entre les poteaux de fixation.
Il est bon de savoir également que le type de remplissage (ou dispositif de protection) qui est souvent un choix esthétique (en d’autres mots, la face de votre main courante) permet également de contribuer à la rigidité et la fixation de l’ensemble.
La fixation sur le mur n’est pas toujours possible. En effet, lorsque l’on se trouve face à une trémie (zone de réception entre le plancher et la première marche de l’escalier : sorte de pallier), on doit veiller à ne pas fixer l’ensemble trop près du bord pour éviter de trop solliciter les matériaux.
Voir le catalogue ManoMano
Fixation sur le mur

Astuces pour l’installation d’une rampe


Quelques conseils pour installer votre rampe d’escalier dans les meilleures conditions.
  • Prendre les mesures et prévoir une hauteur réglementaire de 90 cm.
  • Déterminer le mode de fixation de la rampe pour :
    • un escalier avec limon (pièce en bois ou métal sur laquelle sont fixées les marches), pour fixer la rampe, il faut que l’espace entre les décors (lisses ou panneaux) et le nez de marche ne dépasse pas 18 cm ;
    • un escalier sans limon (autoportant), la hauteur entre le décor (lisse basse ou panneau) et le nez de marche ne doit pas dépasser 5 cm. 
    • fixer votre support, tirez une corde entre la première marche à 90 cm de hauteur et la dernière pour connaître l’angle de la structure ;
    • fixer le support choisi qui va recevoir la main courante et installer ensuite la main courante.

Guide écrit par :

Julie, Décoratrice d’intérieur, Pyrénées-Atlantiques 20 guides écrits

Julie, Décoratrice d’intérieur, Pyrénées-Atlantiques
Après des années à bricoler, transformer, imaginer, dessiner, je décide de faire de ma passion mon métier.

Depuis 2006, dans le sud de la France, j’accompagne les gens dans des projets de rénovation ou de construction. Mon expertise et ma curiosité me poussent à rechercher toujours plus d’innovation pour mes clients et pour moi-même.

En effet, vivre de sa passion c’est aussi transformer, moduler les espaces et les produits chez soi régulièrement. Et ce, pour le plus grand plaisir de toute ma petite famille, qui profite largement de mes conseils et créations !

Mon truc à moi : les couleurs pour égayer nos intérieurs. Mais aussi, les astuces rangement. On a jamais assez de place chez soi n’est-ce pas ? C’est donc naturellement que je partage avec vous mes conseils, pour vous permettre de prendre autant de plaisir que moi à vous lancer dans vos transformations !  

Les produits liés à ce guide