Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir sa gouttière

Guide écrit par :
Lukas, Constructeur bois passionné, Marne

Lukas, Constructeur bois passionné, Marne

36 guides

Quel type de gouttière choisir pour sa toiture ? Primordial pour un habitat sain et durable, le choix  d’une gouttière peut s’avérer complexe : vers quel matériau se tourner ? PVC, zinc, aluminium ou inox ? Une gouttière carrée, demi-ronde ou plutôt nantaise ? Quel développé choisir ? Les réponses dans ce guide !

Caractéristiques importantes

  • Développé
  • Diamètre
  • Fond de gouttière
  • Joint de dilatation
  • Naissance
  • Raccord
  • Matériau

Utilité et composition d'une gouttière

Utilité d’une gouttière sur un toit

La gouttière, aussi appelée chéneau, est l’un des éléments clés d'une toiture car elle se charge d’évacuer les eaux de pluies reçues par le toit dans le système d’évacuation. Sans gouttière et sans débord de toit, la façade aurait une durée de vie très limitée : l’eau ruissellerait sur les murs, s’infiltrerait dans les points d’entrées de la maison, etc.

La gouttière est le plus souvent en zinc ou en PVC et fixée sur la planche de rive.

Composition d’une gouttière

La gouttière se compose d’éléments horizontaux et verticaux. Horizontalement, nous retrouvons tout d’abord la gouttière, qui repose sur des crochets fixés sur la planche de rive de la toiture ou sur votre mur via des vis de gouttière. La gouttière est composée de :
  • raccords d’angle pour les toitures trois ou quatre pans ;
  • de fonds de gouttière (droit et gauche) pour les toitures un et deux pans (un par pan) ;
  • de naissances pour relier la gouttière à l’évacuation (la descente, une par pan) ;
  • de joints de dilatation suivant le matériau et la longueur de la gouttière.

Schéma d'installation d’une gouttière


Configuration simplifiée d’une gouttière

Exemple de configuration, une gouttière se compose :
  • de fonds de gouttière (1) installés aux extrémités pour fermer la gouttière et empêcher l’eau de passer ;
  • de crochets de gouttière ou crochets de bandeau (4) fixés tous les 50 cm ;
  • de joints de dilatation ou jonctions à joints montés (5) pour raccorder les longueurs de chéneaux ;
  • d’un angle (6) ou d'une naissance (2) selon la configuration de la gouttière pour raccorder le chéneau à la descente d’évacuation ou à une autre gouttière d'un pan de toit. La descente (17) est un tuyau fixé verticalement au mur de la maison conduisant l’eau jusqu’à l’évacuation. C’est sur cette descente que se fixe un système de récupération d’eau de pluie (18). La descente est reliée dans sa continuité à un dauphin. Non obligatoire, un dauphin n'est autre qu'un tuyau davantage résistant (PVC plus épais ou fonte) sur une longueur dépassant rarement les 1,50 m.  

Installation d’une gouttière



La pente conditionne l’évacuation correcte des eaux. En général, elle va de 2 mm par mètre jusque 5 mm par mètre. La pente de la gouttière est déterminée d’après l’inclinaison de votre toit, sa surface et la zone dans laquelle vous habitez. Vous pouvez trouver sur internet des abaques pour vous aider.

La pente de la gouttière se crée par la fixation des crochets de gouttière, que l’on commence par fixer au point le plus haut. Si vous posez votre gouttière vous-même, ne vous trompez pas de sens lors des raccords de gouttière, il faut mettre en dessous la partie la plus proche de la source d’évacuation (qui est au point le plus bas de la pente).

Rénovation : si votre toiture est déjà en place, pour de la rénovation, regardez quels sont les moyens possibles pour fixer votre future gouttière : sur les chevrons, la planche de rive (dit aussi bandeau) ou directement sur le mur. Le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre ville peut imposer un type de finition à votre gouttière. Consultez-le avant les travaux !

Quel matériau choisir pour une gouttière

Une gouttière peut être de différents matériaux qui fonction de leur nature disposent de caractéristiques distinctes.

Comparatif des matériaux de gouttières

Matériau

Avantages

Inconvénients

Zinc

Esthétique, il est aussi très solide. Au contact de l’air, le zinc va devenir légèrement mat et se protéger des intempéries.

Son prix est élevé. Sa pose est généralement soudée (avec de l'étain) mais peut également être collée.

Aluminium

Il se travaille facilement et se pose sans soudure. De plus, l’aluminium se décline en une multitude de profils et coloris.

Peut bosseler sous l'effet du gel.

PVC

Idéal et facile à poser. Le PVC est léger, se travaille facilement et se décline en de nombreuses teintes. Prix très abordable.

Sa résistance dans le temps est limitée (plus ou moins dix ans) et reste assez cher au vu de sa qualité et longévité. Peut casser sous la grêle. 

Cuivre

Sa durée de vie figure parmi les plus grandes. Il se travaille facilement avec les bons outils.

Son prix fait partie des plus élevés, surtout si vous choisissez une pose par un artisan. Se pose avec ou sans soudure.

Acier galvanisé

Résistance accrue. Pose par emboitement et étanchéité avec un joint silicone. Grande variété de choix de couleurs et de finitions.

De plus en plus répandu car pas cher.

Métal laqué

Grande variété de choix de couleurs et de finitions.

Peu commun, assez cher à l’achat.

Quel prix pour une gouttière

  • Une gouttière en PVC est parfaite pour un budget réduit d’autant qu’elle se décline en de nombreuses finitions. Vous en trouverez de toutes les couleurs.
  • Une gouttière en zinc se fond parfaitement dans n’importe quel type de structure, c’est d’ailleurs un des matériaux les plus utilisés. Plus chère que la gouttière en PVC, la gouttière en zinc a une durée de vie élevée.
  • Une gouttière en cuivre donne une finition parfaite à votre maison, toutefois, attention à son prix élevé !

N’oubliez pas de consulter la réglementation locale afin de savoir quels types de gouttières sont autorisés dans votre région. Et les gouttières sont vendues au mètre linéaire (ml) !

Quelle est la différence entre une gouttière pendante et une gouttière rampante

Encore de nouveaux termes techniques à assimiler pour tout comprendre ! Il existe deux types de gouttières sur le marché que l’on choisit suivant la configuration de sa toiture.

Gouttière pendante

La gouttière pendante est la plus courante, elle se fixe simplement à l’aide de crochets sur le bout des chevrons, la planche de rive ou la maçonnerie. La finition d’une gouttière pendante se décline sous plusieurs formes de gouttières : demi-rondes, carrées, profilées ou moulurées. 
Ces finitions ont un rôle principalement esthétique mais l’inclinaison de votre toit et le volume d’eau à traiter doivent cependant être compatibles avec !

Gouttière rampante

La gouttière rampante s’utilise lors de configurations bien particulières (pente de toit importante par exemple). On y trouve les gouttières havraises, ardennaises, nantaises, lyonnaises ou bien anglaises. Si vous avez le choix de finition, seuls vos goûts vous aideront ! Toutefois, le prix du m/l s’élève vite pour des gouttières profilées ou moulurées, bien que l’effet esthétique sur votre façade soit au rendez-vous. Les gouttières les plus abordables sont de formes demi-rondes ou carrées.

Gouttière : quelle dimension choisir

Il faut d’abord déterminer la longueur horizontale nécessaire de gouttière, ainsi que la hauteur correspondant pour la descente vers l’évacuation. Les gouttières sont vendues en longueur de 2 m, 4 m, 6 m et plus rarement en 9 m. Sachez qu’il est possible de faire fabriquer une gouttière sur-mesure dans certains matériaux si la situation l’exige. 

D’autres paramètres viennent compliquer le dimensionnement de votre gouttière.  En effet, celle-ci ne se caractérise pas par un diamètre mais par son développé – c’est la longueur totale du matériau avant qu’il soit courbé. Pour obtenir un système d’évacuation des eaux de pluie efficace, il faut donc prendre en compte la surface projetée de la toiture, la pente de votre toit ainsi que la pluviométrie de votre région. Ces données vont vous donner (ou au moins vous rapprocher) une valeur de développé à utiliser.

Longueur de développé de gouttière et diamètre des descentes

  • Gouttière de 16 cm pour des surfaces projetées inférieures à 35 m², diamètre de descente 60 mm ;
  • Gouttière de 25 cm pour des surfaces entre 35 m² et 80 m² , diamètre de descente 80 mm ;
  • Gouttière de 33 ou 40 cm pour des surfaces supérieures à 80 m², diamètre de descente 100 mm.

En cas de doute, il vaut mieux surdimensionner sa configuration pour éviter tout problème de débordement.

Comment fixer une gouttière et garantir une étanchéité parfaite


La pose de la gouttière se réalise grâce à des crochets qui ont nécessairement le même développement que la gouttière – les crochets sont fixés en suivant une pente continue.

Le point technique se trouve dans les raccords des longueurs de gouttières, dans les angles et à la jonction avec la descente – c’est la partie appelée naissance. L’étanchéité se doit d’être à toute épreuve !

Trois types de raccords existent suivant les matériaux.


Raccord par collage

Le raccord par collage est principalement pour les gouttières PVC.
Les habitués de la plomberie sauront y faire !

Raccord par emboitement

Dans le cas d’un raccord par emboitement, il faut opter pour une fabrication de qualité pour ne pas voir arriver de fuites. On peut cependant se charger de rajouter des joints en silicone pour éviter un risque.

Raccord par soudure

Pour les gouttières en zinc et cuivre. Etanchéité parfaite et très bonne durée dans le temps.

Les deux premières formes de raccords (raccord par collage et raccord par emboitement) ne nécessitent pas de compétences particulières. Pour les soudures, il vaut mieux avoir l’habitude et ne pas s’improviser soudeur à 6 m de haut !

Les éléments de la descente se raccordent de la même manière également.

Accessoires et entretien d'une gouttière

Un récupérateur d'eau de pluie relié à la gouttière 


Si vous voulez refaire toute l’installation de votre gouttière, il peut être judicieux d’équiper la descente de celle-ci d’un système de récupération d'eau de pluie. C’est un petit investissement qui vous fera faire des économies si vous avez besoin d’eau pour arroser votre jardin. Un récupérateur d’eau s’installe très facilement et les prix sont abordables.

Systèmes de protection des gouttières : filet et crapaudine 

On peut également installer des systèmes de protection sur la partie horizontale des gouttières :
  • filets anti-feuilles ;
  • filtre au niveau de la descente
  • crapaudine etc. 
Plus ou moins efficaces, ces accessoires de gouttière peuvent s’avérer utiles, notamment pour les grandes longueurs de gouttière ou si des arbres sont à proximité de votre toiture.

Un récupérateur d'eau de pluie relié à la gouttière 


Concernant l’entretien de la gouttière tournez-vous vers les recommandations du fabricant. Pas de produits abrasifs sur l’aluminium par exemple mais gouttières en zinc et en PVC peuvent se nettoyer à l’aide d’un nettoyeur haute pression ou d'une brosse.

Et si votre gouttière en cuivre change de teinte, c’est tout à fait normal, elle s’embellit !
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
3 votes utiles
Guide écrit par :

Lukas, Constructeur bois passionné, Marne 36 guides écrits

Lukas, Constructeur bois passionné, Marne
Après avoir quelques temps roulé ma bosse dans le bâtiment, notamment dans tout ce qui touche à la rénovation – peinture, carrelage, menuiserie, pose de cuisine et de salle de bain  – j’ai décidé de passer un diplôme de « Monteur constructeur bois » et j’ai bien fait car rien n’est plus plaisant que de travailler sur une charpente ou de concevoir une maison en bois !

Tout ce qui touche au travail du bois me passionne, et construire ma propre maison dans ce matériau est un de mes buts !

Je suis également un adepte de l’outillage du bâtiment : j’adore m’informer sur les innovations, les méthodes d’utilisation, les astuces ou les performances de chaque nouvel outil du marché, que ce soit en rapport avec le travail du bois ou non ! Je me ferai un plaisir de vous conseiller et de vous aider dans vos choix !

Bon bricolage ! 

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent