Calfeutrer sa maison pour l’hiver

Calfeutrer sa maison pour l’hiver

Pauline, Rédactrice, Essones

Guide écrit par:

Pauline, Rédactrice, Essones

176 guides

30 à 40 % des déperditions thermiques d’un logement proviennent des ponts thermiques.  L’isolation du logement est capitale pour garantir une bonne température intérieure et maîtriser ses factures de chauffage et d’énergie. Comment calfeutrer son logement facilement avec un budget maîtrisé : nos conseils avisés.

Caractéristiques importantes

  • Améliorer l'isolation existante
  • Calfeutrer la porte d'entrée
  • Calfeutrer les fenêtres
  • Passer en double-vitrage
  • Faire des économies
Voir les isolants

Isoler son logement avant l’hiver : un meilleur confort thermique


alt

Chaque partie mal isolée d’une maison, notamment les murs, les ouvertures, le toit, entraîne une déperdition de chaleur. Sans viser les exigences de la RT2012, il est possible de bien isoler sa maison pour pas cher.

Votre système de chauffage maison parvient à augmenter la température intérieure mais fonctionne plus que nécessaire car une partie de la production de chaleur part à l’extérieur via des ponts thermiques. En général, après une bonne isolation, la facture de chauffage est divisée par 2.

Sentir des courants d’air d’un bout à l’autre de la pièce n’est agréable pour personne, cet inconfort thermique favorise aussi les coups de froid. Si aérer le logement 15 minutes par jour le matin et 10 minutes en fin de soirée est recommandé pour garantir une bonne qualité de l’air, un système d’extraction d’air généralisé, type VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), est un très bon investissement.

Un logement bien isolé est valorisé à la revente par sa classe énergétique (variation entre 5 à 7 % selon l’Étude des Notaires de France). Il est donc recommandé d’effectuer des travaux de rénovation énergétique qui peuvent par ailleurs donner droit à une aide de l’État ou de l’Agence Nationale pour l’Habitat (ANAH) par exemple.

NB : il est question qu’une taxe sera créée pour les logements mal isolés, prenez les devants !

Les principaux isolants thermiques pour la maison

La paille : l’isolant le moins cher


alt

En général, on réserve cette matière naturelle isolante pour les constructions neuves car le volume de paille nécessaire pour une bonne isolation est assez important (plus de 30 cm de haut).
En revanche, la paille peut être utilisée pour isoler des combles.Prix moyen : environ 6 euros / m².

Laine de verre et laine de roche : les isolants les plus répandus


alt

Ces matières sont très efficaces pour un bon isolement des toits avec un bon rapport qualité / prix. La pose de ces isolants requiert de prendre des précautions pour protéger les voies respiratoires à cause de la matière très volatile.
Selon les configurations de pose, il peut être judicieux d’être plusieurs pour ne pas abimer les rouleaux de cet isolant fragile (environ 20 cm d’épaisseur). En effet, écraser certaines zones de laine de verre ou de roche réduit considérablement le pouvoir isolant de la matière. Attention : elle doit se poser en environnement sec car elle n’a pas une grande résistance à l’humidité.Prix moyen : entre 10 et 13 euros / m².

Isoler ses combles avec de la ouate de cellulose


alt

Cet isolant écologique garantit d’excellent résultat pour réduire les déperditions thermiques. Il est actuellement majoritairement utilisé dans l’écoconstruction.

L’isolant de cellulose contient plus de 85 % de journaux recyclés. En fonction des espaces à isoler, on peut l’acheter sous forme de plaques ou en vrac. Le plus : il ne provoque pas de démangeaisons comme la laine de verre.Prix moyen : 36 euros / m² (moins chère que le liège).

Voir le catalogue ManoMano
Laine de verre

Passer de fenêtres à simple vitrage à des fenêtres double-vitrage

Doubler les vitrages des fenêtres


alt

Si vous constatez un important pont thermique au niveau des ouvertures fenêtres et portes-fenêtres, ou que le logement en question est encore en simple vitrage, il peut être intéressant de faire un changement de plusieurs fenêtres. 
Autre solution : doubler les vitrages. Plus économique, l'opération consiste à poser une seconde vitre sur les montants de fenêtres. Convient particulièrement en rénovation où les fenêtres sont sur-mesures et où leur remplacement est onéreux. 

Film de survitrage thermique pour fenêtre


alt

Encore plus économique et plus rapide, vous pouvez poser sur les vitres un film de survitrage.
Pas cher et facile d'application, le film de survitrage permet également de réduire la condensation sur les vitres.

Calfeutrer sa porte d’entrée pour supprimer les ponts thermiques

Une mauvaise étanchéité de la porte d’entrée entraîne un courant d'air. Puisqu’il n’est pas toujours prévu dans le budget de l’année de procéder au remplacement de la porte d’entrée, il peut être utile de connaitre quelques trucs et astuces pour une isolation pas chère.

Rideau thermique 


alt

Installer un rideau épais voire mieux, un rideau thermique, constitue une excellente barrière thermique.


A la fois pratique et décoratif, un rideau thermique se pose facilement dès les premiers grands froids.

Boudin de porte


alt

Equiper la porte d'entrée d'un boudin de porte garantit la fin des courants d'air s'infiltrant par le seuil.


Il suffit de positionner le boudin sous la porte pour garantir une étanchéité parfaite contre le froid

Joint de porte à calfeutrer


alt

Poser un joint de calfeutrement autocollant ou à agrafer pour combler l’espace entre le cadre et la porte permet d'améliorer l’étanchéité


Très facile à poser et pas cher, c'est une solution idéale isoler une vieille porte en bois.

Voir le catalogue ManoMano
Joint de calfeutrement

Calfeutrer ses fenêtres pour mieux s'isoler du froid

Les fenêtres, outre la pose d’un deuxième vitrageou d'un film de survitrage, peuvent selon leur type et degré d’isolation être équipées d'isolants thermiques.

Rideau de fenêtre thermique 


alt

Tout comme la porte d'entrée, les fenêtres peuvent être équipées de rideaux épais voire de rideaux thermiques pour une meilleure isolation contre le froid.


En remplacement aux voilages d’été, ces rideaux d'hiver se déclinent en différents coloris.

Joint de fenêtre à calfeutrer 


alt

Les différences de température dilatent les matériaux et cela se traduit, sur les vieilles fenêtres, à perdre en étanchéité à l'air.


La solution ? Appliquer sur le cadre de fenêtre un joint de calfeutrement pour supprimer les infiltrations d'air.

Isoler la porte de garage

Isolant mince pour porte de garage 


alt

De nombreux pavillons bas comptent le garage en pièce annexe de la maison et leur porte est rarement isolée.
Pour réduire ce pont thermique, n’hésitez pas à appliquer une couche d’isolant mince sur la porte de garage. De même, la porte qui communique depuis l’intérieur doit être calfeutré comme la porte d’entrée : boudin de porte et rideaux thermiques sont recommandés.  

Voir le catalogue ManoMano
Rideaux thermiques

Réduire sa facture de chauffage

Trucs et astuces 


alt

Voici 5 trucs et astuces pour faire des économies de chauffage sans réduire son confort thermique

  1. Pensez à fermer les volets et/ou persiennes des fenêtres et portes fenêtres dès la nuit tombée. Ce sont les premières barrières thermiques de l’extérieur.

  2. Lorsque vous sortez, ne laissez pas la porte d’entrée ouverte trop longtemps.

  3. Ne placez rien devant les radiateurs sinon vous réduisez la diffusion de chaleur.

  4. Fermez ou  laissez légèrement entrouverte la porte des pièces sous-chauffées voire non chauffées selon vos habitudes de confort.  

  5. Si l’installation d’un gestionnaire d’énergie est trop chère et son installation laborieuse, si vous le pouvez, équipez vos radiateurs électriques de prise programmable. Bon marché et facile d’utilisation, vous pourrez planifier des horaires de chauffe pour un meilleur confort et une facture réduite.

Concernant les travaux plus importants, en matière d’isolation thermique, l’investissement d’aujourd’hui permet les économies de demain !

Voir les isolants

Guide écrit par:

Pauline, Rédactrice, Essones, 176 guides

Pauline, Rédactrice, Essones

Bricoleuse le week-end et éducateur canin du lundi au vendredi, j’aime apprendre, comprendre et faire comprendre à qui a deux jambes ou quatre pattes !   Bricoleuse passionnée, j’ai grandi au doux son de la ponceuse et du marteau le week-end. Aussi manuelle que cérébrale (oui, c’est possible !), j’ai appris les rudiments du bricolage, de la déco et de la customisation de meubles par passion. L’esprit récup’ et DIY est un véritable mode de vie qui m’a permis d’apprendre comment utiliser nombre d’outils. Éducateur canin comportementaliste de métier, amoureuse des chiens et des chats depuis toujours, je délivre à présent des conseils pour bien vivre avec nos compagnons à poils et mieux les comprendre. Mon objectif ? Bien orienter les propriétaires d’animaux dans leur équipement et dans leurs activités avec leurs poilus ! Les présentations faites, je ferai de mon mieux pour vous aiguiller dans vos choix !

Les produits liés à ce guide