Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment choisir sa chaudière

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

283 guides

Une chaudière est un chauffage central qui chauffe une maison. La chaudière est à basse température ou à condensation et à ventouse ou cheminée. Chaudière bois ou à granulés pour les énergies vertes, chaudière à gaz ou au fuel pour les énergies fossiles : suivez le guide et ses conseils pour choisir votre chaudière !

Caractéristiques importantes

  • Cheminée
  • Ventouse
  • Condensation
  • Basse température
  • Fuel ou gaz
  • Bois ou granulés
  • Electrique ou mixte
  • Production d'eau chaude

Comment fonctionne une chaudière


Une chaudière est un chauffage central qui permet de chauffer toute l’habitation. La chaudière produit de la chaleur en chauffant de l’eau de 40 à 90° qui est ensuite diffusée dans un réseau de radiateurs à eau chaude ou un plancher chauffant.

Excepté pour la chaudière électrique, la chaudière brûle dans un foyer appelé chambre de combustion un combustible tel le gaz, le fuel (mazout) ou le bois, et utilise l’énergie produite lors de la combustion pour réchauffer l’eau. Les chaudières peuvent être des chaudières à chauffage seul mais aussi à production d’eau chaude sanitaire (ECS) et satisfaire les besoins d’eau chaude de l’habitation.

Composition d’une chaudière

Quel que soit son combustible, une chaudière est composée d’un brûleur pour enflammer le combustible, d’une génératrice, d’un réseau de tuyaux entrant et sortant pour le départ d’eau et le retour d’eau, d’une chambre de combustion où est brûlé le combustible et d’un tuyau d’évacuation des fumées.

Les chaudières à gaz, si elles ne sont pas alimentées par le gaz de ville, nécessitent comme les chaudières au fuel d’une cuve où est stocké le combustible. Les chaudières à bois ne disposent d’aucune réserve et les chaudières à granulés peuvent être équipées d’un silo indépendant, réservoir de stockage permettant d’alimenter en granulés et sur toute la saison de chauffe la chaudière. Les chaudières électriques utilisant l’électricité pour chauffer l’eau ne disposent ni de brûleur ni de chambre de combustion ni de tuyaux d’évacuation des fumées.

Qu’est-ce qu’une chaudière basse température

Chaudière basse température

Fonctionnement


Les chaudières basse température chauffent l’eau à 40° avant de la diffuser dans le réseau de radiateurs à eau chaude ou le plancher chauffant. Les chaudières basse température peuvent être à cheminée auquel cas elles nécessitent un conduit de cheminée tubé pour l’évacuation des fumées et d’une aération/ventilation dans le local où elles sont installées pour l’apport d’air - comburant nécessaire à la combustion. Les chaudières basse température sont dites chaudières ouvertes ou chaudières atmosphériques.

Les chaudières basse température peuvent aussi être à ventouse auquel cas elles sont dites chaudières étanches. Les chaudières à ventouse ne nécessitent aucun conduit de cheminée tubé pour l’évacuation des gaz ni d’aération/ventilation dans le local où elles sont installées. L’apport d’air et l’évacuation des fumées (gaz) est réalisé dans un circuit dédié relié à l’extérieur. Le combustible utilisé peut être le gaz, le fuel ou le bois. 

Qu’est-ce qu’une chaudière à condensation

Chaudière à condensation

Fonctionnement

Les chaudières à condensation chauffent l’eau jusqu'à 90° avant de la diffuser dans le réseau de radiateurs à eau chaude ou le plancher chauffant. La chaudière à condensation condense les fumées qui contiennent de la vapeur d’eau chaude pour y récupérer l’énergie (la chaleur). Les condensats, eau résultant de la condensation, sont ensuite évacués par le réseau des eaux usées. Ce procédé est appelé chaleur latente, l’énergie est produite par la transformation de la matière – changement d’état d’un corps. 

Rendement amélioré

Les chaudières à condensation bénéficient d’un meilleur rendement – environ 105 % – que les chaudières basse température et ne nécessitent aucun conduit de cheminée tubé – même principe que les chaudières à ventouse.  

Qu’est-ce qu’une chaudière à ventouse

Chaudière étanche ou chaudière à ventouse 

La chaudière est dite étanche car l’évacuation des fumées s’effectue par un tuyau spécifique relié à l’extérieur et non nécessairement un conduit de cheminée tubé traditionnel.

L’apport d’air pour la combustion est réalisé par un tuyau venant également de l’extérieur contrairement au tirage naturel. L’évacuation des fumées dite à ventouse est privilégiée pour les habitations où il n’y a pas de cheminée tubée.

Qu’est-ce qu’une chaudière cheminée

Chaudière ouverte

La chaudière est dite ouverte car l’évacuation des fumées s’effectue par un conduit de cheminée tubé.

Le tirage est naturel ce qui implique que le local d’installation de la chaudière doit disposer d’une aération/ventilation pour l’apport d’air. 

Quels sont les différents types de chaudières

Chaudière électrique

La chaudière électrique est la chaudière au fonctionnement le plus simple car elle n’utilise aucun combustible pour chauffer l’eau. D’installation facile, la chaudière électrique est déconseillée pour les grands volumes car de forte consommation électrique. Il est conseillé de conjuguer son installation avec un gestionnaire d’énergie afin de réduire la facture d’électricité.

La chaudière électrique peut chauffer l’eau de deux procédés différents : via une résistance électrique immergée dans l’eau ou via la projection d’ions à grande vitesse – bombardement ionique – auquel cas la chaudière électrique est dite chaudière ionique. Cette dernière technologie est chère et le prix peu justifié.




Chaudière à gaz

Les chaudières à gaz fonctionnent avec du gaz fourni par le réseau (gaz naturel de ville GNV) ou par une cuve indépendante - coût et entretien à prévoir lors de l’installation.

Les chaudières à gaz sont déclinées en deux types : les chaudières gaz basse température et les chaudières gaz à condensation. Energie fossile plus propre que le fuel.

Chaudière à fuel

Les chaudières au fuel fonctionnent avec du fuel fourni par une cuve indépendante – coût et entretient à prévoir dans l’installation. Les chaudières au fuel sont déclinées en chaudière basse température et chaudière à condensation.

L’évacuation des fumées peut donc être réalisée par un conduit de cheminée tubé (sortie cheminée) ou par une ventouse (sortie ventouse). Energie fossile et polluante, une chaudière au fuel s’envisage plus pour un remplacement que pour une installation neuve.

Chaudière à bûches

Les chaudières à bûches fonctionnent avec des bûches de bois dont la longueur est déterminée par la taille du foyer. La chaudière à bûches se recharge quotidiennement via la zone de remplissage et peut être à tirage naturel ou à tirage forcé.

Lors d’un tirage naturel, la combustion est montante, horizontale ou inversée ; lors d’un tirage forcé la combustion est inversée. Energie renouvelable.

Chaudière à granulés

Les chaudières à granulés fonctionnent avec des granulés appelés également pellets. Les chaudières à granulés disposent d’un silo où sont stockés les granulés, d’un réservoir tampon et d’un foyer.

Un silo indépendant peut être installé ce qui permet de stocker tous les granulés de la saison de chauffage et d’automatiser la chaudière à granulés – confort d’utilisation conjugué avec la programmation. Energie renouvelable.

Chaudière mixte

Une chaudière mixte est une chaudière qui peut utiliser différents combustibles comme le bois et les granulés, le fuel et le gaz etc.

Les chaudières mixtes disposent d’un foyer dédié à chaque combustible, apportent un confort d’utilisation et permettent d’alterner deux sources d’énergie cependant leur prix reste cher.

Qu’est-ce qu’une chaudière mixte ou chaudière double service

Une chaudière double service est une chaudière qui outre d’assurer le rôle de chauffage central est capable de distribuer l’eau chaude sanitaire de l’habitation (ECS). Trois modes de production d’eau chaude se différencient :
  • production instantanée, convient pour les faibles besoins en eau ;
  • production à micro-accumulation, réservoir tampon de moins de 10 litres – plus confortable d’utilisation ;
  • production à accumulation, un ballon à accumulation de 50 à 300 litres est couplé à la chaudière – économique et confortable, le ballon se dimensionne en fonction des besoins de l’habitation sur la base de 50 l/personne.

Qu’est-ce que le rendement d’une chaudière


Le rendement est le rapport entre l’énergie consommée et l’énergie restituée.

Exprimé en pourcentage, le rendement détermine les performances énergétiques d’une chaudière ainsi que sa consommation puisque meilleur est son rendement, plus complète est la combustion et plus la production d’énergie est importante pour un même apport de combustible. 

Le rendement est le plus souvent compris entre 80 % (chaudière à basse température) et 105 % (chaudière à condensation).

Outre de déterminer les performances énergétiques, le rendement influe sur l’éligibilité de la chaudière au crédit d’impôt.

Comment calculer la puissance de chauffe d’une chaudière

Formule pour calculer la puissance d’une chaudière


La puissance d’une chaudière s’exprime en kilowatts (kW) et se calcule selon plusieurs critères :
  • le coefficient de consommation d’énergie, estimé à 2 pour un logement mal isolé et 1.6 pour un logement bien isolé ;
  • l’ITE soit l’Indice de Température Extérieur, évalué à 15 en montagne, 12 pour le nord, 9 pour le centre et 7 pour le sud de la France ;
  • le volume de l’habitation, exprimé en m3, il se calcule en multipliant la surface en m² par la hauteur sous plafond ;
  • La température souhaitée en degré Celsius ° C ;
  • les déperditions d’énergie, estimées à 1.3.


Formule de calcul de la puissance d’une chaudière

[Coefficient de consommation d’énergie x (température voulue + indice ITE) x Volume à chauffer] x déperdition d’énergie = Puissance de la chaudière

Exemple d’une habitation dans le centre de la France :
  • habitation de 250 m3 (100 m², hauteur sous plafond de 2.50 m) située dans la Haute-Loire à l’ITE 9 ;
  • habitation bien isolée avec un coefficient de consommation d’énergie de 1.6 ;
  • température souhaitée de 20°.
 
[1.6 x (20 + 9) x 250] x 1.3 = 15 080 W soit 15 kW
La puissance de la chaudière doit être de 15 kW.
 
Avec production d’eau chaude, la puissance d’une chaudière est revue à la hausse : 20 kW minimums sont nécessaires pour 250 m3.

2,5 kW par personne sont à ajouter sur la puissance de chauffe de la chaudière – chauffage seul.

Chaudière murale ou chaudière à poser

Chaudière installation murale

La chaudière murale est davantage compacte et concerne les chaudières à combustibles liquide – chaudières à gaz et chaudière au fuel – et les chaudières électriques.

Les chaudières murales sont légères.

Chaudière à poser


La chaudière à poser est plus volumineuse et concerne toutes les chaudières – à l’exception des chaudières électriques qui sont le plus souvent murales.

Les chaudières à poser sont lourdes.

Qu’est-ce que le Crédit d’Impôt Transition Energétique

CITE

Le Crédit d’Impôt Transition Energétique est un dispositif mis en place par le gouvernement en partenariat avec l’ADEME, Agence De l’Environnement et de la Maitrise d’Energie, dans l’objectif de promouvoir les appareils de chauffage à haut rendement soit avec de hautes performances énergétiques – en faveur de la qualité environnementale.

Le crédit d’impôt est un abattement à notifier sur sa déclaration de revenus qui représente 30 % du montant des dépenses éligibles.

Conditions du crédit d’impôt

Le crédit d’impôt est attribué sous certaines conditions :

  • éligibilité de la chaudière ;
  • le demandeur est le propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit de l’habitation ;
  • l’habitation est considérée comme résidence principale ;
  • l’installation est effectuée par un professionnel reconnu RGE, Reconnu Garant de l’Environnement.

Entretien des chaudières


Les chaudières nécessitent un entretien annuel réalisé par un professionnel afin de conserver sa couverture d’assurance en cas de sinistre.

Les tubes et conduits de cheminée doivent être vérifiés comme les cuves pour le fuel et le gaz – vérification corrosion, étanchéité etc.

Les chaudières nécessitent également un contrôle tous les 4 ans afin de vérifier leurs performances énergétiques.

Des contrats d’entretien permettent d’avoir un meilleur suivi et la garantie des fabricants.

Comparatif des chaudières

 

Inconvénients

Avantages

Chaudière électrique

à résistance

Préférable pour les habitations de petite surface ; forte consommation électrique

Compacte ; pas chère à l’achat ; facile d’installation ; confort d’utilisation ; pas d’évacuation des fumées

Chaudière ionique

Très chère à l’achat ; forte consommation électrique ; petites surfaces d’habitation

Peu volumineuse ; facile d’installation ; confort d’utilisation ; pas d’évacuation des fumées

Chaudière

à bûches

Poids des bûches ; rechargement en bois quotidien ; volumineuse ; stockage du bois ; conduit de cheminée ; à poser

Bon rendement ; énergie renouvelable ; évacuation à ventouse disponible

Chaudière

à granulés

Entretien ; volumineuse et davantage avec silo indépendant ; peut être bruyante ; nécessité de rechargement ; à poser

Autonomie jusqu’à une saison de chauffage avec silo indépendant ; programmation ; excellent rendement ; énergie renouvelable

Chaudière

à gaz

Coût/entretien/installation de la cuve si pas alimentée par le gaz de ville ; énergie fossile ; entretien

Très bon rendement ; confort d’utilisation ; murale ou à poser

Chaudière

à fuel

Coût/entretien/installation de la cuve ; énergie fossile et polluante ; entretien

Bon rendement ; confort d’utilisation ; murale ou à poser

8 conseils pour bien choisir sa chaudière


  1. Préférez une évacuation des fumées à ventouse si vous ne disposez pas de conduit de cheminée tubé.
  2. Si votre budget vous le permet, privilégiez une chaudière à condensation car leur rendement est plus élevé.
  3. Si vous désirez réduire votre impact sur l’environnement, préférez une chaudière bois à bûches et une chaudière à granulés pour optimiser le confort d’utilisation.
  4. Préférez une chaudière avec production d’eau chaude à accumulation, cette technologie est plus économique et offre un meilleur confort d’utilisation.
  5. Privilégiez une chaudière éligible au crédit d’impôt.
  6. Choisissez une chaudière à haut rendement pour optimiser votre consommation en combustible.
  7. Ne vous équipez que d’une chaudière électrique que si vous disposez d’un faible volume à chauffer.
  8. Ne sous ou sur-dimensionnez pas votre chaudière pour ne pas que votre habitation soit sous ou surchauffée.

En savoir plus

Si vous souhaitez en savoir plus sur le chauffage vous pouvez consulter nos guides 

Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
3 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 283 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide