Le plus grand choix de bricolage

Conseils live avec nos experts brico

Comment changer le groupe de sécurité d’un chauffe-eau électrique

Guide écrit par :
Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

282 guides
Un groupe de sécurité qui fuit sans s’arrêter est un groupe de sécurité défectueux. Indispensable au chauffe-eau à accumulation pour maintenir une pression inférieure à 7 bars, il n’est pas nécessaire de vidanger le ballon pour le remplacer. De la filasse à l’évacuation, nos conseils pour réparer votre ballon. 

Caractéristiques importantes

  • Mise en sécurité
  • Vidange du ballon
  • Installation du groupe de sécurité

Prix

de 0,00 € à 0,00 €

Changer le groupe de sécurité en vidangeant le ballon


Pour qui veut prendre son temps lors du remplacement du groupe de sécurité, vous pouvez vidanger le chauffe-eau à accumulation. Pour le vidanger, deux solutions s’offrent à vous. La première, vous faites comme dans le tutoriel ; la seconde, vous anticipez la vidange et vous invitez toute la famille à se doucher la veille après avoir coupé l’alimentation d’eau du ballon et l’alimentation électrique. Il ne vous restera ensuite qu’à vidanger ce qu’il reste – pensez à ouvrir un robinet d’eau chaude pour évacuer la pression restante dans le ballon avant de vidanger l’eau qui reste.

Remplacer un groupe de sécurité en 5 étapes 

  1. Démontez le groupe de sécurité – il n’est pas forcément nécessaire de démonter le réducteur de pression, à voir selon l’installation.
  2. Enlevez l’ancienne filasse sur l’entrée du ballon et nettoyez le filetage.
  3. Appliquez ensuite de la nouvelle filasse et de la pâte d’étanchéité.
  4. Montez le nouveau groupe de sécurité et bloquez-le aux différentes connections – réducteur de pression, évacuation, entrée chauffe-eau. Changez le joint du réducteur de pression s’il est endommagé.
  5. Ouvrez l’alimentation générale, la vanne d’alimentation sur le groupe de sécurité si elle est fermée et réenclenchez le courant.

Changer le groupe de sécurité sans vidanger le ballon

Si vous ne voulez pas vidanger le ballon d'eau chaude, rien de plus simple.

Remplacer son groupe de sécurité sans vidanger le ballon en 5 étapes

  1. Commencez par couper l’alimentation électrique du chauffe-eau la veille du chantier de manière à ce que l’eau soit froide quand vous changerez le groupe de sécurité - impératif !
  2. Le lendemain, coupez l’alimentation d’eau générale et la vanne d’alimentation du groupe de sécurité. Ouvrez ensuite un robinet d’eau chaude dans la maison pour casser la pression et munissez-vous d’un seau, d’une serpillère et d’un bouchon en liège taillé en forme conique.
  3. Placez le seau sous le groupe de sécurité, maintenez la serpillère à proximité pour essuyer les éclaboussures ainsi que le bouchon en liège. Démontez ensuite le groupe de sécurité (réducteur de pression, évacuation, entrée du chauffe-eau électrique). Comme vous l’aviez prévu, l’eau s’écoule du chauffe-eau dans le seau que vous avez placé dessous et pour limiter les pertes d’eau, il vous suffit d’insérer le bouchon en liège dans l’entrée d’eau du ballon.
  4. Ensuite, enlevez la filasse sur le filetage, refaites un joint avec de la filasse et de la pâte d’étanchéité et montez le nouveau groupe de sécurité. Raccordez le réducteur de pression – changez son joint au besoin – et connectez l’évacuation au siphon du groupe de sécurité.
  5. Ouvrez l’alimentation générale et la vanne d’alimentation du groupe de sécurité et remettez le courant, votre chauffe-eau électrique est de nouveau opérationnel.


En savoir plus

Pour en savoir plus sur les différents accessoires des chauffe-eau électriques et la production d’eau chaude sanitaire, consultez les guides d’achat :
Pour l’entretien et l’installation de votre chauffe-eau électrique, consultez nos tutoriels de pose et d’entretien :
Découvrez d’autres solutions de production d’eau chaude avec les guides conseils :
Avez-vous trouvé ce guide utile ? Oui
0 votes utiles
Guide écrit par :

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme 282 guides écrits

Sébastien, Rédacteur, Puy-de-Dôme

A l’issue d’études dans le commerce, j’ai appris par opportunité la profession de charpentier. Noble mais dur métier, les hivers et la pluie m’ont incité à descendre des toits et à pousser les portes d’une quincaillerie où sans grande surprise, je me suis retrouvé quincaillier.

De vis en boulon, j’ai travaillé au fil des années dans tous les rayons de magasins de bricolage où j’ai eu le loisir d’apprendre l’utilité et le fonctionnement de tout ce qui s’y vendait. Entre deux magasins, je n’hésitais pas à travailler comme serrurier, couvreur, menuisier ou dans le secteur industriel.

Mon expérience terrain conjuguée à mes connaissances techniques me permet de jauger le vrai du faux dans le choix des outils et équipements. Préférant restituer un conseil désintéressé à l’écrit que me répéter du lundi au samedi dans un magasin, il était naturel que je me dirige vers le métier de rédacteur.

Les produits liés à ce guide

Connectez-vous pour réagir !

Nos bricoleurs en parlent