Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir sa chaudière à gaz

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

283 guides

Les chaudières gaz sont à condensation ou à basse température et peuvent être murales ou installées au sol. Système de chauffage économique, une chaudière gaz peut produire de l’eau chaude ; elle est dite alors chaudière mixte ou chaudière double service. Rendement, volume de chauffe : suivez le guide et ses conseils !

Caractéristiques importantes

  • Ventouse
  • Conduit cheminée
  • Basse température
  • Condensation
  • Production d'eau chaude ECS
  • Volume de chauffe

Les spécificités des chaudières gaz en bref


Une chaudière à gaz est un système de chauffage économique décliné en différents types qui sont à dimensionner en fonction de ses besoins.
  • Une chaudière gaz est un système de chauffage qui peut également produire de l’eau chaude sanitaire (ECS). Si vous souhaitez une production d’eau chaude, orientez-vous vers une chaudière mixte ou chaudière double service et choisissez le type de production d’eau chaude qui vous convient en fonction de vos besoins.
  • Une chaudière à gaz est à dimensionner en fonction du volume à chauffer. Les chaudières gaz les plus économiques sont les chaudières gaz à condensation, elles sont à préférer pour les maisons de grand volume ou qui se soucie de son empreinte écologique.
  • Une chaudière basse température est une chaudière gaz pas chère et la chaudière gaz ventouse et la chaudière gaz à condensation ne nécessitent pas de conduits de cheminée (installation facilitée, l’évacuation des fumées par sortie ventouse équipe les chaudières dites étanches ou fermées).
  • En fonction de la chaudière gaz choisie, un espace dédié plus ou moins important peut être nécessaire. La chaudière gaz fonctionne avec le chauffage au sol ou avec des radiateurs à eau chaude qui sont à dimensionner en fonction de leur pièce d’installation et de ses exigences.
  • La chaudière gaz peut être installée au sol ou au mur. Les chaudières gaz au sol sont réservées pour les volumes de chauffe les plus importants.

Comment fonctionne une chaudière gaz


Une chaudière à gaz possède un brûleur chauffant de l’eau qui est ensuite distribuée dans un réseau de chauffage dans toute la maison. 

Le réseau de chauffage est composé de tuyaux alimentant des radiateurs à eau chaude ou le chauffage au sol. Selon sa technologie, la chaudière à gaz chauffe l’eau à 40 ou à 90 degrés environ et nécessite ou non un conduit de cheminée tubé pour l’évacuation des fumées.


Deux technologies de chaudières à gaz se différencient : la chaudière à gaz basse température (eau chauffée à 40°), rendement à 90% et la chaudière à condensation (au chauffée à 90°), rendement supérieur à 105%.

Chaudière gaz basse température ou chaudière gaz à condensation

La chaudière gaz basse température fonctionne à des températures basses de l’ordre de 40°. Economique à l’achat, elle permet de réaliser environ 20% d’économie comparativement à une chaudière classique. Son rendement est cependant inférieur à la chaudière gaz à condensation.
Deux types de chaudières gaz basse température se distinguent : la chaudière gaz ventouse et la chaudière gaz cheminée.

Chaudière gaz basse température : chaudière gaz ventouse


La chaudière gaz ventouse compte l’avantage de ne pas nécessiter de conduits de cheminée. La chaudière gaz ventouse compte deux circuits : un premier pour l’arrivée d’air et un second pour l’évacuation des fumées.

Cette chaudière est dite étanche car l’air apporté vient de l’extérieur et non de la pièce où elle est installée ; pour cette raison elle peut être installée dans un local fermé.

Chaudière gaz basse température : chaudière gaz cheminée


La chaudière gaz cheminée évacue les fumées par un conduit de cheminée (nécessairement tubé) et puise l’air nécessaire à la combustion dans la pièce où elle est installée (aération/arrivée d’air à prévoir).

Chaudière gaz à condensation

La chaudière gaz à condensation fonctionne à des températures hautes de l’ordre de 90° et bénéficie d’un très bon rendement (plus de 105%).

La chaudière gaz à condensation récupère l’énergie produite lors de la combustion du gaz en condensant les fumées émises contenant de la vapeur d’eau (l’énergie produite par la transformation de l’eau), soit de l’état gazeux à l’état liquide, est dite énergie latente.

Plus chère à l’achat, la chaudière gaz à condensation est davantage économique ; elle consomme moins de gaz et permet de réaliser jusqu’à 30% d’économie comparativement à une chaudière classique et 10% par rapport à une chaudière gaz basse température.  

L’évacuation des fumées étant réalisée par une sortie ventouse, la chaudière gaz à condensation ne nécessite pas de conduits de cheminée ni d’aération dans la pièce car elle puise également l’air de l’extérieur par un circuit – deux circuits sont dédiés, un premier pour l’arrivée d’air, un second pour l’évacuation des fumées.

Chaudière gaz : installation au sol ou installation murale

La chaudière à gaz compte deux configurations d’installations : au sol ou murale.

Chaudière gaz : installation au sol 



Cette installation de chaudière nécessite plus d’espace car répond à des besoins de volume de chauffe plus importants ; production d’eau chaude (ECS) et chauffage.

Chaudière gaz : installation murale



Compacte, la chaudière gaz murale est déclinée pour des volumes de chauffe plus petits et pour les habitations ne disposant pas d’annexe, de sous-sol ou de local dédié.

Chaudière mixte ou double service : la production d'eau chaude sanitaire


Une chaudière gaz peut produire de l’eau chaude sanitaire (ECS) auquel cas la chaudière gaz est appelée chaudière mixte ou chaudière double service ; la chaudière simple service est uniquement dédiée à la production de chaleur comme système de chauffage.

Trois types de production d’eau chaude se distinguent :
  • à accumulation ;
  • à micro-accumulation ;
  • instantanée.

Production eau chaude à accumulation

Comme son nom l’indique, l’eau chaude produite est accumulée dans un ballon à accumulation couplé à l’installation de volume à dimensionner en fonction de ses besoins (50 litres par personnes).
La chaudière gaz à accumulation est d’installation plus volumineuse cependant elle apporte davantage de confort.

Production eau chaude à micro-accumulation

Quelques litres d’eau chaude (de 3 à 5 litres) sont stockés dans le ballon. Ce procédé permet de bénéficier d’eau chaude sans attente et de constituer une réserve tampon le temps de la chauffe d’eau pour tout besoin plus important. Installation moins volumineuse que la chaudière gaz à accumulation.

Production eau chaude instantanée

Chaudière compacte, la production d’eau chaude est instantanée. Ce système de production est bien adapté pour de faibles besoins en eau chaude. Préférez une chaudière gaz à accumulation pour les habitations à plusieurs salles de bains ou aux besoins en eau chaude conséquents.

Quelle puissance pour une chaudière gaz

Une chaudière à gaz, comme tout système de chauffage, se dimensionne en fonction de ses besoins en termes de volume de chauffe et de rentabilité. La puissance de chauffe est relative au volume à chauffer et le rendement à sa consommation et ses performances énergétiques.

Puissance et volume de chauffe

Une chaudière à gaz est un système de chauffage et sa puissance est à dimensionner en fonction du volume à chauffer. Selon l’isolation dont bénéficie l’habitation, le nombre de kilowatts (kW) varie. La puissance est exprimée en watts (W) ou en kilowatts (kW).

Le coefficient de consommation d’énergie est estimé à 2 pour un logement mal isolé et 1.6 pour un logement bien isolé.

L’indice de température extérieur (ITE) est estimé à 15 pour les zones de montagnes et moyennes montagnes, 12 pour le nord de la France, 9 pour le centre et de 7 pour le sud.

Le volume du logement se calcule en multipliant la surface par la hauteur sous plafond.

Les déperditions d’énergie sont estimées à 1.3.

Exemple : Pour une habitation située dans le centre de la France de 250 m3 soit 100 m² avec une hauteur sous plafond de 2.50 m, avec un indice ITE de 9 (Indice de Température Extérieur), avec un coefficient de consommation d’énergie de 1.6 et une température voulue de 20°, on estime le besoin de chauffage à :

[1.6 x (20 + 9) x 250] x 1.3 = 15 080 W soit 15 kW.

Formule de calcul de la puissance d’une chaudière



[Coefficient de consommation d’énergie x (température voulue + indice ITE) x Volume à chauffer] x déperdition d’énergie = Puissance de chauffage.

Rendement

Le rendement d’une chaudière gaz est le rapport entre l’énergie produite et l’énergie consommée, le rendement s’exprime en % et détermine par conséquent l’optimisation de production de chaleur.

Plus le rendement est élevé, plus la chaudière est économique car plus la combustion est complète (performance énergétique).

Zoom sur les conditions d’éligibilité au crédit d’impôts


Les chaudières gaz à condensation sont éligibles au crédit d’impôt sous certaines conditions. Le crédit d’impôt (CITE) représente un abattement de 30% à notifier sur sa déclaration dans la limite de 8000 euros par personnes (16000 euros pour un couple).

Ce dispositif a été mis en place pour inciter le particulier à préférer des systèmes de chauffage à haut rendement afin de réduire son impact sur l’environnement.


L’éligibilité au crédit d’impôt est notifiée sur les descriptifs des chaudières gaz à condensation et pour être appliqué, la chaudière gaz doit être éligible, installée par un professionnel Reconnu Garant par de l’Environnement (RGE), le demandeur du crédit d’impôt doit être le propriétaire ou locataire du logement depuis plus de 2 ans et l’adresse d’installation la résidence principale.

6 points de comparaison pour choisir la meilleure chaudière gaz


Pour bien différencier les différentes chaudières gaz il est nécessaire de comparer 6 points essentiels.
  1. S’il s’agit d’une chaudière gaz basse température ou d’une chaudière gaz à condensation.
  2. Le rendement exprimé en % et la puissance - vérifiez la puissance de son chauffage pour les chaudières mixtes ou chaudières à double service.
  3. L'installation, au sol ou murale et le volume nécessaire.
  4. L'évacuation des fumées (conduit de cheminée tubé ou par circuit ) et (son alimentation en air) de la pièce ou de l’extérieur par circuit.
  5. La production d’eau chaude soit à accumulation, à micro-accumulation ou instantanée et son débit ECS (Eau Chaude Sanitaire) exprimé en litres par minute (l/mn).
  6. L'éligibilité au crédit d’impôt et ses possibilités de programmation.

En savoir plus 



 

 
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
8 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 283 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide