Comment choisir et installer  une lampe sur rail d'intérieur

Comment choisir et installer une lampe sur rail d'intérieur

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Guide écrit par:

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

193 guides

L’offre des lampes pour rail est très vaste. D’autant plus que l’on peut utiliser un adaptateur. Cependant, elles doivent correspondre à vos goûts et être installées dans les règles. Rail à une ou trois phases, transformateur 12 V ou utilisation de 230 V, lampe de type LED ou autre, nos conseils pour un choix éclairé !

Caractéristiques importantes

  • Type de rail
  • Type de lampes
  • Lumière produite
  • Installation
Découvrez nos lampes sur rail d'intérieur !

L'essentiel à connaître concernant les lampes sur rail

Débutons le sujet en étant bien clairs : il ne faut pas confondre lampes sur rail et lampes sur câble. Ces luminaires n’ont pas le même fonctionnement, ne sont pas alimentés de la même manière et s'installent de façon totalement différente. Ceci étant dit, voyons l'important à savoir sur les lampes sur rails.

Type de rail à installer


Il en existe deux types :

  • les rails dit « 1 phase » où toutes les lampes du rail sont pilotées et alimentées par la même source de courant ;
  • les rails « 3 phases » où les lampes s'allument séparément et se commandent par plusieurs interrupteurs différents (3 au maximum).

La tension de fonctionnement peut être en 12 V (avec l'utilisation d'un transformateur) ou 230 V.

Type de lampes à poser


On retrouve de plus en plus de lampes à la source lumineuse LED. L'éclairage est, selon vos goûts, plus ou moins puissant, et génère une lumière plus ou moins chaude (une lumière froide tend vers le blanc, une lumière chaude vers le jaune), tout en consommant moins de courant.

Si jamais vous ne trouvez pas de lampes directement compatibles avec votre rail, il est possible de raccorder n'importe quel modèle via un adaptateur.

Nous verrons que l'installation de ce type de luminaires est relativement simple. Il suffit généralement de fixer le rail à l'endroit désiré, de le raccorder à une source de courant électrique et de clipser les lampes à l’emplacement souhaité.

Les possibilités sont très vastes. Il existe, en effet, des rails en toutes sortes de dimensions, formes et une multitude de lampes compatibles. Vous pourrez même trouver sur le marché des suspensions de rails (au cas où vous auriez de hauts plafonds, ou pour abaisser tout simplement la position des points lumineux).

Voir le catalogue ManoMano
Transformateur

Caractéristiques des rails des lampes

Les rails « 1 phase »


C'est le type de rail le plus simple. Il dispose d'une seule et même source de courant pour alimenter toutes les lampes qui s'y trouveront fixées. Raccordé à une ligne électrique pilotée par un ou plusieurs interrupteurs et/ou va-et-vient,toutes les lampes s'allumeront en même temps.

Le rail « 1 phase » existe en 12 V et nécessitera donc l'installation d'un transformateur en tête de ligne. Ces modèles sont plus compacts, mais limités en nombre de sources lumineuses en fonction de la puissance du transformateur.

En 230 V, en revanche, plus besoin de transformateur ce qui ne limite donc pas le nombre de lampes. Toutefois, le rail sera plus épais que son homologue 12 V.

Les rails « 3 phases »

Ce type de rail tire son nom de sa conception qui offre la possibilité de raccorder trois circuits lumineux différents. En réalité, il se nomme à tort « 3 phases » ou « triphasé » car en réalité, un circuit d'éclairage ne comporte qu'une seule phase au sens strictement électrique. Uniquement disponible en 230 V il n'est donc pas limité en nombre de lampes, sur n'importe lequel de ses trois circuits.

L'éclairage pourra être commandé par 3 circuits d'interrupteurs ou de va-et-vient différents. Son installation est un peu plus complexe que le rail « 1 phase » car il faudra bien repérer et différencier les multiples lignes (attention aux courts circuits ! ).

Voir le catalogue ManoMano
Rail

Caractéristiques des lampes


Il existe tellement de modèles de lampes compatibles avec les rails que le plus difficile sera de choisir celles qui vous plaisent ! Du spot fixe ou orientable en passant par les suspensions, le panel est très large.

Côté technique, toutes les lampes sur rail fonctionnent de la même manière : un socle faisant office de support et de boîtier de raccordement, vient se clipser sur le rail établissant la liaison électrique.

Si par hasard vous ne trouvez pas de lampe à votre goût parmi les modèles compatibles, sachez qu'il existe aussi des boîtiers d'adaptation. De ce fait, vous pouvez installer n'importe quelle lampe.

Le top du moment en ce qui concerne l'éclairage est la LED. D'une puissance confortable et disponible en différentes températures de couleurs, ce type de lampe ne consomme pas beaucoup de courant et dispose d'une longue durée de vie.

A titre informatif, la température de couleur s'exprime en degrés K (Kelvin). Plus vous tendez vers 8000 K plus l'éclairage sera blanc (voire légèrement bleuté). A l'inverse, vers 2500 / 2000 K la lumière sera jaune voire orangée. Le plus courant et le plus confortable étant le « day light » (lumière du jour) qui se situe entre 6500 et 7000 K.

Voir le catalogue ManoMano
Suspensions

Comment installer les lampes sur rail

L'installation d'un rail se réalise en trois phases.

1. La fixation du rail


Une fois l'emplacement du rail défini, soyez attentif à la nature du support (béton, plaque de plâtre, etc.). En fonction du support, choisissez les vis et chevilles adaptées.

Vous pouvez fixer le rail directement sur le support, qu'il s'agisse d'un mur ou d'un plafond.

Toutefois, vous pouvez également le suspendre à l'aide d'un kit de suspension (souvent composé d'une tringle fixe et de câbles).

Certains modèles se fixent à l'aide de clips. Dans ce cas (sachant que le rail est rigide), préparez correctement votre installation en traçant et en repérant bien les trous de perçage.

Il va sans dire que vous devez, dans un souci esthétique, fixer votre rail à proximité de la ou des arrivées électriques des lignes d'éclairage.

2. Le raccordement électrique


En fonction de votre modèle de rail, l'alimentation électrique se raccordera à une extrémité ou au centre de celui-ci. C'est un détail important pour éviter d'avoir à tirer un câble apparent (c'est très inesthétique).

Il faudra raccorder trois fils sur le bornier de connexion : la phase (fil rouge, marron ou noir), le neutre (fil bleu) et la terre (fil vert / jaune). La majorité des rails étant métallique, soyez vigilant sur le conducteur de terre. Il faut impérativement le raccorder pour que l'installation soit aux normes et surtout pour votre propre sécurité.

Si vous avez un boîtier DCL (dispositif de connexion pour luminaire), vous pourrez vous brancher directement dessus via une prise spécifique (disponible en série sur certains modèles de rails).

Comme souvent, lorsque l'on intervient sur l'installation électrique de la maison, pensez à vous équiper des appareils de mesure et de contrôle adéquats et isolez bien le circuit sur lequel vous travaillez (en ouvrant le porte fusible ou en disjonctant la ligne concernée).

3. La mise en place des lampes


Comme nous l'avons vu plus haut, il n'y a rien de plus simple ! Tous les modèles de lampes compatibles se fixent grâce à un système de clips. Ce dernier fait office de support, et établit par la même occasion la liaison électrique (c'est la même chose si vous passez par un adaptateur).

Respectez bien le nombre de lampes maximum si vous avez un transformateur en tête de rail (fonctionnement en 12 V). Ce dernier point ne vous concerne pas si votre rail fonctionne en 230 V.

Même de faible puissance (surtout valable pour les lampes à LED), un luminaire a tout de même tendance à chauffer un peu. Installez vos différentes lampes le plus loin possible d'une matière inflammable (rideaux, etc.) et évitez tout contact direct avec une surface quelle qu'elle soit (essentiellement pour les luminaires orientables).

Voir le catalogue ManoMano
Bornier de connexion
Découvrez nos lampes sur rail d'intérieur !

Guide écrit par:

Jérôme, Artisan, Haute Savoie, 193 guides

Jérôme, Artisan, Haute Savoie

Électrotechnicien de formation, j'ai tout d'abord travaillé dans l'industrie où j'ai installé, câblé et dépanné bon nombre d'installations. Par la suite, j'ai encadré les équipes qui réalisaient ces travaux. Depuis quelques années je vole de mes propres ailes et suis artisan électricien. Avec plusieurs centaines de chantiers à mon actif, un travail bien fait et la satisfaction de mes clients sont mes priorités.Depuis 6 ans, je restaure et agrandis un chalet au cœur de la Haute Savoie. Mon expérience en travaux et mes connaissances me rendent un fier service. Terrassement, aménagement intérieur, toiture, plomberie, électricité, tout y passe ! Nous avons, ma fille ma femme et moi, presque tout fait nous-même ! Alors répondre à vos questions, et vous orienter ou vous conseiller pour choisir vos outils ? Facile !

Les produits liés à ce guide